Mon AlloCiné
My Week with Marilyn
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,4
2205 notes dont 319 critiques
5% (17 critiques)
25% (81 critiques)
39% (124 critiques)
22% (70 critiques)
7% (22 critiques)
2% (5 critiques)

319 critiques spectateurs

JFDD

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 107 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 08/08/2012

Simon Curtis passe plus de temps à tenter de nous convaincre de la grandeur de la star qu'à développer une thématique sérieuse. Marilyn y est niaise et ridicule, et l'ont ne cesse pourtant de nous crier tout au long du film qu'elle est formidable et que c'est la plus grande personnalité au monde. Malgré la plastique généreuse du film, on ne peut que constater le manque de talent du réalisateur, qui ne fait que surfer sur le nouvel engouement autour de Marilyn (plus dû à l'anniversaire de son décès plutôt que pour son réel talent très certainement) avec des acteurs qui cabotinent plus qu'ils ne jouent.

7eme critique

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 2 334 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 07/08/2012

Eh bien, si c'est avec ça qu'ils veulent rendre hommage à Marilyn Monroe... C'est tout simplement vide de sens, Michelle Williams est carrément irritante dans ce rôle, on a envie de la claquer pendant toute la durée du film... Les admirateurs de la star, fuiront cette Marilyn qui n'absorbe pas une seule seconde. En tout cas le film porte bien son nom, seule une semaine est retranscrite dans le film, et elle concerne plus précisément la vie d'un jeune homme qui côtoya la vedette ; autant dire que l'on apprend rien sur Miss Monroe. On s'ennuie de ce faible flirt, digne d'être diffusé le dimanche après-midi sur NT1. Un film peu abouti, au sujet simpliste, qui n'a aucune valeur tant sur l'écriture que sur l'incarnation de la lady.

loeildeaude

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 271 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/08/2012

Si vous ne l'avez pas encore vu... Il faut le voir. Non seulement c'est un joli film mais c'est un film qui nous laissera de Marylin toute la tendresse que nous avons pour elle. Bien entendu, elle est inimitable. Mais Eddie Redwayne nous la rend admirable... Quel acteur, décidément je l'aime beaucoup! Et surtout, on se souviendra mieux qu'elle fut au rang de Nathalie Wood, Audrey Hepburn... À sa façon. Quelle triste vie pour tant de triomphe! I et quel film. Merci;-))

joannagasquet

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/08/2012

L'actrice qui jour le rôle de Marilyn Monroe est exceptionnelle ! J'en suis tout retourné ! Eddie redmayne est super lui aussi dans son rôle et tellement attachant je conseille vivement de voir ce film

asheline2911

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 302 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/07/2012

on prend beaucoup de plaisir à decouvrir cette partie de l'histoire de marilyn et surtout de colin en sachant que c'est une histoire vraie ! Williams est attachante en marilyn que l'on decouvre et comprend vraiment, et colin est touchant et débordant d'amour. Un beau film. Bemol : on a des fois un peu du mal à ce reprensenter les acteurs dans le sens où ils ne ressemble pas vraiment à la personne qu'ils doivent joués, comme Olivier ou Leigh.

DarioFulci

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 041 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/07/2012

Un instant de la vie d'une icône, perdue dans la folie d'un succès sans précédent pour l'époque. Comment être crédible aux yeux d'artistes subjugués mais pas dupes ? comment rester soit-même et profiter de la gloire ? Une ligne directrice pour ce biopic qui tente de s'éloigner de l'académisme inhérent à ce genre de projet. Ce qu'il ne réussit pas à tous les coups: le drame d'une vie, l'hystérie collective et l'attachement d'une star, la naïveté du jeune premier, la fascination des aînés... Des lieux communs que l'on tolère volontiers. Loin d'être fasciné, l'intérêt est pourtant présent. Un tel mythe méritait un film. Si ce n'est pas le long métrage définitif, c'est déjà un bon film où l'anecdote rend compte d'une partie décisive d'une vie.

