Mon AlloCiné
Le Conte de la princesse Kaguya
Note moyenne
4,5
27 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • CNews
  • Critikat.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • La Croix
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Chronic'art.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Libération
  • Ouest France
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • TF1 News
  • Positif

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

27 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Stéphane du Mesnildot

Il est très émouvant de voir ces deux vétérans, Miyazaki et Takahata, revenir la même année faire leurs adieux en signant chacun une œuvre maîtresse.

CNews

par La Rédaction

Génie du trait, Takahata livre un dessin animé à la beauté renversante, aux allures d’aquarelle, qui use de tons clairs et proche de l’épure.

La critique complète est disponible sur le site CNews

Critikat.com

par Raphaëlle Pireyre

Bien différent du travail de son comparse du studio Ghibli, Hayao Miyazaki, Takahata ne cherche pas la perfection de la représentation par le dessin, mais bien davantage l’évocation.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Magnifique récit, sublimement mis en images, "Le Conte de la princesse Kaguya" se révèle un des plus beaux films d’animation des studios Ghibli.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Elle

par Hélène Villovitch

Subtile et intemporelle, cette histoire fait rêver d'amour et de liberté. Tout simplement ! 

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par Cathy Bernheim

Un véritable chef-d’œuvre dont le raffinement nous enchante.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

La Croix

par Stéphane Dreyfus

"Le Conte de la princesse Kaguya" est d'une splendeur rarement égalée dans le cinéma d'animation. Ce film éclate de beauté, émerveille par sa grâce, émeut par sa douce mélancolie. Un chef d'œuvre.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

L'Ecran Fantastique

par Yann Lebecque

On reste le souffle coupé devant tant de dureté au sein d'un tel joyau de douceur et de fraicheur, tant de réalisme dans un écrin fantastique. Après les adieux de Miyazaki, Takahata jette un regard glaçant et terriblement poignant sur l'existence dans ce qu'elle a de plus sombre.

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

Une superbe adaptation, toute de sensibilité et de poésie, d’un conte populaire japonais.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Ce film mérite la formule [de nouveau chef d'oeuvre du Studio Ghibli]. Il en a la beauté et l'esprit. La patine d'un conte venu des profondeurs de l'Histoire et de l'inconscient d'une nation, la sobriété délicate d'un dessin qui va à l'essentiel.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Parisien

par Renaud Baronian

(...)  même fabriqué artisanalement à coups de crayons, le film est d'un sidérant modernisme. Il faut voir ces scènes dans lesquelles Kaguya court sur des routes japonaises : le dessin s'emballe plus vite que l'héroïne, jusqu'à exploser sous nos yeux. Du jamais-vu.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Après celui de Miyazaki, c’est le grand retour de Takahata avec une splendide adaptation d’un conte libertaire du Moyen-âge.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

TéléCinéObs

par Guillaume Loison

Le résultat est si abouti que ce "Conte..." atteint sans forcer le niveau de pureté des plus beaux joyaux du maître - entre le noir mat du "Tombeau des lucioles" et l'enivrante espièglerie de "Mes voisins les Yamada".

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Stéphane Jarno

"Le Conte de la princesse Kaguya" est une symphonie visuelle, un émerveillement à côté duquel même les chefs-d'oeuvre de Miyazaki passeraient presque pour des produits de grande consommation.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

20 Minutes

par Caroline Vié

Le réalisateur du "Tombeau des lucioles" (1988) et de "Mes voisins les Yamada" (2001) s’est entouré de la fine fleur des animateurs japonais pour livrer plus deux heures d’émerveillement dont les teintes pastel et la fluidité dans le mouvement font oublier qu’Isao Takahata ne dessine pas lui-même.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

(...) un joyau de l’animation japonaise, à la virtuosité réjouissante. 

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Chronic'art.com

par Sébastien Bénédict

On sait gré à Takahata de revenir encore à ce « degré zéro » de l’écriture animée, qui consiste tout bonnement à faire vibrer un trait, à ne faire rien d’autre qu’y penser le mouvement.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Graphiquement, le film est d'une beauté rarement égalée, on a l'impression de contempler une estampe relevée à l'aquarelle. Ce conte initiatique aborde avec justesse et nostalgie les rêves brisés, les amours sincères, les actes manqués, les bonheurs éphémères, le désir de liberté.

Les Fiches du Cinéma

par Julien Nève

D'une sidérante beauté, “Le Conte de la princesse Kaguya” - que Takahata annonce comme son œuvre ultime - confirme que les fans d'animation sont orphelins.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Humanité

par Vincent Ostria

Le graphisme est au diapason de cet appel à la désobéissance : clair et détaillé comme dans les estampes, mais avec un trait irrégulier et élégamment esquissé.

Libération

par Didier Péron

Tous les sentiments au premier degré, à vif, que le trait du dessin et la beauté d’aquarelle des décors communiquaient au spectateur sont proscrits afin d’ouvrir sur une expérience constamment différée par la médiation de l’hyperconscience, l’accumulation étouffante des codes culturels et sociaux.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Ouest France

par La Rédaction

Dépaysement garanti dans un imaginaire raffiné et captivant.

Première

par Gaël Golhen

(...) Takahata développe un discours de combattant écolo plus sombre et plus radical. (...) La vie cristalline saisie avec une délicatesse de fleur, les personnages vifs, vivants et attachants et les éclats de réalisme quasi documentaire (...) écrasant les plus beaux efforts des grands cinéastes.

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

Voir le site de Studio Ciné Live.

Sud Ouest

par Marie-Christine Luton

Le résultat est d’une telle originalité qu’on pardonne bien volontiers quelques longueurs – le film dure plus de deux heures. C’est une ode à la nature, pleine de fraîcheur et de charme.

TF1 News

par Laurie Hourgeon

C'est d'une poésie et d'une délicatesse infinies. 

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Positif

par Bernard Génin

C'est dans sa seconde moitié que le film intrigue et fascine le plus. Ce que traque Takahaka, c'est l'émotion pure. Il signe un film dont le graphisme a la fluidité jaillissante des croquis faits au fusain sur fonds pastels. Seule réserve, s'il est souvent éblouissant, il n'atteint pas la splendeur des sublimes lavis animés par le chinois Te Wei.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top