Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Star Wars: The Clone Wars
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Star Wars: The Clone Wars" et de son tournage !

Star Wars : Episode II 1/2

Star Wars: The Clone Wars est le premier long métrage animé à s'inscrire au sein de la saga de George Lucas. Les événements relatés dans le film se situent entre Star Wars : Episode II - L'Attaque des clones et Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith, à savoir la tristement célèbre "Guerre des Clones" qui déchire la Galaxie et mènera à la chute de la République et à la création de l'Empire. Les spectateurs peuvent ainsi y découvrir les faits d'armes des Chevaliers Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi, aperçus rapidement à la fin de L'Attaque des clones (la bataille de Géonosis) puis évoqués dans La Revanche des Sith et Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir.

Une série, puis un film... puis une série !

Avant ce long métrage, la guerre des clones avait été abordée dans la série animée "traditionnelle" Star Wars : La Guerre des Clones de Genndy Tartakovsky, développée entre 2003 et 2005 à travers trois saisons et 25 épisodes. Avec Star Wars: The Clone Wars, George Lucas et la branche animée de LucasFilms, LucasFilm Animation (basée en partie à Singapour), créent l'événement au cinéma avant de développer à nouveau les aventures militaires des Jedis et des soldats clones dans une série animée en images de synthèse diffusée dès la rentrée 2008 sur Cartoon Network.

Pourquoi l'animation ?

Première dans l'histoire de la saga (du moins pour le cinéma) : le recours à l'animation, via la nouvelle branche de Lucasfilm, Lucasfilm Animation. "Nous avons tout de suite souhaité utiliser l'animation numérique de façon inédite, et je pense avoir abouti à quelque chose de nouveau et d'original", explique George Lucas. "Stylistiquement parlant, un film animé numérique est très différent d'un film en prises de vues réelles. L'animation ouvre des possibilités infinies. Elle rend le cinéaste aussi libre que le dessinateur face à son carnet de croquis". (En savoir plus sur Lucasfilm Animation)

George Lucas passe la main

Réalisateur des tous les épisodes de la nouvelle trilogie live, George Lucas laisse ici son siège à Dave Filoni, à l'oeuvre sur la série Avatar: The Last Airbender et de nombreux autres projets animés. "Pour adapter The Clone Wars à l'écran, il était nécessaire de trouver un grand fan de Star Wars qui comprenne cet univers et qui soit un réalisateur de talent", explique George Lucas. "J'ai eu la chance de trouver Dave Filoni. Il a modifié l'aspect visuel et cela a donné quelque chose de rétro et en même temps de très moderne". Dave Filoni revient sur sa relation avec le cinéaste : "Dès le départ, George a voulu nous apprendre à faire un film Star Wars. C'est une chose d'avoir sa vision de fan, mais quand vous travaillez avec le créateur de la saga, il faut comprendre ce qu'il souhaite y retrouver, que ce soient des moments comiques, dramatiques ou romantiques. George a été très vigilant à ce que nous capturions l'esprit de la saga."

Note d'intention

"Quand on réfléchit à l'origine de The Clone Wars, tout inconditionnel de Star Wars connaît le terme de 'Guerre des Clones', souligne le réalisateur Dave Filoni. "Cela remonte à Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir en 1977, quand Obi-Wan Kenobi en parle à Luke Skywalker. ("Tu as fait la Guerre des Clones ?" - "J'étais un chevalier Jedi comme ton père"). Depuis cette phrase toute simple, les fans ont, à différents niveaux, été obsédés par cette idée : qu'est donc la Guerre des Clones ? (...) The Clone Wars se déroule entre les épisodes II et III. Il y a un tout petit laps de temps et pourtant il se passe plein d'aventures passionnantes. En si peu de temps, on trouve des conflits, des héros, des traîtres... Dans ce laps de temps dont on n'avait pas conscience. Ce n'est qu'aujourd'hui que George a pu montrer une aventure plus complète qu'en suivant simplement l'intrigue d'Anakin Skywalker". George Lucas d'ajouter : "Toute guerre est un patchwork d'histoires qui attendent d'être racontées. Lorsqu'on retrace des événements majeurs, on oublie souvent les individus qui en sont la cause. On savait ce qui s'était produit dans la galaxie, mais on ne savait pas exactement comment cela s'était produit. Ce film vous racontera les histoires qui font l'Histoire."

Que les voix soient avec toi...

