Les Révoltés de l'île du Diable
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,0 pour 357 notes dont 73 critiques  | 
  • 7 critiques     10%
  • 36 critiques     49%
  • 21 critiques     29%
  • 6 critiques     8%
  • 2 critiques     3%
  • 1 critique     1%

73 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
pelu

3 abonnés | Lire ses 425 critiques |

   2.5 - Moyen

Ce film méconnu mérite vraiment le coup d œil !! il aborde une histoire vraie de deux jeunes hommes qui vont se lier d amitiés dans une maison de redressement norvégienne. Meme si le scénario s avère commun voire meme banale on ne peut que remarquer avec quelle sérieux , envie et véracité sont racontes les actions dans ce décor glaciales et hostile. donnant du poids au cote sentimentale touchant et très émouvant de cette amitié. On ne pourra que saluer la prestation de tous les acteurs et de la mise en scène dans ce décor uniforme et poétique. Jolie musique et en dénouement tragique difficile d oublier. Abordant aussi la question de l'utilite de la violence dans ces lieux strict ferme pour des personnes si jeunes? Cependant au dela de tous sa ce film est saisissant de froid comme de qualité. Loin d un chef d oeuvre mais remarquablement fait.

lCortexl

1 abonné | Lire ses 17 critiques |

   4 - Très bien

Après "Les évadés", je ne vais pas vous dépayser avec le film qui nous intéresse pour cette nouvelle chronique : "Les révoltés de l'île du diable" de Marius Holst. En revanche, cette fois ci, le film se base sur une histoire vraie, ce qui devrait amener un autre impact à ce film. Marius Holst a-t-il réussit à rendre justice à cette histoire ? C'est ce que je vous propose de découvrir. La suite ici :

http://laporteduquatriememur.blogspot.fr/2014/0...


bremmo761

0 abonné | Lire ses 39 critiques |

   4.5 - Excellent

remarquable d'intensité et de réalisme. superbement mise en scène

Tarsis

0 abonné | Lire ses 28 critiques |

   4 - Très bien

Une histoire qui ne manque pas de souffle et si des longueurs se mettent en place, ce n'est que pour ajouter du corps au récit. Plus le déroulement progresse, plus l'envie de les voir enfin se rebiffer augmente et il est vrai que l'ambiance des lieux où la mélancolie et l'espoir se mélangent, nous poussent également à nous prendre au jeu. En résumé : poignant, glaçant et d'un réalisme dont les scandinaves ont le secret.

TTNOUGAT

92 abonnés | Lire ses 1459 critiques |

   1 - Très mauvais

En dehors de porter à notre connaissance cet évènement grave qui s’est produit en 1915 sur l'ile de Bastoy, ce film ne présente quasiment aucun intérêt tant il est mal filmé et mal raconté. Ne comprenant pas le norvégien, je n'ai pu m’appuyer que sur les sous- titres très certainement insuffisants. L’allégorie de Jonas et la baleine mélangée à l'histoire imaginaire et dramatisée de Erling le dur d' Ivar le mou est d'un mauvais gout absolu et en plus mal compréhensible. Tant de films sur un sujet comparable existent déjà, les révoltés de l’ile du diable me parait inutile et comme, question cinéma, il’est nul, il devient indéfendable. La fin, évidemment spectaculaire avec l’arrivée du cuirassier et des dizaines de fusiliers marins armés, est elle-même gâchée par une scène de noyade quasiment identique à celle tournée par Cameron lors du naufrage de son film ‘’Titanic’’ ; difficile de ne pas croire à un plagiat. Le cinéma norvégien n’est pas bien riche en œuvres ayant franchi les frontières mais il doit bien contenir quelques perles rares, je vais essayer d'approfondir.

Dabeam

0 abonné | Lire ses 12 critiques |

   4.5 - Excellent

Incroyablement intense. L'injustice règne en maître pendant une grande partie du film, la rage m'a habité pendant tout le vision âge de cette œuvre en tous points supérieure à Dog Pound et pourtant bien moins connue.

gogo75

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

   4 - Très bien

Vu à l'instant en DVD. Belle représentation de cet univers de répression et de soumission, souligné par la froidure du cadre très bien filmé. Je n'ai pu m'empêcher de penser aux camps de concentration et aux kapos (toute proportion gardée évidemment) Seule la séquence de mutinerie (dernier tiers du film) m'a semblé "flotter" quelque peu. Très bonne interprétation tant des acteurs professionnels (les 2 adultes) que des amateurs (les enfants). Stellan Skarsgaard comme toujours remarquable.

