Mon AlloCiné
Garde à vue
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,1
3094 notes dont 245 critiques
49% 120 critiques
37% 92 critiques
12% 29 critiques
2% 4 critiques
0% 1 critique
0% 0 critique

245 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Bernard Posso

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 80 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 03/10/2011

On peut et on doit dépasser les fonctions (police, notaire suspect, femme de celui-ci) respectives des protagonistes pour se livrer à une lecture peut-être moins évidente et introspective de la nature humaine. Dès lors, les ressorts du mécanisme policier, en huuis clos cette fois, ne font pas progresser l'intrigue au fur et à mesure... Car une autre histoire nous est contée et elle opresse le spectateur sans qu'il puisse définir cette sensation. La fin révèle le vrai Sujet : la solitude. Un très bon film.

flushroyal

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 794 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 29/09/2011

La référence en matière de huis clos. Claude Miller orchestre un fascinant face à face entre Lino Ventura et Michel Serrault. Les ¾ du film se passe dans la même pièce du commissariat. L'affrontement est intense, psychologique, tantôt subtils, tantôt explosif. Les dialogues d'Audiard, éléments déterminant dans un tel concept, sont excellants. L'atmosphère est pesante, oppressante, l'idée de la nuit de la st Sylvestre est excellante. Si Serrault convainct dans un personnage ambigue que l'on n'arrive pas à cerner ( même à la fin, le mystère subsiste...) et Lino Ventura est comme toujours très charismatique, les seconds rôles ne sont pas délaissés pour autant avec Guy Marchand ou encore Romy Shneider. L'ensemble n'est pas dénuée d'humour malgré un côté majoritairement noir et lugubre. La mise en scène avec les images illustrant les propos des personnages est très astucieuse. Les 10 dernières minutes sont très prenantes et contiennent leurs lots de rebondissements. La fin est cependant un peu étrange, on a l'impression que la logique n'est pas suivi jusqu'au bout. En conclusion, un concept audacieux pour un film français unique, qui mérite sa place parmi les classiques du film policier.

Mathieu F.

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 133 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 09/08/2011

Très bon film de Claude Miller (j'indique tout de suite qu'il s'agit d'une adaptation de Brainwash de John Wainwright, et que non, bien sûr, je n'ai pas lu le bouquin - faut pas déconner, la vie est courte, horribilis... mais enfin l'initiative et les dialogues sont signés Michel Audiard, et pour le coup, on ne peut qu'applaudir à la force, la finesse, l'intelligence de tous les échanges (le film n'étant principalement composé que de ces échanges", cela laisse imaginer l'importance d'Audiard dans la réussite de cette Garde à vue)), dont l'objet principal est... la garde à vue, oui ma bonne dame, un soir de Saint-Sylvestre, 31 décembre donc, de Maître Jérôme Charles Emile Martinaud (Michel Serrault), notaire et notable dans cette localité de Cherbourg, interrogé par l'inspecteur Gallien (Lino Ventura) et son adjoint-greffier, Belmont (Guy Marchand). Le première séquence situe très bien les personnages selon leurs caractères respectifs ; Gallien rappelle l'objet de cette garde à vue : deux jeunes filles ont été violées et tuées, et Martinaud, qui a découvert le second corps, passe, comme en un glissendo, du statut de témoin à celui de suspect. Toute la première séquence tourne autour d'une histoire de chien, Tango, qui aurait du accompagner Martinaud selon sa déposition, chien dont pourtant plusieurs témoins nient l'éventuelle présence aux côtés de Martinaud. Ce dernier se moque de l'interrogatoire, indique courtoisement qu'il a autre chose à faire un 31 décembre que de parler "toutous" chez les flics, et suggère que la police veut le coincer pour la renommée et le statut qui sont les siens, autrement dit pour ce qu'il est, davantage que pour ce qu'il a fait (à l'horizon de tout ça, l'idée que la police préfère coincer un riche pour l'image de marque de la noble institution...). Martinaud s'enfonce alors dans une dualité dont il ne sortira jamais : d'une part il rit des flics, mais de manière détournée, fine, décalée, d'autre part il est bien obligé de reconnaître ses erreurs et d'expliquer les contradictions présentes dans sa déposition. Si bien que tout le film penche tantôt vers l'une ou l'autre branche de l'alternative - c'est là assurément la grande force du film de ne jamais trancher définitivement sur la culpabilité de Martinaud, pas même après le surprenant renversement/bouleversement final : à certains moments, l'on est sûr que Martinaud est innocent, qu'il est victime d'acharnement moral et physique de la part de la police (garde à vue forcée le 31 décembre jusqu'à deux heures du matin que manifeste très bien le film d'une part, agression de la part de Belmont alors que Gallien s'est absenté, coups et blessures et passage à tabac d'autre part), à d'autres, à mesure que Martinaud revient sur ses déclarations contradictoires et avoue à plusieurs reprises s'être trompé, l'on est prêt à le condamner... En somme l'objet de Garde à vue est autant le couple innocence/culpabilité que l'institution policière elle-même, les mécanismes de pouvoir sur laquelle elle est fondée et l'institution judiciaire pour laquelle elle doit travailler. Ce que répète chercher Gallien à plusieurs reprises, c'est une preuve ; mais le fait, la preuve n'arrivent jamais, ils sont toujours fantomatiques, autant fantomatiques que les souvenirs erronés de Martinaud, et d'autant plus fantomatiques que Martinaud joue et se moque de toute cette grande comédie qu'est l'interrogatoire, la grande machine policière et la garde à vue elle-même ("- Antoine, j'sais pas ce qui me retient de lui foutre la bécane dans la gueule, déclare l'adjoint de Gallien, après une boutade de Martinaud sur la précision horaire des informations policières. - Le règlement Belmont, répond illico Gallien, tout simplement le règlement..."). Les dialogues de Garde à vue, brillants, ciselés, se multiplient donc sur cette absence de preuve, d'incontestable ; la recherche de la vérité glisse alors et devient guerre de langage, mots d'esprit, ruses, discours emphatiques, personnels, destinés à convaincre, à séduire, à toucher ; la vérité elle-même se dissout pour laisser place à une longue polémique, un enchevêtrement de blocs rhétoriques et tactiques entre Gallien et Martinaud. Garde à vue, de ce point de vue, constitue, avec Douze hommes en colère, un des plus grands huis clos créés sur le délicat et passionnant problème de la culpabilité d'un homme. [...] Garde à vue est un film d'orfèvres, aux dialogues adamantins, à la réalisation sobre mais diablement efficace. Le charisme des quatre acteurs principaux est bluffant, et leur interprétation justement récompensée pour Marchand en salaud de flic un peu simplet, et Serrault en notaire ironique et désabusé, (bien que Ventura, "bredouille", me soit apparu encore plus impressionnant). Il n'y a peut-être que la musique (fort peu présente toutefois) qui abaisse le niveau de ce chef-d'oeuvre de huis clos. 17/20 La critique complète sur le Tching's Ciné bien sûr : http://tchingscine.over-blog.com/

