Raiponce
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 10 732 notes dont 1 344 critiques  | 
  • 498 critiques     37%
  • 550 critiques     41%
  • 228 critiques     17%
  • 47 critiques     3%
  • 11 critiques     1%
  • 10 critiques     1%

1344 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Mystère E

43 abonnés | Lire ses 1307 critiques |

   3 - Pas mal

"Raiponce" est un Disney bien sympathique. Certes bien moins extraordinaire que "La Reine des neiges" de la même équipe, le film d'animation reste très bon et le personnage principal se défend très bien face à la concurrence. L'animation est toujours aussi bonne, les musiques sympathiques, les personnages très attachants (surtout Maximus), et il y a enfin un méchant (une méchante plutôt) un peu plus charismatique que les précédents (mon dernier méchant préféré remonte à 1996 en la personne de Claude Frollo).

Florie Yogini

10 abonnés | Lire ses 82 critiques |

   4 - Très bien

Cet animé met en valeur une réécriture vitaminée d'un conte classique. Beaucoup de moments d'humour frais, des scènes d'action dynamisantes, des personnages attachants en font un excellent divertissement. En revanche, Raiponce est vraiment trop fifille à mon goût, à l'image de la charte colorée qui a été choisie pour elle (rose rose = rose). La scène des lanternes est en revanche vraiment féerique. Ce film va certainement vieillir assez vite parce que certaines blagues sont trop ancrées dans notre époque, mais dans l'ensemble, c'est une belle réussite.


Laulau P.

8 abonnés | Lire ses 89 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Que dire que dire un pure chef d'œuvre . J'adore cette histoire princesse au cheveux d'or tombe amoureuse du bel inconnu rencontre par hasard! Se battre avec une poil c'est nouveau et très bien mi en scène

