Mon AlloCiné
Le Parrain
note moyenne
4,5
37358 notes dont 1403 critiques
75% (1053 critiques)
15% (209 critiques)
4% (58 critiques)
3% (47 critiques)
2% (22 critiques)
1% (14 critiques)
Votre avis sur Le Parrain ?

1403 critiques spectateurs

Stepane A.

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/01/2018

Ce film n'est pas notable,il est fiori classe,hors classe comme dirait les italiens tant il pèse lourd!!Marlon Brando et Al PAcino sont terribles,terribles dans leur manière de jouer et d'abdiquer,terrible dans leurs façon d'incarner ces hommes de la Mafia,silencieux et pleins de force.C'est un chef d'oeuvre,à conseiller à tous les pères voulant faire de leurs garçons des hommes!Ce n'est pas une page de l'histoire du cinéma mais un chapitre entier qui force le respect,qui force l'admiration et peaufine l'image de l'homme au millimètre!Merci Monsieur Coppola!!

Ugo F.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/01/2018

Meilleur film de tous les temps. Meilleur casting de tous les temps. Meilleure musique de tous les temps.

Saladin Y.

Suivre son activité Lire ses 104 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/01/2018

Le plus grand film produit à ce jour...le seul qui mérite la note de 5/5, les decors, costumes, la photographie la mise en scène, le scénario, les dialogues et bien sur le jeu d’ acteur, le plus grand rôle de brando et paccino dans le même film! Tout ici est techniquement parfait mais il y a également une emotion grandissante, un clan familial qui va au delà du simple film de mafia! Attention!!! Chef d’ oeuvre

Carolus Magnus

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/12/2017

La mise en scène de Francis Ford Coppola est absolument mythique... Marlon Brando (Don Corleone) et Al Pacino (Michael Corleone) sont extrêmement charismatiques à l'écran... Le scénario est merveilleusement bien construit... La musique originale de Nino Rota est déjà, à elle seule, une totale institution... Les costumes d'époque des personnages (fin des années 40 / début des années 50) sont très beaux... Les personnages principaux sont calculateurs, immoraux et mauvais ; mais deviennent tout de même dangereusement et étrangement attachants... La scène finale du baptême du petit Michael Francis Rizzi (qui devient ontologiquement un enfant de Dieu) et la damnation de son oncle et parrain Michael Corleone (qui renonce oralement à Satan mais qui devient réellement l'un de ses suppôts par les crimes qu'il est en train de commettre) est vraiment magistrale... Ce long métrage a beau être une superproduction, il est, me semble-t-il, authentique, emblématique et tout à fait remarquable.

S.i.n

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 65 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/11/2017

