Notez des films
Mon AlloCiné
    Pacific Rim
    note moyenne
    3,6
    18096 notes dont 2008 critiques
    répartition des 2008 critiques par note
    269 critiques
    734 critiques
    466 critiques
    301 critiques
    149 critiques
    89 critiques
    Votre avis sur Pacific Rim ?

    2008 critiques spectateurs

    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 225 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juin 2016
    La claque ! Mais quelle claque ! Pacific Rim, ça faisait un moment que je voulais le voir, plusieurs semaines que ce film avait piqué ma curiosité mais j'avais toujours repoussé mon visionnage du film pour x raisons. Je n'en attendais pas forcément grand chose, juste un bon divertissement de science fiction honnête avec de l'action...et j'en ai eu pour bien plus que ce à quoi je m'attendais; un bon gros uppercut dans la mâchoire ! Au lieux d'un blockbuster Américain comme tous les autres...j'ai découvert un véritable diamant brute dans le genre ! Del Toro...autant j'avais pas apprécié le Labyrinthe de Pan (faute de l'avoir vu trop jeune, peut être un revisionnage à l'occasion) autant là il m'a bluffé ! L'histoire de Pacific Rim prend place dans notre monde, dans un futur proches des créatures titanesques, les "Kaijus" surgissent d'une fissure de plaque tectonique et s'attaquent aux monde. Afin de se défendre de leurs invasions à répétitions, les nations unis mirent au point un projet de défense militaire baptisé "Jaegers" consistant à la construction en masse de robots blindés géants contrôlés psychiquement par les hommes (en duo) afin de lutter contres les créatures venues d'une autre dimension, une guerre sans merci pour la survie de l'humanité fait alors rage sur Terre. Voilà pour le pitch de départ. Vous vous êtes jamais demandé ce que ça donnerais un film Transformers vs Godzilla ?! ^^ Eh ben regardez Pacific Rim et vous verrez que c'est totalement ça le délire ! ^^ C'est franchement génial, un univers futuriste apocalyptique alternative, des méchas, des monstres géants des combats épiquement hardcore, c'est ça le cocktail du film qui, quand bien même ne réinvente pas le genre (faut le reconnaître, le film ne révolutionne pas le genre et reste très littéraire dans les thèmes qu'il aborde), il n'en reste pas moins un génial divertissement qui en met plein la vue. Côté scénario, il a l'air plutôt simple...et dans la forme il l'est mais dans le fond c'est beaucoup plus. C'est ça qui m'a très agréablement surpris avec Pacific Rim, le fait qu'on ai là un film de science fiction avec de l'action vraiment à l'état bourrin mais en plus de ça un blockbuster très intelligent. Pacific Rim cache bien son jeu et ceux qui penseront qu'il s'agit là d'une oeuvre sans réel propos ont tout faux ! Le film, via l'idée que les humains contrôlent à deux par la pensée un robot de combat aborde des thématiques on ne peut plus psychologique avec plein de débats sous jacent sur la neuropsychologie humaine, les interconnexions entre les cerveaux humains (et animales), le contrôle de la pensée en passant par toutes les sous problématiques sur la machine qui s'accorde avec la cybernétique des années post seconde guerre mondiale, remodelées pour correspondre aux avancées technologiques imaginées. Alors oui par contre c'est quelque peu complexe par moments et certaines personnes non équipées d'un bagage minimum de connaissances en psychologie pourront être éventuellement larguées (pour avoir fait un an d'études de psycho ça m'a permit d'aimer encore plus)...mais ça reste à votre porté, c'est pas Matrix non plus^^. Le fait est que voilà, les multiples champs de réflexion sont très intéressant et traités de façon pertinente. Bien sur Del Toro n'en oubli pas l'action et nous offre un spectacle époustouflant ! Il n'a pas hésité à sortir le grand jeu avec des combats dantesques à te faire trembler la terre et te créer un tsunami, des explosions en chaîne à la M.Bay, un arsenal de folie avec bazooka plasma, laser, épée tronçonneuse ect...j'ai prit mon pied comme un enfant de 8 ans devant Goldorak ! Niveau personnages, il peuvent paraître clichés mais sont fort intéressant et développés dans la mesure ou on se concentre beaucoup plus sur leurs états d'âmes, leur peur et leur traumatisme engendrés par l'invasion des Kaijus qui leur donnent une raison valable de se battre. Raleight Becket le héros, profondément marqué par spoiler: la perte de son frère/coéquipier lors d'un combat, encore connectés entre eux au moment de sa mort, et Mako Mori, jeune soldat Japonaise novice spoiler: traumatisée dans son enfance par une invasion de Kaijus ayant décimés toute sa famille; elle fut la seule survivante du massacre et s'est retrouvée seule face à un Kaiju au milieux des décombres. De cette manière c'est dans l'enjeux de se faire confiance que le duo est attachant, leur vrai défi consistant à contrôler leur traumatisme passé et ça les rend vraiment profond. On a aussi quelques personnages qui mettent un peu d'humour comme le savant Newt Geizler (avec la voix Française unique de Benoît DuPac
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2528 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 5 août 2013
    "Pacific Rim" décoiffe assurément et pas seulement notre fameux médecin chercheur un rien loufoque du film ! En effet, cette histoire de monstres marins de plus en plus dangereux, tout droit venu d'une brèche dans l'océan a de quoi impressionner tant le réalisme bien rendu est présent... Les énormes robots réalisés par les hommes et conduits obligatoirement par un duo de pilotes connectés entre eux par le cerveau, sont aussi terribles dans leur genre, sans oublier la précision des moindres détails ! L'évolution de ce matériel à travers le temps et en fonction de l'adaptation des monstres est intéressante également... Les scènes de combat sont pour le moins fascinantes même pour un spectateur non averti comme moi. Le rapport d'échelles entre les dimensions des robots, des monstres et celles de la population parmi la ville et son infrastructure est vraiment réussie pour en faire un blockbuster américain du genre mais ici, il faut le reconnaître qui fonctionne bien ! L'aspect psychique, voire psychanalytique avec toutes les détails et explications sur ces connexions et dérives qui vont avec, est un plus qui a tout son intérêt dans le film. Reste tout le côté terriblement cliché sur les personnages tous plus musclés les uns que les autres, les rapports humains de subordination bien particuliers, la morale typiquement digne de l'Amérique avec pour couronner le tout, une fin classique du genre qu'on attendait forcément bras croisés ! Cependant, quelques notes d'humour émergent de temps à autre avec tout un lot de personnages à part qui curieusement sont eux, très imprévisibles et déjantés par rapport au sérieux de l'ensemble en nous réservant quelques situations drôles et bien plus légères. Ceci aurait certainement pu être généralisé davantage à l'ensemble du film pour que cet humour au second degré soit encore plus présent... Une énième réalisation sur un thème qui n'en a pas fini, mais qui en apportant sa différence vaut bien un détour en salle !