Maximemaxf

101 abonnés | Lire ses 211 critiques |

   4.5 - Excellent

Après le succès de "La princesse et la grenouille" qui était présent mais pas autant que l’espéraient les studios aux grandes oreilles, Disney a décidé de se lancer définitivement dans les films d’animation en image de synthèse. Ce qui pouvait laisser quelques craintes quand on sait que "Chicken Little" et "Bienvenue chez les Robinson" n’ont pas eu un succès critique ou commercial et que ces films sont assez mauvais dans leur genre, moi-même je ne les ais pas apprécié. En 2009, Disney nous a offert Raiponce en décidant de faire un retour au conte de fée traditionnel mais en apportant de nombreuses touches de modernité à ce fameux contre de frères Grimm, un classique qui s'en est bien mieux sorti que le précédent. Pour moi ce film n’est pas facile à juger, parce que j’ais dû le revoir à trois reprises avant d’avoir un avis définitif sur ce cinquantième classique : la première fois j’avais juste adoré, la seconde fois j’étais tristement resté sur ma fin, mais en le revoyant une troisième fois j’avais compris pourquoi je n’avais pas tant que ça accroché la seconde fois et pourquoi j’avais été conquis lorsque j’ais visionné ce film. La première raison pour lequel mon avis a tellement divergé sur ce film, c’est son héroïne, Raiponce qui est, au début seulement, le cliché typique de la princesse niaise qui veut découvrir le monde de ses propres yeux et en ignore tout ses secrets, ses bons comme ses mauvais côtés. Mais après mure réflexion, contrairement à Ariel de "La petite Sirène", il y a une bonne raison qui explique et excuse sa niaiserie, sa naïveté et tout ce qui fait d’elle un cliché de base : Spoiler : elle a été enlevée lorsqu’elle n’était qu’un bébé et a été forcée de vivre dans une tour pendant 18 ans en se faisant manipulée par les paroles de mère Gothel qui s’est fait passer pour sa mère, l’histoire quant à elle est brillante mais j’y reviendrais très vite. Heureusement, après une première demi-heure d’installation et de mise en place (brillant, encore une fois), lorsqu’elle met enfin les pieds dehors, elle évolue petit à petit en prenant sciemment ses aises dans le monde extérieur au contact de Flynn et de ses rencontres, et puis pour une fois que c’est la princesse qui vole à la rescousse du héros on ne va pas la bouder non plus. En fait, c’est lorsqu’elle prend de l’assurance et découvre le monde extérieur que je commence vraiment à plonger dans le film et à aimer cette princesse moderne, l’attente qu’impose la première demi-heure en vaut largement la peine et puis en soi, la réécriture Disney rend le personnage assez dramatique quand on y repense, Spoiler : être obligée de rester enfermé dans une tour jusqu’à ses dix-huit ans après avoir été enlevé, c’est assez tragique, pas autant qu’avec les héroïnes de "La Reine des Neiges" mais quand même, donc la princesse est une réussite. Qu’en est-il de Flynn Rider, le brigand sans foi ni loi ? Et bien, contrairement à Raiponce, j’ais rapidement adhéré au prince moderne que Disney avait crée, j’adore le fait que Disney crée maintenant des héros masculin anti-cliché du prince cucul la praline qu’on nous offrait dans les premiers classiques, et là c’est efficacement bien fait. Flynn est un voleur malhonnête, narcissique et intrépide qui joue aussi le rôle du voleur poursuivi par Maximus. Mais tout comme Raiponce, lui aussi a une bonne évolution au contact de cette dernière, et se révèle de plus en plus attachant lorsque lui et Raiponce commence à tomber amoureux (ne me dites pas que c’est du spoil, c’est clair et net) Spoiler : et qu’il se confesse à elle lors du feu de camp. Et ça va me permettre de faire une transition pour parler d’un point que quasiment tout le monde a adoré dans ce film : la romance entre Flynn et Raiponce qui est considéré par certains comme la mieux traité et la plus réussis dans un classique Disney. Alors à mes yeux : en effet, la romance est une pure réussite, et c’est vrai les sentiments entre les deux personnages ont une bonne continuité au fur et à mesure que le film et les évènements se produisent et j’ais particulièrement adoré… mais ça n’atteint pas le niveau d’orfèvre de "La Belle et la Bête" non plus, faut pas pousser. A mes yeux, c’est une des meilleures romances développées par Disney malgré le contexte temporel d’un classique qui passe sans problème au vu des nombreux éléments qui sont exposé à travers Raiponce et Flynn, peut être même la deuxième meilleure romance dans un film d’animation des studios mais la meilleure, surement pas ! La méchante du film aussi est une réussite et se révèle bien plus intéressante qu’elle ne le laisse croire : mère Gothel a été écrit pour être une femme détestable du début à la fin, et avec moi ça a marché. Mon dieu, que je ne pouvais pas la saquer cette veillasse, chaque fois que je la voyais j’avais un désir irrépressible de l’écarteler avec les cheveux de Raiponce jusqu’à ce qu’elle demande grâce. Non contente de Spoiler : séquestrer une enfant, c’est une femme douée de parole manipulant tout le monde pour son propre intérêt et contrairement à la plupart des sorcières qu’on ait pu voir auparavant que ce soit Ursula ou Maléfique, elle n’a aucun pouvoir magique, tout ces tours de garce qu’elle fait subir à Flynn et Raiponce, elle le fait par ses propres moyens et y arrive sans mal en plus d’avoir sa chanson de méchante Spoiler : et une fin flippante, ça c’est une prouesse étonnante et une excellente antagoniste. Les comiques de service que sont Pascale et Maximus sont très drôles et mémorable aussi, la première a une joli complicité avec Raiponce et le cheval blanc joue un rôle de gendarme aussi hilarant qu’exaltant avec Flynn