Tseganesh

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 78 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 26/07/2012

Très déçue et pourtant je suis une grande admiratrice de l'icône que représente Marilyn mais alors ici j'ai trouve que le film traîne en longueur, qu'il n'avait rien a raconter si ce n'est qu'elle arrivait tout le temps en retard, c'est dommage !

Envela Castelova

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 16 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/07/2012

Ce que j'ai préféré dans le film : L'envers cauchemardesque de la vie de Marilyn. Sa douleur et sa détresse sont presque belles et le film les a mises en avant. Je conçois que l'histoire du film ait été tirée d'un livre mais la romance entre elle et Clark était facultative à mon avis. J'appréhendais un peu de voir une autre actrice interpréter la femme la plus célèbre du monde, mais Williams s'en est magiquement bien sortie. Pour finir : Marilyn est immortelle, et c'est ce qui fait d'elle la personne la plus malheureuse au monde.

Noémie L.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 24 critiques

3,5Bien
Publiée le 22/07/2012

Ce genre de film assez nouveau est appelé depuis peu des Biopics (= film retraçant la vie d'une personne en particulier, sans transformer ce film en documentaire, le film illustre la vie de cette personne). Je ne dirais pas que ce film est une biopic, bien sûr cela parle de Marilyn, mais cela n'évoque que quelques mois de tournage. On n'apprend pas grand chose de sa vie. Malgré cela, le film reste très intéressant à voir, l'actrice est fabuleuse, l'histoire illustrée, les décors anglais, un petit conte de fée !

Filmosaure

Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 92 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/07/2012