Au générique (vocal) de Clone Wars, on retrouve quelques guest-stars déjà à l'affiche des films live (Samuel L. Jackson, Christopher Lee, Matthew Wood et le droïde Anthony Daniels) mais surtout des acteurs déjà à l'oeuvre sur les séries ou les jeux vidéos adaptés de la saga. C'est le cas de James Arnold Taylor (Obi-Wan Kenobi dans la série Star Wars : La Guerre des Clones et les jeux vidéos Star Wars: Battlefront II et Star Wars : Episode III), Tom Kane (Yoda et d'autres voix dans la plupart des jeux depuis Star Wars: X-Wing vs. TIE Fighter en 1996) ou Catherine Taber (Padmé dans Clone Wars et sa fille Leia dans le jeu Le Pouvoir de la Force). Quant à Dee Bradley Baker, alias le Capitaine Rex, il a campé... Casque Noir dans l'adaptation télé animée de La Folle Histoire de l'espace.

Et de sept pour C-3PO !

Interprète physique et vocal du droïde doré C-3PO, Anthony Daniels partageait avec son compère Kenny Baker (R2-D2) le titre de "seul acteur à apparaître dans tous les longs métrages de la saga". Animation oblige, Kenny Baker est absent de Clone Wars et Anthony Daniels est donc l'unique comédien à avoir été de toutes les aventures cinéma des Jedis : Un nouvel espoir (1977), L'Empire contre-attaque (1980), Le Retour du Jedi (1983), La Menace fantôme (1999), L'Attaque des clones (2002), La Revanche des Sith (2005) et The Clone Wars (2008). Sa voix française, le légendaire Roger Carel, est également fidèle au rendez-vous depuis 1977 et est donc de l'aventure Clone Wars.

Retour sur Tatooine

Avec Clone Wars, les fans de la saga seront ravis de revoir des lieux et visages familiers, tels ceux des habitants de Tattooine où se déroule une grosse partie de l'intrigue du film. Jawas, Tuskens, créatures du Palais de Jabba le Hutt : ils sont tous au rendez-vous, à commencer par le crapaud contrebandier, réintroduit dans Star Wars : Episode I - La Menace fantôme au début de la course de modules. Il est ici accompagné de son petit dernier, Rotta, et de son oncle, Ziro.

Le son et la musique

Deux artistes de marque sont absents de ce Clone Wars : l'ingénieur du son Ben Burtt et le compositeur John Williams. Le premier est remplacé par son assistant, Matthew Wood (également interprète des voix des droïdes de combat dans la version originale). Le second par Kevin Kiner, à la baguette sur de nombreux téléfilms et séries et qui offre ici une variante surprenante des thèmes habituels de la saga, avec une orientation très rock et très jazz. Mais que les fans se rassurent : les deux hommes ont pu piocher dans la bibliothèque sonore et musicale "Star Wars" développée par Burtt et Williams.

Sacrilège ?

Une première dans l'histoire de la saga : le cultissime générique d'introduction avec texte défilant laisse ici sa place à une séquence animée portée par une voix-off, celle de Tom Kane, qui assure les rôles de narrateur et de... Maître Yoda. De même, le célèbre thème de John Williams n'est plus qu'évoqué.

Le look de "Clone Wars"

"Tous les personnages et environnements semblent avoir été peints, ce qui confère un look très particulier au film", souligne George Lucas. "Par ailleurs, nous nous sommes inspirés, en partie, des mangas et dessins animés japonais, avec leurs éclairages très dramatiques et leurs cadrages agressifs". Dave Filoni ajoute : "Les décors et costumes des films ont toujours été d'une grande beauté. Il était important de se situer au même niveau, tout en offrant de l'inédit aux spectateurs. Le look est plus stylisé. Il ne vise pas au photoréalisme, mais à établir sa propre identité visuelle, un peu comme un peintre utilisera différentes techniques pour créer différentes atmosphères. Nous utilisons l'infographie comme un instrument pour créer une réalité stylisée."

Les nouveaux personnages

Outre les habituels Anakin, Obi-Wan ou Yoda, deux nouveaux personnages sont dévoilés plus en profondeur dans ce long métrage : Ahsoka Tano et Assajj Ventress. "Ahsoka est un personnage captivant" explique le réalisateur Dave Filoni. "Il nous a semblé important d'introduire un personnage qui se situerait par son tempérament à mi-chemin d'Anakin et d'Obi-Wan. Anakin est un impulsif, Obi-Wan un homme qui prémédite toutes ses actions. Ahsoka apprécie l'impétuosité d'Anakin, mais admire la patience et la méticulosité d'Obi-Wan. Elle a beaucoup à apprendre de ces deux hommes, tout en possédant déjà une vraie force et de réelles capacités. Elle surprendra plusieurs fois Anakin par sa façon d'aborder les choses. Par ailleurs, elle est un excellent contrepoint à Anakin, tant par son apparence que par sa personnalité et ses attitudes. Elle le rend souvent fou, mais vous verrez qu'il finira par la trouver très attachante. (...) Elle apprend à être un Jedi de son temps, en même temps que le spectateur découvre cette guerre. Elle est donc un repère pour le public. C'est une fille, doublée d'un Jedi. Et franchement, il était temps d'en voir une !" "C'est une tradition des films Star Wars d'embarquer un personnage dans un grand voyage initiatique qui fera de lui un Jedi", ajoute George Lucas. "Luke était un jeune gars de la campagne quand il fut enrôlé dans l'Alliance Rebelle ; Anakin était un petit gars de Tatooine. Dans The Clone Wars, Anakin n'est déjà plus un Padawan, c'est un Jedi. Ahsoka assume donc ici le rôle de la jeune apprentie, qui enrichit la dynamique de l'histoire. Devait-elle être humaine ou extra-terrestre, homme ou femme? Il nous est finalement apparu plus amusant d'en faire cette jeune fille". Autre nouveau personnage, situé lui de l'autre côté de l'échiquier de la Force : Assajj Ventress, tueuse au double sabre-laser et apprentie Sith entièrement dévouée au Comte Dooku.