    Ju T
    Ju T

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 120 critiques

    3,0
    Publiée le 28 mars 2014
    Pas mal... Attention tout de même, l'essentiel de la note est dû à des effets spéciaux tout bonnement exceptionnels. Le reste aussi pour l'audace de l'adaptation d'une aventure que l'on a plutôt l'habitude de voir dans un manga. D'ailleurs pour apprécier ce film, il faut être dans le même état d'esprit que si l'on visionnait un film d'animation japonais. Notamment car le réalisme est quasi-inexistant ! Si vous aimez la tôle froissée de robots géants, vous serez sans doute ravis tant ils sont impressionnants. Ceux-ci combattent des monstres géants. On ne pourrait mieux qualifier ce film autrement que "divertissement cinématographique". Il est conçu pour que le spectateur mange son pop-corn frénétiquement au rythme d'une action discontinue. On se retrouve tout de suite au cœur de l'action après peut être cinq minutes d'une phase d'explications. Pas forcement une mauvaise idée quand on voit que ces introductions (motivation et personnalité des protagonistes) sont souvent peu convaincantes dans les blockbusters. Au moins on en vient directement au but, en mettre plein les mirettes, au lieu de pondre un "semblant" de grand scénario. Malheureusement un blockbuster vient comme souvent avec ses habituels maux, et ils sont franchement présent il faut l'avouer ! Le scénario est VRAIMENT basique. Les tentatives d'humour sont souvent ratées (on a vu mieux que les deux scientifiques dans le genre comique). Les dialogues sont pauvres et les performances d'acteur en retrait. De manière générale les rôles manquent singulièrement d'épaisseur et sur la longueur du film cela se ressent quand même franchement. Les clichés sur l’héroïsme font sourire du coin des lèvres, tellement classique. On nous rejoue la scène de l'éternel 4 juillet américain, avec un général et son discours, galvanisant son troupeau avant la bataille finale: "combattons pour la liberté !" en gros. Mention spéciale également pour les épisodes d'applaudissements à chaque victoires. Je vous laisse imaginer: un gros silence, puis une foule qui éclate en liesse sous la symphonie de la bande originale: un peu too much ! La dramatique de la fin du monde, on ne la ressent pas franchement non plus, même si c'est un défaut inhérent à ce genre de super production. Vous garderez donc vos larmes pour une autre fois, quelque soit les pertes humaines ! Toutefois, il est agréable de ne pas voir le drapeau américain flotter aux quatre coins de l'écran. Les protagonistes sont de divers nationalités et les lieux (essentiellement l’Asie) rappellent pour le coup que c'est bien "le monde" --> contre les envahisseurs. J'imagine aussi un petit hommage aux régions culturellement assaillies par ce genre de lézard géant, l'idée provenant de nos amis les japonais... Au final c'est un film simple qui se regarde sans prise de tête, mais qui joue sa carte avec sincérité. C'est d’ailleurs pour cela qu'on lui pardonne pas mal de ses défauts et qu'il reste plaisant à regarder. Les fans d'action-science-fiction, de technologie, de manga ou encore les geeks, seront probablement les plus attentifs à ce film. S'ils n'en attendent pas trop ils trouveront sans doute le divertissement correct, et surtout carrément impressionnant sur grand écran. Mon simple avis.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 706 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juillet 2013
    Ce Pacific Rim n'est pas un blockbuster comme les autres. Del Toro a toujours son univers bien à lui qui est très satisfaisant. Un casting raisonnable avec en prime Ron Perlman qui a un style vraiment excellent à mon gout et ainsi que Charlie Day. Au niveau de l'action et des effets spéciaux, c'est réussi mais cependant un manque d'émotions, d'humour. Néanmoins, un scénario trop classique mais une 3D d'une qualité rare qu'on a presque jamais vu au cinéma. Le rêve pour les geeks se réalisent, les autres seront peut être déçus. Cela n’empêche pas que ce divertissement rempli son contrat et que le film va certainement séduire le monde entier.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2018
    " Pacific Rim " sympathique film de Guillermo Del Toro . L'histoire se déroule dans un futur proche ou des milliers de créatures extraterrestres gigantesque nommer les " Kaijus " ont envahit la terre grâce à un passage interdimensionnelle situer dans le pacifique . Pour les combattre une arme d'un nouveau genre a été créer de gigantesques robots nommer les " Jaegers " contrôlés simultanément par deux pilotes . Mais au fil du temps les robots semble de plus en plus impuissant face à des créatures extraterrestres de plus en plus nombreuses et puissante . La défaite semble de plus en plus imminente pour les humains . Un ancien pilote au bout du rouleau ( Charlie Hunnam ) et une jeune femme en cour d'entraînement ( Rinko Kikuchi ) vont incarner le dernier espoir de l'humanité face à une menace extraterrestre de plus en plus puissante . Ils vont être recruter par un homme ( Idris Elba ) qui dirige les Robots " Jaeger " pour faire équipe pour une mission de taille celle d'aller détruire le passage interdimensionnelle dans le pacifique grâce à l'un de ses " Jaeger " ... " Pacific Rim " est un sympathique film de science-fiction signé Guillermo Del Toro ( Helboy , le labyrinthe de pan ) sortit en 2013 . L'histoire de " Pacific Rim " avec cette guerre entre des extraterrestres et des robots sur terre n'a rien de vraiment originale car elle mélange des thèmes déjà vu dans d'autres films comme " Transformers " ( Combat avec des robots géants ) " Battleship " ( combat dans le pacifique face à des extraterrestres ) ou encore " Godzilla " ( les monstres géants ) mais ce mélange donne quelque chose de très efficace et divertissant . Cette guerre entre Robots géants et extraterrestres géants donne lieu à des séquences d'actions très spectaculaires et divertissante . Même si les séquences d'actions sont peut être moins spectaculaire qu'un " Transformers " elle sont tout aussi efficace et divertissante . Malgré quelques passages un peu plus longuet on passe un bon moment . Ce qui différencie vraiment " Pacific Rim " des films cités précédemment comme " Transformers " ou " Battleship " c'est la réalisation de Guillermo Del Toro . Il a vraiment soigné l'esthétisme du film . Ils nous offre des plans de toute beautés notamment pendant les séquences d'actions entre les robots géants et les créatures extraterrestres . Les combats sont vraiment stylé comme spoiler: le combat dans le pacifique filmé de nuit et dans l'eau sa donne vraiment quelque chose de stylé . Ou le combat dans la ville de Hong Kong . Dans le combat dans la ville de Hong Kong il y a une vrai esthétisme dans ce combat qui est filmé de nuit , sous la pluie avec différentes couleurs de la ville de Hong Kong qui ressort sa donne vraiment quelque chose de beau à regarder . De plus les designs des robots ou des créatures extraterrestres sont également très stylé grâce à de superbes effets spéciaux et de bons décors . Les Robots et les créatures extraterrestre paraissent vraiment grandiose . Guillermo Del Toro nous offre vraiment un spectacle soigné et de qualité . Et rien que pour ça le film vaut le coup d'œuil . Le casting du film est correct avec entre autre Idris Elba , Charlie Hunnam ou encore Rinko Kikuchi efficace et crédibles dans les rôles de ses pilotes de Robot gigantesque qui vont tenter de sauver le monde en combattant des créatures extraterrestres qui ont envahit la terre . Le film est porter par une bonne b.o qui colle super bien avec l'ambiance du film . Pour résumer " Pacific Rim " est un sympathique film de science-fiction superbement réaliser par Guillermo Del Toro très divertissant qui nous fait passer un bon moment et dont le succès a donner naissance à une suite sortit en 2018 ( " Pacific Rim Uprising " )
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 261 abonnés Lire ses 688 critiques

    4,0
    Publiée le 6 octobre 2014
    Ce film a tout les défauts des blockbusters actuels, avec un scénario post-it, une ribambelle de clichés (voir à quoi ressemble les méca des différents pays), des personnages inutiles et interchangeables. Par contre il a un truc que beaucoup d'autres n'ont pas: Une mise en scène et de l'action titanesque. Ce film c'est ce que Godzilla cette année aurait du être. Et franchement Godzilla n'était pas loin, il ne lui manquait que l'action que nous propose Pacific Rim. Bon le scénario n'est pas fou, ça on le comprend bien, le film cherche parfois à se prendre au sérieux, mais pas trop, par contre il a cette bonne idée de mettre en scène le destin de l'humanité, de proposer de l'enjeu et de montrer que l'humanité est en danger, et que les héros sont en danger (alors que dans Avengers, pour ce citer que lui, à aucun moment on ne sent de danger) Mais surtout Pacific Rim propose des combats entre des Robots et des Monstres ! Je me fous royalement de ce genre de truc, j'ai pas besoin d'avoir une grosse voiture ou un gros téléphone, mais là j'ai trouvé ça jouissif ! C'est complètement débile et assumé. Mais attention ça reste crédible, Del Toro s’évertue à rendre ça crédible, malgré les incohérences et au final on y croit (un peu). Alors évidemment quand il lâche la sauce je jubile. On a droit à des combats titanesques, on ressent toute la force, et la mise en scène nous met toujours à l'échelle de ce qu'il se passe, et c'est énorme de voir de tels combats avec la vision d'un pauvre petit humain. Les combats sont trop bien foutus, chacun envoie du pâté. Pour une fois j'ai vu le film que je m'attendais à voir, avec un scénario basique mais qui arrive à nous faire ressentir le danger, une mise en scène au top et surtout des combats kitchs, assumés et totalement monstrueux !
    .Jurassic
    .Jurassic

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 21 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2013
    Pourquoi « Pacific Rim » a-t-il suscité autant d’engouement envers les cinéphiles et les spectateurs en général ? Pourquoi tant de gens ont-ils vu ce film comme le « messie » du cinéma de science-fiction ? Certains répondent directement « Guillermo Del Toro, bien sûr ! », mais ce n’est pas mon avis. Même après le génial « Labyrinthe de Pan » (qui est un de mes films préférés), qui a hissé Guillermo Del Toro en tant que génie novateur, les films de ce réalisateur mexicain n’ont jamais explosé le box-office et n’ont jamais été aussi attendus par les spectateurs du monde entier que pour « Pacific Rim ». Non, je pense plutôt que la raison de cet engouement est le fait que ça faisait un bail qu’on ne nous avait plus donné à voir un tent-pole (blockbuster sensé rapporter énormément d’argent) qui n’est basé ni d’un roman, ni d’une BD, ni d’un film. C’est un projet original mais qui n’est pas non plus totalement inconnu des spectateurs, puisqu’il est très influencé par des éléments que les gens connaissent et apprécient tels que les mangas ou les robots géants. C’est une grosse prise de risques mais venant d’un réalisateur aussi créatif que Guillermo Del Toro, on ne pouvait que s’attendre à une bombe ! Mais curieusement, je n’ai pas été vraiment emballé au vu des bandes-annonces car premièrement, je n’aime pas les mangas et deuxièmement, le film avait l’air d’être uniquement du Aliens vs. Machines sans âme et qui n’aurait pour lui que son visuel. Heureusement, vous devez vous en doutez, le film est quand même supérieur à cela. Tout d’abord, j’avais vu juste sur le visuel puisque que la photographie de Guillermo Navarro, le chef opérateur récurrent de Guillermo Del Toro, est vraiment sublime ! On alterne couleurs chaudes avec une dominante rouge et couleurs bleues sans aucun problème et cela donne une vraie identité visuelle au film. Le film propose de nombreuses scènes telles que le spoiler: passage dans la dimension des Kaïju qui vous éblouiront tellement les couleurs sont magnifiques (en plus, quelle idée géniale que de spoiler: flouter légèrement l’image pour renforcer l’étrangeté et la différence de ce monde par rapport au nôtre ! ) ! Les designs des Jaeger et des Kaïjus sont également très beaux mais c’est quand même dommage qu’on ne voit presque aucune différence entre chacun des Kaïjus (je ne reproche pas cela aux Jaeger car c’est normal que leurs créateurs ne se sont pas emmerdés à dessiner des centaines de design différents dans un contexte où l’on doit en produire vite et en grand nombre puisque la moitié de ces machines finiront au fond du Pacifique !). En revanche, je m’attendais à mieux pour les effets spéciaux. Ils sont très bons dans l’ensemble mais j’ai eu beaucoup de mal à croire aux Kaïjus. Leur animation est excellente mais ils puent le numérique (en particulier lors de la scène d’introduction) ! Heureusement, on est néanmoins impressionné par ces monstres de chair et ces titans d’acier grâce à des plans et une mise en scène époustouflants ! Le gigantisme des images est juste ahurissant puisque Del Toro use énormément de plans très larges et de prises de vues en contre-plongée pour nous rappeler constamment les rapports d’échelle entre les Jaeger, les Kaïjus, et les hommes (la première scène avec le bateau de pêche est dantesque !). Et c’est justement une des principales qualités du film : contrairement aux Transformers de Michael Bay où on s’habitue rapidement à leur taille gigantesque, on est impressionnés par les Jaeger et les Kaïjus durant la totalité du long-métrage ! Pour poursuivre sur la technique du film, la musique, elle aussi, est vraiment pas mal ! Après avoir composé les musiques d’ « Iron Man » et du « Choc des Titans », Ramin Djawadi s’attaque avec « Pacific Rim », à un choc entre des titans et monstres de fer (trololol). Cet américain d’origine iranienne né en Allemagne (3 continents à lui tout seul, ça force déjà le respect !) est, après Hans Zimmer, mon compositeur de Remote Controle préféré depuis « Le Choc des Titans » pour lequel il a composé des thèmes exceptionnels et qui était le seul vrai point fort du film. Pour « Pacific Rim », il a composé une très bonne musique mais c’est dommage qu’il n’ait composé qu’un seul thème marquant. Une autre particularité du film est que Del Toro n’ait engagé aucune star. Mais ce ne sont pas non plus des novices puisque la plupart ont une carrière bien remplie mais n’ont joué presque que des seconds rôles plus ou moins marquants. C’est donc sans surprise que le jeu d’acteur est majoritairement bon. Idris Elba (Heimdal dans « Thor »), Charlie Hunnam (Jax de « Sons of Anarchy”) et Rinko Kikuchi (Chieko de « Babel ») campent plutôt bien leur rôle bien qu’ils soient très classiques mais le meilleur acteur du film est, sans conteste, Ron Perlman, qui est hilarant et de loin le meilleur personnage du film ! La plus grande qualité du film est son univers et son histoire pleine d’idées ! Mélanger le kitch manga des Kaïjus avec le côté futuriste des Jaeger était un pari risqué mais ça fonctionne complètement et créée un univers unique ! Parmi les meilleures idées du film, on peut citer le « pont cérébral » qui relie les deux pilotes du Jaeger et leur partager leurs souvenirs, leurs sentiments et leurs émotions. Grâce à cela, le traumatisme de Raleigh Becket causé par spoiler: la mort de son frère est très puissant, et quelques flashbacks sont alors justifiés. La technique qu’il faut employer pour spoiler: passer dans la dimension des Kaïjus est également une très bonne idée vraiment originale. Donc quelle est la plus grande qualité du film ? Son histoire. Quel est le plus grand défaut du film ? Son scénario. Depuis Transformers, je n’avais plus vu un blockbuster réunissant autant de clichés… Il y en a pour tous les goûts ! Vous aurez des clichés pour les personnages, les situations et les répliques ! Pour les personnages principaux, tout d’abord, nous avons droit à un spoiler: has-been traumatisé et une novice jugée incapable de gérer ses émotions (et traumatisée aussi…) qui vont devenir les héros de l’humanité !... Pour les personnages secondaires, nous avons droit à une belle brochette d’imbéciles grâce à un spoiler: scientifique à lunettes excentrique et dynamique (et qui pense que des habitants de Hong Kong effrayés par un Kaïju qui tue et ravage toute la ville vont le protéger en leur révélant que ce Kaïju n’est venu que pour lui…) et son parfait Némésis, un scientifique handicapé qui ne jure que par les statistiques… Mais qui est l’idiot ayant eu l’idée de les réunir dans une même équipe alors qu’ils ne peuvent pas se saquer et qu’ils ont des idées totalement opposées ?? Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas encore fini pour les personnages puisque ce film contient aussi spoiler: un père sérieux, sage et intelligent, qui est constamment en conflit avec son fils, un connard arrogant, et qui va se réconcilier avec lui à la fin du film par la mort de l’un d’entre eux ! Il y a aussi un cliché existant depuis peu de temps, qui consiste à ce qu’Idris Elba ait une spoiler: équipe de scientifiques complètement cons sous ses ordres, et qu’il meurt en héros en se faisant exploser avec son véhicule (Cf. « Prometheus ») ! Pour les différentes péripéties du film, nous avons droit à des clichés et à des incohérences ! Par exemple, lors d’un combat contre un Kaïju, un Jaeger rate son coup de poing et enfonce son bras dans un immeuble. On voit alors toutes les pièces de l’immeuble traversées par son poing pendant au moins 8 secondes jusqu’à ce qu’il tape légèrement une petite bille et retire son poing de l’immeuble. En plus d’être un effet de mise en scène éculé et très lourd, vous vous rendez compte du temps qu’il a fallu au Jaeger pour sortir son bras de l’immeuble ?? Je peux encore citer le fait que Mako spoiler: soit impressionnée et surprise par le physique de Becket alors qu’elle l’étudiait depuis de nombreuses années, le héros qu’on croit mort mais qui sort une bonne blague lors de son « retour à la vie », le mec qui a une super arme avec lui mais qui ne s’en servira qu’au moment le plus extrême … Bon, je vais m’arrêter là pour les clichés et incohérences car ça me prendrait trop de temps… Par contre, je peux vous parler du fameux message écologique propre à tout film de science-fiction qui se respecte ! Attention, pourquoi les Kaïjus sont-ils arrivés sur Terre en 2013 ? À CAUSE DE spoiler: LA POLLUTION !!!!!!!! Je suis complètement sérieux ! Les Kaïjus ne pouvaient pas nous attaquer spoiler: au temps des dinosaures car l’air y était sain mais par contre, l’air pollué ne leur pose aucun problème ! Je croyais que « Phénomènes » possédait le message écologique le plus lourd de l’histoire du cinéma, mais si « Pacific Rim » ne le surpasse pas, il en est vraiment à deux doigts ! J’espère au plus profond de moi que, des deux scénaristes du film, ce ne soit pas Guillermo Del Toro qui ait écrit toutes ces conneries car dans ses grandes lignes, le film est vraiment bon mais le développement scénaristique est objectivement très moyen voire mauvais. Qu’est-ce qui, selon moi, sauve donc ce « Pacific Rim » ? C’est son concept même, sa volonté de rendre hommage aux mangas et aux grands films de monstres japonais (« Godzilla », « Évangélion ») et américains (de belles références au duel opposant King Kong au T-Rex lors du combat à Hong Kong), et le fait que le film ne prétende pas être autre chose que ce qu’il est. Beaucoup de gens l’ont hissé au rang de chef d’œuvre avant même qu’il ne sorte alors que « Pacific Rim » ne prétend pas à un seul moment en être un. Il assume pleinement son scénario très classique et ne nous balance pas des sujets de réflexion et de grandes questions existentielles à tout bout de champ (contrairement à « Prometheus » par exemple). Il ne surpasse pas les plus gros blockbusters, que ce soit en matière de scènes d’action, d’effets spéciaux, ou de mise en scène, mais ce qu’il fait, il le bien. C'est finalement un blockbuster assez agréable à regarder, dans les normes de ce que l’on fait aujourd’hui, mais qui, je pense, va vite se faire oublier.
