Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Moine
    Note moyenne
    2,6
    24 titres de presse
    • Libération
    • Elle
    • Le Nouvel Observateur
    • Télérama
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Point
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • 20 Minutes
    • Excessif
    • Le Parisien
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Mad Movies
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Les Inrockuptibles
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    Libération

    par Didier Péron

    Les moyens mobilisés par le film produisent, à l'instar de la complexité de la narration, un effet d'hypnose au ralenti qui vient de l'expressionnisme de Fritz Lang, [...] du meilleur Roman Polanski.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Ce thriller a tout pour séduire. (...) Vincent Cassel excelle dans la retenue et l'austérité.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    "Le Moine" se signale à l'attention par sa singularité et son sombre éclat, qui s'inscrivent dans la meilleure tradition du cinéma fantastique d'inspiration littéraire.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Télérama

    par Pierre Murat

    Dominik Moll a évacué les outrances blasphématoires du roman au profit d'un conte au classicisme rigoureux, qu'il parsème d'inventions visuelles. (...) Interprété par un Vincent Cassel intensément sobre - si l'on ose dire -, le héros n'est plus un fantoche lubrique, mais une victime dont le sort semble joué d'avance.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    L'Ecran Fantastique

    par Nathalie Dassa

    Avec un Vincent Cassel convaincant et toujours au sommet de son jeu, "Le Moine" reste avant tout une oeuvre d'atmosphère et Moll maîtrise son art de filmer le glauque, le malsain et le malaise en se réappropriant les codes inhérents au genre, ce qu'il avait brillamment mis en oeuvre dans "Harry, un ami qui vous veut du bien".

    La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    On aime le scénario fidèle à la perversion du récit d'origine, les dialogues ciselés, l'ambiance envoûtante due à la photographie qui joue sur les contrastes (paysages solaires de l'Espagne, vie nocturne dans le monastère) et la suggestion du surnaturel.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    De cette fièvre gothique, Dominik Moll s'empare avec les honneurs, faisant entrer dans la palette de son film tout le nuancier esthético-historique qui lui est attaché. Certains souvenirs cinématographiques, [dont] le baroque flamboyant des "Diables" de l'Anglais Ken Russell, remettent toutefois cette prolifique imagerie à une place plus modeste. "Le Moine" apparaît alors comme une synthèse qui, faute de transcender le genre et de prouver sa nécessité contemporaine, tient un peu de l'exercice de style.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Point

    par François-Guillaume Lorrain

    voir lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Ouest France

    par La rédaction

    Dominik Moll reste à la surface de son propos, sans en exploiter les troubles ambiguïtés.

    La critique complète est disponible sur le site Ouest France

    Positif

    par Pierre Eisenreich

    Bien que le matériau dramatique soit extrêmement riche, relatant une crise de la foi du moine Ambrosio confronté à la puissance de l'érotisme et à l'érotisme et à l'imaginaire surnaturel, la mise en scène peine à trouver une forme qui incarne les forces invisibles.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par Stéphanie Lamone

    Dommage que cette fièvre et cette audace du décorum et du casting ne contaminent pas suffisamment le coeur du film, trop sage pour incarner ce "poème du Mal" tant chéri par les surréalistes.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Laurent Djian

    Voir le site de Studio CinéLive.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Télé 7 Jours

    par Viviane Pescheux

    Vincent Cassel étonne avec son jeu intériorisé et minimaliste. Dommage que le scénario soit édulcoré.

    La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Vincent Cassel en fait des chapelets.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Excessif

    par Romain Le Vern

    Moll ne semble pas réellement à l'aise avec cet exercice mystico-fantastique qui nécessitait une démesure. (...) On attendait tellement mieux de ce pacte avec le diable aux enjeux Faustiens. Même problème pour Vincent Cassel : l'acteur, ici en contre-emploi feint la solennité mais ne parvient jamais à se départir d'une image sexuée et bestiale. A l'arrivée, c'est du pur miscasting.

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    Le Parisien

    par Marie Sauvion

    Si le film séduit par son esthétique et instaure un climat fantastique d'abord captivant, il désamorce froidement chacune de ses péripéties feuilletonnesques et donne, au final, l'impression de reculer devant l'outrance de son sujet.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    L'Express

    par Eric Libiot

    Dominik Moll et sa scénariste, Anne-Louise Trividic, vident systématiquement leur intrigue du suc des péripéties qui s'annoncent. Le récit cahote, les enjeux dramatiques fondent sous le soleil ibère, les destins des personnages se croisent maladroitement. Surtout, Dominik Moll s'empêche visiblement de jouer la carte du fantastique et du baroque.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Dominik Moll, lui, opte pour une ambiance thriller, en appuyant les effets sonores et visuels. Pourtant, quelque chose ne fonctionne pas dans le projet, qui reste soit trop désincarné, soit trop théorique.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Mad Movies

    par Cédric Delelée

    Les aspects les plus déviants du récit sont [...] prestement évacués et le film fait preuve d'une austérité et d'une retenue plus adaptée à la télévision publique qu'au grand écran.

    La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

    Télérama

    par Cécile Mury

    Le cinéaste consacre son film à cette histoire de perdition sexuelle. Pour les distraits et les mal-comprenants, il multiplie même les plans de gargouilles ostensiblement phalliques, dressées sur les murs d'églises comme d'impudents défis à Dieu. La fable qui en découle est lourde, solennelle, empesée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Isabelle Zribi

    Dominik Moll passe à côté de ce qui faisait l'intérêt du roman de Lewis.

    Critikat.com

    par Julien Marsa

    "Le Moine" ressemble fortement à un "Nom de la rose" du pauvre : mise en scène plan-plan, interprétation balourde, effets spéciaux kitschs et ringards, intrigue grotesque et cousue de fil blanc.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    D'un côté, Vincent Cassel, en saint puceau tenté puis dévoyé par le diable, est à peu près aussi convaincant dans le rôle d'un moine que le serait Scarlett Johansson dans le rôle de Mère Teresa. De l'autre, Sergi López, dont on devine immédiatement, à son regard tordu, qu'il est Satan. Tout cela est trop sage, trop scolaire, trop référentiel (à Hitchcock, au cinéma bis italo-hispanique, on imagine), jamais habité, hanté. Quel gâchis.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    TéléCinéObs

    par Bernard Achour

    [...] une grandiloquence de série Z dopée aux trucages numériques. [...] Cassel constitue en outre une erreur de casting fatale.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top