Notez des films
Mon AlloCiné
    La source des femmes
    note moyenne
    3,8
    1857 notes dont 290 critiques
    répartition des 290 critiques par note
    56 critiques
    104 critiques
    62 critiques
    40 critiques
    17 critiques
    11 critiques
    Votre avis sur La source des femmes ?

    290 critiques spectateurs

    Lisa C.
    Lisa C.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 mars 2016
    Un film beau et émouvant. Les images sont belles, le casting et merveilleux et la bande son est juste parfaite. La chanson du vieux fusil est mémorable.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 10 mai 2017
    Mon avis--- Ce film est brillant et filmé avec délicatesse. Radu Mihaileanu a su imaginer cette comédie dramatique avec une grande touche d'amour et d'espoir. Le film dénonce les injustices que vivent la majorité des femmes dans les pays arabes, avec une touche de beauté et de la comédie. Le réalisateur Radu Mihaileanu a su montrer que pour changer la mentalité greffée à la réalité, que cela pouvait se faire sans violence était encore possible dans notre monde de violence. Le fait de n'avoir pas mis un nom d'endroit pour situer le film a sûrement été dû au fait que cette histoire pouvait fort bien se dérouler partout en Afrique du nord et même dans de très autres pays d'Afrique en général. La défense des conditions de la femme a toujours été un problème pas seulement en Afrique, mais dans le monde entier. J'ai adoré ce film et toute la délicatesse qu'il dégage et le démontrer est déjà un pas pour la compréhension et l'engagement de nouvelles prises de conscience, pour le respect de la femme.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 707 critiques

    4,5
    Publiée le 26 février 2016
    Un film poignant, qui donne de l'espoir face à l'obscurantisme. Le pouvoir des hommes s'arrête si le consentement des femmes n'est plus au rendez-vous. Plus que la guerre entre les sexes, c'est l'égalité des sexes, qui est visée dans le combat mené par l'union de ces femmes. Egalité ne veut pas dire qu'on est tous pareils, mais qu'il n'y a pas de hiérarchie entre les sexes, ni d'opposition, qu'une liberté est possible, que l'amour peut s'opérer dans la complémentarité. Voici un film esthétiquement très réussi et qui donne de l'espoir.
    nanou C.
    nanou C.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 27 décembre 2015
    Ceci est une Fable, le conteur de celle ci n'est pas fiable... Beaucoup de gens et de critiques semblent avoir oublié que ça aurait plus commencer par: "Il était une fois"... et reprochent son côté caricatural au film. Ce qui n'est pas une fable c'est que la corvée d'eau, longue et difficile existe pour une partie non négligeable de l'humanité, et que cette partie est surtout féminine, l'eau étant rattachée aux travaux domestiques. Que des villages du Maroc de l'Atlas sont encore isolés, une fois l'hiver venu, du reste du pays et que les enfants y crèvent de maladies bénignes vu que les médecins ne peuvent passer les cols enneigés, les routes n'étant pas adaptées. Bah oui, je suis femme mais je ne suis pas musulmane, mais je donne mon avis sur ce film. Il y a toujours des raisons religieuses ou non pour laisser certaines corvées aux femmes, certains deuils, certaines responsabilités (stérilité) aux femmes. J'ai aimé les portraits de femmes et l'amour violent de l’héroïne et de son mari, la dénonciation du viol conjugal, des mauvais traitements qui existent aussi en France (1 femme sur 10 est battue). J'ai moins aimé le parti pris de la fable ou du conte alors que le problème de l'eau est une réalité chez certains et que la "grève des ventres" a été une vraie idéologie pas du tout stupide reprise pour éviter 1914-1918, même si là, on le comprend, il s'agit plus au fond, de grève du plaisir. (mais sans contraception, ce qui est le cas dans beaucoup de coins isolés de nombreux pays du monde, ben plaisir= enfants, donc, le plaisir est parfois cher payé... J'espère qu'avec l'éducation dont j'ai bénéficié, j'aurais donné le même point de vue étant homme.
    E. M
    E. M

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 23 avril 2015
    Alors c'est vrai que côté esthétique ce film n'est pas spécialement intéressant. Mais je trouve qu'il vaut le détour pour différentes raisons: le mélange de poésie et d'humour (qui se rapproche du très beau "Et maintenant on va où?") pour parler de sujets d'actualité, parce ces même sujets même s'ils sont abordés dans le cadre d'une société musulmane trouvent leur résonance dans n'importe qu'elle culture moderne. Ce film pose aussi la question "qu'est-ce que c'est d'être une femme?"; pas seulement dans une société patriarcale, mais également sur le plan physique, émotionnel et intellectuel. Ce dernier point est également lié dans le film à l'importance de l'éducation (tant pour les garçons que pour les filles) dans l'émancipation de l'individu et la construction d'un regard critique subjectif et non collectif. Alors c'est vrai que spoiler: le triangle amoureux fait un peu trop mélo mais ce film n'en est pas moins intéressant.
    Emma C.
    Emma C.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2015
    tout simplement merveilleux. un film tres agreable a voir et a entendre. je precise que de le voir en français est totalement inutile! l'arabe donne tout son sens au film. Leila Bekhti m'a epatée! l'histoire est un peu absurde mais on se laisse tout de meme emporter. a voir absolument, bon moment garanti!
    Abdellah M
    Abdellah M