    Laurence C
    Laurence C

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    1,0
    Publiée le 21 juillet 2013
    Tout à déjà été dit dans les critiques négatives postées ici. Faire un hommage avec des références au genre ne suffit pas à faire: un bon film, ni un bon scénario ou de bons personnages etc etc. Et n'avoir qu'un beau visuel à la transformer est complètement insuffisant , vous n'avez donc rien appris? ( quoique plus digeste que Transformers 3 mais pas des masses au dessus non plus). J'ai l'impression que le cinéma américain blockbuster nous prend pour des débiles, et apparemment il n'a pas tord vu le nombre de commentaires positifs , alors tant que ça marche et que ça rapporte, pourquoi s'embêter à créer un vrai scénario, de vrais personnages attachants, de vrais bon dialogues, de l'humour, du bon, pas des blagues lourdes vues et revues dans les pires navets, pas des clichés dignes d'un cours-métrage amateur de Toto qui vient d'avoir son nouveau canon a noël et qui se prend pour PJ .. DelToro, ton esprit geek et jacksoniesque m'avait jusque là bien bottée , mais alors pour le coup, j'ai eu honte pour toi, de voir ton nom écrit autant de fois dans les crédits. De penser que peut être tu en étais fier? Moi qui suis fan d'anime Jap, de méchas, de godzilla , de dinosaures et de tout cet univers SF pétillant remplis d'alien en tout genre, je suis DECUE. Mais on peut être fan de tout ça sans comprendre qu'un vrai scénario est la base d'une bonne histoire........ remboursez....
    scarface666
    scarface666

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 153 critiques

    5,0
    Publiée le 8 novembre 2019
    Pacific Rim est un énorme hommage aux films de Godzilla japonais. Les originaux. Dans ceux-ci, l'iguane géant combattait des monstres gigantesque au milieu de ville gigantesque. Ceux-ci sont surnommé les Kaiju. Pacific Rim reprend le même schéma, mais ici, l'autre monstre qui affronte les Kaiju n'en n'est pas un au sens propre : Il s'agit d'une création humaine, un robot géant nommé Jaegger. Les Jaeggers constituent les dernières défense des humains face a ces horrible créatures monumentale, tout droit sortit d'une brèche au fond de l'océan pacifique. Ici, impossible de ne pas penser a la série Powers Rangers, ou chaque fin d'épisode se terminais sur un combat, opposant un monstre et un robots géant. On peut en rire, mais dans Pacific Rim, c'est très pris au sérieux et ne donne finalement pas aussi ridicule qu'on pourrait l'imaginer. Les Jaeggers ont chacun leurs caractéristiques propre, selon le pays d'où ils viennent. Del Toro a réussi en 2h10 a développer assez les pilotes de ces incroyables machine pour pouvoir avoir peur qu'ils meurent lors des affrontements. Parlons en d'ailleurs, puisque ils constituent l'attraction principale de Pacific Rim : Une fois qu'un Kaiju est repéré, les humains préparent les Jaegers pour le combats. Ceux-ci sont pilotés par deux personnes connectés a la machine. Une fois pret, ils sont lâchés prés des créatures, et les hostilités commencent. Les scènes d'actions sont filmées tantôt très serrés, Del Toro voulant aller au plus pres des affrontements et ensuite passe au plan très large, pour ressentir encore plus cette sensation de GIGANTISME. Une des plus grande réussite visuelle du film d'ailleurs, la grandeur monumentale des Kaiju et des Jaegers vous donneront le vertige. Tout cela est rythmer par une bande son très rock, soulevant le cotés fun et même Bad Ass du film. Un gros background a été apportés a l'histoire de fond. Voir comment la planète Terre (sur)vie aujourd'hui avec les Kaiju dans le coin, c'est vraiment intéressant. Cotés casting, vraiment impeccable ! Dans ce film, vous n’avez pas Brad Pitt, ou encore un Johnny Depp…;NON ! Ici, vous n’avez que des acteurs habitués de rôle secondaire, prêt a en découdre pour prouver ce qu’ils valent, et Guillermo Del Toro leurs offre enfin la chance d’occuper une place importante dans un long métrage : le sien ! Charlie Hunnam, que beaucoup d’entre vous connaissent mieux dans son rôle culte de « Pete Dunham » dans le film Hooligans. Idris Elba, que l’on aperçois de plus en plus, vous avez pu le voir comme étant le capitaine du « Prometheus » par exemple. Charlie Day, l’un des trois protagoniste principale du film « Comment Tuer son Boss ». Max Martini, l’interprète de McDonald Gerrart dans la série culte « The Unit »… Et enfin un Ron Perlman au plus haut de sa forme, déjà habitué de Guillermo Del Toro, puisqu’il n’est autre que l’interprète de… Hellboy ! Tout ce beau monde s'est donné rendez vous pour affrontez les Kaiju et j’ai vraiment accrochés de redécouvrir ces acteurs de talents, malheureusement trop cantonnés à des rôles minime. Pacific Rim a le temps de développer en 2h10 plusieurs segments classique qu'on retrouve dans ce type du film : entrainements au combats, compétition et malentente entre le héros et son rival, vie privée des personnage, affrontements. Tien, ca me rappelle un peu "Top Gun" tout ça ! L'action principale se déroule au Japon car la mission ultime est de lancée une bombe nucléaire dans la brèche océanique, non loin de là. Par certain cotés du scenario, on se retrouve plongée dans l'ambiance du film "Independance Day", du moins, j'ai ressentit cela en voyant le film. Ce qui est dommage, c'est que l'affrontement final est moins marquant que ceux en milieu de film. C'est dommage de clore le film de cette façon, qui personnellement n'est pas ratés, mais manque de piments. Prévisible, mais efficace tout de même. D’ailleurs, le film ne brille pas par originalité de son scenario, il est assez simple, classique, sans être noyés dans les clichés, mais tout comme « Avatar », une histoire simple suffit, car déjà visuellement, c’est jouissif comme pas permis. Grosse grosse surprise que ce Pacific Rim. Un film très stylisé, sans aucune intention commerciale derrière. On sent vraiment l'implication de Guillermo Del toro dans son nouveaux long métrage et c'est pas de refus. Un mot, un seul, pour résumer Pacific Rim ? : Monumental !
