Mon AlloCiné
    Le Conte de la princesse Kaguya
    note moyenne
    4,4
    2522 notes dont 253 critiques
    39% (99 critiques)
    36% (92 critiques)
    15% (39 critiques)
    6% (16 critiques)
    2% (4 critiques)
    1% (3 critiques)
    Votre avis sur Le Conte de la princesse Kaguya ?

    253 critiques spectateurs

    Grandet C.
    Grandet C.

    Suivre son activité Lire ses 43 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juillet 2014
    dernier film de Takahata, autre maitre du dessin animé japonais avec Miyazaki, qui à l'inverse de son collègue, adapte son style au sujet concerné et nous a donné pas mal de films inoubliables. Il adapte ici un vieux conte japonais sur une petite fille trouvé dans une cosse de bambou destinée à devenir princesse dans le japon ancestral. De nombreux riches prétendants veulent l'épouser mais elle reste nostalgique de la nature de son enfance avant de se souvenir qu'elle vient de la lune. Takahata a choisi un dessin à l'ancienne , loin des techniques assistés à l'ordinateur. C'est souvent magnifique et l'histoire de cette fille determinée est passionnante, à la fois drôle et pathétique, un enchantement pour les yeux et des préoccupations modernes sur la place de la femme et l'écologie.A voir en famille pour tous les ages.
    CarpeRoue
    CarpeRoue

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 19 juillet 2014
    Que ça fait du bien! La beauté visuelle et poétique de ce film est telle qu'on lui pardonne aisément sa longueur. On en sort purifié. Chapeau bas.
    Musashi-91
    Musashi-91

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 38 critiques

    4,5
    Publiée le 28 juillet 2014
    La presse ainsi que de nombreux critiques sur le net ont déjà tant vanté les qualités du "Conte de la princesse Kaguya" que tout passer en revu à nouveau serait inutile. Le film est subtile, poétique, émouvant. Le film est beau. Pour ajouter une petite pierre à l'échafaudage critique d'un monument qui n'en a clairement pas besoin pour affirmer sa grandeur, je me contenterai simplement d'évoquer l'ode à la vie que constitue ce film. À lire ceci, on se dit au mieux que le film est gentiment niais, au pire prétentieux. Il n'en est rien. Avec la fraîcheur de sa petite héroïne, ce conte nous entraîne dans un long fleuve qui, loin d'être tranquille, est porté par le courant du désir de vivre. Vivre de toutes ses forces. Le meilleur moyen de comprendre est tout simplement de plonger dedans et de nager avec à grands coups de rire et de larmes.
    Domitille P.
    Domitille P.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 12 critiques

    3,5
    Publiée le 30 juillet 2014
    Super émouvant avec une patte artistique magnifique! de petites longueurs et certaines reactions incomprehensibles des personnages mais globalement du bon travail!
    Guillaume F
    Guillaume F

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Publiée le 1 août 2014
    Film très beau et poétique qui nous fait replonger en enfance. L'histoire d'une princesse né dans un bambou et élevée par un couple de campagnard. Cette histoire est tirée du folklore japonais, comme on peut avoir chez nous les contes de Perrault, bien que beaucoup plus récents en comparaison. Cela a aussi ces inconvénients car cela reste très doux et gentil, même si il y a des prémices de fantastique, assez étonnant pour un conte du Xe siècle. Le dessin est très brut et simple, ce qui demande un temps d'adaptation quand, comme moi, on est plus habitué à Pixar. Mais cela ajoute un côté pur et innocent à l'ensemble. Le film est un peu long même si l'évolution des personnages et leurs relations est intéressante. Au final, un film très singulier malgré tout plus destiné à un public très jeune.
    Dexter Bauer
    Dexter Bauer

