Notez des films
Mon AlloCiné
    Noces éphémères
    note moyenne
    3,5
    70 notes dont 21 critiques
    répartition des 21 critiques par note
    2 critiques
    12 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Noces éphémères ?

    21 critiques spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 425 abonnés Lire ses 2 138 critiques

    3,5
    Publiée le 9 novembre 2011
    Seulement pour Alsakh5 : j'ai vraiment bien aimé ce film. Pourquoi ? Parce qu'il est plutôt bon. Pour les autres : On avait pris l'habitude de voir des films iraniens dont on sentait que les réalisateurs s'étaient plus ou moins autocensurés et qui essayaient de montrer un maximum de choses sur la situation iranienne, qu'elle soit politique ou sociale, au travers d'allusions, en utilisant souvent des enfants pour le faire. Toutefois, très récemment, des films comme "Une séparation" ou "Au revoir" avaient montré une évolution particulièrement nette vers un cinéma montrant clairement les choses, avec, malheureusement, des conséquences pas franchement joyeuses pour leurs réalisateurs. Avec "Noces éphémères", on revient un petit peu en arrière. Reza Serkanian est un franco-iranien de 45 ans qui, depuis plusieurs années, a réalisé de nombreux court-métrages et des documentaires. "Noces éphémères" est son premier long métrage. Il en avait écrit le scénario il y a 4 ans, un scénario qui a obtenu le prix Sopadin en 2007 et a été adapté pour une diffusion radio sur France Culture en 2008. Pour arriver à tourner son film en Iran, les difficultés ont été très grandes et ce n'est qu'au printemps 2009 qu'une petite phase d'assouplissement a rendu possible ce tournage. Reza Serkanian nous raconte l'histoire d'une famille au moment du mariage d'un fils, Kazem, de retour de son service militaire, mariage qui se trouve contrarié par le décès du patriarche de la famille, lequel avait demandé à être enterré près d'un imam, emplacement auquel il n'a, en principe, pas droit. Il y a aussi Mariam, la belle-sœur du futur marié, une jeune veuve, qui n'est pas insensible à Kazem et vice-versa. Même si on sent parfois que le réalisateur n'a pas pu, ou pas voulu, aller jusqu'au bout de son propos, "Noces éphémères", avec son excellente lumière, est un très beau documentaire sur une famille iranienne de province vue de l'intérieur. Par contre, on reste un peu sur sa faim en ce qui concerne le phénomène du mariage à durée déterminée en Iran, dont on avait entendu parler, mais qui n'est qu'à peine esquissé.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 264 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2011
    Une œuvre courageuse et humaniste, d'un réalisme saisissant. La justesse de propos compense le manque de moyens.
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 789 critiques