    Miltiade
    Miltiade

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 178 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    « Pacific rim » ressemble à la réalisation du rêve d'un admirateur lucide des films « kaiju », ce genre présentant des combats entre monstres colossaux très prisé par le cinéma japonais de série B (au mieux) et auquel Hollywood ne s’est jamais vraiment intéressé jusqu’à très récemment. del Toro a en effet eu les moyens et le talent pour rendre ces luttes crédibles et épiques : son film se situe loin, très loin du ridicule associé au genre. Guillermo del Toro donne toujours l’impression de s’être autant divertique le spectateur à faire son film. Cependant, l’œuvre aurait pu prétendre à beaucoup plus d’émotion. Mais le scénario à la trame générale trop conventionnelle, l’exploitation trop convenue de la superbe idée de départ (la fusion neurale des deux pilotes d’un Jaeger), et enfin les acteurs principaux trop peu charismatiques (Charlie Hunnam et Rinko Kinkuchi) empêchent Guillermo del Toro de renouer, excepté lors de quelques séquences, avec les sommets d’émotion de ses deux derniers films.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 458 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    2,5
    Publiée le 25 août 2013
    Depuis les prémices du cinéma fantastique japonais, les "kaijūs", des monstres géants, et les "mechas", des robots géants, en sont des figures récurrentes. S’ils se sont déjà affronter dans des productions japonaises (le meilleur exemple étant la série animé Neon Genesis Evangelion) et qu’ils aient été utilisés séparément dans des blockbusters américains (respectivement Godzilla de Roland Emmerich et la trilogie Transformers de Michael Bay), c’est à Gullermo Del Toro que l’on doit leur première confrontation hollywoodienne. En grand amateur de fantastique, le réalisateur mexicain a réussi, dans cette œuvre picturale, à rendre un bien bel hommage à toutes ces créatures en mettant au point une uchronie où se battent des robots de 80 mètres de hauts, ici appelés "jaegers" ("chasseurs" en allemand), contre des kaijūs sortis des profondeurs de l’océan. La beauté graphique des effets spéciaux et la description des technologies ont de quoi rendre le tout parfaitement réaliste à l’image, et même à rendre certains passages éblouissants, mais les graphistes ont rendus leurs monstres tentaculaires trop disgracieux pour entrer dans la légende et il faut admettre que les combats au corps à corps sont par moments plutôt illisibles. Mais si Pacific Rim est une réussite visuelle indéniable (même si la 3D imposée à Del Toro par la Warner est une fois de plus parfaitement vaine), c’est dans son scénario, signé du responsable du déjà très mauvais Le choc des titans, qu’il s’effondre lamentablement. En effet, après une introduction aussi didactique qu’expéditive, vont commencer à s’accumuler les incohérences et les clichés alors que les rares rebondissements sont bien trop prévisibles pour que puisse naitre au moindre moment un minimum de suspense. L’exemple le plus flagrant de cette écriture grossière viens de la sous-intrigue autour des deux biologistes qui n’a au final strictement aucun intérêt et que le réal-geek semble devenir justifier grâce à son humour, faisant de ces scientifiques incarnés par Charlie Day et Burn Gorman des caricatures farfelus et en refilant un rôle d’excentrique à son ami Ron Pearlman. La seule vraie bonne idée scénaristique vient de la technologie des jaegers qui s’avère un moyen astucieux d’approfondir la psychologie de ses personnages qui autrement pourraient sembler très creux, et ce malgré les interprétations notables que nous livrent les acteurs. Si ce blockbuster estival réussit à garder un bon petit rythme malgré la linéarité de sa trame, il est difficile d’envisager que sa suite, déjà en cours d’écriture, puisse avoir quoi que ce soit à nous offrir si elle ne change pas radicalement de ligne directrice.
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 555 abonnés Lire ses 184 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juillet 2013
    Plutôt un bon film de sf grand grand spectacle, mais qui empiète trop sur le territoire du mythique Evangelion, pour être une réussite totale. Le film souffre d'un scénario assez bancale, notamment pour l'explication sur l'origine des Kaijus, qui est profondément ridicule. Pas la peine d'expliquer. Ou alors dites qu'ils viennent de la fosse des Mariannes, je sais pas !! La réalisation de Del Toro offre un aspect féerique, en utilisant de la très haute définition avec des lumières vives, ce qui donne au film cet aspect irréel qui lui vas si bien. Les effets spéciaux sont très impressionnants et la 3D est particulièrement immersive et intéressante. Le combat du port de Hong Kong est un moment particulièrement epic, et visuellement un déferlement de 3D et d'effet spéciaux qui souligne une action grandiose. Par contre, la fin du film est particulièrement mauvaise, la faille est assez moche et ça finis en: nous les américains avons sauvés le monde !!! En conclusion, c'est un déferlement d'action jouissive vraiment bien réalisée, mais le scénario n'effleure même pas tout le génie que pouvait avoir l'univers d'Evangelion qui est a découvrir d'urgence si vous avez aimez Pacific Rim, avec un scénario incroyable en plus. Divertissant mais pas passionnant. Bien
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 260 critiques

    4,0
    Publiée le 3 août 2014
    Après avoir vu "Transformers l’âge de l’extinction" qui était bien jouissif niveau action mais sans réel scénario solide et avec des dialogues dignes d'un nanard et plein de stupidité, j’étais curieux de voir si "Pacific Rim" était capable de relever le niveau, pas seulement pour l’action mais aussi pour son univers et son scénario. Mais franchement, avant le visionnage de ce film j’y croyais pas une seconde, je m’attendais à ce que ça soit du niveau de Michael Bay, un genre de délire à la Transformers mais avec un scénario horriblement con ou le réalisateur a décidé de se lâcher. Il faut savoir que, je n’ais pas vu "Le Labyrinthe de Pan" ou "Hellboy" qui sont parmi ses réalisations les plus connus, donc c’était ma première avec un de ses films, tout ça pour dire que je n’attendais pas grand-chose de ce blockbusters, juste à un simple divertissement avec ses clichés habituels. Néanmoins, au final c’est loin d’être aussi idiot et immature qu’un film de Michael Bay, pour faire court : j’ais kiffé à donf ce film, même plus qu’avec "Man Of Steel" ou "Thor" qui sont des blockbusters de super-héros certes agréable à voir, mais bon moi et les héros de comics, c'est pas toujours la grande entente et Superman est très loin d'être mon héros de comics favoris, au contraire. La première heure est peut être pas la plus active niveau action, mais quand les combats sont lancés, on s’éclate un max, et je résumerais cela à une seule phrase : UN PUTAIN DE ROBOT QUI TABASSE UN KAIJOU AVEC UN PAQUEBOT ! Sérieusement, avec la musique en fond et la mise en scène de Guillermo Del Toro c’est simplement surexcitant à regarder, et personnellement j’ais préféré ce genre de scène d’action à l’attaque des Dinobots dans Transformers qui était déjà bien orgasmique visuellement et niveau action tout en étant particulièrement ridicule. Les plans et les prises de vue pour filmer les Kaiju et les Jaeger sont bien étudiés pour suivre leurs affrontements de prêt sans gros plan, ce qui est un beau travail de mise en scène pour nous impliquer immédiatement dans l’action. Par contre, je suis obligé de confirmer un point que beaucoup auront remarqué : les clichés en série qui sont présent dans ce film, que ce soit avec les personnages ou même avec le scénario. Parlons d’abord du jeu d’acteur avant d’attaquer leur personnage, parce qu’on a beaucoup à faire avec les protagonistes, surtout que le casting est composé de parfait inconnu pour un blockbuster américain, aucun nom ne me vient à l’esprit parmi tous, sauf un. Charlie Hunnam prenait assez bien son rôle au sérieux pour donner une interprétation plus que décente bien que classique, Idris Elba qui avait déjà joué dans les fils "Thor "a un rôle très classique aussi mais ça fonctionne, pareil pour Rinko Kikuchi qui joue suffisamment bien pour qu’on s’intéresse à son personnage malgré le sentiment de Déjà-Vu. Charlie Day et Burn Gorman étaient très fun dans leurs personnages tout aussi stéréotypés, mais Ron Perlman est celui qui avait les meilleurs répliques du film et certaines des meilleures scènes spoiler: à tel point que sa mort en devient comique (enfin, je dis ça le générique nous donne tord) . En somme, les interprétations sont bonnes quand ils ne sont pas carrément fun et comique pour certains. Mais pour ce qui est des personnages, alors là, autant les clichés éculés jusqu’à l’os sont assumé par le réalisateur et les scénaristes, autant y’en a un paquet qui rendent souvent le scénario prévisible ce qui est assez navrant et rend l’histoire très prévisible : spoiler: on a Raleigh Becket, le héros qui a perdu son frère mais qui est rappelé par la suite pour reprendre du service par le Marchal Pentecost qui cache un lourde secret pour ensuite repartir au combat, il y a aussi la jolie nana qui voue un intérêt particulier au héros jusqu’à avoir une romance avec lui, sans oublier le bad guy qui méprise le héros mais qui, soudainement se met à l’apprécier sans qu’on se pose plus de question, et enfin on a les deux scientifiques tarés mais qui ont au moins le mérite de me faire sourire très souvent, et même de me faire rire par moment. Le seul personnage qui sort du classicisme des blockbusters de ce genre c’est celui de Ron Perlman qui est aussi barré avec son look qu’avec son attitude. Cela dit, il y a quand même des idées intéressantes qui sont bien développé dans ce film, spoiler: comme le système de fonctionnement des Jaeger qui requiert le partage des souvenirs des deux pilotes, ce qui nous permet d’avoir un flash-back très fort du passé de Mako . La bande-son ne m’a pas autant marqué malgré le potentiel qu’elle avait. Ramin Djawadi avait déjà fait la musique d’Iron Man qui était juste bonne sans être formidable pour moi, mais le thème principal de ce film film est excellent et on a quand même quelques musiques marquantes qui accompagnent très bien la plupart des scènes du film, surtout lors des combats entre Kaiju et les Jaeger. Et pour parler un peu plus des Kaiju et des Jaeger, niveau effets spéciaux et visuels ont est largement gâtés, on sent à peine que c’est de la synthèse pour les créatures et l’animation de la gestuel des robots géants est foutrement bien travaillé, tout cela est bien millimétré pour rendre les affrontements gigantesque et toute destruction surexcitant, notamment celle de la ville de Hong-Kong ou le mixage des filtre jaune et bleu est réglé au millimètre près... enfin bref, je vais pas m’attarder longtemps sur ça, la technologie utilisé dans ce film est à notre service pour nous offrir un divertissement de luxe. Bon après, il y a quand même quelques incohérences dans ce film : spoiler: à commencer par le personnage de Mako qui devrait paraître plus jeune que ça, elle avait moins de 10 ans quand les Kaijou not débarqué et elle en a presque 30 ans visuellement ? Et aussi, comment les scientifique font-ils pour revenir aussi vite à la base alors qu’ils avaient découvert le moyen de fermer le portail au monde des Kaijou il n’y a même pas 2 minutes ? Sans compter de Geizler est parfois très con pour dire que le Kaijou est venu dans le seul but de le tuer… pourquoi avoir dis ça au milieu de tout ce monde dans un bunker public ? Pour finir rapidement, ce film est un grand ramassis de cliché mais qui fonctionne malgré tout grâce à un univers de science-fiction assez originale, du spectacle visuel, des combats entre Mécha et monstres ainsi que plusieurs éléments rendant hommages, d’une certaine manière à des séries ayant un système semblable comme Evangelion, Goldorak ou encore Bioman malgré tout les stéréotypes et le sentiment de Déjà-Vu persistant qui plane durant tout le film. Un très bon divertissement à voir.