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 147 critiques

    4,5
    Publiée le 31 août 2014
    La fille de l'air Face à certaines œuvres on se retrouve démunis. Cette dernière de Takahata est de celles qui vous transporte du début à la fin, si bien que d'en faire la critique semble difficile et futile. Parce que tout est réussi et la beauté presque trop évidente pour la relater. Tentons tout de même d'éclairer ce soleil et peut-être de filtrer cette luminosité pour éviter l'éblouissement.Graphiquement c'est magnifique, les dessins sont fabuleux. Isao Takahata a le don incroyable de varier les styles. Au gré de l'atmosphère qui oscille, les traits peuvent être raides ou délicats. Selon l'ambiance l'image alterne entre grisaille et couleurs printanières. Esthétiquement c'est remarquable, une performance plastique qui s'accorde aux différentes humeurs de la princesse et aux saisons. L'animation exprime très bien les peurs, les colères, les joies et autres sentiments forts qui traversent les personnages. Une histoire qui déborde d'émotions et donc de vie.Jusqu'au bout du conte on est épris de "pousse de bambous" et son histoire fantasque. Dans les traditions du conte ce récit est plein de poésie et de rêverie. L'introduction est déjà fascinante, cela ressemble à un livre animé. "Le Conte de la princesse Kaguya" commence sur un ton innocent qui éveil notre âme d'enfant. On cours après les pas grandissants d'une future altesse. Pourtant elle grandit au sein d'une famille de paysans et ce cadre bucolique lui va à ravir, l'histoire d'Heidi au fond. La joie de vivre de cette enfant est communicative, autant que son désarroi qui suivra.Son père est exaspérant, lui qui au départ est très touchant. La dévotion qu'il voue à sa « petite princesse » devient une obsession bornée et finit même en ambition très personnelle. Ce comportement consternant est très exagéré mais confronté à l'écoute de sa mère ça accentue le tiraillement de Kaguya. Ce conte n'impose pas de morale simpliste mais pose un regard significatif sur la société japonaise mais aussi la beauté de l'enfance.Cette fable soulève parfaitement toute l'absurdité des castes et les convoitises qu'elle attisent. Les hommes se jettent aux pieds d'une parfaite inconnue. La princesse fait alors preuve d'un grand esprit en les envoyant concrétiser leurs belles paroles. Ils sont ridiculisés comme le papa arriviste. Kaguya voudrait rester la petite "pousse de bambous" qu'elle était.La petite Heidi a aussi un côté Peter Pan. Prisonnière de sa tour d'ivoire elle ne veut que retrouver ses amis, courir dans les champs et redescendre sur ses terres. Ce qu'elle comprend une fois étreinte ce n'est pas qu'elle doit revenir sur la lune, mais qu'elle deviens inéluctablement une adulte. Cette métaphore permet de voir la conclusion sous un angle bien triste. Le sous-propos pragmatique n'estompe jamais l'évasion de ce récit fantastique. Cette légende de la fille du coupeur de bambous répond à toute la rêverie et la beauté d'un conte. Une aventure pleine de charmes à tout les niveaux. Des personnages touchants, une magnifique musique et un esthétique admirable dans le dessin. A son crépuscule, le studio Ghibli vient d'offrir une petite sœur à Chihiro.
    cinétard
    cinétard

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 19 septembre 2014
    Que dire, un vrai chef d'oeuvre!!! J'ai adoré ce conte!!
    Antoine Mabuse
    Antoine Mabuse

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2014
    Après le "tombeau des lucioles", son auteur nous raconte maintenant un conte qui ressemble à une aquarelle, pleine de rêveries.
    Misoramengasuki
    Misoramengasuki

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 380 critiques

    5,0
    Publiée le 14 mai 2017
    Avec "Le vent se lève" de Miyazaki, "Le conte de la princesse Kaguya" de Takahata constitue un moment historique du cinéma. Soyons conscients qu’avec ces deux films, nous avons eu le privilège d’assister au summum de l’œuvre de deux créateurs de génie, qui ont porté l’animation japonaise à un point de perfection que, peut-être, elle n’atteindra plus jamais. Si le film de Miyazaki prenait pour point de départ la fascination de l’auteur pour les avions, Takahata s’ancre dans l’âge d’or de la civilisation ancienne du Japon : l’époque de Heian. L’histoire de Kaguya-hime est connue de tous les enfants japonais: une petite fille, trouvée par un coupeur de bambou, s’avère être une fille de la lune. Sa beauté sera à l’origine de son ascension sociale et de celle de ses parents, mais elle se heurtera aux mesquineries et aux laideurs de la société humaine pour finir par… (on ne dira pas). A chaque seconde, on est estomaqué par la beauté des images de ce film. Le monde de la nature du début, les fastes du Kyôto de l’an 1000, avec ses aristocrates, son petit peuple.... restitués avec un luxe de détails inouï, une précision, une intelligence de la mise en scène inégalés. L’esthétique en aquarelle de Takahata, déjà vue dans "Mes voisins les Yamada", fait merveille à chaque seconde, les couleurs sont éblouissantes, le trait d’une sûreté absolue… le tout au service d’une histoire bouleversante sur le renoncement aux idéaux et les déchirements de l’adolescence (thème d’une étonnante modernité). Quelques moments d’anthologie : la fuite de la princesse, la venue du Bouddha et de sa suite (une illustration d’un thème classique de la peinture japonaise : le Raigô). On ressort de ce film les tripes tordues, les yeux émerveillés et les oreilles enchantées par la magnifique partition de Hisaishi Joe, le « troisième larron » qui aura tant contribué au succès de ses complices du studio Ghibli. Il est scandaleux que ce film n’ait été présenté à Cannes qu’en quinzaine des réalisateurs, et encore plus qu’il soit reparti sans aucun prix. De même, il n’a pas été un immense succès de box-office, ce qui en dit long sur l’état de déchéance de notre époque. Les spectateurs de "Kaguya", qui ont quasiment tous dit leur enchantement à la sortie de la salle, doivent avoir conscience de la chance qu’ils ont que de tels films aient pu voir le jour. Souhaitons (même si on en doute), que cela sera encore le cas à l’avenir, quand Takahata et Miyazaki auront passé la main.
    Pierre-Yves G
    Pierre-Yves G