Souvent considéré comme l’un des plus grands films du cinéma mondial et un des plus influents, Le Parrain est listé à la deuxième place des meilleurs films du cinéma américain par l’AFI (American Film Institute). En plein hiver 1972, sa sortie est un énorme succès commercial et bat de nombreux records pour devenir le film le plus rentable de l’année. Retour sur le film de gangsters le plus célèbre du septième art qui fêtera ses 40 ans dans quelques mois. C’est un 20/20. Peu importe que vous soyez fan de comédies musicales, de documentaires ethnologiques ou encore de western-spaghetti, vous vous devez de regarder Le Parrain. Si ça ne tenait qu’à moi, je l’ajouterai même à vos devoirs de citoyen. Focus sur le film aux trois Oscars et aux sept nominations. Adapté du roman best-seller de Mario Puzo paru en 1970, Le Parrain se place dans les années 40 et retrace l’histoire de Michael Corleone (Al Pacino), perçu comme ne pouvant prétendre à la succession d'une famille mafieuse impitoyable, la famille Corleone, dominé par son père, le patriarche Vito Corleone (Marlon Brando), qu’on nomme aussi Le Parrain. Il faut savoir que si l’œuvre de Francis Ford Coppola a tant marqué les esprits parmi toutes ses prouesses, c’est tout d’abord par son scénario démentiel, sa mise en scène incroyable et la profondeur de ses personnages. Cela s’aperçoit dès les premières secondes du film avec une des scènes mythiques du film. Nous avons un long plan-séquence qui part du visage de l’interlocuteur pour très lentement révéler le parrain. Dès lors, tout est mis en place. Nous n’avons même pas vu cinq minutes du film que nous sommes abasourdis par le statut, l’influence, le respect et la puissance que dégage le personnage de Vito Corleone. A noter que dès les premiers instants le réalisateur donne une vision de la mafia italienne : « Après tout, nous ne sommes pas des tueurs, malgré ce que ce croque-mort s’imagine », comme le dit lui-même le parrain. Les scènes sont également d’une intensité rare. Tour à tour intimistes, poignantes et très violentes, elles nous montrent les coulisses du pouvoir et la tragédie des décisions autour d’une mise en scène basée sur des silences et des jeux de regards qui atteignent une intensité rare. Le réalisateur et l’écrivain ont d’ailleurs remporté l’Oscar du meilleur scénario adapté pour leur travail exceptionnel. Ainsi, nous assistons tout au long du film, aux travers d’énormément de retournements de situation au sein de l’univers mafieux, à la transformation de Vito Corleone parallèlement à l’évolution de son fils Michael Corleone, qui selon les dires de son père au début du film « ne touchera jamais aux affaires de la famille ». Et bien évidemment vous vous apercevrez que ce n’est pas le cas. Des éléments que je ne développerai pas plus sous peine de vous spoiler. Et un chef-d’œuvre comme Le Parrain ne se spoile pas les amis. Du côté des comédiens, c’est tout simplement la crème de la crème. A commencer par le charme fou de Simonetta Stefanelli qui incarne Apollonia, première épouse de Michael, et dépeint tout le charme et la douceur des jeunes filles siciliennes. Robert Duvall et James Caan, interprètes de Tom Hagen et de Sonny, livrent également de grosses prestations et sont tous deux nominés pour l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle l’année de sortie du film. Pour Al Pacino, c’est la consécration. Acteur de théâtre jusqu’alors inconnu, ce film le dévoile au monde entier. A travers un rôle calme et très intense, nous contemplons la naissance d’un personnage et d’un acteur de renom en sa personne. Il est également nominé pour l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. Il serait improbable de ne pas évoquer le protagoniste, reconnaissable entre mille grâce à ses airs de bulldog et sa voix mythique, à savoir Marlon Brando. Il remporte l’Oscar du meilleur acteur mais le refuse pour sensibiliser l’opinion publique au traitement des Indiens dans l’industrie cinématographique et envoie une jeune amérindienne se présenter à la cérémonie à sa place. Le Parrain marque aussi les esprits par ses conversations et répliques cultes. Parmi elles la célèbre « Laisse le flingue. Prends les cannellonis. », qui était d’ailleurs une réplique improvisée, ou encore « je vais lui faire une offre qu’il ne pourra pas refuser ». Une quantité assez incroyable de dialogues qui, placés dans leurs contextes respectifs, contribuent largement à rendre le film inoubliable. Concernant l’image, elle est tout simplement fabuleuse avec ses couleurs rayonnantes et ses dorures qui rappellent tout d’un Polaroid. On relèvera également le montage de qualité du film, nous offrant des séquences incroyables comme celle du baptême et de multiples assassinats en montage alterné. Les deux monteurs du film sont également nominés pour l’Oscar du meilleur monteur. Les décors n’en sont pas moins impressionnants. Le film est truffé de plans somptueux. Ajoutez à ça un nombre incalculable de véhicules de luxe, tous plus luisants les uns que les autres, datant pour la plupart des années 40 et 50. Mais aussi un dépaysement total et une profonde immersion en Sicile avec la découverte de ses mœurs tels que le mariage traditionnel à l’italienne. L’habillement du film n’est pas négligé non plus, c’est même le contraire. Anna Hill Johnston, costumière du film, sera elle aussi nominée pour l’Oscar du meilleur costume. D’autre part, Le Parrain ne serait pas Le Parrain sans la bande-son originale magique voire épique de Nino Rota. De New-York jusqu’en Sicile en passant par les fins fonds de Las Vegas, le compositeur italien nous imprègne avec élégance de tous les lieux environnants. Bon nombre de ses compositions seront repris, tels que The Godfather Waltz ou encore Love Theme. Somme toute, voici l’admirable bilan que nous pouvons faire du chef-d’œuvre qu’est Le Parrain, décrit par Coppola lui-même comme étant l’histoire d’un roi et de ses trois fils, le plus âgé ayant reçu la passion et l'agressivité, le deuxième, sa douceur et ses gestes enfantins ; et le troisième, sa ruse et son calme. Le long-métrage remportera sans surprise l’Oscar du meilleur film en 1972, et son réalisateur sera nominé pour l’Oscar du meilleur réalisateur. Fort de son succès, Le Parrain sera suivi de deux suites, Le Parrain 2 en 1974 et Le Parrain 3 en 1990.

Stephane L.

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/11/2017

Chef-d’œuvre film magnifique génial parfait acteurs exceptionnels très bon scénario parfaitement filmé parfait

Les Razmottes

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 675 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/11/2017

Francis Ford Coppola signe un chef d'oeuvre culte et passionnant à voir absolument avec un scénario magnifiquement bien construit, des acteurs exceptionnels dans leurs rôles notamment Marlon Brando et Al Pacino, une BO juste inoubliable et une réalisation remarquable.

