Notez des films
Mon AlloCiné
    Amistad
    note moyenne
    3,5
    2398 notes dont 177 critiques
    répartition des 177 critiques par note
    39 critiques
    48 critiques
    47 critiques
    30 critiques
    9 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Amistad ?

    177 critiques spectateurs

    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 867 critiques

    4,5
    Publiée le 13 novembre 2015
    Un film historique magnifique sur un combat juridique hors norme. Une bonne reconstitution historique inspirée d'une histoire vraie. Costumes, décors, réalisme, bonne documentation linguistique et historique pour un scénario vraiment original.
    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 337 critiques

    3,5
    Publiée le 10 mai 2013
    Un sujet historique rarement porté à l'écran , Steven Spielberg réussi son pari .
    Abarai
    Abarai

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2013
    Steven Spielberg est un cinéaste généreux, prolifique et profondément humaniste. "Amistad" en est une des preuves. Cette fois, notre réalisateur préféré s'attaque à l'esclavage, et la lutte de quelques hommes pour défendre un groupe de noirs africains. S'entourant pour cela d'une pléiade d'excellents acteurs -de Mathew McConaughey à Anthony Hopkins, sans oublier le très bon Djimon Hounsou- il nous délivre un film à la thématique forte. Brillant par ses beaux discours, le drame ne s'envole malheureusement jamais. Souffrant d'une introduction mi-figue, mi-raisin, l'oeuvre de Spielberg n'a pas une envergure folle, amplifiée par une mise en scène bien sage. Une belle histoire, mais puni par un manque d'ambition artistique. En ce point, et traitant du même thème, "Lincoln" sera beaucoup plus sophistiqué et ambitieux.
    Merytamon
    Merytamon

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 566 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2013
    Steven Spielberg réalise ici un très bon film sur la triste condition des esclaves noirs Africains qui n'ont aucun droits et qui sont traités comme de la marchandise. Le réalisateur ne cherche pas a nous cacher cette réalité au contraire, et c'est ça qui fait que ce film ressemble davantage a un reportage. Le jeu des acteurs est trés bon en particulier, Matthew McConaughey, Morgan Freeamn ,Stellan Skarsgard, Anthony Hopkins, Jeremy Northam, et surtout Djimon Hounsou qui crève l'écran dans le rôle de Cimque cet esclave qui va se battre pour reclamer sa liberté et celle de ses compatriotes. On notera egalement la présence de Anna Paquin (True Blood) dans le rôle de la reine Isabelle II d'Espagne qui n'est encore qu'une petite fille qui a deja les rênes du pouvoir entre ses mains. A regarder !
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    3,0
    Publiée le 24 mai 2013
    En 1985, Steven Spielberg créa la polémique en réalisant La Couleur Pourpre. Ou plutôt choqua les critiques : le fait qu’un homme blanc et juif comme lui s’occupant de l’adaptation d’un romain écrit par une Noire traitant de la population noire aux Etats-Unis fut jugé anormal. Encore à l’époque, il en fallait peu pour dire des conneries de taille ! Car si Spielberg s’est pourtant attardé sur un sujet qui lui est « propre » avec La Liste de Schindler, le cinéaste revient à la charge en livrant Amistad. Film traitant du sort d’esclaves africains qui se sont révoltés contre leurs « propriétaires » pour retrouver leur liberté. En voyant ce film, on peut déjà remarquer à quel point l’idée de faire un film sur l’abolition de l’esclavage trotte dans la tête de Spielberg. À quel le bonhomme désire mettre à l’écran cette époque où un personnage historique, Abraham Lincoln, qui permit de changer la face de l’humanité. Et Amistad, nous pouvons donc voir que ce cher Steven avait déjà ses repères pour nous livrer son film sur le 16ème Président des Etats-Unis (il faudra attendre 2012 pour le voir). Que le cinéaste expérimentait son cinéma pour faire le film adéquat. Car, d’un certain point de vue, Amistad et Lincoln se ressemblent. Notamment du côté de la construction scénaristique : tout un déballage de dialogues et de séquences de tribunal pour mettre en avant le sujet de l’abolition. Pour certains, cela peut sembler soporifique au possible, pour d’autres bougrement intéressant à suivre. Seulement, Amistad ne se montre pas aussi maîtrisé que Lincoln. D’abord au niveau du casting. Si Spielberg s’est entouré de grands noms (Morgan Freeman, Anthony Hopkins, Djimon Hounsou, Matthew McConaughey, Pete Postlethwaite ou encore Stellan Skarsgård) se montre d’une très grande inégalité. Pas au niveau de l’interprétation mais plutôt de l’exploitation de la distribution. Si le personnage de Cinque (joué par Hounsou) et le protagoniste principal de l’histoire, l’acteur n’est pourtant pas classé parmi les têtes d’affiche. Ces places étant données au final à Freeman et Hopkins qui, pourtant, n’apparaissent à l’écran tels des seconds rôles sans importance (pour ne pas dire figurant). Et c’est cela le gros problème du casting : tant de personnages pas vraiment développés qui ne sont là que pour faire joli et avoir juste un avis sur l’abolition… Aucun personnage à qui s’attacher (à part Cinque), aucun acteur à réellement contempler. On est bien loin de l’affiche de Lincoln (qui met en avant Daniel Day-Lewis, Tommy Lee Jones et d’autres) ! Autres défauts : la mise en scène ! Très dur de dire ça de Spielberg (quoiqu’il s’était déjà ramassé sur Always). Mais avec Amistad, le réalisateur semble ne livrer que le brouillon d’un grand film (sur ce point, j’y reviendrai plus tard). Et pour cause, l’intégralité des scènes se suivent sans réelle transition. Ajoutez à cela une musique vraiment envahissante par moment (j’y reviendrai aussi) et des personnages peu intéressants, il y a de quoi empêcher de se plonger dans un film au sujet pourtant fort passionnant ! Et c’est vraiment dommage car Amistad avait de quoi se montrer à la hauteur ! À commencer par la détermination de Spielberg à imposer son regard sur l’esclavage. Et pour cela, le cinéaste mise tout sur les séquences avec Cinque et ses compagnons pour nous prendre aux tripes. Insistant sur la violence de la mutinerie montée au début du film. La musique de John Williams certes envahissante mais prenante (la magnifique partition Dry Your Tears, Afrika). Des séquences du violence parfois extrême (la noyade des esclaves, jetés à l’eau, enchaînés, pour éviter une pénurie de provisions). Les nombreux monologues des personnages principaux, dont celui d’Hopkins au tribunal, sur l’abolition. Les moments de communication entre Cinque et Baldwin (McConaughey). Et puis un certain humour qui allège le tout (Baldwin tentant de communiquer avec des esclaves alors que ces derniers se moquent de lui dans leur langue). Oui, Amistad aurait pu être un excellent film. Malheureusement, l’ensemble se montre bien trop brouillon, voire incomplet. Et du coup, il est très difficile de se passionner, malgré un très grand travail effectué sur le sujet. Si vous voulez voir un semblant d’Amistad abouti, reportez-vous sur Lincoln, film bien plus imposant et réussi ! Attention, Amistad n’est pas un film loupé ! La note attribuée est largement méritée ! Mais avec ses défauts, le film a de quoi frustrer quelque part…
    sukifanee
    sukifanee