My Week with Marilyn est un biopic basé sur le roman éponyme de Colin Clark, The Prince, The Showgirl And Me, relatant l’épisode furtif de la rencontre de l’auteur avec Norma Jeane Baker, a.k.a. Marilyn Monroe. A cette époque, la star a 30 ans et est probablement la jeune femme la plus célèbre du monde ; une célébrité qu’elle semble avoir de grandes difficultés à gérer. SYNOPSIS 1956. Colin Clark, passionné de cinéma, parvient à trouver une place d’assistant sur le tournage du dernier Laurence Olivier : The Prince and The Showgirl. La star donnant la réplique au réalisateur n’est autre que Marilyn Monroe. En quelques jours seulement, Colin se rapproche de la diva et découvre une femme fragile, tourmentée et paralysée par la peur de ne pas être à la hauteur de ce que le monde entier semble attendre d’elle. Harcelée par Laurence Olivier afin d’effectuer une prestation sans faille, bloquée dans un pays inconnu, et nouvellement mariée avec un homme qui semble ne pas l’aimer, Marilyn tourne ses confidences vers le jeune homme, malgré leur différence d’âge et le jugement de son entourage. “A CAREER IS WONDERFUL, BUT YOU CAN’T CURL UP WITH IT ON A COLD NIGHT” Cet angle choisi par Simon Curtis pour ce premier film permet à l’oeuvre de se focaliser sur un instant donnée de la vie de Marilyn Monroe, comme si elle en capturait l’essence sur une seule photo, échappant aux sujets vus et revus par de précédentes biographies. Ici, elle est décrite à travers le regard émerveillé de Colin lors d’un passage furtif dans l’existence du jeune homme de 7 ans son cadet. Déjà lasse d’une célébrité lourde à porter, elle a besoin de sa fraîcheur et surtout, d’être aimée pour qui elle est vraiment. Car ce n’est pas Marilyn qu’aime Colin, mais Norma Jean. Michelle Williams (Shutter Island, Brokeback Mountain), bien que légèrement moins gracieuse que la star, est radieuse en Marilyn (d’où un Golden Globes mérité et une nomination aux Oscars). L’on sent à travers sa prestation le nombre incalculable d’interview et de films qu’elle a du se farcir afin d’incarner son personnage à la perfection : cette pétulance mêlée de langueur qui faisait son charme. Pour ma part, je trouve que son jeu manquait de la légèreté qui pouvait caractériser Marilyn Monroe, mais il s’agit peut-être d’un choix délibéré de la part du réalisateur : à 30 ans, elle est déjà sous de lourdes doses de somnifères (et autres drogues ?). C’est une période difficile qui précède 5 années de déchéance sur les plans personnel et de la santé, se soldant par un décès controversé (suicide, overdose, assassinat ?). Marilyn Monroe arrive en Angleterre avec son mari Arthur Miller. 1956. (Source : lancastria.net) Pour comprendre le mal-être de Marilyn, il faut comprendre que ses statuts de sex-symbol et de star mondiale, interdépendants et entretenus par ses rôles au cinéma, représentent une énorme pression. Sa vie privée, tumultueuse et soldée par de nombreux échecs, la rend malheureuse et insatisfaite. A l’époque de My Week With Marilyn, elle est récemment mariée à Arthur Miller qui, après avoir été fascinée par elle, écrit déjà les pires confidences sur sa femme, “monstre narcissique” qu’il accuse de l’avoir “vidé de son énergie et de son talent”. Le film sous-entend également que durant ce tournage s’est déroulé un autre drame très personnel pour elle, que je ne révèlerai pas pour ne point spoiler. D’autre part, j’ai remarqué un écart immense entre les louanges adressées en permanence à Marilyn Monroe et ses prestations critiquées lors du tournage – en attend-on trop d’elle ? On a le sentiment que l’on devrait voir une actrice au talent sûr, incontestable, mais l’on se retrouve avec une petite fille apeurée, qui a le trac, et sans cesse prône à imposer ses caprices à son entourage. Face à la double contrainte de se sentir utilisée en tant qu’actrice,, objectifiée en tant que sex-symbol d’une part, et l’adulation dont elle est l’objet d’autre part, elle a dû ressentir un profond malaise et un énorme sentiment de solitude. Ce qui la rend non seulement touchante, mais également insupportable. Quant au jeune Eddie Redmayne (Deux soeurs pour un roi) – en réalité plus vieux que son personnage, il parvient à incarner cette sorte d’innocence et naïveté propre à un jeune premier confronté au mythe Marilyn. En conclusion, un bien joli film qui, sans faire partie des réalisations qui marqueront Hollywood, feront passer un moment agréable et touchant en compagnie d’une légende. Quant au livre de Colin Clark à l’origine du film, l’on ne saura jamais s’il s’agit d’une histoire vraie ou des délires mythomanes d’un type qui a pris ses rêves pour la réalité. Mais on s’en fout un peu.

Gaël B.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 2 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/07/2012

Sympathique, intéressant, bien tourné... Un bon moment de détente.....

AvaPeck

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 19 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/07/2012

Très bon film, surtout grâce aux acteurs qui incarnent des personnages qui imprègnent encore nos vies de par leurs oeuvres (Marilyn, Laurence Olivier ou encore Vivien Leigh) sans jamais les singer. On a l'impression d'observer clandestinement tout ce petit monde, et c'est assez réjouissant. Un bon modèle pour tous les autres films en préparation sur les coulisses des grands films d'hier...

emy13

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 394 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 12/07/2012

Un film agréable à suivre, qui retrace un épisode de la vie de Marilyn Monroe à travers le regard énamouré d'un jeune assistant réalisateur présent sur le tournage du "Prince et de la danseuse". Michelle Williams livre une prestation convaincante et parvient à retranscrire la fragilité de Marilyn. A ses côtés, Kenneth Branagh excelle dans la peau de Lawrence Olivier tout comme le jeune Eddie Redmayne dans le rôle de l'assistant réalisateur. Certes, la réalisation souffre d'un léger académisme et le rythme est assez inégal mais on passe malgré tout un bon moment.

