Mon AlloCiné
La Fureur de vivre
note moyenne
4,0
3234 notes dont 220 critiques
34% (75 critiques)
32% (71 critiques)
17% (38 critiques)
11% (24 critiques)
3% (7 critiques)
2% (5 critiques)
Votre avis sur La Fureur de vivre ?

220 critiques spectateurs

Shephard69

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 819 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/11/2013

Ce qui marque d'abord dans ce film, c'est le charisme incroyable de James Dean qui aspire littéralement toute l'attention même lorsqu'il se trouve au second plan. Après, on a là une œuvre magnifique, subtile réflexion sur le malaise sociétal et le mal de vivre de la jeunesse américaine des années 50 face au puritanisme de l'époque. Même si la technique peut sembler désuète, le film n'a pas vieilli d'un iota malgré les années (presque soixante ans). La photographie est sublime. Un chef d'œuvre magnétique qui me permet de mieux comprendre la légende.

heathledgerdu62

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 612 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/11/2013

Un pur chef d'oeuvre avec un acteur de légende mort bien trop tôt à cause d'un accident de Ferrari. Justement , dans ce film , il participe à une course de vitesse. Son adversaire Buzz meurt. Mais Jim , le personnage interprété par James Dean entre dans une spirale infernale et en conflit avec ses parents.

Yogolate

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 180 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/10/2013

j'ai trouvé ce film d'une tristesse. Il y a une tension dramatique durant tout le film qui est magnifique. Il en ressort un sentiment de gâchis pour tous ces jeunes. JAMES DEAN est quand à lui GEANT, il est bouleversant et troublant de sincérité du début à la fin. A voir.

MovieInsider

Suivre son activité Lire ses 15 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/09/2013

Un seul mot, magistral. James Dean est tout simplement parfait dans cet hymne à la liberté, la jeunesse. Film intemporel, il traverse les époques et les générations sans prendre une ride.

Noahdu77

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 50 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/07/2013

"La fureur de vivre", un pur chef-d’œuvre. James Dean incarne tellement bien ce bad boy et forme le couple parfait avec la ravissante Nathalie Wood. Un bad boy au blouson rouge, Spoiler: va enfin devenir un homme. C'est là que repose le film. C'est aussi dans ce film, que James Dean va se faire connaître du grand public. Il deviendra un star mais c'est surtout un acteur incroyable qui peut tout jouer. Violent, brutal, courageux et surtout loyal premier grand film aussi pour Nathalie Wood, qui fera d'autre chef-d’œuvre évidement. mais se fera d'abord connu avec ce film. Un film puissant, qu'on ne peut qu'admirer. MAGNIFIQUE !!!

Cegipede

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 81 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/07/2013

La fureur de vivre (Rebel Without a Cause) est un classique du cinéma américain et un film culte pour toute une génération. Nicholas Ray met en scène une bande de jeunes américains désœuvrés cherchant à s'extirper de leur malaise par des activités dangereuses. Ce qui m'a le plus frappé en regardant ce film c'est qu'il est intemporel et n'a rien perdu de son actualité : jeunes en manque de repères, parents trop distants, passage difficile à l'âge adulte... Le film gravite autour de trois principaux personnages : Natalie Wood, Sal Mineo et bien sûr James Dean dont la performance magistrale et le destin feront de lui une icône symbolisant le malaise et la révolte de la jeunesse d'après guerre contre la génération de leurs parents. La fureur de vivre est une sublime tragédie universelle qui parle d'incompréhension, de désespoir mais aussi, d'amitié, d'amour et d'idéalisme.

ptiverat

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 80 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/05/2013