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 162 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mai 2013
    Bon, c'est un film où il y a quelques longueurs, mais j'ai bien aimé et à la fois pas aimé. Genre quand il fouette à mort le black ou qu'il balance à la chaîne les esclaves (en trop? trop faible?). Je me suis retournée dans ma tombe en voyant ça! C'est bien et et pas bien. Je regarderais pas ça, tout les quatre matins quand même. Juste les acteurs principaux, j'ai trouvé qu'ils étaient un poil mauvais, ou alors c'est le scénario qui en faisait un peu trop.
    TotoJp59
    TotoJp59

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 459 critiques

    3,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Souvent considéré comme le plus mauvais film de son auteur, Amistad est pourtant loin d'être honteux. Son sujet historique grave (que Spielberg retraitera dans « Lincoln ») et le casting royal et performant (dont un Djimon Hounson très touchant) permettent de maintenir le spectateur en éveil où ce dernier enrichie sa culture générale parfois à travers d'images plutôt dures. Le principal problème vient de la narration où l'on assiste trois fois à des cours de justice qui s'éternisent un peu en jugeant les mêmes faits. Des sensations de longueurs se font donc ressentir et certains discours religieux peu pertinents n'aident pas.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 044 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mars 2013
    Spielberg fait l’erreur classique des cinéastes s’attaquant à un sujet historique: s’imaginer que la force des évènements se suffit à elle-même pour faire un bon film. Il abandonne donc toute volonté de maestria technique et de rythme pour se concentrer sur les faits. Néanmoins, la qualité d’interprétation des acteurs (Djimon Hounsou incroyable) et la réalisation solide font oublier ces défauts. En résulte un film fort et émouvant mais un peu lourdingue (naïveté, omniprésence de la religion…) et longuet.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 3 mars 2013
    J'ai toujours été habitué aux chef-d’œuvres avec les bijoux (films) de Mister Spielberg c'qui fait que là ça m'a un peu choqué. 2H28 de sommeil profond les yeux ouverts, carrément emmerdant à voir ce film, il se passe rien du tout... J'vais quand même éviter de mettre à ce film "mauvais" car ce serait con de ma part envers mon réalisateur préféré de lui mettre cette note.
    Meg P
    Meg P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 27 critiques

