Mon AlloCiné
La Terre outragée
Note moyenne
3,7
21 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Critikat.com
  • Paris Match
  • TéléCinéObs
  • Cahiers du Cinéma
  • Elle
  • La Croix
  • Le Figaroscope
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Première
  • Télérama
  • Excessif
  • Le Monde

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Les êtres fantômes qu'elle [Michale Boganim] fait vivre à l'écran hantent durablement par leur humanité et leur désespoir.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Critikat.com

par Clément Graminiès

Sans excès de pathos et avec une économie remarquable du spectaculaire, "La Terre outragée" ressuscite de manière troublante les vestiges d'un paradis perdu.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Paris Match

par Alain Spira

Évitant la route balisée du film catastrophe, la réalisatrice Michale Boganim emprunte les chemins de l'intime, du ressenti plutôt que du démonstratif.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

TéléCinéObs

par Florence Raillard

Une terre définitivement souillée que des tour-opérateurs font visiter à grands frais. C'est ce manque aussi invisible que la radioactivité que Michale Boganim a magnifiquement filmé dans les décombres du communisme.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Cahiers du Cinéma

par Florent Guézenguar

De façon étonnante et sans doute involontaire, le réalisme précis de ce film offre même un écho profond aux plus grands films fantastiques ou d'horreur.

Elle

par Anne Diatkine

Il fallait un talent exceptionnel pour réussir une fiction sur une catastrophe aussi emblématique (...). Michale Boganim (...) a le sens des détails qui disent tout et prouve, avec ce premier long-métrage, qu'elle est pourvue du don unique d'inventer le vrai.

La critique complète est disponible sur le site Elle

La Croix

par Arnaud Schwartz

"La Terre outragée" est un film au registre singulier, qui ne cherche pas à faire le récit spectaculaire d'une catastrophe (...). Michale Boganim signe une oeuvre forte et surprenante.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaroscope

par Emmanuèle Frois

Une première oeuvre forte et intimiste sur la catastrophe de Tchernobyl.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Cette manière d'englober dans un même geste le passé, le présent, et le futur n'est pas la moindre des qualités de ce film romantique et tragique, qui a un sens aigu du détail juste et saisissant.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Laure Noualhat

Dans la "Terre outragée" [...] l'accident nucléaire n'est qu'un prétexte pour évoquer sans pathos les exils intérieurs [...] de personnages cramés par un terrible passé, puis lentement contaminés par la solitude.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Elise Domenach

(...) film romanesque et courageux sur les effets du Tchernobyl.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Studio Ciné Live

par Emmanuel Cirodde

Voir le site Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Le Journal du Dimanche

par Jean-Pierre Lacôme

Plus qu'à une reconstitution spectaculaire, le cinéaste, qui a dû ruser avec les autorités locales pour avoir le droit de tourner, s'attache aux pas de cette femme pour mieux faire ressentir l'insidieux poison de la catastrophe.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Parisien

par Alain Grasset

C'est dans son pays d'origine qu'Olga Kurylenko a tourné sous la direction de la réalisatrice israélo-française Michale Boganim le long-métrage qui sort aujourd'hui. En toile de fond, la catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le 26 avril 1986.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Sélim Ammouche

Assumant la fiction, reléguant au loin l'ombre inquiétantes des réacteurs de Tchernobyl, "La Terre outragée" rappelle avec âpreté l'impact, entre mémoire et oubli, de cette tragédie sur les habitants de Pripiat.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Christophe Carrière

L'horreur de la réalité côtoie la poésie désenchantée. La Terre outragée, premier film sur la tragédie de Tchernobyl (...) raconte la vaine obsession d'une survivante en quête de sens. Celle-ci est dignement interprétée par Olga Kurylenko (...).

La critique complète est disponible sur le site L'Express

L'Humanité

par Jean Roy

On aime l'atmosphère pesante du film. On aime moins (...) la connotation psychologique qui pousse Anya dans les bras de deux hommes, l'un incarnant la réminiscence du bonheur perdu, et l'autre, la difficulté de tourner la page du passé pour aborder celle d'un éventuel futur. La nuance tourne au cliché, la subtilité au lieu commun.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Première

par Isabelle Danel

Rien que pour cette visite guidée [à Tchernobyl], qui relève du documentaire, le film vaut le détour. En montrant l'instantané bouleversant de ce qu'est le bonheur quand on ignore qu'on va le perdre, le scénario approche de l'indicible.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télérama

par Frédéric Strauss

(...) Si les personnages ne s'imposent pas vraiment dans ce cinéma plus doué pour l'ambiance que la fiction, c'est qu'ils sont emportés dans une histoire qui détruit les destinées individuelles, qui les fait devenir fantômes eux-mêmes. Le film doit beaucoup à la présence d'Olga Kurylenko (...).

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Excessif

par Nicolas Schiavi

La réalisatrice Michale Boganim retourne sur les lieux du drame de Tchernobyl avec un long-métrage produit dans la douleur et les pressions politiques dont on ne ressent ni la puissance évocatrice ni l'émotion brute.

La critique complète est disponible sur le site Excessif

Le Monde

par Thomas Sotinel

(...) le film n'est beau et fort que par bribes (...). Non que la primauté de la fiction sur le documentaire en soit véritablement responsable. Ce qui pèse, c'est cette ignorance naïve de la vraie nature de l'objet, de Tchernobyl, puissante et hypnotique au point de faire du film un documentaire malgré lui.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top