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 778 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/07/2012

Quand elle entame à Londres le tournage du "Prince et la danseuse" en 1957, Marilyn est alors au zénith de sa gloire. Il lui reste cinq ans à vivre et trois films à tourner dont deux de ses meilleurs, "Certains l'aiment chaud" et "Les Désaxés". Plutôt que de recourir au traditionnel biopic toujours délicat à aborder à propos d'une telle icône, Simon Curtis préfère concentrer son récit sur le témoignage de Colin Clark troisième assistant de Sir Laurence Olivier sur le tournage du "Prince et la Danseuse", horrible nanar qui conclut de manière peu glorieuse la carrière de cinéaste du grand acteur anglais. Cette méthode déroutera peut être certains fans déçus de ne pas voir les épisodes multiples de la vie de Marilyn relatés par le menu mais elle a l'avantage certain pour le réalisateur outre une réelle économie de moyens d'éviter de faire le tri parmi les tragédies et incidents glauques qui ont jalonné la vie de la star. En concentrant son récit sur une courte période, ici le tournage d'un film, Simon Curtis peut mettre en relief tous les conflits qui minèrent la personnalité de Miss Monroe . L'exposition à la caméra est une terrible épreuve certainement trop dure pour Marilyn qui flanquée de Paula Strasberg use de tous les artifices pour retarder ses rencontres avec le grand acteur shakespearien qu'était Laurence Olivier. Toutes ces dérobades qui mettent l'ensemble de l'équipe sur les nerfs accentuent encore la pression sur la star qui est ainsi entrée dans un cercle vicieux dont elle n'est jamais vraiment sortie, s'enfonçant de plus en plus dans la consommation de toutes sortes de drogues et médicaments lui offrant de courts moments de répit. Une telle fragilité ne pouvait qu'attirer vers Marilyn toutes sortes de gourous et pseudo médecins détenteurs de la solution miracle, promise mais jamais délivrée. Pas étonnant que dans un tel tohu-bohu la star aux abois en quête permanente de reconnaissance se prenne d'affection pour le jeune troisième assistant qui constitue par la naïveté de sa jeunesse le seul avec qui la star peut redevenir un moment Norma Jean Baker. Tout cela est parfaitement connu, Marilyn étant sans aucun doute la personnalité du XXème siècle la plus "biographée". Tout le sel du film repose donc sur les acteurs qui doivent redonner vie à leurs prédécesseurs sur la pellicule. Michelle Williams parvient à compenser une ressemblance pas toujours évidente par une fragilité raccord avec l'image que l'on se fait de Marilyn. La jeune actrice se sort donc plutôt bien de ce rôle qui peut vous plomber une carrière pour un long moment. Kenneth Branagh quant à lui prend un réel plaisir à camper Sir Laurence Olivier dont il est un peu l'alter ego quarante ans plus tard, adaptant avec un pareil succès les classiques de Shakespeare à l'écran. Il n'empêche que si la prestation de Branagh est en tout point crédible, on ne peut s'empêcher de voir en l'acteur sous de nombreux angles le parfait sosie de Gabin. De quoi donner des idées à nos metteurs en scène français qui ne retrouveront pas de sitôt un comédien capable de donner vie au plus grand acteur national.

Flowcoast

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 966 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 07/07/2012

Je n'attendais rien de ce film , j'ai trouvé la bande annonce assez peu développée . Le film ne l'est pas : seule la mise en scène très d'époque vaut le coup ; le reste , on plonge dans un tournage de film qui n'en finit pas de durer avec une histoire d'amour entre Marylin Monroe et l'un des assistants ; le soucis , c'est que le jeu d'acteur est vraiment mauvais ; Michelle Williams absolument pas dans un corps de Marylin , et Eddie Redmayne est comme un garçon totalement paralysé par son rôle. On amorce vraiment un film , qui est beaucoup trop lent , pas assez rapide , et dont les émotions sont superficielles

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top