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 149 critiques

    5,0
    Publiée le 8 décembre 2014
    J'était au début réticent vu le style graphique. J'avais été assez déçu par la famille Yamada du même réalisateur et pour être honnête je ne m'attendais à pas grand chose à ce film. Peut-être c'est parce que je deviens vieux et que je suis papa mais ce film m'a touché au plus profond de mon être. Ce film est tout simplement grandiose et est sûrement l'un des plus grand film d'animation de l'histoire.
    Elod13
    Elod13

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 19 janvier 2015
    Un dessin animé vraiment magnifique !! Cette adaptation du vrai conte est très fidèle malgré quelques modifications nécessaire à la réalisation d'un film. De plus, c'est un conte bien différent des nôtres, il suscite un minimum de réflexion et d'attention sur certains détails. Les dessins au fusain sont sublimes et plus que remarquables étant donné que le fusain est très difficile à utiliser. C'est encore un chef-d'oeuvre que nous offre Takahata qui sera malheureusement le dernier. Je conseille tout de même de ne pas le montrer aux enfants trop jeunes car c'est bien un conte mais, ils risquent de ne pas tout comprendre. spoiler: Je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer à la fin !!
    Malika M.
    Malika M.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 19 février 2015
    Excellent film à voir ou revoir. Film touchant. Très bien réalisé. Mais la fin est triste et quelque peu expédier à mon goût bien évidemment. Sinon j'adore quand même ??
    Nicolas M.
    Nicolas M.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2015
    superbe, poétique, une direction artistique et musique splendide proche du chef d'oeuvre. la liberté, la joie et l'amour exprimés merveilleusement bien.
    Le Cinema du Cinéphile
    Le Cinema du Cinéphile