Bien sûr ce film ouvre les portes à tous les futurs teenage movies et est la quintessence du drame éternel : l'incompréhension des adultes envers leurs ados (ou vice-versa c'est pareil) . Si les moyens de délinquance des 50's semblent ridicules aujourd'hui, comparés à la violence actuelle des gangs et de leurs gangbangs (portes tournantes) sexuels, il n'en reste pas moins qu'une révolte est une révolte. Bien sur aujourd'hui les parents écoutent leurs enfants-rois mais les enfants-rois se transforment quand-même en ados rebelles. C'est dans l'optique du conflit éternel inter-générationel qu'il faut regarder ce film qui évidemment vieillit assez mal, qui fut coupé par les censeurs et dont les 3 protagonistes principaux sont morts de façon tragique ( Nathalie Woods noyé à 43 ans, Sal Mineo assassiné dans son stationnement à 37 ans et Dean dans un accident de voiture à 25 ans).Tout un programme quand on a cela en tête! Il a un certain charme suranné et on rêve d'un monde qui pourrait revenir à tant de violence innocente! Les courses de voiture d'antan sont proches du car surf de notre époque ( quelques degrés au-dessus) et les baisers se donnent maintenant presqu'au berceau mais les années passent et quelque chose demeure et c'est effectivement cette fureur de vivre. Reste que le film souffre de plusieurs lacunes et non le moindre étant l'âge de Dean pour jouer les ados de 17 ans! Dean n'a pas l'air de 17 ans et d'un étudiant de High school américain ( et dire qu'ils voulaient prendre Brando????) contrairement à Sal Mineo, casting parfait et qui se révèle très bon. D'ailleurs la plupart des membres du gang sont trop vieux pour être crédibles. Seul Mineo l'est et, à la limite, Woods. La deuxième grande lacune est l'éclairage surtout dans la partie finale tournée au Planétarium , et au manoir du millionnaire Jean-Paul Getty ( détruit après le tournage). Sur mon dvd remasterisé on y voit souvent à peu près rien! Erreur moderne ou ancienne je ne sais? Pour nous spectateurs de l'ère moderne(?) la tension scénaristique du film est beaucoup plus douce qu'elle ne devait l'être aux spectateurs des années 50. Nous en avons tellement vu que nous sommes comme des pornos addicts qui en réclament toujours plus pour faire bander, ici, nos esprits. Parlant de sexualité il y a une tension presque homosexuelle entre Dean et Mineo et les scénaristes et le réalisateur s'en sont bien défendus. Reste que la quête du personnage de Mineo, pour celui de Dean, semble dépasser la quête du petit frère se cherchant un grand-frère. Bon tout cela est correct, sans plus, comme le jeu de Dean que je ne vois vraiment pas en quoi il est si spectaculaire et unique! Voyons voir pourquoi tout joue pour lui: 1/ le contexte de l'époque. il reste un rebelle dans ce film qui veut entretenir un dialogue avec ses parents et refuse de couper les ponts. Un rebelle gentil finalement que tous peuvent aimer. 2/ le fait que son type de jeu fait de vulnérabilité était plus vu au théâtre et rarement joué au cinéma par des acteurs masculins. Il est le premier à oser. 3/ Au premier abord,strictement du point de vue jeu, sa notoriété me semble surfaite et l'évidence de sa grandeur ne m'apparaît pas ici contrairement à Brando! Mais le mystère de Brando crève plus facilement l'écran que la révolte juvénile et tragique de Dean. celle-ci par contre devient accessible à tous en un clignement d'oeil. Son charme juvénile est puissant et tous peuvent croire que James pourrait être dans leur gang ou leur petit ami et ce contrairement à Brando dont le jeu et la beauté trônent dans des sphères inaccessibles. 4/C'est un très bon acteur, doué d'un charisme certain, avec un sens de l'improvisation maîtrisé (la scène d'ouverture) et des silences bien nourris. Son mythe réside plutôt en ce qu'il fut le premier à incarner sur l'écran la rébellion de toute une jeunesse. En cela la cause dépasse le jeu de l'acteur certes talentueux. Il portait à l'intérieur de lui, de sa vie d'orphelin, les éléments qui allaient alimenter son jeu; le tout aidé par un physique qui le rend vulnérable et attachant, une timidité et une fragilité si désirable, et surtout cette vie cohérente entre les rôles qu'il choisissait et son quotidien. Rien de banal! tout pour faire rêver, tout pour s'inscrire dans une légende fulgurante. Par cette cohérence et cette intégrité, l'homme devient un grand artiste, un symbole de toute une génération! il est unique et il devient difficile d'être objectif et de juger son jeu sur l'écran sans être avalé par la cause de Dean. Dean est un rebelle avec une cause! Pour s'être inscrit dans la légende cinématographique et pour avoir osé le premier film sur l'adolescence à partir d'un point de vue d'adolescents et aussi pour la superbe scène métaphorique du planétarium (est-ce là que Robert Lepage a piqué certaines idées?)et pour le mythe Dean, je veux bien accorder de peine et de misère un 3 étoiles! Je reste rebelle mais pour la cause cinéma!

Tony Bandini

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 396 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/05/2013

Difficile de parler d'un film aussi légendaire sans répéter ce qui a déjà été dit des centaines de fois sur la performance mémorable de James Dean, le scénario ou encore les scènes cultes... Peu de films ont eu un tel impact sur la culture populaire, et après visionnage de “Rebel Without A Cause”, on comprend pourquoi.

Ethan C.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 32 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/05/2013

" La Fureur de vivre " n'est autre qu'un classique du cinéma . James Dean confirme qu'il était bien l'un des plus grand acteur . Un film émouvant et sombre qui parle d'amour et d'amitié dans une phase de la vie que l'on passe tous . Un film a voir à tout prix .

jimbo P.

Suivre son activité Lire ses 56 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/04/2013

Deuxième films du regretté James Dean confirmant l'immense talent qu'il possédait en lui. A ses côté se mêle la très belle Nathalie Wood et le torturé Sal Mineo comme pour renforcer la légende de ce film aujourd'hui culte les trois acteurs connurent une mort prématuré. Une oeuvre incroyable dressant un portrait sans concession d'une jeunesse en mal de sensation et révolté incarné par la présence de Dean qui fut proclamé icône de toute une génération. A l'image d'un Brando dans "L’Équipée Sauvage" les scènes ou Dean intervient semble être en apesanteur, retenant son souffle pour voir ce qui va se passée comme dans cette scène Spoiler: du duel de couteau ou cette course au bords de la falaise. Bref une oeuvre culte à voir ou revoir sans modération!!!!

gjolivier1982

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 314 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/04/2013

La fureur de vivre est un classique qui n'a pas forcément très bien vieilli. S'il est intéressant comme témoignage d'une adolescence américaine fantasmée, les prestations des acteurs principaux sont clairement l'atout majeur du film. Il y a quand même pas mal de longueurs même si le dernier quart du film s'accélère dans un final extrêmement prenant et intense. A découvrir!

Pleymo210

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 489 critiques

4,5Excellent
Publiée le 23/03/2013

Film d'une génération, La fureur de Vivre dresse le portrait de la jeunesse d'antan, plusieurs thèmes y sont traités: la famille en crise, le deuil de l'enfance, la conquête de la virilité, etc... Mais c'est surtout la présence de James Dean et son look du jeune adulte intemporel en jean et t-shirt blanc. Dépassé me direz-vous? Faux, la fureur de vivre est une oeuvre universel et surtout intemporelle, la jeunesse peut se retrouver dans le personnage de James Dean même plus de cinquante ans après, la qualité visuelle du film a effectivement vieillit mais le thème lui reste toujours aussi actuel et est devenu un classique grâce à James Dean.

Ryce753

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 430 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/03/2013

Un des meilleurs films si pas LE meilleur avec James Dean. Si vous voulez vraiment découvrir cet icône du cinéma américain, ce film est à voir d'urgence. Il est, comme souvent, bon acteur et il n'y a que lui pour interpréter avec tant de naturel ce rôle de rebelle écorché vif qu'il tient dans cette histoire. Les autres seconds rôles ne sont pas en reste non plus. Malgré les années qui défilent, ce métrage n'a pris aucune ride (si ce n'est la mode de l'époque, les magnifiques voitures américaines "fifties",...). La relation avec ses parents est des plus réaliste et combien de jeunes à l'époque ou même d'aujourd'hui ne se sont pas sentis comme lui dans le film. Un classique du cinéma américain à voir.

Jérôme E.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 99 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/02/2013

Un film traitant du début de l'époque de la rebellion et du mal être des adolescents. Qui de mieux que James Dean pour endosser le rôle principal d'un ado frustré ? A lui seul il porte le film grâce à sa classe. Un bon casting également dans l'ensemble. Le film commence extremement bien avec une très belle scène au commissariat, on va dire que pour moi il y a vraiment 2 parties, la 1ere étant excellente, la 2eme beaucoup moins. La 2eme partie avec la folie de Platon emprunte quelques raccourcis qui font perdre en crédibilité, bien que cela montre l'importance d'être élevé dans de bonnes conditions et la difficulté de la solitude chez les jeunes. La mise en scène est plutôt inspiré, et l'histoire familiale de Mac est très bien retranscrite avec un père qui manque clairement de caractère ce qui révolte son fils. On voit aussi ici l'importance de prouver qui on est, de devenir un homme, mais dans le mauvais sens du terme si j'ose dire avec des duels débiles et dangereux. En bref, on est devant un bon film avec un excellent James Dean, malheureusement certains personnages et d'autres raccourcis altèrent un peu l'émotion générale surtout vers la fin, ce qui fait bien sur baisser l'intérêt du film... Mais concernant le mal adolescent, on fait difficilement mieux.

Louis Morel

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 850 critiques

4,5Excellent
Publiée le 14/02/2013

James Dean est exceptionnel dans ce film culte. Un portrait cinglant de le jeunesse américaine en perdition des années 50.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top