Gourmetdefilms

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 654 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/11/2017

Un film mythique avec encore de la gueule 45 ans après. Un grand Coppolla qui exprime tout son talent, et des acteurs balaises. Bref c'est pas du pipi de chat. Je ne me suis pas ennuyé pendant 3 heures, il y a de très bonnes scènes, c'est bien fait, c'est juste dommage qu'il y ait quelques imperfections (doublage fr, quelques invraisemblances, mauvaises interprétations de quelques "petits" personnages...).

tyler57

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 243 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/10/2017

Avec une mise en scène soignée, des acteurs au sommet de leur art, un scénario et des dialogues superbement écrits, il est tout à fait justifié que Le parrain soit considéré comme classique. Marlon Brando et Al Pacino sont impeccable. L'un dans une interprétation pleine d’émotions et de subtilité entre la tendresse et la force. Quant au jeune Pacino, il joue son personnage tout en retenue ; donnant une rare intensité à son interprétation. Le film est proche de la perfection à part un léger point. Meme si le thème musical est un classique, à un moment du film il revient sans cesse sous diverses versions mais en continue. Le résultat est pesant lors des scènes en Italie. Le film retrace la vie familiale de gangster avec subtilité et finesse dans la mise en scène. Tout à l'opposé des faits violents et vulgaires de ses personnages. C'est cette dualité du fond et de la forme qui est au cœur de l'oeuvre. On retrouve cette opposition dans le personnage du parrain joué par Brando ; un patriarche puissant par son influence mais fragile par son amour pour sa famille. De nos jours, le parrain est culte par la puissance de ses thèmes et la finesse de sa mise en scène dans tout ses aspects.

Emmanuel D.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 592 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 23/09/2017

Sous l’objectif de Francis Ford Coppola (qui réalisera plus tard Apocalypse Now et Dracula), Le Parrain est une adaptation du roman éponyme de Mario Puzo sorti trois ans plus tôt, film de gangster de référence racontant l’ascension de Michael Corleone, rôle ayant révélé Al Pacino (avant Un après-midi de chien, Scarface, Dick Tracy ou encore L’impasse), dans sa famille mafieuse impitoyable dominée par son père Vito (d’où le titre d’origine The Godfather), interprété par Marlon Brando (Jules César, Superman, Apocalypse Now). Œuvre majeure dans le genre, elle narre cet aspect du New York d’après la seconde guerre mondiale à travers cinq familles qui font leur fortune à travers différentes activités dont le trafic de drogue. Entre refus d’association, désaccords au sein d’une même famille et représailles pour une lutte de pouvoir, le film tient le parfait scénario classique dont la complexité dévoile tout son intérêt dans la psychologie des personnages. Du haut ses trois heures, le film parvient à être prenant malgré la lenteur de certaines séquences et le vieillissement évident du tout. On retient surtout des passages clés comme le mariage de la fille de Vito avec un bookmaker qui s’avèreSpoiler: violent par la suite, le courage impétueux de Michael qui venge la tentative Spoiler: d’assassinat de son père en allant jusqu’à liquider un policier ripou, le meurtre de Spoiler: sa femme en Sicile et son retour aux États-Unis qui montre que c’est bien lui qui est devenu le boss. Si Marlon Brando a une certaine prestance dans le rôle du grand parrain de la mafia (tout comme dans sa vie personnelle, lorsqu’on le voit en mode grand-père avec son petit-fils), c’est bien Al Pacino qui tire son épingle du jeu avec le début d’une longue série de rôles d’anthologie au cinéma. Un grand classique !

Hippolyte S.

Suivre son activité Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/09/2017

Extrairdinaire, passionnant, précurseur. Je pourrais continuer longtemps tellement ce film m'a secoué, un des films qui m'a le plus marqué avec Drive et Réservoir Dogs. Al Pacino pose les bases de sa légende avec un personnage entier et charismatique. A voir,revoir, encore et toujours

Ghighi19

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 350 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/08/2017

Le film des films pour moi . J ' ai du mal à trouvé des défauts sachant qu' il y a Brando et Pacino qui sont pour moi plus que des idoles . Tout à été dit et écrits sur cet oeuvre intemporelle sur la maffia. Une page historique du cinéma comme on en produit plus aujourd'hui. Un chef d ' oeuvre dans la mise en scène avec une quirielle de scènes de bravoure et une interprétation de haut vol . Il n ' y a rien à dire sauf de de caler dans son fauteuil et profiter des trois heures de projection .

Dylan B.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 149 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/07/2017

Le Parrain qui sera une trilogie qui est la première parti est un chef d'oeuvre , le scénario est tout simplement magnifique et Marlon Brando est tout simplement énorme comme les autres acteurs et c'est un bon film de mafieux avec des coups de feu et des morts et Spoiler: même si Don Vito meurt a la fin c'est son fils qui est joué par Al Pacino va être le successeur de son père en cherchant qu'il a tué

clarisse Y.

Suivre son activité Lire ses 48 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/07/2017

Redecouverte du classique. Veritablement indemmodable. A regarder en VO. Quelques faits historiques a verifier.

Ludovic Hellec

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 228 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 24/07/2017

Le fond est super intéressant. Influence de la Mafia, Guerre de "gang", Complots et trahisons. Découverte des hauts et bas de pouvoir d'une Famille Mafieuse ... Mais la vache, qu'est-ce que ça traine en longueur les films des 70's !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top