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,5
    Publiée le 3 juillet 2015
    Après que le grand Hayao Miyazaki ait fait ses adieux aux studios Ghibli en nous offrant le très réussit (mais légèrement décevant) " Le vent se lève ", une surprise des plus inattendues nous vient, à savoir celle du retour du rival de Miyazaki, Isao Takahata. Sérieusement, cela faisait quatorze années que Takahata s'était absenté dans les studios Ghibli, après nous avoir offert " Mes voisins les Yamada " en 1999, quatorze années qu'on du attendre pour qu'il puisse enfin nous sortir sur grand écran son nouveau film d'animation. Et autant dire que ça valait le coup d'attendre, en effet, " Le Conte de la princesse Kaguya " reçut un accueil des plus chaleureux de la part des spectateurs, qui y voyaient le nouveau chef d'oeuvre de Takahata, ainsi que l'un des plus grandes oeuvres des studios Ghibli, c'est dire il était même nommé à l'oscar du meilleur film d'animation. En ce qui me concerne, ça va peut être vous surprendre, mais ça n'a pas forcément été un film que j'attendais énormément, certes j'étais curieux de voir ce qu'allait nous réserver Isao Takahata après quatorze ans d'absence, mais rien d'autres. Cela s'explique par le fait que j'ai du mal avec les films d'Isao Takahata, autant je porte en éloge Hayao Miyazaki, autant je n'y arrive pas toujours avec son rival, globalement je trouve ses oeuvres de bonnes, voir même de très bonnes qualités, c'est juste qu'il manque un léger truc pour que je puisse être sidéré par son travail. Pour ce qui est de " Le Conte de la princesse Kaguya ", disons qu'il mérite bel et bien ses critiques élogieuses, car je reconnais que nous tenons devant nous un excellent film d'animation de la part de Takahata, franchement ça fait du bien de le revoir à l'animation, car même si je n'en suis pas fan, ses talents méritent d'être reconnus. L'histoire est donc une adaptation du conte japonais " Kaguya-hime ", de nos jours vu comme le plus ancien au Japon, moi qui connaît bien ce conte, si je devais juger l'oeuvre en tant qu'adaptation, je dirai qu'elle en est plutôt fidèle, bien que quelques libertées ait été prises. Personnellement, j'aurai préféré que Takahata puisse s'éloigner du support d'origine, certains auraient préférés qu'il y reste fidèle, moi pas car j'aurai voulu assister à sa vision personnelle de l'oeuvre, cela aurait été intéressant qu'il fasse quelque chose de différent. Mis à part cela, je n'ai pas grand chose à dire sur l'histoire, mis à part qu'elle soit très belle, bien que (mais ça c'est personnel) j'aurai voulu que Takahata exploite ce qui se passe à la toute fin du célèbre conte, je trouve ce point beau et intéressant, et ça aurait permit aux spectateurs d'en savoir sur certaines légendes japonaises. Pour refléter le coté ancien de cette histoire, Takahata a décidé d'animer son film en laissant place à une succession d'aquarelles et de portraits qu'il anime, cela donne un résultat tout simplement époustouflant. L'animation à elle seule vaut le coup d'oeil, c'est une animation qui se fait de plus en plus rare, et quand on voit ce qui a été effectué, j'ai juste envie de saluer le travail de Takahata, car je ne m'attendais pas à voir une animation sublime à ce point-là. Si il y a avait bien une chose qu'il manquait selon moi dans le dernier animé de Miyazaki, c'était bien sur de la poésie, ce qui heureusement n'est pas un élément manquant de l'oeuvre de Takahata, ce qui donne donc des scènes poétiques, inventives et surprenamment prenantes en terme d'émotion. Le seul petit reproche que je peux faire au travail effectué par Takahata, mais ça c'est purement personnel, c'est que j'ai eu un petit peu de mal à entrer dans l'oeuvre vers la première partie du film, certes elle apporte des passages particulièrement beaux, mais que j'ai parfois trouvé long à démarrer, et cela peut etre du aux chansons que je n'arrive pas toujours à supporter. Parlons maintenant de l'émotion, qui est l'une des principales qualités des films d'animations d'Isao Takahata, et autant dire que ça marche très bien dans celui-ci, il y a vraiment des scènes où l'émotion atteint un niveau très élevé, même si j'avoue ne pas avoir versé de larmes (ne pensez surtout pas que j'ai un coeur de pierre). Les personnage principal, la princesse Kaguya, est particulièrement réussie, elle est attachante, drôle, émouvante, et elle n'hésite pas à placer un message qui donne un aspect très intelligent au film. Et pour finir les compositions du grand Joe Hisaishi sont bonnes, mais ne m'ont hélas pas marquées ce qui est rare chez ce compositeur dont je suis fan, son talent se sent toujours, le problème c'est que j'ai trouvé les musiques trop discrètes, du coup elles ne sont là que pour accompagner le film et rien d'autre, ce qui est vraiment dommage. spoiler: C'est dire, le seul thème qui m'a marqué dans ce film d'animation, est celui des luniens qu'on entend à la fin, composé par Takaki Moriya. En conclusion, " Le Conte de la princesse Kaguya " est une claque visuelle, qui confirme le retour d'Isao Takahata (et après une telle réussite je crois bien qu'un second visionnage des oeuvres du réalisateur s'impose), je ne suis pas totalement entré dedans, mais ça reste une oeuvre d'excellente facture des studios Ghibli.
    Randa B.
    Randa B.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 10 août 2015
    Magnifique film, c'est juste merveilleux plein d'émotion et de douceur, on y voit toute la noblesse japonaise... Je suis tombée amoureuse des films animés japonais depuis ce film
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top