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 28 février 2015
    La liste de reproches est interminable Un réalisateur traitant un sujet dont il n'a rien compris, tombant dans la facilité en permanence, en essayant de tenir les spectateurs par les sentiments, rendant compte d'un sujet complexe avec une vision très simpliste. Un réalisateur voulant surfer sur la vague du printemps arabe, tout ce qu'il y a de pathétique.
    Val_Cancun
    Val_Cancun

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 764 critiques

    2,0
    Publiée le 14 janvier 2015
    Un conte moral et religieux qui a le mérite de se confronter aux questions "sensibles" liées à l'islam, mais que je n'ai pas pu prendre réellement au sérieux en raison de la naïveté, de la simplification et de l'optimisme béat dont fait preuve son auteur, le roumain Radu Mihaileanu. Dans "La source des femmes" (2011), ce dernier parvient à rassembler la fine fleur des actrices arabes francophones, mais je me demande s'il ne s'agit pas là d'un but contre son camp, tant on a du mal à imaginer certaines (Leïla Bekhti, au hasard!) dans ces rôles de villageoises soumises (au départ) et démunies. Pour ma part, j'ai ressenti un certain malaise ; ainsi dans la scène du hammam, où les jolies starlettes françaises sont pudiquement couvertes, en opposition aux figurantes locales qui affichent leur nudité disgrâcieuse. Sans doute est-ce un détail, mais il symbolise à mes yeux une identification qui ne fonctionne pas. Quitte à insister, "La source des femmes" marque une rupture dans ma perception du jeu de Leïla Bekhti, dont j'étais fan depuis ses débuts, mais dont les expressions répétitives d'un film à l'autre m'auront finalement lassé et agacé. Outre ces considérations très personnelles, tout n'est pas à jeter dans le 4ème long de Mihaileanu, qui manque certes de "cojones" en le situant dans un pays indéfini, mais qui n'hésite pas à dénoncer gentiment le machisme, l'obscurantisme et la violence des sociétés musulmanes. D'autre part, la réalisation soignée, la qualité de la distribution (Hafsia Herzi, Saleh Bakri...) et les paysages superbes contribuent à dépayser le spectateur pour un joli voyage au pays des 1001 nuits.
    TaranTyno
    TaranTyno

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 27 critiques

    1,0
    Publiée le 27 novembre 2014
    C'est cliché sur cliché, nul zéro. Je m'attendais à un petit drame comme "et maintenant on va où?" mais cette réalisation est minable ! Le jeu est pauvre les répliques sont nulles et déjà entendu 100 fois, les couleurs viennent de Disney, les plans sont répétitifs (champ/contrechamp/champ/contrechamp). Bref, vraiment à Ne Pas voir !!!
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 2 216 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2014
    Tres beau film, tout en ambiance, en lenteur, en beaute de l'image et des paysages mais surtout en realite ou plusieurs mondes existent. Il n'y a pas de morale, pas de message car on sent bien que ces differents mondes ne sont pas prets de se rejoindre, de se comprendre, de cohabiter. Le combat collectif, en particulier celui des femmes, est loin d'etre gagne et chacun doit faire au mieux pour trouver sa voie. Leila Bekhti, dans un role fort et marque, est exceptionnelle.
    Thomas C.
    Thomas C.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 86 critiques

    2,5
    Publiée le 26 juillet 2014
    Laila bekhti elle joue bien quelque scene mon marqués sinon les sneces d'amour j'ai trouvé bien
    THE-CHECKER
    THE-CHECKER