Arlette et les mécanos

2 abonnés | Lire ses 197 critiques |

   4.5 - Excellent

Poignant, bouleversant...sont les seuls qualificatifs qui me viennent. Mise en scène sobre, musique envoûtante. Un film terrible, magistral dont la fin est d'une tristesse infinie.

Shékiinä

16 abonnés | Lire ses 606 critiques |

   0.5 - Nul

J'avais un mauvais pressentiment quant à la qualité du film, et il m'a donné raison, je ne sais pas ce qui m'a pris de vouloir le voir. Bin, que suis-je bête, ma grosse curiosité bien évidemment, je suis attirée par les films sur les centres de détention, je trouve ça intéressant de voir comment se comportent les hommes en situation de lieu clos. Les natures se révèlent dans cet environnement dur et rigoureux, et c'est bien cela qui m'attire dans l'idée mis à part les relations entre les personnages. Les Révoltés de l'île du Diable n'est qu'un film de plus sur le sujet, il paraît bien fade si on a vu auparavant les classiques du genre tels que Papillon, Midnight Express, Les Évadés etc. La mise en scène est sec. Elle manque d'originalité et le scénario joue trop la carte de l’empathie. Par contre je suis d'accord dans ce que le scénario laisse entendre : quand on impose trop de discipline et qu'on empêche une personne d'être elle-même, ça ne peut que lui donner envie de se rebeller et de contourner les règles ! l'effet boomerang quoi.

CarloBrigante

5 abonnés | Lire ses 59 critiques |

   3.5 - Bien

« Ce sera Bastoy, ou la Prison » Nous sommes en 1915, et dès les premières minutes, le choix imposé au jeune Erling (Benjamin Helstad) est clair, implacable. Car la petite île de Bastoy à quelques encablures de la côte norvégienne réserve un sort encore plus cruel qu'une maison d'arrêt à ses hôtes. C'est un centre de redressement pour jeunes délinquants ayant commis des larcins allant du vol jusqu'au meurtre. C'est précisément pour avoir ôté la vie à un congénère qu'Erling devient « matricule n°19 » à Bastoy. Il va devoir faire face à la discipline de fer instaurée par le directeur de l'établissement, sorte de gourou catholique conservateur qui règne sur l'île comme un despote. Pour effectuer sa sale besogne, ce dernier s'est entouré d'hommes de main peu recommandables, parmi lesquels le surveillant de l'internat, qui cache un lourd secret. La rivalité entre les jeunes, le travail quotidien dans le froid et la glace, les rations de nourriture insuffisantes et les nombreux sévices infligés aux pensionnaires auront tôt fait de réveiller les ardeurs d'Erling, et celle de ses camarades. Ainsi, face à l'adversité, ils vont faire front et renverser l'ordre établit dans cet îlot gelé. Le film, qui constitue le quatrième long-métrage du cinéaste norvégien Marius Holst, est de facture classique, avec un scénario, un rythme et des situations qui ne sont pas sans rappeler « Sleepers » de Barry Levinson. Dans ce sens, il ne surprend pas vraiment le spectateur et suit les codes du genre. Malgré cela, « Les révoltés de l'île du Diable «  arrive à tirer son épingle du jeu, de par ses qualités intrinsèques. Tout d'abord, le lieu dans lequel se déroule l'action joue clairement en faveur de la narration. La rudesse du climat, la barrière liquide que constitue l'eau gelée, ainsi que le froid ambiant font de Bastoy un lieu sauvage et dangereux, où la mort guette... Cette atmosphère glaciale se retrouve dans la couleur générale des images, filtrée dans des tons gris-bleu du plus bel effet. La galerie des jeunes protagonistes constitue également un atout majeur pour le film. La relation entre Erling et Olav (Trond Nilssen) est une grande réussite. Par l'apprentissage de la lecture se nouent des liens puissants entre les deux personnages, qui atteindront leur point culminant à travers l'écriture d'une nouvelle inspirée du passé de n°19. Les deux jeunes s'échappent sur un baleinier, et vivent de nombreuses aventures. Leurs évasions spirituelles quotidiennes leurs permettent de goûter à une liberté retrouvée, et de s'évader quelques heures de l'enfer auquel ils sont condamnés. Il serait dommage de rater ce film qui évite les clichés du genre, sans pour autant être novateur. La qualité des plans ainsi que la performance des jeunes acteurs font qu'il mérite clairement le détour. Fresque glaciale, « Les révoltés de l'île du diable » marque par la dureté des images, autant que par la douceur des notes de piano qui donnent à la scène finale toute sa poésie.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Les Révoltés de l'île du Diable Bande-annonce VO
57 034 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné