Mon AlloCiné
    Celle que j'aime
    note moyenne
    1,9
    563 notes dont 147 critiques
    8% (12 critiques)
    15% (22 critiques)
    4% (6 critiques)
    21% (31 critiques)
    26% (38 critiques)
    26% (38 critiques)
    Votre avis sur Celle que j'aime ?

    147 critiques spectateurs

    Gourmetdefilms
    Gourmetdefilms

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 562 critiques

    1,0
    "Ze navet 2009"! Un gosse capricieux mal interprété et une Barbara Schulz dans un personnage grossièrement irréaliste. J'ai voulu regarder ce film attiré par Gérard Darmon et Marc Lavoine mais ils ne pourront pas faire de miracles, surtout Darmon le pauvre empêtré dans un personnage minable! Qu'est ce que c'est nul et mal fait!
    Michel B.
    Michel B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    0,5
    Quel film extraordinaire qu'Elie Chouraqui nous a concocté là. Une somme. Un sommet. Une anthologie du foutage de gueule éhonté. L'histoire tient, comme il se doit, entièrement sur un bock de bière. Madame est divorcée et vit dans un immense loft à Paris dont on se demande comment elle le paye, avec son fils de douze ans devant qui, pour faire moderne et maman-cupine (prononcer "queupineu"; c'est mieux que "copine"), elle se promène à poil la moitié du temps. Son gamin est une petite peste jalouse qui n'accepte pas le nouveau Jules de sa mère, joué par ce bourreau des coeurs de Marc (Lavoine). Et il va essayer de casser leur couple pour qu'elle se remette avec son vrai père. Mais Marc est super sympa et ... (je ne veux surtout pas dire comment ça finit à nos amis trépannés qui n'auraient pas encore compris). Le mauvais goût apparaît dans ce film à la fois par petites touches pestilentielles subtiles et par énormes flaques nauséabondes, Commençons par un petit détail indigeste, à l'instar du petit chocolat qui termine le repas de Monsieur Créosote dans le sketch des Monthy Pythons. Marc est créatif dans une boîte d'infographie qui produit des dessins animés 3D "qualité française". Pour les besoins de l'oeuvre d'Elie Chouraqui, un abruti a créé (mais dans le film, c'est Marc dans un immense coup de génie qui a eu l'idée) une espèce de Jar-Jar-Binks francais que Marc, en entrepreneur avisé, a baptisé avec finesse "Toujours en colère" ("Oh, maman, je veux avoir un cahier avec "Toujours en colère" dessus". MAIS NON, ELIE, CA NE VA PAS, GROSSE PATATE. Pourquoi il n'y a pas eu sur le tournage, je ne sais pas moi, ne fût-ce qu'un preneur de son ou une cantinière, pour oser dire à Chouraqui à quel point cette idée est moisie). Il ne sera même pas épargné au spectateur, à la toute fin du film, la révélation de qui Marc a été inspiré pour créer ce personnage. Dois-je vraiment aider nos amis trépannés sur ce coup-là? Attaquons maintenant les grosses pièces de gibier faisandées que Chouraqui nous sert comme le restaurateur avec son flingue à de Funès dans l'Aile ou la Cuisse. Comme dans trop de films d'auteur sans idées, il y a des longueurs insoutenables, faites comme dans les Ally MacBeals les moins inspirés, de play-backs et d'interminables séquences d'images muettes avec de la musique d'un unique artiste, Jimmy Darling, qui parvient quand même à caser 10 titres dans tout le film au risque de finir par taper sérieusement sur les nerfs. Et les sous-entendus graveleux qui parsèment le texte de Darmon, le père du gosse, juste pour qu'on comprenne bien pourquoi la mère a divorcé. Et, pour faire référence aux plus "grands", ces incessantes allusions à Jacques Demy, dont on nous fait subir, puissante mise en abîme, des extraits de l'oeuvre projetée dans un cinéma à peu près désert. Et les seconds rôles de copains qui rigolent hystériquemment à tout propos et sans que le spectateur ne soit censé comprendre pourquoi, pour montrer que quand même Marc, sa meuf et Darmon sont super cools d'avoir des copains complices comme ça. Et ce gosse qui joue avec le naturel et la conviction d'une limace. Et la voix off au début qui nous inflige une des plus belles collections de clichés de l'histoire du cinéma, avec, je cite "Je suis dingue de cette fille c'est vrai dingue dès que je l'ai vue je l'ai aimée jveux dire tout j'ai tout aimé chez elle sa façon de marcher sa bouche et puis ses yeux et puis aussi son ptit sourire triste" (Mais non, andouille, c'est ses tétons qu'on remarque (Il faut avoir vu le film pour comprendre)) "Et son rire non son rire elle a un rire non? il est pas mal son rire" GAAAA VA TE FAIRE FOUTRE ELIE. GAAAAA. Pardon. Continuons le réquisitoire. A un moment, Marc est empoisonné à la fraise (haha, à la fraise, quelle idée amusante) et Chouraqui ne résiste pas à placer l'inévitable quiproquo du médecin qui annonce sa mort à ses amis. La scène se conclut dans le carrément répugnant quand le médecin finalement parle avec les vrais parents du mort qui s'effondrent en larmes au second plan jusqu'à ce que Marc apparaisse hilare à ses amis au premier. Sacré Marc. Seule Barbara Schulz, en mère hyperactive, s'en sort un peu. Sauf qu'à la longue on aimerait qu'elle arrête juste une minute de s'exciter comme ça parce qu'avec le non-jeu de son gosse, de Marc et de Darmon, c'est vraiment crispant. Mais Barbara ! Quelle générosité envers Chouraqui ! Accepter de se balader à poil pendant des heures pour essayer de sauver son film du marasme ! Quel engagement ! Si seulement elle pouvait faire pareil pour un film qui vaille vraiment les 9 Euros qu'on aurait pu aussi donner pour voir Slumdog Millionnaire, Frost Nixon, Revolutionary Road ou Gran Torino.
    Lapin-54
    Lapin-54