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 701 critiques

    0,5
    Publiée le 4 mai 2014
    Présenté adroitement comme un "conte" se déroulant quelque part entre le Maghreb et le Moyen orient (tuant dans l'oeuf toute possibilité de remise en cause quand à la vraisemblance de l'histoire) "La source des femmes" n'est ni plus ni moins que la mise en image de tout ce qui peut exister en matière de clichés concernant la condition des femmes en Musulmanie Bougnoule. Car aligner avec une telle régularité cette succession de n'importe quoi, dont le pathos n'a d'égal que la malhonnêteté de l'affaire, ne peut être que le fruit d'une volonté patente de jeter l'opprobe sur une religion et ses adeptes, malgré le postulat habituel de l'auteur soucieux d'attirer l'attention sur des populations qu'en vérité il méprise. Parce que question fantasmes dans le film, on est carrément dans la quatrième dimension! C'est qu'elles en prennent plein la tronche ces femmes! Dès le départ, on les voit marcher péniblement sur un sentier de montagne aride. Direction la fameuse source du titre. A ce moment là, si tu ne piges pas qu'on va te bourrer le mou pendant 2 heures, c'est sûr que tu vas avoir du mal à regarder ton voisin rebeu les 30 prochaines années! Parce que Radu (le type qui a réalisé ce film) il a bien compris une chose: plus c'est gros plus ça passe! Ainsi donc, telles des esclaves issues d'un péplum, voici nos pauvres femmes souffrir le martyre pendant que les hommes se pavanent à la terrasse du troquet local, spoiler: l'une d'elle enceinte allant même juqu'à faire une fausse couche . Pas étonnant donc que Leïla Bekthi fasse un peu la gueule lors de la fête donnée à l'occasion de la naissance d'un petit garçon. Ah oui parce que tu comprends, quand une femme met bas chez en Musulmanie, si c'est un garçon tout le monde est content, si c'est une fille on fait pas la fête en chantant la gloire des hommes c'est logique! Là dessus, spoiler: la Bekthi elle réfléchit un peu quand même (ben ouais, c'est la seule qui sait lire vu que son mari qui est instituteur et amoureux d'elle le lui a appris) et dit aux autres femmes "Euh quand même, c'est pas normal de faire des fausses couches pendant que nos maris n'en branlent pas une, tiens si on faisait une grève du sexe pour leur apprendre à ces goujats! Discours ultra mysogine pour un type prétendant plaider la cause féminine qu'il réduit à leur stricte sexualité!! Allez comprendre... C'est donc tout naturellement spoiler: que les maris frappent et violent leur femmes récalcitrantes (tiens ispice di counnasse), devant les gosse bien évidemment pour en ajouter dans le misérabilisme et le sordide. En fait, la liste est tellement longue et grotesque, qu'il est quasiment impossible de restituer l'ampleur de l'imposture, dont le paroxysme est tel qu'il génère des éclats de rire devant tant de connerie (j'ai été mariée de force à 2 ans, mère à 3, grand mère à 5, j'ai eu 52 enfants dont 32 morts en couche...! Car non content de mêler tout et son contraire, Radu Mihaileanu ne fait que démontrer sa méconnaissance des us et coutumes Musulmans, comme en témoigne ces invocations dirigées pour le Prophète de l'Islam relavant ni plus ni moins que de l'hérésie religieuse quand il ne s'agit pas pour ses personnages de revendiquer un patrimoine Arabe, ces dernières étant manifestement Berbères!! On passera sur l'absurdité fondamentale de la pseudo cause, certains maris étant visblement disposés à soutenir leurs femmes donc potentiellement capables d'aller à la source eux mêmes (le comble étant quand même le final, puisque les femmes in fine continuent d'aller chercher la flotte pendant que les hommes glandent au troquet!) et sur un final renvoyant directement aux élucubrations d'une Saphia Azzedine et son "confidences à Allah", livre Ô combien racoleur racontant le parcours d'un jeune bergère illettrée ayant fuit un village ressemblant peu ou prou à celui des ces femmes. On passera également sur la réthorique sournoise consistant à présenter les maris bienveillant sous des dehors bizarrement moins typés que les méchants (le mari de Bekthi ayant carrément des faux airs à Zidane) les petites filles interdites d'écoles (ou comment entretenir l'analphabétisme sciemment!) et la propension néo colonial du réalisateur de donner par l'entremise de son film, des cours de théologie Musulmane, ce dernier n'étant ni Arabe, ni Musulman (puisque Juif Roumain dixit Wikipédia). Ce qui me fait penser qu'il est particulièrement étonnant qu'un type comme Radu Mihaileanu se fasse le défenseur d'une cause féminine imaginaire (encore une fois, le film n'a aucune réalité objective puisqu'il n'est censé être qu'un conte) quand on sait que dans la vraie vie, des femmes sont discriminées tous les jours au point de ne pas avoir le droit s'asseoir à l'arrière des bus réservés aux seuls hommes, quand il n'existe pas de bus qui leurs sont carrément interdits, comme c'est actuellement le cas pour les femmes Juives à Jérusalem (le réalisteur ayant vécu en Israël donc directement concerné Je veux dire, tant qu'à dénoncer la connerie, autant balayer devant sa porte avant de balayer devant celle des autres!
    maman25310
    maman25310

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 22 janvier 2014
    On est pris du début à la fin dans le film. A essayer de comprendre la culture, l opinion des femmes et de celle des hommes. Et surtout de voir à la fin, que ce n est pas seulement l eau que les femmes arrivent à apporter au village...
    Marie-annick13
    Marie-annick13

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 25 critiques

    3,5
    Publiée le 29 décembre 2013
    Bon film sur la condition de la femme en Moyen-Orient...une bonne claque quand on se souvient que tout se passe à notre époque! Un bon moment de plaisir. Les +: Très bonne interprétation, scénario original, de l'humour. On s'attache aux personnes, on voudrait être là pour les soutenir et les aider à gagner. Les -: pour une bonne comédie dramatique, il n'y en a pas. A voir.
    P~❥
    P~❥

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 212 critiques

    4,5
    Publiée le 24 décembre 2013
    Un bon film fort en émotion, il nous rappelle qu'il nous faut réfléchir sur la condition des femmes à notre époque, mais surtout, que dans toutes les civilisations la place de la femme est prépondé fait que ce film soit basé sur des faits réels, renforce l'émotion qui est véhiculé tout le long du film par le binome bekhti/ bakri. a voir!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top