Mon Allociné
La Terre outragée
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
La Terre outragée
Date de sortie 28 mars 2012 (1h 48min)
Avec Olga Kurylenko, Andrzej Chyra, Serguei Strelnikov plus
Genre Drame
Nationalités Français, Polonais, Ukrainien, Allemand
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,7 21 critiques
Spectateurs 3,8505 notes dont 98 critiques

Synopsis et détails

26 avril 1986, Pripiat, à quelques kilomètres de Tchernobyl.
En cette belle journée de printemps, Anya et Piotr célèbrent leur mariage, le petit Valery et son père Alexeï, ingénieur à la centrale, plantent un pommier, Nikolaï, garde forestier, fait sa tournée habituelle dans la forêt… C’est alors qu’un accident se produit à la centrale. Piotr est réquisitionné pour éteindre l’incendie. Il n’en reviendra jamais.
La radioactivité transforme la nature immédiatement affectée par ce sinistre. Les populations sont évacuées brutalement. Alexeï, condamné au silence par les autorités, préfère disparaître...
Dix ans plus tard.
Pripiat, ville fantôme désertée par ses habitants, est devenue un no man’s land, gigantesque Pompéi moderne érigé en un étrange lieu de tourisme…
Anya est aujourd’hui guide dans la zone, tandis que Valery y cherche les traces de son père et que Nikolaï, lui, persiste à cultiver son jardin empoisonné...
Le temps faisant son œuvre, l’espoir d’une nouvelle vie leur sera-t-il permis ?
Distributeur Le Pacte
Récompenses 1 prix et 13 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2011
Date de sortie DVD 22/08/2012
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 11 anecdotes
Box Office France 69 539 entrées
Budget 5 000 000 $
Langues Français, Russe
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 121353

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner La Terre outragée en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
La Terre outragée
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (13.99 €)
La Terre outragée
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
La Terre outragée
Définition standard
VOST - MALENTENDANT
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (3.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
La Terre outragée (DVD)
Date de sortie : mercredi 22 août 2012
neuf à partir de 6.95 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>Michale Boganim, Olga Kurylenko</strong> Interview : La Terre outragée 7:28
Michale Boganim, Olga Kurylenko

Interview : La Terre outragée

21 478 vues
<strong>Carnets de voyage</strong> N°31 - Carnets de voyage... au festival de Marrakech 2011 15:07
Carnets de voyage

N°31 - Carnets de voyage... au festival de Marrakech 2011

79 222 vues
<strong>La Terre outragée</strong> Reportage VF 3:45
La Terre outragée

Reportage VF

10 600 vues

Acteurs et actrices

Olga Kurylenko
Olga Kurylenko
Rôle : Anya
Andrzej Chyra
Andrzej Chyra
Rôle : Alexei
Serguei Strelnikov
Serguei Strelnikov
Rôle : Dmitri
Vyacheslav Slanko
Vyacheslav Slanko
Rôle : Nikolaï
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • 20 Minutes
  • TéléCinéObs
  • Paris Match
  • Critikat.com
  • Le Figaroscope
  • Cahiers du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • Les Inrockuptibles
  • Elle
  • Libération
  • Positif
  • La Croix
  • Première
  • Le Parisien
  • Télérama
  • Les Fiches du Cinéma
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Humanité
  • L'Express
  • Excessif
  • Le Monde
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

hugojiraon
Critique positive la plus utile

par hugojiraon, le 25/05/2015

3,5Bien

Je suis un peu partagé sur ce film car d'un côté il m'a beaucoup touché , ému , et de l'autre je l'ait trouvé un peu longuet... Lire la suite

pelu
Critique négative la plus utile

par pelu, le 25/06/2016

1,5Mauvais

Intéressant par son contenu le film vaut le détour . Il nous permet de prendre conscience de l avant et de l après , d une... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
8% 8 critiques 33% 32 critiques 38% 37 critiques 13% 13 critiques 6% 6 critiques 2% 2 critiques
98 Critiques Spectateurs

Photos

9 Photos

Secrets de tournage

En 1986, c'était Tchernobyl...

Le film fait allusion à la catastrophe nucléaire survenue le 26 avril 1986, dans la centrale nucléaire de Lénine, à 16km de la petite ville de Tchernobyl, en Ukraine. Considéré comme le plus grave accident nucléaire répertorié jusqu'à présent, ses conséquences ont été considérables, tant du point de vue sanitaire qu'écologique. On estime à 985 000 le nombre de décès causés par la catastrophe (pour la plupart en Russie, en Biélorussie et en Ukraine).

Voyages, voyages

La chanson de Desireless intitulée "Voyages Voyages", véritable tube des années 80, fait partie de la bande originale du film : "C’est "La" chanson française par excellence ! Elle est reprise partout, et est ultra connue en Ukraine", s’enthousiasme la réalisatrice Michale Boganim.
11 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2011, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

Commentaires

  • Lambert Laurence

    Un film poignant et réaliste sur le désarroi de toute une population d'un village dont les habitants furent irradiés après l'explosion de la centrale Tchernobyl..Et si tout recommençait??? On pense au Japon déjà enfoui par les médias..

  • canard22

    Un film passionnant aussi, tourné à Tchernobyl avec Olga Kurylenko ravissante et bouleversante. http://www.facebook.com/laterr...

  • canard22

    Deux prix du public: au Festival d'Angers et au Festival international du film d'environnement 2012 à Paris

  • Valérie O.

    Vu hier en projection. Quel beau film, je suis sortie toute bouleversée..
    Ma soeur y etait aussi et a beaucoup aimé.

  • Josse-e

    La salle avait l'air ravi.... J'avais peur mais le film était vraiment génial.