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 130 critiques

    0,5
    Un vrai navet, filmé comme un téléfilm. L'histoire y est pour beaucoup, mais les acteurs (ou chanteur..) n'arrangent rien
    Vagelios
    Vagelios

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 975 critiques

    2,5
    Une assez bonne comédie sur le thème de la famille recomposée en partie grâce à la fraîcheur de Barbara Schulz que je découvre pour la première fois dans un film. Toutefois on peut trouver quand même que les situations critiques engendrées par la jalousie sont un peu trop poussées pour être totalement crédibles.
    kekedec
    kekedec

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 263 critiques

    2,5
    Dans la famille recomposée, je demande le père et le beau-père! Voilà tout est dit : les meilleures répliques, voire les meilleures scènes, sont pour Gérard Darmon et Marc Lavoine toujours aussi excellents tous les 2. Je me demande ce que ce film aurait été avec une autre actrice que Barbara Schulz, qui hésite entre nue et hystérique, très peu crédible en femme partagée entre les 3 hommes de sa vie. Seul son monologue en fin de film face à Gérard Darmon laisse supposer ses talents de comédienne. "Toujours en colère" est une vraie tête-à-claques qui mérite d'être réprimandé plutôt qu'emmené chez un pédo-psychiatre (très à la mode chez les quarantenaires débordés ayant abdiqué toute forme d'éducation)..... réprimandes que par ailleurs il demande! Beaucoup de longueurs qui provoquent de nombreux départs dans la salle. Ni une comédie, ni un drame mais un ton qui se veut léger pour aborder un thème sociologique porteur.
    Dg75
    Dg75

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 236 critiques

    2,5
    eux étoiles pour la prestation de Marc Lavoine (excellent acteur) et de Gérard Darmon (toujours aussi bon). Mais j'avoue que j'ai été déçue par le scénario. Dès le début, je me suis dit en voyant Babara Schulz que le film ne ferait pas réfléchir au problème des familles recomposées. Mais là rien. La mère, malgré des "ficelles" un peu trop voyantes ne met pas une seule fois en doute la parole de "son fils" dont l'attitude "l'inquiète" mais sans plus, elle ne se pose pas de questions, seul son "nombrl" l'intéresse. Et puis, était-il bien utile de la faire évoluer nue, ou court vêtue, elle est très belle, certes, mais cela n'apporte strictement rien au film. J'aurai bien vu comme titre "L'enfant roi" ; mais n'est-ce pas le comportement des adultes qui dicte une telle attitude de la part d'un enfant ? (Au passage bravo à Anton Balekdjian, très belle prestation "une vraie tête à claque" :-) Cela dit, je remercie UGC de m'avoir invitée à cette avant-première car j'ai pu apprécier le présentation qui nous a été faite par Elie CHOURAQUI (je suis désolée pour lui de ce que je viens de dire mais... j'ai pas aimé).
    louba38
    louba38