Frères d'armes

"Dans le film, on approfondit les relations entre Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker" explique Dave Filoni. "On les voit comme des frères sur le champ de bataille, et cela ajoute à l'impact de la chute d'Anakin vers le côté obscur dans Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith".

Fans de Plo Koon ?

Maître Jedi rapidement aperçu dans la nouvelle trilogie, Plo Koon est l'un des personnages que Clone Wars permet de découvrir plus en profondeur. Et pour cause : c'est l'un des Jedis préférés du réalisateur Dave Filoni. "Plo Koon est un maître Jedi assez obscur qu'on aperçoit lors du Conseil et qui n'a pas une seule ligne de dialogue dans les trois films de la nouvelle trilogie. Mais j'aime beaucoup son design. Et j'aime beaucoup tous les Jedis que l'on aperçoit lors du Conseil : Kit Fisto, Ki-Adi-Mundi, Luminara, Plo Koon... Et comme beaucoup de fans, je me suis demandé ce que faisaient ces gens. On voit Plo Koon être abattu sur Cato Neimoidia et Stass Allie mourir sur Saleucami donc on sait qu'ils se sont déplacés à travers la galaxie pour combattre lors de la Guerre des Clones, mais sans jamais les voir. Nous pouvons donc désormais prendre un personnage comme Plo Koon et montrer de quelle façon son chemin a pu croiser celui d'Anakin et Obi-Wan". Et George Lucas de conclure : "Si on laissait faire Dave, Plo Koon jouerait dans chaque scène ! Mais c'est formidable de voir Dave s'attacher réellement à de tels personnages et vouloir les mettre en lumière."

Une bataille... verticale !

Chaque épisode de la saga a offert aux fans des batailles d'anthologie (l'attaque de l'Etoile Noire, la bataille de Hoth, la bataille d'Endor, la bataille de Naboo, la bataille de Géonosis, la bataille de Kashyyyk). Dave Filoni repousse les limites dans Clone Wars avec une bataille... verticale ! "George a toujours su mettre en scène chaque bataille de façon différente", explique le réalisateur. "Sur ce film, nous voulions proposer quelque chose de nouveau avec une bataille se déroulant verticalement. Ca change complètement la perspective du conflit, avec des plans vus de haut où les droïdes prennent l'avantage. Et puis vous verrez les walkers faire bien plus de choses que ce dont vous les croyiez capables..."

Première mondiale

Clone Wars est dévoilé au public le 10 août 2008 dans le cadre de l'Egyptian Theatre de Los Angeles, siège de l'American Cinematheque et premier cinéma à avoir organisé une Première hollywoodienne (en 1922). C'est là que George Lucas avait dévoilé Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque en 1981.

La Force est avec Warner

La sortie de Clone Wars marque un tournant dans l'histoire de la saga puisque la distribution du long métrage est confiée ici à Warner Bros. et non plus à la 20th Century Fox comme c'était le cas depuis la création de la franchise en 1977. La raison en est simple : le film Clone Wars est en réalité le pilote de la série animée homonyme, attendue sur l'antenne de Cartoon Network et TNT à la rentrée 2008. Deux chaînes appartenant au groupe Time Warner, propriétaire des studios Warner Bros.

Un clin d'oeil... sonore !

Lors de l'attaque du monastère, les fans attentifs pourront entendre le désormais célèbre "Wilhelm Scream", un bruitage utilisé par l'ingénieur du son Ben Burtt dans tous les films sur lesquels il a travaillé, dont l'hexalogie Star Wars. Si c'est son assistant Matthew Wood qui reprend le flambeau sur Clone Wars, il n'en oublie pas son clin d'oeil au maître...
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Parasite (2019)
  • Men in Black: International (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Nevada (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Roxane (2018)
  • Aladdín (2019)
  • Greta (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
  • Anna (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Guy (2018)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
  • Un havre de paix (2018)
Back to Top