Notez des films
Mon AlloCiné
    Tropa de Elite (troupe d'élite)
    note moyenne
    3,8
    1093 notes dont 179 critiques
    répartition des 179 critiques par note
    59 critiques
    68 critiques
    27 critiques
    13 critiques
    9 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Tropa de Elite (troupe d'élite) ?

    179 critiques spectateurs

    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2016
    Découvert il y a quelques années sur les bons conseils d’un ami militaire de carrière, "Troupe d’élite" est un film que j’ai pris plaisir à revoir. Au premier visionnage, c’était relativement méfiant en raison de la nationalité brésilienne de l’œuvre que je me suis aventuré à appuyer fébrilement sur le bouton de lecture. Voici ce que j'en ai pensé. Si dans un premier temps j’ai été surpris par une narration en voix off qui, je l’avoue, m’a un peu dérangé au début, j’ai été également conquis par l’entame du film avec cet enivrant titre "Rap das armas" de Cidinho & Doca. En fait, je ne quittai plus mon grand écran des yeux, captivé comme jamais par le récit, alors que style de "Troupe d’élite" peut déranger. En effet, l’aspect documentaire est bien présent, du fait du témoignage clair, explicite et continu du personnage principal. La bande son y est très bonne (effet de résonance des coups de feu), et la mise en images excellente. L’éclairage est maîtrisé (en particulier sur les séquences nocturnes), et le fait que de multiples scènes aient été tournées caméra à l’épaule rajoute encore de la crédibilité au propos. On court, on tressaute, on vibre avec les membres du B.O.P.E. (acronyme portugais du Bataillon des Opérations (E)spéciales de Police). Les gros plans sont également intéressants, et mettent en avant la performance artistique des acteurs. D’ailleurs, je colle une mention spéciale à Wagner Moura pour avoir su si bien interpréter tous les états d’âme par lesquels passe son personnage, et dans une moindre mesure à Caio Junqueira aussi, excellent dans la peau d’un homme bien décidé, fonceur, qu’on peut qualifier de chien fou. Bien sûr, on se dit que ce n’est qu’une fiction, d’autant plus qu’elle est basée sur le roman éponyme de Luiz Eduardo Soares et de deux policiers, dont Rodrigo Pimentel qui a co-écrit le scénario avec le réalisateur José Padilha. On se dit que le récit est trop dur pour être vrai… d’ailleurs le film est interdit aux moins de 16 ans. Mais après avoir vu des reportages sur le nettoyage et la sécurisation des favelas afin d’accueillir les Jeux Olympiques à Rio, on se rend compte que "Troupe d’élite" n’est pas si loin de la vérité. Le B.O.P.E. existe vraiment, la triste réalité des favelas existe également, la corruption est également bien présente, ce qui donne lieu à une guerre fratricide entre le B.O.P.E. et les narcotrafiquants. Ce dernier point est la grande partie choquante, et cette lutte n’est pas sans conséquence puisqu’il y a des victimes collatérales. Cette lutte de tous les instants, le BOPE se doit de la remporter, aussi il doit agir avant de poser les questions. Mais cette lutte a aussi des répercussions sur la vie du quotidien, et plus particulièrement sur la vie familiale, l’autre partie choquante du film. En somme, l’intrigue est basée sur le souhait du capitaine Nascimento de trouver un successeur digne de commander une unité d’élite, et c’est très bien fait. Sur une musique qui colle parfaitement au film, "Troupe d’élite" est une belle réussite violente mais immersive, choquante mais réaliste, qui a été primée lors du festival de Berlin en 2008. Dotée d’une intensité rare, ce long métrage ne laissera pas le spectateur indifférent, ni intact devant cette description de la spirale infernale. Un sacré voyage au bout de l’enfer…
    CineSFX9
    CineSFX9

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 27 novembre 2014
    Chef d’œuvre qui ne pouvait évidemment pas plaire à la presse bien pensante trop soucieuse du sort des criminels et anti flic par principe. Ce film bondit comme un tigre sans se soucier d'attendre si vous avez le temps de réaliser qu'il est bon ou pas, il est surtout utile vu qu'il montre un état de nature qui est plus urgent que faire des films: c'est réagir au chaos.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    4,0
    Publiée le 10 mai 2018
    Troupe D'élite est une immersion violente et prenante dans l'enfer des favelas brésiliennes. Un thriller puissant qui marque le spectateur.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 1668 abonnés Lire ses 5 470 critiques