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    L'été est là! Elie Chouraqui nous offre une belle histoire comme il sait si bien les raconter...La douceur des images, la légèreté des personnages, une bande son top... Tout cela ponctué d'humour et de tendresse...Courez-y c'est de la vitamine en barre pour aborder les beaux jours!!!
    melirochet
    melirochet

    Suivre son activité Lire ses 39 critiques

    0,5
    Que c'est long... que c'est mauvais... qu'on est content que ça s'arrête...
    Photo-cineaste
    Photo-cineaste

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 571 critiques

    1,0
    Si je suis allé voir ce film, c'est bien pour gérard Darmon et Barbara Schulz car les autres. Enfin finalement j'ai bien vu le film auquel je m'attendais, ennuyant et plein de "bons sentiments". Du côté des acteurs donc, Gerard Darmon est encore une fois formidable, il a les meilleurs répliques du film, très drôle très touchant. Barbara Schulz est radieuse et formidable, mais les autres... Sa vole pas bien haut. Marc Lavoine qui ferrait mieux de se contenter de sa musique alterne le bon et le trop mauvais... les autres aucuns ne sort du lot. Scénariquement c'est du déjà vu, du réchauffé sans surprise et ennuyant. Réalisation, bha il y a de l'intention, mais les clins d'œil à répétition c'est soulant, on a l'impression de voir un film hommage plus qu'autre chose. Passez votre chemin, il n'y a rien à voir... 3/10
    Cricri85
    Cricri85

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    1,0
    Profondément déçue par ce film dont j'attendais vraiment plus ! Dès les 20 mm minutes je regrettais déjà mon choix. Un film a voir devant sa TV pas un soir de grande fatigue au risque de s'endormir, mais sûrement pas au ciné en payant 9 euros. A part quelques instants sympathiques, l'histoire est ennuyeuse. Seule l'actrice et son jeu dynamique permet de supporter ce film sans intérêt. De plus, le choix du réalisateur de filmer son actrice nue le trois quart du film est exaspérant. A croire qu'en constatant la nullité du scénario, il se raccroche à la plastique de son héroïne. Conclusion : film à déconseiller
    laure_helene14
    laure_helene14

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    1,0
    Visuellement c'est un film sympatique mais malheureusement les jolis petits seins de Barbara Schulz ne masquent pas la pauvreté des dialogues. Le sujet pourtant intéressant aurait peut-être pu être traité avec d'avantage de rythme et un scénario plus crédible. Le spectateur ne s'attache pas aux personnages dont les réactions improbables nous perdent et nous déçoivent.
    yakos
    yakos

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 658 critiques

    4,0
    un film sympathique sur les difficultés d'un couple recomposé.Le gosse est incroyablement méchant et machiavélique.Malgré un bon jeu d'acteur on sent que l'ensemble tourne en rond sans véritable souffle.Le rythme est bon.En somme un bon moment...
    sches41
    sches41

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 255 critiques

    0,5
    Une comédie où tout sonne faux et kitsch.
    chrihemery
    chrihemery

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    1,0
    Un film hy sté ri que ! on passe de scènes de baisers très amoureux à des scènes pleines de vulgarité violente(ta gueule, et tout un tas d'autres choses...) et à nouveau , aussi vite, aux baisers enamourés, ceci à plusieurs reprises. Barbara S. n'arrête pas de courir et de gueuler. Entre ces scènes Achille fait ses sales coups à Antoine. Tout se passe en grandes bandes de copains (de 40 à 60 ans... Barbara S. étant la plus jeunette), ça fait souvent bazar au niveau du scénario et de l'image, on n'y croit pas beaucoup, et les acteurs y croient-ils ? Pas un rire dans la salle. Pas vu le rapprochement avec les comédies américaines bien enlevées dont parle Chouraki, désolée
    Nilda
    Nilda

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 43 critiques

    1,0
    Ouais, pas terrible ce film... Outre les légéretés diverses, l'actrice principale qui joue l'hystérique sans être crédible en grand chose (ni mère, ni dir de journal, ni...) et qui semble là que pour se montrer (plutôt dénudée) nous a gâché le reste du film. Darmon est + convaincant que Lavoine, le gamin est pas terrible, les pers secondaires quasi-inexistants ou inconsistants. A peine un bon moment à la vision, mais déception et regrets à la sortie : on est très loin du "Coeur des hommes" !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top