Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Portrait au crépuscule
Note moyenne
3,9
14 titres de presse
  • Excessif
  • La Croix
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Positif
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Critikat.com
  • Le Figaroscope
  • TéléCinéObs

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

14 critiques presse

Excessif

par Romain Le Vern

(...) [un] premier film très impressionnant (...).

La critique complète est disponible sur le site Excessif

La Croix

par Arnaud Schwartz

"Portrait au crépuscule" est un film dur et dérangeant, (...) mais c'est aussi une oeuvre très forte, presque subversive. Cette ambiguïté nourrit la profonde réflexion du film, à laquelle participent la mise en scène tendue, l'atmosphère énigmatique et l'interprétation époustouflante des comédiens.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Isabelle Regnier

(...) Anguelina Nikonova distille un indicible malaise. Ce sentiment étrange, qui vous poursuit après la fin de la projection, est le signe de sa réussite artistique.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

"Portrait au crépuscule" livre d'une société un tableau terrifiant, où la violence se nourrit et s'augmente de l'indifférence.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Un film direct tourné en décors naturels avec des non-professionnels, qui remue le couteau dans la plaie russe.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Christophe Carrière

Naturaliste et rugueux, le film accroche dès le départ pour emmener le spectateur au coeur d'un pays déglingué (...). C'est là toute la force de ce premier long-métrage : partir d'un cas particulier pour parler du monde qui ne tourne pas rond.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

L'Humanité

par Jean Roy

C'est un premier film. Comme un coup de poing dans la gueule. Non seulement parce qu'il vient d'une femme russe, qui sont peu nombreuses à réaliser. Mais surtout parce qu'il prend aux tripes, portrait sans concessions ni répits de la désespérance.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Positif

par Eithne O'Neill

Film saisissant sur la femme : (...) les tableaux sont brossés de la déchéance de la Russie contemporaine. (...) Nikonova condamne la tiédeur des gens. (...) L'humour beckettien souligne le délabrement physique et la méfiance universelle. (...) Du travail remarquable.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Première

par Stéphanie Lamome

Dans une Russie crado entre chien(s) et loup(s), (...) Anguelina Nikonova (...) réalise un film de vengeance où l'amour apparaît comme la seule arme (...) contre l'indifférence. (...) Olga Dykhovitchnaia, scénariste et comédienne du film, incarne magnifiquement cette lueur à l'agonie (...).

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Voir le site de Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télérama

par Pierre Murat

Angelina Ni­ko­nova et sa scénariste-interprète, Olga Dykhovichnaya, la montrent dans un triste état, la Russie : bourgeois veules (...), cinglés foutus (...) et petits monstres dégueulasses (...).

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Benoît Smith

Il y a sans doute dans la démarche de "Portrait au crépuscule" une forme d'exutoire personnel des autrices, mais aussi, plus sûrement, un jeu avec les sentiments du spectateur, soit une forme d'exploitation.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Figaroscope

par Marie-Noëlle Tranchant

Un film glauque, pénible et pourtant fascinant, très russe dans sa manière de rapprocher les extrêmes , le mal et le bien, la bestialité et la compassion.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

TéléCinéObs

par Nicolas Schaller

Voilà un film qui tire la tronche, n'y va pas de main morte, flirte même avec une certaine misandrie mais interpelle par sa peinture alarmante de la Russie d'aujourd'hui.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top