    5,0
    Publiée le 21 février 2013
    ce film est un chef d'oeuvre émouvant par cntre dès qu'on traite un film sur les noirs ya tjrs polémique.
    Cinemax77
    Cinemax77

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 434 critiques

    2,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    Je me suis un peu ennuyé. Ce film manque de passion, de rythme. Il y a beaucoup de références au christianisme. Ce n'est pas dit explicitement, mais j'ai l'impression que l'esclavage a été pratiqué au nom du christianisme. On évoque notamment Isabelle la catholique, reine d'Espagne, pays pratiquant l'esclavage. Que des chrétiens possédaient des esclaves, ça c'est évident. Mais l'esclavage n'a pas été fait au nom du christianisme, pour la simple raison que ça ne correspond pas aux valeurs de cette religion. Aujourd'hui, ça semble faible comme argument, mais à l'époque les gens étaient encore plus croyant qu'aujourd'hui. Sinon les acteurs ne sont pas sensationnels. Le seul qui a retenu mon intention est Anthony Hopkins. Les autres ne sont pas mauvais, mais pas non plus extraordinaire.
    danna2509
    danna2509

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 231 critiques

    3,5
    Publiée le 8 décembre 2012
    Du Spielberg avec ses qualités : narration, mise en scène, casting...et ses défauts : le manque d'ambigüité, cette idée simpliste qui consiste à envisager l'Histoire comme une continuelle marche vers le progrès, la foi en l'Amérique (qui est en général un faux problème dans le cinéma U.S. mais avec Spielberg c'est souvent insupportable parce que sans finesse et enrobé dans tout un ensemble de sentiments positifs). Enfin..., le génie de ce réalisateur n'est pas toujours dans la qualité de son propos mais dans ce qu'il fait avec une caméra. Les scènes de plaidoirie sont à ce sujet très intéressantes à observer. L'histoire est agréable, c'est un film qui passe souvent les dimanche après midi de la Toussaint et lors des fêtes de fin d'année, 2h30 de bel ouvrage mais ça reste sans nuances. C'est malgré tout un très beau film, très bien interprétée et j'ai pris plaisir à revoir ce film malgré ces nombreux défauts.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 524 critiques

    3,0
    Publiée le 9 octobre 2012
    le message est claire et sincère djimon hounsou crève l’écran a chacune de ces apparitions notamment lors des passages sur le bateau. j'ai envie de dire c'est du spielberg bon mais moi il me manque quelque chose, tiraillé entre l'argent et le fait de faire un film de qualité ou meilleur du moins car sa reste un bon film même si sa laisse un gout d'inachevé.
    Gabriel B
    Gabriel B

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 358 critiques

    4,0
    Publiée le 20 septembre 2012
    Un très bon film qui m'a permis de découvrir Djimon Hounsou. De toute façon Steven Spielberg me déçoit rarement...
    LilP-91
    LilP-91

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 419 critiques

    5,0
    Publiée le 14 septembre 2012
    Enorme surprise. Je m'attendais à un bon film, mais pas à ça. Spielberg frappe vraiment fort avec cet Amistad, un film absolument remarquable, tant sur la forme que sur le fond. Tout d'abord, le film est donc doté d'une mise en scène sublime. La toute première scène et fabuleuse, et nous plonge directement dans l'ambiance. Après, les personnages sont aussi très bien présentés, de façon à ce qu'on s'attache à eux avec facilité. Le suspens est également au rendez-vous, avec le futur incertain des esclaves africains qui fait le spectateur suivre toutes les scènes avec intérêt. La réalisation est, comme toujours chez Spielberg, sensationnelle. La scène du voyage en mer des esclaves est très bien filmée, et en devient presque insoutenable. Cependant, les aspects plus techniques ne sont pas les seuls atouts de ce film, le scénario est également sublime. Comment ne pas être envouté par cette belle histoire, qui illustre si bien les différentes pensées de l'époque, ainsi que l'absurdité et la cruauté du racisme et de l'esclavage. Quelques scènes sont vraiment très intéressantes. J'ai notamment apprécie les scènes qui montrent la différence entre les deux cultures, quand par exemple les Africains voient la culture chrétienne à travers leurs yeux. La scène de l'explication de la Bible est inoubliable. Pour le reste, je citerai encore la qualité du casting, qui contribue indéniablement à la qualité du film. Que ce soit McConnaughey, Djimon Hounsou ou encore le grand Anthony Hopkins, très inspiré dans la scène du discours, elle-aussi mémorable, tous les protagonistes font un travail excellent. Bref, tout ceci pour dire que cet Amistad est un film absolument remaquable, qu'il faut voir à tout prix. Spielberg, habitué du cinéma divertissement nous sert ici un film historique inoubliable, signant dans mon avis une de ses meilleures réalisations. Un chef d'oeuvre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top