    3,0
    Publiée le 7 avril 2012
    Les Favelas de Rio au Brésil attirent toujours autant les cinéastes, en atteste ces dernières années avec notamment : La Cité de Dieu (2003), La Cité des hommes (2008) et enfin Tropa de Elite - Troupe d'Elite, une violente immersion dans les Favelas, à la fois aux cœur des gangs et du BOPE (le Bataillon des opérations spéciales de police), sorte de GIGN Brésilien. José Padilha réalise son film sous forme de documentaire fictionnel, caméra à l’épaule, on y suit l’un des capitaines du BOPE qui souhaite se retirer et doit donc recruter et former une recrue capable de pouvoir prendre les commandes de son bataillon. Ici tous les coups sont permis, tant du côté des gangs que des forces spéciales, violent et sans ménagement, Tropa de Elite nous réserve une initiation à la loi du plus fort réellement ébouriffante (le film est sortit grand vainqueur du Festival de Berlin en remportant l’Ours d’Or 2008 !).
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 386 abonnés Lire ses 3 266 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2019
    Film choc dans la lignée des « Serpico » ou « Contre enquête » de Lumet. Comme le grand Lumet en son temps, Padilha dénonce la corruption qui ravage la police de son pays obligeant à la création d’une milice secrète (BOPE) sorte d’escadron de la mort chargée de nettoyer les plaies trop béantes de cet indicible enchevêtrement entre le bien et le mal. Les cinéastes nord-américains ont souvent traité du sujet et il était intéressant d’avoir la vision de l’hémisphère sud du continent. Le constat est encore plus amer car selon l’auteur vouloir toucher à l’ordre qui s’est progressivement établi autour de la corruption généralisée revient faire encore pire. Le film qui est bien dans le style caméra à l’épaule des productions actuelles nous plonge au cœur des favelas qui semblent infiltrés par les jeunes fils et filles de bourgeois qui viennent s’encanailler dans les faubourgs désargentés sous prétexte d’ONG. Dans ce magma il faut choisir très vite son camp sans trop hésiter . Ce sont les tergiversations de Matias qui vont conduire à l’embasement final. Le film est admirablement construit reprenant à la marge les méthodes de narration d’Inarritu pour nous amener à bien comprendre les propos initiaux un peu confus du Capitaine Nascimento. A noter aussi le mode de recrutement de la BOPE qui n’autorise ses membres à sortir qu’après avoir choisi et formé eux-mêmes leur remplaçant. Au sujet de la formation l’auteur s’autorise une surenchère du "Full Metal Jacket" de Kubrick un peu vaine et racoleuse ; seule petite fausse note de ce très bon métrage.
    Vinyleapolis
    Vinyleapolis

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 90 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2014
    Ultra lourd ce film ! Compliquée cette société bresilienne...
    malioth
    malioth

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 241 critiques

    4,0
    Publiée le 22 janvier 2010
    pas très bien filmé, ce film apparait du coup comme une sorte de documentaire... ultra réaliste... un vrai voyage très saisissant... âmes sensibles s'abstenir
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 789 critiques

    1,5
    Publiée le 4 septembre 2011
    "Troupe d'élite" est un film qui passe ou qui casse. Tout est question de position politique. C'est un film qui fera véritablement débattre. Pourtant, d'un certain côté, le propos du réalisateur ne paraît pas très clair. Il y montre les troupes d'élite rétablir l'ordre dans les favelas, guettant dealers, passeurs, flics corrompus, bref, tout ce qui tourne autour de la drogue. Le film, réalisé avec efficacité (on aimera ou on rejettera en bloc les effets de styles épileptiques à la Tony Scott), ne contient pas de problèmes techniques à proprement parler. C'est moralement que l'ensemble est discutable. Deux amis d'enfance vont tenter d'intégrer le BOPE pour que l'un d'eux devienne le successeur au Capitaine des troupes. Durant une première heure très étendue, de longs dialogues viennent poser des bases dans la chair du problème - drogue, pauvreté, justice, etc - . Les noms se confondent, les insultes éclatent suivant les idéaux contraires ou les points de vues mal considérés. Et puis, en dernière partie, après avoir réussi à intégrer le BOPE (la séquence d'entraînement est d'une dureté à couper le souffle!), les deux amis, complémentaires puisque l'un a le cerveau, l'autre les muscles, vont tomber dans une violence sans retour. Là où l'on peut s'arrêter au côté très extrêmiste du film, c'est qu'il se clôt sur un coup de feu. Le chef des gangs est mort, une balle dans la tête. Cloué par un Hard-Rock un peu violent, on se dit immédiatement que le cinéaste considère une fin à partir de l'effet 'Kärcher' , à partir du moment où le Mal est abattu. Le reste n'a plus d'importance. Padilha approuve les méthodes éprouvantes de ces troupes d'élite, soit la torture d'enfants et d'innocents ou mise à feu et à sang d'une ville entière pour exterminer la vermine. Pourtant, impossible de ne pas se dire que le cercle est si grand qu'une semaine après, un nouveau chef aura pris la relève. C'est une spirale sans fin : les policiers sèment paradoxalement le désordre pour rétablir l'ordr
    cineccita
    cineccita

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 384 critiques

    4,0
    Publiée le 13 septembre 2008
    Un film choc sur la corruption dans la police brésilienne à travers les favelas.Des scènes d'une extrême violence qui nous éclairent sur le système policier. Un film dans l'ensemble réussi, le message passe.
    atomewarrior
    atomewarrior