  • soyezpalace

    C'était un carton au festival Premiers Plans d'Angers (prix du public), j'espère que le succès en salle sera confirmé ! Décors magnifiques, beaucoup d'émotion et le film évite de manière habile les clichés. Je pense aller le revoir à sa sortie :)

  • SongOfSand

    Vu en avant-première à Bayonne... Un drame émouvant mais sans pathos sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences sur la vie de ses habitants. Une Olga Kurylenko lumineuse et bouleversante, aux antipodes de James Bond. Bref, très beau film sur un sujet cruellement d'actualité !

  • BomberWoman

    bouleversant. Michale Boganim réussit à parler du drame de Tchernobyl sans tomber dans le larmoyant, tout en délicatesse et retenue.

  • ffred

    Très beau film !
    http://lecinedefred2.over-blog...

  • titi-goal

    Un excellent moment de cinéma. Dommage que ce genre de film soit encore et toujours distribué dans si peu de cinéma... 16 051 entrées en 1 semaine c'est si peu. :(

  • Burton-Coppola-Godard

    Très beau film, très fort!

  • Sandrine Luce

    Quelle claque ! Un film magnifique, incroyable, salle comble hier à Paris à mon grand étonnement. La plus grosse surprise de cette année.

  • Kolya3

    Très bonne soirée devant ce film.
    Cependant, les scènes sont très prévisibles pour les personnes qui auraient lu la supplication de Svetlana Alexievitch.

  • queenofbollywood

    Très belle surprise... vraiment très bon. A voir!!!!

  • -louise-

    Un régal, vraiment, un très bon film !

  • Kig Hafarz

    Un film absolument nécessaire !

  • Christoblog

    Un film intéressant qui ne passe pas loin du bon film ...

  • Cédric A.

    Un film très intéressant, une histoire touchante, et surtout un très beau témoignage sur une catastrophe qui concerne - au moins - chaque européen.
    La démonstration de la réaction à la fois des autorités Russes et de la population est très intéressante et parfaitement retranscrite : un mélange de déni du danger mêlé à une volonté de réagir... et qui nous porte sur notre propre comportement à l'époque en France (on se souvient tous que le fameux nuage s'était arrêté miraculeusement à la frontière...)
    Comme quoi les politiques peuvent être différentes mais les attitudes des politiciens restent les mêmes...

  • Flo 1911

    Beau film, les personnages sont touchants, filmés de façon simple et humaine.

  • marcfieldfr

    Si on y ajoute la catastrophe nucléaire de Fukushima, on ne peut plus qu'être 100% d'accord avec une sortie progressive du nucléaire dans les 30 ans qui arrivent

  • noeste

    Superbe, décors magnifique, lumière splendide et acteurs parfaits.

  • AlexTorrance

    Un long-métrage très beau, dont le potentiel est malheureusement gâché par une ellipse qui signe un changement de rythme un peu trop radical. http://alex-torrance.over-blog...

  • vieillemalo

    Beau et émouvant !

  • Damien Chappuis

    très bon film-documentaire sur la bêtise commise en avril 1986 le chef qui à donner l'ordre d'augmenter la puissance la nuit en plus, était une personne irrésponsable, il n'a pas pensé au geste qu'il fessait et c'était pas que Tchernobyl, mais l'Europe, maintenant tout cet endroit est fermé pour des siècles est des siècles ! je trouve bien se film qui montre bien la vie qui se passait à Tchernobyl, avant et après l'explosion "se trouver sur place"

  • Jean-Michel P.

    Une fiction sur Tchernobyl, l’aventure est audacieuse voire
    périlleuse. « La terre outragée », conte poétique dévoile le cœur du sujet sans
    céder à la tentation dénonciatrice ou manipulatrice.

    Le film nous tient à distance, « il ne faut pas rester sous
    cette pluie, les radiations sont trop fortes ! » Alexeï, l’ingénieur nucléaire
    contraint au secret, distribue des parapluies ; action sans doute dérisoire
    mais par laquelle il prend sa part dans la lutte contre la contamination.

    « La terre outragée » est une chanson de geste. Avec des
    sonorités mélangées de jazz romantique et de mélodies populaires, Michale
    Boganim fait renaître héros et belles dames, dans une poésie longuement
    décantée en sous couches de cette terre outragée.

    Pas de télé réalité fiévreuse, pour cette fiction à la
    frontière du documentaire, mais l’amour d’Anya pour Piotr son héro, mari de
    quelques heures, pompier que le sacrifice va transformer en « réacteur » selon
    l’expression d’une infirmière, la seule personne qui accepte de parler.

    Que s’est-il passé ? deux jeunes ingénieurs ont joué les
    apprentis sorciers, cherchant à repousser les limites de puissance de la
    centrale. Nous n’en saurons pas plus. Nous ne verrons pas non plus les animaux
    à deux têtes nés de la rumeur qui s’est propagée avec le nuage radioactif.

    Anya la mariée de Tchernobyl a été évacuée, mais elle
    retourne régulièrement sur place pour faire visiter le site. Elle ne peut
    échapper à l’attraction de ce Pompéi du vingtième siècle où s’est figé son
    mariage en devenir. Une fois par an, elle dresse la table de Piotr pour le
    rituel des héros de l’incendie. Son chemin croise celui d’un adolescent à la
    recherche de l’arbre qu’il avait planté enfant dans le voisinage bucolique de
    Tchernobyl.

    Merci Michale Boganim pour cette leçon d’écriture
    cinématographique qui, par sa distanciation poétique, permet de prendre
    conscience d'un sujet aussi sensible, inquiétant et déchirant. JMP

Voir les commentaires