et la plupart de leur rencontre sont amusante, même les brigands de la taverne sont hilarant et sympa à connaître. Les parents de Raiponce eux, ont beau être peu présent, chaque fois qu’ils apparaissent ils n’en restent pas moins touchant à voir : une idée qui m’a bien plus et qui m’a interpellé depuis la critique du Nostalgia Critic sur ce film, c’est de ne leur donner aucun dialogue et de jouer que sur les expressions faciales du père et de la mère, et ça fonctionne. On sent leur déchirement, leur peine et leur inquiétude à chaque fois qu’on les voit à l’écran, c’est fait subtilement et ça se révèle même efficace. Donc, on a un prince et une princesse tout deux très attachant et mémorable, des comiques amusants, une méchante surprenante et même des parents intéressant, difficile de dire du mal des protagonistes après ça. Par contre… pour ce qui est des chansons je vais être obligé de râler : Alan Menken fait une très chouette bande-son bien que pas aussi mémorable que celle des Disney de l’âge d’or des années 1990, mais les chansons sont franchement bien en dessous du précédent classique Disney, j’en viens même à détester une d’entre elle... je ne plaisante pas, je déteste une chanson Disney dans un film Disney que j’adore, c’est dire à quel point j’ais eu du mal à avoir un avis définitif. Cette chanson que j’ais détesté c’est "Ou est la vraie vie" qui m’a énervé dans le sens ou la chanson se la jouait guitare pop moderne pour attirer les plus jeunes, et sa reprise bien que joué différemment n’a pas aidé. "N’écoute que moi" sort vraiment de nulle part et ça restait juste passable, mais sa reprise en revanche est justifié et simple mais terriblement efficace et fun, "J’ai un rêve" par contre est hilarant et amusant dans le sens ou l’humour influence une situation très tendu à l’instant même, "L’incantation de la guérison" a de très belle parole mais elle plaira plus ou moins en fonction des moments ou on l’entendra être chanté par Raiponce, et enfin j’ais un énorme faible pour "Je veux y croire" qui est simplement magnifique dans le sens ou elle donne tout son sens à la scène en question. Néanmoins, les chansons ne font pas l’unanimité dans ce film, et c’est dommage que de cet aspect là le compositeur n’ait pas essayé de rester dans la musique classique comme il l’avait fait avec d’autres films. D’ailleurs, je pense que si ce film s’en est bien mieux sorti que "La princesse et la grenouille", c’est justement parce que la musique se voulait plus moderne avec un ton pop qui m’a plus enragé qu’autre chose et aussi peut être pour une question de couleur de peau entre Raiponce et Tiana, ce qui m’énerve encore plus, mais bon chacun est libre d’avoir son opinion. En revanche, au niveau de l’histoire, là je ne peux dire qu’une chose : chapeau ! La mise en place et l’introduction sont vraiment minutieuses et intelligemment bien construit, pas seulement avec la gestion de petit détail comme le fait que les cheveux de Raiponce grandissent d’année en année ou son background, mais parce que malgré les libertés prise par rapport au conte (que j’ais lu et qui a une fin heureuse pour une fois), ce film est l’un des Disney les plus proches du conte adapté et la plupart des éléments de départ sont justifié et le rythme prend son temps pour gérer ses scènes d’émotion, ses scènes d’actions ou ses scènes d’humour et il y a pas mal de créativité. Pour ce qui est du doublage français, j’ais été surpris de voir Romain Duris doubler Flynn Rider puisqu’il est acteur dans la trilogie de comédie française de Cédric Klapisch et non pas comédien de doublage ou même un humoriste spécialement connu, mais il s’est très bien effacé pour être dans la peau du personnage et Emmanuel Dahl qui double le personnage au chant pour un court instant a également fait un excellent travail, Maéva Méline était parfaite malgré les quelques petites fausses notes au chant que l’on peut dénoter, Isabelle Adjani en plus d’être le sosie de mère Gothel était surprenante aussi et de même pour Sophie Delmas, le reste du casting vocal a fait un excellent travail aussi. Et l’animation en elle-même est également une vraie réussite, le budget de 260 millions de dollars se sent, même si par moment on sent que les personnages notamment Raiponce font un peu plastique sur le décor en 3D puisque les animateurs ont mélangé de la 2D dans ce film, mais ça passe bien en général. Le design de la ville est simple mais plaisant, la gestion des lumières Spoiler : que ce soit lors du vol des lanternes ou de la résurrection de Flynn est belle à voir, et le design des parents de Raiponce est une des animations les plus abouties qui soient, et c’est peut être la principale raison pour lesquels ce film a plus marché que "La princesse et la grenouille" : la 3D est le style d’animation le plus employé désormais et le public est en général plus attiré par la mode actuel que par les dessins animés en 2D en pensant que c’est forcément meilleur et plus adulte. Je me contenterais de dire qu'un film d'animation n'est pas forcément meilleur en 3D que si il est en 2D. Pour revenir à "Raiponce" et conclure : ça reste quand même une belle perle des studios Disney, une histoire brillante avec un des meilleurs couples Disney qui soit, une vraie méchante qu’on a envie de baffer à la première occasion, des chansons plus ou moins bonnes et une animation qui réussi parfaitement son mélange en 2D et en 3D, c’est un retour au conte et aux sources des classique Disney qui arrivent à éviter un bon nombre de cliché énervant pour apporter une agréable touche de modernité et de nouveauté, si vous ne l’avez pas encore vu, allez-y sans hésiter, et en VF je vous prie, la VO est doublé par des célébrités et ça se sent.

