Mon Allociné
Laurence Anyways
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,5 23 titres de presse
  • TéléCinéObs
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Express
  • Le Point
  • Paris Match
  • Télérama
  • Marianne
  • Le Monde
  • Libération
  • Première
  • L'Humanité
  • Les Inrockuptibles
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • Positif
  • Ouest France
  • Les Fiches du Cinéma
  • Critikat.com
  • La Croix
  • CinemaTeaser
  • Ecran Large
  • Excessif
  • Studio Ciné Live

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

23 critiques presse

TéléCinéObs
par Nicolas Schaller

C'est brillant, moderne, bouleversant. D'une insolente beauté.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Cahiers du Cinéma
par Jean-Philippe Tessé

Il y a une double détente dans le cinéma faussement superficiel de Dolan : un style tapageur et une distance ironique (...) forment un voisinage heurté et tout en ruptures. Ses films ressemblent à une bouche bavant de rouge à lèvres, d'où jailliraient des vérités cruelles sur l'amour, les sentiments, la difficulté de vivre.

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma
L'Express
par Julien Welter

C'est exacerbé, parfois fastidieux, mais c'est toujours magnifique et interprété avec les tripes.

La critique complète est disponible sur le site L'Express
Le Point
par Florence Colombani

Voir le site du Point.

La critique complète est disponible sur le site Le Point
Paris Match
par Karelle Fitoussi

Entre hystérie criarde et réalisme romanesque, [Xavier Dolan] ose la sobriété jusqu'à ce que des fulgurances stylistiques viennent nous rappeler à intervalles réguliers son indécent talent.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match
Télérama
par Frédéric Strauss

"Laurence Anyways" est un film fleuve qui ne cesse de s'ouvrir, de nous emmener plus loin, avec un formidable appétit de cinéma. (...) Au lieu de se couler dans le moule romanesque lyrique des fresques cinématographiques, Dolan ose un étonnant collage, juxtapose toutes sortes d'images. (...) La force de Xavier Dolan, c'est qu'il n'a peur de rien.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Marianne
par Danièle Heyman

Fulgurant et cahotique, séduisant et égotiste, rythmé par toutes les musiques possibles (...), "Laurence Anyways" est un manifeste passionné sur la porosité des genres, un plaidoyer tendre en faveur de l'abolition des frontières sexuelles, un beau film à la première personne.

La critique complète est disponible sur le site Marianne
Le Monde
par Jacques Mandelbaum

Le film qui en ressort est un monstre déconcertant. D'un côté, la fuite baroque (...). De l'autre, un bon vieux mélo des familles, qui ne déroge pas aux canons : primat du romanesque, exposition limpide du conflit, respect du déroulement narratif, dialogues ciselés, morceaux de bravoure pathétiques.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Libération
par Clément Ghys

En mai, à Cannes (...) Xavier Dolan déclarait à l'AFP que son troisième long métrage était son oeuvre "la plus aboutie, la plus complète, la plus accessible et la plus touchante". Passons sur le caractère présomptueux du propos. Le réalisateur québécois méché de 23 ans a raison.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Première
par Frédéric Foubert

C'est précisément de sa morgue, de son aspect bordélique et délibérément too much que "Laurence Anyways" tire sa force. (...) Dolan jette à l'écran tout ce qu'il aime, absolument tout (...) au fil d'un récit à la vitesse d'exécution renversante.

La critique complète est disponible sur le site Première
L'Humanité
par Dominique Widemann

Si l'époque et le lieu soutiennent la floraison, Xavier Dolan efface les seuils et place le spectateur en vacillement constant. Par les moyens du cinéma que son substantiel talent lui autorise, il puise l'universalité à l'intime, engage sa puissance dramatique aux profondeurs de l'empathie.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les Inrockuptibles
par Jean-Baptiste Morain

Dolan renoue avec un certain cinéma, celui de cette période hollywoodienne un peu incertaine du début des années 70 (...). [Il] redonne à ce genre plutôt mineur un regain de juvénilité et de modernité.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Le Journal du Dimanche
par Alexis Campion

(...) c'est le charme et la limite du film, qui nous égare dans ses élucubrations sur les leurres de la norme et de la marginalité.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
Le Parisien
par Alain Grasset

[La] performance de [Melvil Poupaud] en transsexuel pourrait bien lui valoir une nomination aux prochains César.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien
Positif
par Philippe Rouyer

(...) on espérait voir le jeune prodige du cinéma québécois trouver enfin la juste mesure. Au contraire, il livre un film-fleuve de 2h41 qui cite pêle-mêle Almodovar, Wong Kar-Wai et quelques autres dans une esthétique qui lorgne ostensiblement vers le clip.

La critique complète est disponible sur le site Positif
Ouest France
par La rédaction

[Xavier Dolan] montre une fois encore son tempérament de cinéaste. Comme s'il avait déjà bien mûri, il s'est défait de quelques tics de jeunesse pour assagir ses formes. (...) Il aurait tout de même pu aborder [son sujet] plus sobrement que dans ce très long mélodrame interminable.

La critique complète est disponible sur le site Ouest France
Les Fiches du Cinéma
par Marine Héligon

Xavier Dolan livre un film-fleuve bouillonnant, porté par deux acteurs principaux (Melvil Poupaud et Suzanne Clément) qu'il dirige magistralement.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma
Critikat.com
par Nicolas Maille

L'ambition est là : plus grave, plus long, plus de budget... et la présence de têtes d'affiches qui rejoignent certains visages connus du cinéma de Dolan. Mais est-ce suffisant pour réussir à réconcilier admirateurs et réfractaires au jeune cinéaste ? Autant le dire tout de suite, le pari n'est qu'à moitié gagné.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
La Croix
par Jean-Claude Raspiengeas

C'est un film à combustion lente, malgré l'incandescence du feu qui l'habite et lui donne son énergie. Un long poème d'amour fou, jusqu'au bord du précipice et de la destruction.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
CinemaTeaser
par Emmanuelle Spadacenta

Melvil Poupaud porte avec talent cette chronique inégale mais convaincante et esthétiquement bluffante.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser
Ecran Large
par Simon Riaux

Quelques beaux moments, une poignée de jolies répliques, noyés dans un amoncellement répétitif, qui rendrait presque Jean-Paul Goude supportable.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large
Excessif
par Romain Le Vern

Les thèmes sont forts (...) mais cristallisés autour d'un personnage au départ complexe et mystérieux puis agaçant. A l'arrivée, le résultat n'est jamais troublant, presque sur des rails, dépourvu de surprises.

La critique complète est disponible sur le site Excessif
Studio Ciné Live
par Thomas Baurez

Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Les meilleurs films de tous les temps