    2,5
    Publiée le 10 novembre 2011
    Il est étonnant de voir à quel point le cinéma iranien offre aujourd'hui une multitude de points de vue et d'approches quand il s'agit de traiter un sujet de société. Après les étonnants films de Bahman Ghobadi, Asghar Farhadi ou autres Jafar Panahi, tous engagés contre le système jusqu'à en être exclus de manière tout à fait absurde et injuste, un jeune cinéaste sort de l'ombre et apporte une pierre pas si anodine que ça à l'édifice politique et social de la cinématographie iranienne. Sous ses dehors de film familial (rites et coutumes dans l'intimité d'une villa, personnages variés au sein d'une même entité), par ailleurs plus esthétique que politique, "Noces éphémères" vaut surtout pour sa volonté de déterrer un sujet peu connu qui, sans être décrit avec mordant, tient quand même d'un surréalisme en accord avec les dénonciations politiques de ses confrères cinéastes, penchés jusqu'au bout des inégalités et autres incohérences de la vie sociale en Iran. Reza Serkanian opte ici pour un cinéma très lyrique et déployé malgré la pauvreté évidente de son budget ; d'abord huis-clos en famille dans une grande maison qui semble nous accueillir à force de naviguer d'une pièce à l'autre jusqu'au jardin en présence des ses nombreux protagonistes, et ensuite une partie urbaine où explose - avec une grande maladresse - la dramaturgie contenue du film. L'interêt du métrage réside dans sa manière d'assumer au sein de la première partie sa référence absolue au langage scénique d'Antonioni sans la moindre mascarade ; Serkanian utilise l'espace comme une véritable mine d'action, explorant avec lenteur et parfois avec grâce le décor pour humaniser le quotidien de personnages dont on aimerait qu'ils constituent plus encore une part de fiction pour coller à la volonté esthétique du film. "Noces éphémères" n'est pourtant pas ce que l'on pourrait appeler un film à 'effet', les grands et amples mouvements d'appareils appartenant à une véritable recherche de style indépendante de la substance morale du sujet dans la seconde partie. C'est d'ailleurs dans celle-ci que le film se perd, capitulant dans l'affront face à l'absurdité ambiante. Et finalement cette villa qui demeure pendant la longue première partie ne constitue en aucun cas une prison d'apparence, élément qui aurait certainement servi la suite des évènements et aurait donné une charge symbolique à la dialectique bien classique que propose ensuite le cinéaste. La puissante mise en place du quotidien et l'attrait pour la mise en scène semble finalement injustifié dès que le film quitte sa large exposition. Les faits qui tombent ensuite (et qui tiennent pour le coup d'un aspect social et politique encore jamais vu dans le film) se désactivent d'eux-mêmes par des situations prévisibles et un manque de subtilité flagrant dans la réalisation en terrain ouvert. Doit-on mettre cela sur le compte d'une difficulté à faire du cinéma en ville que nous a bien prouvé récemment les films de Panahi et Rasoulof ("Ceci n'est pas un film", "Au Revoir")? Ou bien, tout simplement, l'auteur du film se morfond dans le cinéma jusqu'à oublier les vertus du réalisme? C'est un choix, pleinement assumé tout d'abord, puis qui se dissout enfin lorsque le scénario se retrouve confronté à sa matière première ; celle d'un film à propos, non forcément dénonciateur, mais en tout cas constitué d'un point de vue assez clair, comme en témoignent d'ailleurs les propos du cinéaste dans le dossier de presse.
    PhilippeToile
    PhilippeToile

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 740 critiques

    4,0
    Publiée le 14 novembre 2011
    L’absence d’une trame narrative vraiment fournie pourrait dérouter certains peu enclins à disséquer la société provinciale iranienne. Ce film est pourtant passionnant à plus d’un titre. En premier lieu il a le mérite de porter un regard d’une grande subtilité, loin des clichés habituels des religieux barbus et sectaires et des femmes abominablement opprimées, tout en dénonçant les archaïsmes d’une société qui peine à évoluer vers une certaine modernité. En deuxième lieu il nous offre une réflexion très pertinente sur les refoulements et les désirs cachés qui se heurtent aux carcans de traditions ancestrales et coraniques. Sorte de caméra cachée au sein d’une famille ordinaire, Noces éphémères dénonce les blocages sociologiques de l’Iran contemporain avec une efficacité supérieure aux brulots politiques d’un cinéma soi-disant plus engagé.
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    2,5
    Publiée le 14 novembre 2011
    Je trouve ce film d'une lenteur abominable. spoiler: spoiler: spoiler:
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 750 critiques

    3,0
    Publiée le 13 novembre 2011
    Un film très intéressant. Assez différent de la production habituelle des films iraniens. D'abord le film se passe en province où le poids des traditions est beaucoup plus lourd qu'à Téhéran. C'est un huis clos familial dans une maison classique avec son patio; centre de vie de toute la famille. Les événements classiques : mariage, désirs cachés , mort du patriarche.. Et puis la famille part dans une autre ville , pour enterrer son "Hadji" et il y a un côté documentaire passionnant, sur l' Iran religieux, sans passion , on assiste à des cérémonies, sur des lieux saints, il y a une vraie liberté de ton , un peu ambigu parfois, assez respectueux, assez "idolâtre" , mais en même temps un point de vue assez rarement exprimé..Il y a une tentative d'explicaiton du sacré dans l'islam et de la foi comme coutume qui donne un sens à la vie. Le film est très intéressant , même si ce n'est pas aussi fort que certains films récents iraniens.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 812 critiques

    1,5
    Publiée le 10 janvier 2017
    Bon alors là je n'ai pas grand chose de constructif à dire sur ce film ! Je n'ai juste pas réussi à accrocher du tout !! J'ai trouvé ça abominablement long et ennuyeux, c'est tout !!! Le sujet me plaisait bien mais la façon dont c'est filmé, les scènes à rallonge et les dialogues inintéressants ont eu raison de ma bonne volonté !! Un calvaire...
    Marie D
    Marie D