belo28

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 106 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 01/08/2011

Un huis clos saisissant entre deux acteurs acteurs brillants au top de leur forme! Ecrit avec une précision folle, le rythme d'un métronome, le duel psychologique entre les deux hommes se permet de devenir un must de l'écriture! Une mise en scène sobre de Claude Miller qui ne rappelle sont bon souvenir que dans certains flashback ou dans de très rapides sautes pour choquer ou faire mieux comprendre les pensées de chacun des deux personnages! Enfin pour cette fin somptueuse, musique comprise, et cet inlassable doute qui nous hante longtemps après le film "finalement, il était coupable ou pas?"

El Wray

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 179 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 28/07/2011

Un polar en huis clos d'une redoutable efficacité, où la tension va crescendo, rendant le spectateur de plus en plus intrigué, captivé et impatient de connaître la vérité. La caméra est adroite mais reste sobre, laissant la vedette au formidable jeu des acteurs, Serrault et Ventura en tête, charismatiques à souhaits dans leur confrontation mythique. Ajoutez à ça des dialogues subtils ainsi qu'une bonne dose d'ironie, et vous avez une petite merveille. Un classique du cinéma français à voir absolument.

lolatartanpion

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 49 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 24/07/2011

Excellent échange dérangeant, palpitant, impressionnant.

devlin6994

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 088 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 13/06/2011

"Garde à vue" fait partie de ces grands films du cinéma français qui a tout pour lui : un scénario béton construit d'une intrigue pourtant basique (coupable ou pas coupable ?), deux acteurs majeurs (Ventura dans un de ses meilleurs rôles, Serrault parfait), et des dialogues exemplaires de Michel Audiard, avec le sens de la formule qui fait mouche et d'un humour noir exquis. Malgré tout, je trouve que le rythme du huis clos est un peu cassé par quelques scènes : lorsque Ventura va voir son divisionnaire à la fête d'à côté, certains flashbacks et "images d'illustration"... ces scènes n'étaient peut-être pas absolument nécessaires. Le seul bémol d'un excellent film.

bsalvert

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 2 786 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 28/05/2011

Un grand moment de cinéma français, à n'éviter sous aucun prétexte.

ginaldo

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 218 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 25/05/2011

Ce film à huis clos est magistral. Serrault et Ventura sont tout simplement énormes sans parler de guy marchand. Les dialogues d'Audiard sont comme d'habitude excellents. Un film qui nous montre la facilité que l'on peut avoir à rendre coupable une personne. A voir et revoir

sinisa11

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 88 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 25/05/2011

Magnifique! D'autant plus que le scénario n'a rien d'original, que le décor est on ne peut plus classique. Les acteurs sont à leur summum, comme d'habitude donc... La performance est unique, et rien qu'un regard échangé entre Lino Ventura et Michel Serrault scotche dans son canapé! Bien plus qu'une explosion de porte-avion dans XXX... A voir, surtout si aime le cinéma...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top