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 251 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2016
    Une superbe reconstitution extrêmement réaliste de la violence des favelas qui est à la fois cash, direct et sans concession, montrant la guerre de la police contre trafiquants mais en même temps les dessous de certains autres problèmes. Moura est excellent.
    janisaire
    janisaire

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 895 critiques

    5,0
    Publiée le 18 août 2011
    quel claque jaı prıs serıeux exellent fılm bresılıen genıal
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 918 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    1,0
    Publiée le 3 septembre 2008
    Tropa de elite est presque un documentaire sur l'action des forces politico-militaires de Rio et leur combat pour éradiquer le trafic de drogue des favelas. Le film est d'une grande brutalité, pas seulement pour ses scènes d'action mais aussi dans son discours (oeil pour oeil, dent pour dent) pour le moins douteux (fasciste diront certains). La complaisance du metteur en scène dans la violence provoque un vrai malaise qui ne saurait être atténuée par l'efficacité de la réalisation.
    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 694 critiques

    1,0
    Publiée le 13 février 2017
    À croire que gagner l'Ours d'or du festival de Berlin veut également dire "prix du meilleur film fasciste". Car quand je vois un film dont les protagonistes sont des hommes d'une cruauté sans limites, prêts à tuer des adolescents pour démanteler un trafic de drogue mais qui disent agir pour leur pays et dont certains antagonistes sont des gens qui veulent que les violences s'arrêtent, j'appelle ça du fascisme. Le crime est partout à Rio. Les favelas sont les repaires des trafiquants et des dealers. La police municipale, corrompue, n'intervient plus. La BOPE, une force militaire de la police, est la seule qui prend le risque de faire respecter la loi dans les bidonvilles. Le capitaine Nascimento doit choisir son successeur pour prendre sa retraite et pouvoir s'occuper de sa femme et de son enfant à naître... La réalisation est très mauvaise: les prises de vues ne sont ni belles ni originales, le cadrage est mauvais, la caméra est toujours à l'épaule ce qui entraîne des mouvements saccadés pendant les 1 h 50 de film et la mise en scène n'est pas crédible. Le scénario est immonde: non content d'être très lent et de ne rien raconter de vraiment passionnant, le film s'auto-satisfait en multipliant les scènes de fusillades et d'interrogatoires enveloppés dans de la torture. Comme dit précédemment, les héros sont des hommes d'une cruauté immonde et leurs ennemis sont soit des trafiquants de drogues stéréotypés, soit d'horribles gauchistes qui souhaitent que la violence qui ronge leur ville et leur vie s'arrête. Ces derniers sont d'ailleurs ultra-caricaturaux. C'est lent, c'est cliché, c'est répétitif, c'est stupide et c'est réactionnaire. Les acteurs se donnent du mal, et arrivent à être assez crédibles. Les personnages sont mauvais, très creux, ultra-cliché mais le pire reste le personnage principal, qui est immonde. Violent, instable et cerise sur le gâteau, qui ne supporte pas que sa femme lui dise quoi faire. Héros ? Pourriture plutôt. Les dialogues sont ratés et la voix-off omniprésente est insupportable. La photographie est terriblement laide; la lumière est très mal travaillée et les couleurs sont très agressives. Le montage a un gros problème de rythme, les plans sont beaucoup trop longs. Les décors sont beaux, il faut le reconnaître, les costumes passent et la musique est sympa mais tout ça ne sauve pas les meubles. "Tropa de Elite (Troupe d'Élite)" est un film trop violent et trop réactionnaire à mon goût. Je ne m'engage pas.
    nastygobs
    nastygobs

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 785 critiques

    2,5
    Publiée le 27 septembre 2009
    Un film à la mise en scéne très forte qui sait manier une bonne violence avec quelques scénes choquantes.Mais hélas le scénario est trop confus et perd vite son intrigue dans une structure inadéquate qui veut trop ressembler à "la cité de dieu".Et pourtant avec des acteurs forts et une belle photographie,troupe d'élite pouvait se narguer d'étre puissant avec un budget petit.
    diehard5
    diehard5

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 482 critiques

    1,0
    Publiée le 16 juillet 2010
    Participant d’un courant bien alimenté qui montre le policier contraint d’employer des méthodes violentes pour obtenir une justice improvisée, l’Ours d’or du festival de Berlin est-il porteur d’un message nouveau parce qu'il montre la banalisation du crime et la corruption des forces de l'ordre dans la jungle des favelas ? Ou bien flatte-t-il le goût de la violence qu’il dénonce ? Les personnages peu attirants, la répétition de courtes scènes sadiques, le montage qui brutalise l’esprit, la mise en scène qui use et abuse de procédés artificieux finissent par dénier au film toute honorabilité. "Troupe d’Elite" ne permet pas d’engager la réflexion ni même de flatter les bas instincts du spectateur : elle rate toutes ses cibles.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top