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 340 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    Pacific Rim c’est certainement le film le plus impressionnant sur le plan visuel de Guillermo del Toro. Certes il fut échec assez cuisant et décevant aux Etats-Unis mais il a réussi a se rattraper sur les marchés chinois et japonais. Au final demi-échec commercial mais le film vaut vraiment le coup car il est juste sidérant dans ses scènes d’action mettant en scène des combats de titans entre les Jaegers et les Kaiju. Surgies des flots de l’océan Pacifique, des hordes de monstres titanesques venues d’ailleurs, les Kaiju, ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour combattre ces monstres, toutes les nations du monde, qu’elles soient en conflits ou pas, ce sont alliées pour créer un tout nouveau genre d’arme : des robots géants appelés Jaegers. Ces machines gigantesques sont contrôlées simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le « courant ». Mais les attaques de Kaiju deviennent de plus en plus fréquentes et destructrices, et même les Jaegers semblent impuissants face à cette véritable invasion extra-terrestre. C’est alors que l’armée décide d’organiser la résistance pour une ultime mission et se tournera vers deux héros hors normes : Raleigh Becket, un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d’entrainement Mako Mori. Pacific Rim est certainement le film le plus cher qu’ai réalisé le cinéaste mexicain auteur du prodigieux Labyrinthe de Pan, Guillermo del Toro. Avec un budget d’environ 190 millions de dollars, Pacific Rim s’annonçait comme l’un des projets les plus démentiels et impressionnants de l’année 2013, et des plus couteux ! Et il faut dire que le film est au final comme on nous l’avait présenté : massif, gigantesque et dément ! En effet en mettant en scène des combats entre des robots géants et des monstres sortis tous droit de l’univers fantastique japonais, Guillermo del Toro devait exploser les box-offices mondiaux avec ce film de science-fiction / fantastique très attendus. Mais malheureusement le film fut un échec aux Etats-Unis avec seulement 100 millions de dollars de recettes ! Le film à finalement su se rattraper dans des pays comme le Japon ou la Chine ce qui lui permit d’atteindre les plus de 400 millions de dollars de recettes dans le monde. Mais l’échec du film ne fait pas de lui un mauvais film puisque Pacific Rim se veut être comme on nous l’a vendu : explosif, impressionnant et divertissant. Le blockbuster de Guillermo del Toro, son premier par ailleurs, possède de nombreux points positifs mais n’est pas exempt de défauts. Le scénario du film est des plus classiques qu’il soit : des extraterrestres envahissent la Terre, les humains ripostes avec des robots géants, deux héros aux passés mouvementés vont être amener à sauver le monde en éliminant les terribles créatures. Ce qui enrichis le scénario c’est son univers geek coloré et surdimensionné qui lui donne plus d’intérêt car on l’impression de revoir un certain Independence Day ou La Guerre des Mondes. Guillermo del Toro possède vraiment un univers visuel très intéressant, le style manga peut se prêter à son Pacific Rim car se déroulant principalement dans des villes asiatiques telle Hong-Kong. Les villes sont illuminées par des couleurs flashy, orangé et marron, les décors sont parfois très grand et colorés,… bref quand on regarde Pacific Rim on regarde un manga à 190 millions de dollars de budget ! Ensuite même si le scénario est classique, vu et revu finalement, il n’est pas l’attraction principale du film puisque l’attraction principale réside en ces grands robots appelées Jaegers et les monstres marins Kaiju, issus de la culture japonais et dont le plus célèbre ne vous est pas inconnus : Godzilla. En effet l’intérêt du film réside dans ses scènes d’action démesurées, explosives et démentes. Guillermo del Toro nous en met plein la vue avec des combats de titans entre robots et créatures, le réalisateur possède un incroyable sens du spectacle et du gigantisme puisqu’il transforme les grandes villes du monde en terrain de jeux pour les Jaegers et Kaiju qui réduisent tous sur leur passage ! Certaines scènes d’action deviendront mémorables comme celle où le Jaeger de nos deux héros prend en guise de gourdin un cargo pour aller le fracasser sur le crâne d’un de ses monstres. Si si c’est vrai et ils l’ont fait ! Des combats dans des villes, dans les mers, sous les mers et même un moment dans les airs, Pacific Rim c’est juste gigantesque ! Des immeubles s’effondrent, sont réduis en poussières, des géants de métal contre des monstres,…. Pacific Rim explose tout sur son passage sauf les box-offices malheureusement ce qui a pu nuire à sa réputation. En tout cas les Transformers de Michael Bay peuvent être renvoyés dans le bac à sable ! L’année 2013 fut riche en destructions massives avec d’abord Man of Steel de Zack Snyder qui signait le grand retour de Superman et qui a rasé une partie de la ville de Métropolis, Pacific Rim lui a détruit Hong-Kong et d’autres villes, Star Trek Into Darkness de J.J. Abrams a ravagé une partie de San Francisco et White House Down des Roland Emmerich a détruit une bonne partie de la Maison Blanche, le Capitole et Air Force One ! Mais trop d’action tue l’action et ce qui faisait défaut à Man of Steel fait le même défaut à Pacific Rim : les scènes d’action sont trop longues et « destructrices ». Certes on prend son pied devant ces morceaux de bravoures et de destruction qui n’ont encore jamais été vus jusqu’à présent à part avec les Transformers, mais c’est tellement long que cela gâche un peu le plaisir. Oui du spectaculaire et oui de la destruction massive mais moins long messieurs les réalisateurs et pas en toute fin de film car si on met Pacific Rim sur une balance la première partie se retrouve en haut car assez légère et la deuxième partie pleine de débris d’immeuble, de bombes atomiques, de monstres et de robots se retrouve dans le bas ! Cela ne fait pas du film est ratage mais c’est comme si on mangeait trop et on faisait une overdose après le visionnage. En tout cas niveau spectaculaire et action Guillermo del Toro avait promis du grand spectacle et bien il nous l’a offert sur un plateau ! Et comme je le disais le film paraît assez inégal car la première partie est plus encrée dans l’exposition du contexte, qui est très intéressant, et le développement du scénario avec l’histoire des héros, de la résistance des hommes, du projet de détruire la brèche,… bref on est prit dedans comme jamais mais le problème c’est que la deuxième partie s’enferme dans un déluge de combats, d’explosion, de destruction et de patriotisme ce qui fait qu’elle est moins intéressante. Agrémenté le tout de dialogues ou répliques ringardes, de clichés vus plein de fois. Je pense qu’aujourd’hui les scénarios sont un peu pris à la légère car on favorise trop les gros effets spéciaux, il faudrait dire un jour au scénaristes et réalisateur de plus privilégier le scénario et de le bétonner que les effets spéciaux car aujourd’hui on sait qu’on a les moyens de faire des films ultra-spectaculaires comme Avatar, Man of Steel ou Pacific Rim. Mais le film reste un très bon divertissement d’action et de grand spectacle avec de bon acteurs dont un génial Idris Elba qui détient enfin un rôle principal et peut prouver son talent dans un gros blockbuster. Bref Guillermo del Toro est un véritable génie de la mise en scène où le visuel et les scènes d’action l’emporte sur l’intrigue ce qui est un peu dommage.
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 372 critiques

    4,5
    Publiée le 24 juillet 2014
    Guillermo Del Toro réalise une pur merveille ! Des scènes d'actions spectaculaire et des effets spéciaux bluffants. Un scènario incroyable, une très bonne mise en scène ! Des séquences d'actions bluffants. Guillermo revient derrière la caméra et réalise une pur merveille ! 4,5/5
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top