BoBlue

13 abonnés | Lire ses 428 critiques |

   3 - Pas mal

Inspiration libre du conte des frères Grimms (pas lu). J'ai vu quelques classiques de Disney (principalement ceux des années 90 = l'âge d'or si je peux dire cela) mais ma mémoire me fait souvent fausse route. Je décide quand même de me lancer dans l'aventure d'une critique même si je suis sans doute là mieux mal placée pour en parler. L'histoire par le scénario de Dan Fogelman donne une réappropriation de l'oeuvre originale dans ses péripéties mais aussi par ses personnages. On va nous conter une histoire de princesse enfermée dans un château par une vilaine sorcière = classique. Le gros changement se fait par la caractérisation des personnages: l'exemple du prince qui est vu comme un voleur/charmeur faisant irruption dans la vie de Raiponce accidentellement ou encore cette vieille dame/mère adoptive devenant la méchante de l'histoire nous inspire plus de la pitié que de la peur malgré ses sombres apparitions colorés à l'image. Deux animaux sont à l'écran comme ce caméléon coloré & ce cheval ayant les caractéristiques d'un chien. Ils disposent un langage universel qui ravira autant les enfants que les adultes. On trouve l'empreinte de Disney par la comparaison avec d'autres histoires/figures d'animation comme Cendrillon ou encore Blanche Neige (cela m'a fait vaguement penser à Virgin Suicides de Coppola par une mère autoritaire n'acceptant pas que ses filles grandissent et un père complètement absent). Les thématiques de Disney sont toujours là: ascension/transformation; l'amour; la sexualité; liberté etc Le ton est allégé & pétillant pour les enfants comme reflète le personnage principal Raiponce mais cela ma fait perdre l'enjeu/le suspense dans certaines situations (le narrateur prenant les formulations d'un conte nous joue déjà sur le ton de la rigolade). Fraîche, innocente/ignorante du monde qui l'entoure elle semble avoir pris du retard sur sa maturité = c'est sans doute sa plus grande malédiction. Ce voyage vers la vallée des lanternes va se présenter comme un parcours révélateur mais aussi libérateur pour cette jeune fille. Une chanson parlant de rêve est aussi là pour dire qu'il est temps d'arrêter de rêvasser & de vivre pour parvenir à concrétiser ses rêves/projets. Les chansons sont plaisantes (Mandy Moore semble être dans l'esprit des chansons girly comme celle qu'on peut entendre au générique) et pas imposantes durant les dialogues. Personnellement je n'ai pas été marqué par les mélodies/les paroles des chansons. L'animation quand à elle est juste sublime. Un beau travail sur l'éclairage, la colorimétrie. On dévore avec attention les panoramas qu'on nous présente sur un plan général. Ce film d'animation se range parmi les classiques d'animation mais ne s''impose pas auprès des plus grands.

vive-le-cine123654789

54 abonnés | Lire ses 574 critiques |

   4 - Très bien

Un film Disney très classique en soit, mais qui aborde également d’une façon assez intéressante ce compte tout en réussissant plutôt bien à le rendre très moderne. C’est son très gros point fort. Je ne suis pas un grand fan des histoires de princesses en général, mais les personnages (notamment personnages secondaires animaliers), le méchant et la façon dont le compte est traité rende au final cette histoire plutôt sympa et même drôle à certains moments. L’histoire est très prévisible, ça reste du Disney, mais c’est vraiment la façon d’aborder cette histoire que j’ai bien aimé. Sans retrouver la magie des Disney de mon enfance, ou plus ancien, on note un véritable regain par rapport à ceux des années 2000. Mais ne nous trompons pas : ce qui m’a surtout bluffé dans ce film, c’est l’animation. Elle est juste incroyable, parfaite. Il y a bien sûr l’animation des cheveux même de Raiponce, qui est juste bluffante (que ce soit dans le rendu du volume, sous l’eau, quand il s’éclaire, l’utilisation de leur longueur incroyable, la fluidité, l’indépendance de chaque cheveu…), mais on peut également noter les décors superbes, à la fois féériques et magnifiques, ou encore l’animation de la lumière, elle aussi incroyable (les torches ne sont pas que des objets d’une certaine couleur, elles émettent réellement de la lumière). Les personnages eux-mêmes restent dans le pur esprit Disney/Pixar, mais l’environnement dans lequel ils évoluent et la façon dont cet environnement a été utilisé est vraiment incroyable. Et enfin, on retrouvera le retour en grâce d’Alan Menken avec une musique superbe. Bon, je n’ai pas trop été fan des chansons en soit, mais les musiques symphoniques sont justes géniales ! Bref, un Disney nouvelle génération qui après plus de dix ans de disettes seraient le premier signe du retour du studio aux grandes oreilles dans l’animation ? Un début de l’Âge de Bronze ? À confirmer, mais en tout cas, ce film est un véritable bijou visuel.

