Mon Allociné
Augustine
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,9 23 titres de presse
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Transfuge
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Monde
  • Ecran Large
  • Libération
  • TéléCinéObs
  • Marianne
  • Positif
  • L'Express
  • Studio Ciné Live
  • Metro
  • Cahiers du Cinéma
  • 20 Minutes
  • Les Fiches du Cinéma
  • Le Journal du Dimanche
  • Elle
  • Télérama
  • La Croix
  • Première
  • Chronic'art.com

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

23 critiques presse

Critikat.com

par Matthieu Bareyre

Winocour veut commencer là où certains grands se sont arrêtés, à l'idée que la fiction, ce n'est pas moins ou plus que le réel, mais une manière de le regarder dans les yeux.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

La belle idée d'Alice Winocour (...) est d'envisager la possession sous son double sens, matériel (...) et spirituel.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Jean Roy

La jeune Alice Winocour (...) a écrit 
et réalisé un premier long métrage impressionnant de maîtrise 
sur le professeur Charcot en action.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Transfuge

par Frédéric Mercier

Soko (...) incarne à merveille l'héroïne (...) secondée par sa cinéaste, c'est d'abord elle qui parvient à inventer l'image de cette nouvelle rebelle moderne.

La critique complète est disponible sur le site Transfuge

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

La relation entre le praticien et le patient est (...) au coeur du singulier premier film d'Alice Winocour, "Augustine", qui témoigne d'une ambition assez rare chez les cinéastes français débutants.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Monde

par Aureliano Tonet

(...) les rapports de forces entre le médecin et la malade chargent le film d'une tension érotique et anxiogène, électrisée par un duo d'acteurs joliment complémentaires.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Ecran Large

par Simon Riaux

"Augustine" est un des films consacrés à la condition féminine les plus politiques et subtils que l'on ait vu depuis longtemps.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Libération

par Didier Péron

Ce "charme" empoisonné, Alice Winocour le restitue dans la trame intimiste d'une reconstitution hantée qui ne cherche pas inutilement à exagérer le théâtre de la cruauté de la folie douce dont la Salpêtrière aurait été le décor.

La critique complète est disponible sur le site Libération

TéléCinéObs

par Marie-Elisabeth Rouchy

Film sur le désir et la peur des femmes, manifeste féministe, "Augustine" a l'audace, la richesse et la force d'un coup de maître.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Marianne

par Danièle Heymann

Vincent Lindon dresse du savant (Pr Charcot) un portrait épatant, mélange de certitudes arrogantes et de doutes persistants, qu'un trouble interdit va bientôt submerger.

La critique complète est disponible sur le site Marianne

Positif

par Yann Tobin

L'atout principal d'Alice Winocour, outre son talent d'écriture, est son travail très sûr avec les acteurs. Vincent Lindon nous a habitués, depuis quelques années, à être sensationnel dans la retenue, les silences, les regards qui trahissent, les gestes qui révèlent.

La critique complète est disponible sur le site Positif

L'Express

par Christophe Carrière

(...) quelle personnalité! A la fois gothique et moderne, ce film annonce la naissance d'une nouvelle cinéaste, Alice Winocour.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

Voir sur le site Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Metro

par Marilyne Letertre

Si la mise en scène clinique empêche l'émotion de poindre, Vincent Lindon, froid et puissant, et Soko, actrice-chanteuse déjà épatante dans "Bye Bye Blondie", fascinent dans ce jeu de pouvoir, de manipulation et de séduction.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Cahiers du Cinéma

par Ariel Schweitzer

Pour son premier film, Alice Winocour prend beaucoup de libertés et fait preuve – comme son héroïne et comme son actrice – d'une belle détermination. 

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

20 Minutes

par Caroline Vié

C'est pourtant dans la relation pudique entre la malade et son médecin qu'Alice Winocour a ajouté ce qu'il faut de fiction pour livrer une oeuvre envoutante.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Les Fiches du Cinéma

par Iris Brey

"Augustine" séduit par l'originalité de son sujet et la finesse du traitement de la relation entre Charcot et sa patiente la plus célèbre. Un premier long métrage élégant et subtil.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Pour son premier long-métrage, Alice Winocour (...) distille une atmosphère entre romantisme impressionniste et envolées presque fantastiques, le temps de scènes d'hystérie tout en contorsions effrayantes.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Elle

par Florence Ben Sadoun

(...) ce premier film d'Alice Winocour nous parle frontalement de l'hystérie (...) et ressuscite une époque.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Télérama

par Pierre Murat

"Augustine" est le premier film le plus maîtrisé que l'on ait vu depuis longtemps. Chaque plan est cadré avec une précision méticuleuse, chaque décor, chaque costume sont choisis avec un soin maniaque. Tout est calculé. Presque trop.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

La Croix

par Arnaud Schwartz

Porté par Vincent Lindon et Soko, le film installe une atmosphère singulière, évocation libre mais tangible, documentée, d'une époque avide de découvertes et socialement très compartimentée.

Première

par Christophe Narbonne

Si l'ambiance mortifère du début (...) laissait espérer un traitement viscéral aux frontières du fantastique, l'intrigue, corsetée et linéaire, se charge de remettre très vite le film sur les rails de la normalité.

La critique complète est disponible sur le site Première

Chronic'art.com

par Vincent Garreau

On se demande vraiment pourquoi la caméra se glace comme ça, pourquoi elle reste tellement en surplomb par rapport à son personnage. C'est comme si "Augustine" était perçue au monocle, avec des crispations de sourcil pour tenir le verre.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com
Les meilleurs films de tous les temps