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 22 février 2012
    Je tenais à voir ce film après avoir vu les extraits. Je n'ai pas été déçue. Cette vision de la vie d'une famille iranienne m'a beaucoup plu. Par contre, les amis français qui font leur reportage sont peut-être de trop. Mais globalement, je suis satisfaite.
    Paul F.
    Paul F.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 232 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2011
    Ce très beau film nous immerge dans la vie quotidienne d’une famille iranienne dont l’existence est régentée par la religion. D’un côté un mariage, qui se transforme en mariage « temporaire » pour cause de deuil, de l’autre une attirance interdite, et dont le centre est la très jolie comédienne Mahnaz Mohammadi qui, tout en douceur et en légèreté, va nous faire comprendre, une fois de plus, qu’en Iran on ne badine pas avec l’amour. Dans la deuxième partie du film on sort de l’enceinte familiale pour rejoindre un magnifique mausolée où sera enterré le defun. Ce monument aux morts, baigné de couleurs bleu/vert, est de toute beauté, une très grande pureté semble s’y dégager, un respect assurément. Le tout est filmé d’une façon très poétique, qui à elle seule donne toute la force du propos. Seul bémol, ces deux français qui jouent très mal et, à moins d’y voir la délivrance d’un subtile message, on se demande l’intérêt de leur présence ici. De plus, le français, qui est une langue magnifique, perturbe ici l’harmonie du film.
    le_marabout_japonais
    le_marabout_japonais

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,0
    Publiée le 14 novembre 2011
    ce film est vraiment superbe, sachant que c'est le premier de Reza Serkanian, on peut dire qu'il a reussi son coup. L'histoire se passe dans un petit village d'Iran, dans un petite maison ou toute une famille est reunit pour célébrer la circoncision de 2 enfants, ainsi que le retour au bercail de Kazeem, qui après avoir terminer son service militaire, souhaite enfin se marier avec la fille qu'il aime depuis toujours (et qui est accessoirement sa cousine...), mais le décès brutal du patriarche, et la periode de deuil obligatoire qui s'impose (interdiction de se marier pendant 1an), remet en cause ses projets... Tout au long du film, le réalisateur filme en toute subtilité, l'important ce n'est pas le scénario, mais la vision que porte chaque personnages sur leurs futur et sur la société qui les entourent. D'ailleurs le réalisateur ne se prive pas de dénoncer certains aspects de la société iranienne ( mariage en CDD, police zélée, interdiction de parler dans la rue a une femme qu'on ne connait pas, rapport homme/femme, clivage entre modérés et intégristes etc...) Dommage que ce film ne bénéficie pas d'une plus grande couverture, il le meriterait.
    Monique M.
    Monique M.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,5
    Publiée le 7 septembre 2011
    un très beau film découvert en avant première du festival Aye Aye ... A voir et à revoir car il posssède des richesses et subtilités que l'on ne peut sans doute pas toutes percevoir à la première lecture. Un sujet "épineux" qui nous concernent tous sur la place restant pour l'intime dans un monde de plus en plus marqué par la rigueur des lois du "socialement admissible" ... ne vous privez pas de ce moment de plaisir!!!
    cedro13
    cedro13

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2011
    Film subtil et sensible. Celui-ci va à l'encontre des clichés concernant la société iranienne d’aujourd’hui"hui.
    juliedharma
    juliedharma

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 5 décembre 2012
    Ce film représente une réalité, celles des codes et des traditions iraniennes. Il y a ici une description objective de la position de la femme dans une culture profondément masculine. La mise en scène est réussie, inspirée du théâtre, j'ai passé un agréable moment à le regarder.
    lo c.
    lo c.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2011
    Très beau film : c’est un petit bijoux. Le réalisateur est très subtile car il pose les éléments un à un comme pour une peinture sans jamais y attribuer de notion de bien ou de mal. Les acteurs sont excellents, ils arrivent à faire passer l'émotion tout en gardant la retenue comme le veux le contexte du pays. On réalise un très beau voyage dans un pays en réalité méconnu et c'est aussi pour cela que cette oeuvre est nécéssaire.
    statos
    statos

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 15 novembre 2011
    Avec ce film, nous voilà immergés dans la vie d'une famille iranienne, avec toutes les nuances qu'amène le positionnement des individus face au système. Merci pour ce bon moment!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top