Terraferma
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,7 pour 281 notes dont 59 critiques  | 
  • 2 critiques     3%
  • 21 critiques     36%
  • 21 critiques     36%
  • 13 critiques     22%
  • 1 critique     2%
  • 1 critique     2%

59 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Romanista

6 abonnés | Lire ses 118 critiques |

   2 - Pas terrible

Tout d'abord, on s'immisce dans la vie des habitants de l'ile, on découvre leur mode de vie, leur dur labeur. Ensuite, on vit l'arrivée des clandestins dans des boats-people de fortune, se noyant presque sous les yeux des pêcheurs. Enfin, on découvre le tourisme d'une île italienne qui ne colle pas forcément avec l'arrivée des immigrés. La police vient se mêler à tout çà et oblige les pêcheurs à ne pas venir en aide aux immigrés. Bon film sur ce qu'il se passe en Italie mais gâché par un rythme trop lent, on s'ennuie par moment.

TheMovies92

25 abonnés | Lire ses 429 critiques |

   2.5 - Moyen

C'est moyen mais moyen bien. Terraferma est un film dramatique touchant (j'ai été très ému à la fin). Ce que je n'ai pas du tout aimé, c'est la prestation des acteurs qui manquent de crédibilité et la lenteur du rythme. La photographie est merdique mais le budget est faible donc on ne peut pas faire de reproche sur ça. J'ai vu ce film sans savoir quel sujet il traitait et j'ai trouvé l'histoire intéressante car le sujet traité est actuel ainsi que développé (je pense que le fait que ça se passe à notre époque et que ça soit une vrai joue d'avantage sur l'émotion du spectateur qui se sent plus "concerné"). Pour la mise en scène, je pense que le long-métrage italien a globalement mérité la plupart de ses critiques positives. Il y a une dernières chose que j'ai adoré : je suis sorti du cinéma en apprenant quelque chose, je n'ai donc pas eu le sentiment d'avoir perdu mon temps contrairement à ce que je m'attendais.


Stéphane A.

3 abonnés | Lire ses 172 critiques |

   0.5 - Nul

0.5 juste pour le paysage. Parce-que franchement le scénario non merci. Il ressemble à une foire aux bestiaux quand le bateau arrive !!

shmifmuf

34 abonnés | Lire ses 1669 critiques |

   2.5 - Moyen

Avec ce film, Crialese met un coup de projecteur sur le problème de l'immigration clandestine en Italie et plus particulièrement sur l'île de Lampedusa. Le réalisateur montre l'impact de ce phénomène sur différents personnages résidents sur cette île. Contrairement à un film comme "Welcome", "Terraferma n'est pas un film militant qui sert une cause. Ici, on montre une certaine réalité et ses conséquences sans prendre parti. C'est la force de ce film qui délivre un constat d'impuissance à l'image de ses héros désemparés et ne sachant pas réagir devant une situation si complexe sur le plan humain. Mais en voulant trop montrer la réalité du terrain, Crialese s'éparpille beaucoup en multipliant les personnages et les angles de vue ( en évitant pas toujours les clichés). Son propos finit par perdre en densité et en intérêt.

Gérard Delteil

2 abonnés | Lire ses 388 critiques |

   3.5 - Bien

Trois univers se côtoient :celui insouciant et inconscient des touristes, celui des immigrants clandestins et celui des habitants de l'ïle de Lampedusa, dont les pêcheurs qui ont du mal à survivre. Des trois, c'est sans doute la peinture de la vie des habitants de l'ile qui est la plus réussie. Le film est généreux, mais il sous-estime peut-être les réactions d'hostilité, voire de haine raciste, suscitées par ces arrivages de clandestins, plus nombreux que les autochtones. Car, hélas, l'Italie n'est pas épargnée par la montée de la xénophobie. A noter : une série policière allemande, dont Santa Berger est la fliquesse-héroine, a traité le même sujet en montrant encore plus crument la violence de la police italienne. Malgré leurs faiblesses, ces films nous aident à comprendre qu'il ne peut y avoir qu'une solution globale, permettant aux pays pauvres d'offrir une vie correcte à leurs habitants, qui permettra de régler ce problème douloureux.

guifed

30 abonnés | Lire ses 210 critiques |

   4.5 - Excellent

Comment expliquer ce coup de coeur? J'ai été littéralement transporté par l'assaut d'émotions délivré par Terraferma dans sa dernière partie. Film résolument politique, Terraferma relate l'histoire d'une famille sicilienne, ayant du mal à joindre les deux bouts avec le seul travail de pêcheur du grand-père, qui se retrouve hôte de clandestins éthiopiens. La police sicilienne s'empresse de les avertir en confisquant le précieux bateau du vieux. Débute alors un véritable affrontement entre les tenants de la loi, de l'Etat, supposés justement représenter la collectivité, et les pêcheurs, tenant de ce qu'ils appellent "la loi de la Mer" mais qui n'est autre que la loi de la vie, ce qu'on aime à appeler l'humanité. La distorsion entre la volonté du peuple et la volonté de l'autorité publique est ici mise en lumière, alors même que cette autorité, cette loi, est supposée émaner de la volonté de chacun de ces pêcheurs. Toute la première partie du film s'attache à dépeindre le quotidien du pêcheur. On est alors à la limite de l'ennui. Mais on comprend ensuite que tout participait à la mise en place du tableau final, principal: la dénonciation des politiques sécuritaires à l'encontre de l'immigration clandestine. La façon dont le peuple est piégé entre la sauvegarde de leur propre foyer, de leur travail, de leur propre vie, et la sauvegarde de celle des Autres, de ceux qui sont étiquetés comme "étranger" mais qui pourtant leur semble des leurs. En ce sens, la relation entre la mère de Filippo et la mère éthiopienne est poignante. Peu importe nos opinions politiques à ce sujet, on ne peut qu'être touché par l'ensemble. Pour ma part, je suis persuadé que certaines de ces scènes me reviendront souvent à l'esprit. Les acteurs (Donatella Finocchiaro, Giuseppe Fiorello, et Filippo Pucillo) sont tout simplement formidables et finissent d'insuffler au film cet esprit authentique et sincère qui touche tant. Choc inattendu.