The E.

0 abonné | Lire ses 4 critiques |

   4 - Très bien

raiponce est un bon dessins animés avec une histoire a la disney ou tout fini bien, les personnages sont charismatique se qui fait vraiment un , dommage que les musiques de disney soit si niannian et presente, ca gache a chaque fois un peut le film =)

Jolan451

2 abonnés | Lire ses 24 critiques |

   4.5 - Excellent

Top !!!! :-) Amusant, bien réalisé, émouvant. Enfin un Disney que j'ai plaisir à voir et revoir ^^

NiERONiMO

18 abonnés | Lire ses 345 critiques |

   3.5 - Bien

Pour son 50e classique d’animation, Disney s’est penché sur le conte de Raiponce (recueilli par l’incontournable fratrie Grimm), et en le remodelant quelque peu pour l’occasion : voici un énième film de princesse devant être sauvée en somme, marque de nombreux succès pour le studio aux grandes oreilles, alors pourquoi pas... Et sans hésitation, on peut après coup qualifier Raiponce de divertissement plaisant, mais pas transcendant pour un sous : il est bien entendu question du caractère grandement classique de son sujet, mais ce n’est pas un mal en lui-même, le couple composé de Raiponce et Flynn/Eugène s’avérant très sympathique, au même titre qu’une intrigue mêlant habilement romance, magie et péripéties endiablées. Histoire intéressante en somme, de quoi ne pas s’ennuyer, seulement voilà : rien de surprenant au programme, et le film manque de peu de se saborder du fait d’un trop-plein de chansons devenant rapidement redondantes ; dans la même veine, le personnage de Mère Gothel n’est pas en reste, fort d’un discours maintes fois répétés, au point de la rendre plus détestable qu’elle ne l’est déjà. Le long-métrage peine d’ailleurs à véritablement décoller, et il faudra les apparitions successives de Flynn (quoique pas forcément percutant d’entrée de jeu), puis de Maximus pour conférer au titre son indispensable penchant comique, ce que Raiponce (naïve comme touchante) et Pascal étaient bien en mal d’accomplir ; alors certes oui l’humour reste très enfantin, mais l’ensemble se révèle être d’une fraîcheur bienvenue, grandement portée par ce fameux canasson aux multiples ressources. Par la suite, la trame poursuit son bonhomme de chemin mais en piétinant quelque peu, la faute à une curieuse impression de déjà-vu (ce qui est bel et bien le cas), mais le charme opère malgré tout ; que dire assurément du prévisible happy-end, mais qui vient conclure d’une bien belle manière le périple dépaysant de Raiponce, dont on retiendra surtout l’évolution attendrissante de la relation liant cette drôle de princesse à Eugène. Reste une réalisation visuellement réussie mais pas forcément impressionnante, à l’image d’un scénario peu novateur en l’espèce ; en résumé, à défaut d’être une nouvelle œuvre référence de chez Disney, Raiponce constitue en tous points un divertissement charmant, globalement drôle et rythmé bien comme il faut. Son défaut majeur : trop de chansons tue la chanson.

ShineGHood

0 abonné | Lire ses 10 critiques |

   3.5 - Bien

Juste ce qu'il faut de chansons. Humour par pointe, quelques touches bien répartie. Mention spéciale à la poêle.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Raiponce Bande-annonce VF
4 126 913 vues
Raiponce Bande-annonce VO
349 463 vues
Raiponce Bande-annonce (3) VF
57 767 vues
11 vidéos liées à ce film
Playlists
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #19 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
LA SHORT PAUSE #18 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné