Mon AlloCiné
    Submarino
    note moyenne
    4,0
    263 notes dont 57 critiques
    21% (12 critiques)
    42% (24 critiques)
    23% (13 critiques)
    7% (4 critiques)
    2% (1 critique)
    5% (3 critiques)
    Votre avis sur Submarino ?

    57 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 8 septembre 2011
    A voir absolument. Encore meilleur que son stupefiant "Festen", (moins naturaliste); un mélodrame éprouvant, mais magnifique.
    frimouche
    frimouche

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 décembre 2010
    Film très poignant qui montre bien à quel point ce que nous vivons enfant a un impact plus ou moins fort sur l'adulte et le parent que nous devenons par la suite. C'est un film abrupt, rude et sans concession, parfois violent dans les scènes qu'il donne à voir. Peu d'explication sur ce qui se passe mais des phrases lapidaires et des scènes qui en disent long. Ce film n'explique pas. Il nous montre, nous offre une réalité de vie sans détour mais pourtant, non dépourvue d'espoir. Les acteurs sont performants et la mise en scène crue. J'ai beaucoup aimé même s'il est vrai qu'il faut avoir le coeur accroché...
    Christine G
    Christine G

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 3 septembre 2010
    ce film est magnifiquement interprété surtout ce petit gamin qui est merveilleux on s'accroche à son siége courez y
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 315 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    5,0
    Publiée le 6 septembre 2010
    L'un des films les plus pathétiques et douloureux qui soient. Submarino est à ce point bouleversant qu'à la moindre percée de lumière, le moindre sourire ou le moindre salut le spectateur se trouve confondu, le coeur serré et les larmes aux yeux... Nous n'en attendions pas moins du réalisateur de Festen, ce dernier ayant entre temps réalisé le très mauvais Dear Wendy ( souvenez-vous : ce western parodique proprement caricatural et sans charme ). Ici Thomas Vinterberg semble avoir retrouvé de son talent d'antan, conférant à son Submarino une atmosphère grisâtre, sourde et terriblement belle. Réaction tout à fait épidermique pour ma part, d'emblée séduit par cet objet brut, radical et sans compromis. Submarino est sans nul doute LA claque de la rentrée 2010, une oeuvre au malaise contagieux et à la tristesse communicative, un long chemin de croix émotionnel, un film littéralement habité par ses deux acteurs principaux. A voir absolument, ne serait-ce que pour redonner sa chance à l'auteur de Festen. Chef d'oeuvre ?...
    ccaaccaannee
    ccaaccaannee

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 42 critiques

    5,0
    Publiée le 17 septembre 2010
    Quel magnifique film! Et quels magnifiques acteurs! Tout est dur et très touchant, sans jugement. On ressort de là bouleversé...
    Valerie Dupin
    Valerie Dupin

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2010
    Un film très poignant que certains critiques qualifieront de trop tragique, trop dur. Moi aussi, j'aurais souhaité que les personnages prennent en main leur destinée... Arrivent à sortir de cette spirale qu'est le déterminisme... Mais la vie est souvent cruelle avec certains comme il nous arrive trop souvent de l'observer autour de nous impuissant. Ce jeune réalisateur nous libre un chef d'œuvre réaliste et c'est avec beaucoup d'honnêteté et de dignité qu'il nous montre l'humanité de notre monde contemporain. C'est là toute la force du film.
    lucilla-
    lucilla-

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 140 critiques

    5,0
    Publiée le 10 septembre 2010
    "La vie elle t'étouffe, elle t'aspire , te bouche le nez quand tu respires " ces mots de M.Jonaz conviennent au parcours de Nick et de son frère, essayant avec courage de sortir la tête de l'eau alors qu'un destin tragique les fait se noyer lentement.Ce qui fait la beauté de ce film, dans la veine noire et sans illusions de "Festen", c'est la capacité d'amour indéracinable des personnages, qui continuent à prendre soin des autres , là où personne n'a pris soin d'eux. On suit le parcours de Nick , à hauteur d'homme , on s'attache à ses pas , à sa vie - on pense au magnifique "Keane"de Lodge Kerrigan - à sa carcasse qu'il cherche à muscler, comme un rempart à sa détresse. On suit aussi celui du "père de Martin", jamais on ne saura le prénom de ce frère junkie, qui n'existe que par son fils, sa raison de vivre- forcement trop fragile pour lui éviter la noyade- Le film avance dans le drame un peu à la façon du film de Gray , Two lovers , pour saisir le spectateur à la gorge dans le dernier quart d'heure. J'ai craqué sur la réponse de Nick à la question d'Ana, puis sur toute la fin. On peut trouver le scénario prévisible mais cela n'a aucune espèce d'importance, l'enjeu du film est ailleurs , dans l'humain, et dans le justesse des personnages et de leurs liens. L'interprétation est remarquable ,Jacob Cedergren (Nick) en particulier , en colosse au regard triste qui prend soin des autres mais pas de ses propres blessures. Les scènes lumineuses des instants de bonheur sont inoubliables , et tout le film porte sur le réel un regard d'enfant poignant et juste. Encore du mal à en parler plusieurs heures après ...
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 83 critiques

    4,0
    Publiée le 4 avril 2017
    Le destin tragique de deux frangins va les séparer et les mener à deux extrémités, la reconstruction pour l'un et l'enfoncement pour l'autre. Coupé de tout contact, ils vont devoir se retrouver suite au décès de l'un de leur proche. Thomas vinterberg enchaîne les succès, il aime les tragédies et cela se ressent, il malmène ses personnages et entre-croisent leurs décisions, ce qui l'amènera parfois à friser la perfection. A voir !
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 477 critiques

    0,5
    Publiée le 20 mai 2012
    Thomas Vinterberg est définitivement l'homme d'un film. D'ailleurs ironie de l'histoire, quand je l'ai découvert avec «Festen» je faisais son éloge tout en dénigrant son compatriote sulfureux Lars von Trier, que j'avais découvert avec «Antichrist»... Mais en approfondissant respectivement leur filmographie j'ai dû me rendre à l'évidence : l'un a réalisé «Images d'une Libération», «The Element of Crime», «Epidemic», «Europa», «Dogville», «Manderlay» etc. etc. Et l'autre... «It's All About Love»... Pour revenir à «Submarino», nous avons là affaire à l'exemple type du misérabilisme poussé à son paroxysme, tellement glauque que ça en devient risible : c'est bien simple les personnage endurent tout ce qui peut arriver de pire à des êtres humains. Et quand on croit avoir atteint les abîmes du sordide, il y a pire encore! Le gros problème de ce genre de films c'est qu'ils ne sont pas du tout crédibles tant ils sombrent dans la surenchère (sans parler des tics de réalisation - petite musique larmoyante etc. - héritées sans doute de son passage par Hollywood : on est bien loin du style décapant de «Festen» )... Dans «Festen» (encore lui) il y avait de l'humour, des personnages vivants! Là il n'y a que des acteurs sur-maquillés qui en font des tonnes... Et puis qu'est-ce que c'est vain! Il s'agit juste d'une chronique misérabiliste de plus, les émotions, les sentiments sont factices, clichés... Comment peut-on parler de renaissance artistique de Vinterberg, surtout en le comparant à «Festen»? D'accord ces deux films sont glauques, mais l'un est tourné dans le style « sans concessions » qui a fait la réputation du cinéaste danois, quand l'autre enchaîne les effets larmoyants, sans parler de l'indigence de la mise en scène... Aujourd'hui, de plus en plus un sujet « choc » fait office de caution pour tourner des films dénués de personnalité et d'intérêt... Il n'y a plus que comme ça que l'on essaie d'insuffler un peu de vie dans un cinéma moribond. Pitoyable, en l'occurrence dans tous les sens du terme. [0/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    Clarisse N
    Clarisse N

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 329 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mai 2013
    très bon jeu des acteurs, film touchant et histoire prenante mais le tout est beaucoup trop lent et long, du coup il râte le 4 étoiles, vraiment dommage.
    fasskinder
    fasskinder

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 232 critiques

    1,5
    Publiée le 5 septembre 2010
    Jamais le scénariste de ce film s'est dit qu'un bébé mort, une mère alcolique, une prostituée qui n'a pas le droit de voir son enfant, un avortement, un viol meurtre, des bastons, un couple toxicomane dont la femme se fait renverser, un dealer qui se fait attrapper et se suicide plus d'autres alcoliques etc etc s'était un peu trop dans le même film ??? heureseument qu'il avait parlé de pédophilie dans Festen sinon on n'y aurait pas échappé !!!
    cineccita
    cineccita

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 013 critiques

    3,5
    Publiée le 12 septembre 2010
    La destinée de deux frères que la vie va réunir.....Une œuvre magistrale où le cinéma retrouve toute sa puissance de septième art.
    spun n.
    spun n.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 23 mai 2011
    SE film ma retourné le cerveau,un chef d'oueuvre avec une vrai histoire est des acteurs extraordinaire puissance mega,le cinéma danois je suis fan j'ai beaucoup aimé pusher aussi genial
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 25 février 2011
    Un drame très noir d'une réalité extrême qui nous met face à deux destins ayant empruntés des chemins différents mais poursuivis par une fatalité commune. Un film coup de poing.
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 203 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2014
    L'histoire émouvante d'une fratrie confrontée aux tragédies de la vie. Une réalisation âpre pour un film poignant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top