conrad7893

16 abonnés | Lire ses 655 critiques |

   4.5 - Excellent

Sur l'île de Lampedusa une famille de pêcheurs triment pour survivre giuletta veuve dont le mari pêcheur est mort en mer vit seule avec son fils filippo, qui continue la pêche avec son grand père sur le bateau de famille . Giuletta décide d'offrir un autre avenir à son fils et de refaire sa vie ailleurs, pour cela elle décide de louer pour l'été sa maison aux touristes Un soir de pêche le destin de de cette famille va changer quand filippo et son grand père ernesto vont croiser le chemin de clandestins africains sur un radeau de fortune Ernesto le grand père va suivre la Loi de LA MER et non celle des autorités un film émouvant où tous les protagonistes suivent leur idéo on y voit également le quotitidien des clandestins et les dures conditions de survies de ceux ci

BURIDAN

4 abonnés | Lire ses 143 critiques |

   4.5 - Excellent

UN FILM INDISPENSABLE ! Voici, pourtant, ce qu’ose écrire Jean-Baptiste Morain (critique des Inrock) à propos du dernier film de Crialese: « "Terraferma", le nouveau film de l'auteur de "Respiro", part dans tous les sens, sans jamais s'attacher à un seul jusqu'au bout. (...) Trop c'est trop, avec beaucoup de manichéisme et peu de cinéma. » Jean-Baptiste Morain signe ainsi d’un seul coup son incompétence cinématographique et son absence de cœur ! Car Terraferma est une indéniable réussite tant cinématographique (découpage, image, dialogues, musique) que (osons le terme) philosophique… Sans tomber dans le pathos Emanuele Crialese met en scène de façon poignante le droit tout simple de vivre sur cette planète… Il le fait avec talent et générosité en contant une histoire vraie. S’inscrivant dans la tradition du néo-réalisme italien… Crialese confie le rôle clé de Sara l’immigrée à Timnit T. jeune Africaine ayant réussi à débarquer sur l'île de Lampedusa… Témoin silencieux aux yeux agrandis par le malheur ! Comme dans Respiro le réalisateur use de la symbolique des paysages sublimes, noirs et arides qu’offre l’île voisine du continent des déshérités… On a dit que la vision de Crialese était manichéenne… Mais la douleur n’est elle pas manichéenne ? Vivre ou crever voilà l’enjeu… Dire que la mer se peuple de cadavres tandis que ses poissons disparaissent est-ce manichéen ? Dire que cet appauvrissement écologique a des répercutions sur la vie traditionnelle des insulaires, est ce manichéen ? Dire que la police, sous couvert de la loi, agit de façon non seulement inique mais qu’elle est le bras armé d’un système aveugle, est ce manichéen… Mais Crialese nuance aussi son propos avec talent. Ses personnages sont tiraillés entre la compassion et leur sauvegarde… Ils sont si pauvres et démunis eux-mêmes ! Ceci à l’exception de la figure hiératique du grand père qui ne balance pas sur sa conscience d’Humain… Et sur celle du cousin qui s’inscrit, sous prétexte de modernité, dans l’air du temps : insouciant et égoïste… Voila un beau film, plein de fureur et puis de vie… Petit détail pour ceux qui apprécient les blockbusters « reposants » (euphémisme pour ne pas dire « débiles ») dont le budget dépasse systématiquement les 100 millions de dollars, le budget - colossal - de ce petit film s’est élevé à…. 7,85 million euro!!! (source : Wikipedia US Pour conclure laissons la parole au réalisateur qui décrit ainsi son film : “"Une histoire suspendue entre mythe et réalité, racontée dans la langue légère et puissante des fables. Ce n’est pas un film sur l’immigration, mais sur nous-mêmes. Sur quiconque est à la recherche de sa propre Terre ferme."

Le cinéphile

11 abonnés | Lire ses 644 critiques |

   3 - Pas mal

Le réalisateur de "Terraferma" crée une certaine distance entre ses personnages et nous, le spectateur. Donc on ne s'attache pas énormément aux protagonistes, on n'est pas spécialement émue. Cela permet de créer une universalité, une généralité, ce n'est pas un fait isolé, ce n'est pas une histoire invraisemblable qui n'arrive qu'une fois en un siècle, non c'est un véritable quotidien et un problème grave autant sur un plan politique que moral et éthique!

batana

0 abonné | Lire ses 17 critiques |

   2 - Pas terrible

belle histoires filmée comme une série B , le temps parait bien long

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Terraferma Extrait vidéo (2) VO
Terraferma Extrait vidéo (2) VO

14 007 vues

6 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #9 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #22
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné