Mon AlloCiné
    Portrait au crépuscule
    Portrait au crépuscule
    Date de sortie 22 février 2012 (1h 45min)
    Avec Olga Dihovichnaya, Sergueï Borissov, Roman Merinov plus
    Genre Drame
    Nationalité russe
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,9 14 critiques
    Spectateurs
    3,3 124 notes dont 33 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    Marina, la trentaine, est psychologue pour enfants. Mais elle se cherche encore, dans son travail comme dans son couple. A l’issue d’une journée d’errance, elle se fait agresser par des policiers. Elle n’a dès lors plus qu’une obsession, se venger. Ses armes ne seront pas celles que l’on croit…
    Titre original

    Portret v sumerkakh

    Distributeur Rezo Films
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2011
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 13/03/2015
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 11 anecdotes
    Budget -
    Langues Russe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 131855

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    Portrait au crépuscule Bande-annonce VO 1:18
    Portrait au crépuscule Bande-annonce VO
    103 531 vues

    Interview, making-of et extrait

    Interview 1 - Anglais 5:39
    Interview 1 - Anglais
    22 239 vues
    4 vidéos

    Acteurs et actrices

    Olga Dihovichnaya
    Rôle : Marina
    Sergueï Borissov
    Rôle : Andrey
    Roman Merinov
    Rôle : Ilusha
    Sergei Golyudov
    Rôle : Valera
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Excessif
    • La Croix
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Le Figaroscope
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Askthedust
    Critique positive la plus utile

    par Askthedust, le 28/08/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    Ce film est un réel chef d'oeuvre brut, magnifique, dur comme d'appuyer sur un aphte avec sa langue. Au carrefour entre ...
    Lire la suite
    Alonso Cinema
    Critique négative la plus utile

    par Alonso Cinema, le 26/02/2012

    0,5Nul
    Comment peut-on donner autant d'étoiles à un navet pareil.Je commence à croire que les commentaires des spectateurs ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    21% (7 critiques)
    33% (11 critiques)
    21% (7 critiques)
    18% (6 critiques)
    0% (0 critique)
    6% (2 critiques)
    Votre avis sur Portrait au crépuscule ?
    33 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Une mise en scène naturaliste

    Grâce à l'usage récurrent de la caméra à l'épaule, qui permet de suivre au plus près les errements du personnage principal, Portrait au crépuscule profite d'une mise en scène nerveuse. Le directeur de la photographie Eben Bull a par ailleurs préféré ne pas recourir aux éclairages artificiels, de façon à faire surgir du mieux possible la beauté dans des situations naturelles. En découle une atmosphère naturaliste.

    Un tournage périlleux

    Effectué avec peu de moyens et avec une équipe réduite, le tournage de Portrait au crépuscule s'est avéré très difficile pour la réalisatrice Anguelina Nikonova. Pour raconter son expérience, elle compare sa sensation au film Le Cirque de Charles Chaplin, où Charlot doit marcher sur une corde comme un funambule, entouré de singes qui lui mordent le nez et cherchent à s’introduire sous ses vêtements, tandis qu’il cherche à garder l’équilibre !

    Un premier long-métrage

    Portrait au crépuscule est le premier long-métrage de la jeune Anguelina Nikonova, réalisatrice du court-métrage documentaire Flyover Country (2005).
    11 Secrets de tournage

    Dernières news

    24ème édition du Festival Premiers plans d'Angers !
    NEWS - Festivals
    mercredi 25 janvier 2012
    Festival des Arcs 2011: le palmarès!
    NEWS - Festivals
    lundi 19 décembre 2011
    La 3ème édition du festival de cinéma européen des Arcs s'est achevée ce samedi en couronnant "Portrait au crépuscule", premier...
    Films recommandés
    Adoration
    Adoration
    Météora
    Météora
    La Cinquième Saison
    La Cinquième Saison
    La Pornographie
    La Pornographie

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2011, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

    Commentaires

    • ffred
      Fort mais inégal...http://lecinedefred2.over-blog...
    • Nelly M.
      Déroutante jeune femme a priori, sauf si elle représente l'intrépidité féminine, à savoir en passer par les desiderata des dominants pour leur arracher quelque reste d'humanité. Filmé à la clarté du jour, c'est volontairement pâlichon comme le message que ça veut véhiculer, c'est à dire des lendemains qui ne chantent pas trop rose. Dans un esprit de contradiction à deux doigts du malsain. Beaucoup de sens possibles en revanche pour qui parvient à décrypter. Un pavé à la seule intention de la société russe ou une charge étendue à toute société de consommation acculturée. Consommons, chantons et dansons... S'il n'y avait l'issue comme incitation à relativiser, ça ferait fuite en avant hormis l'image soignée et la très attachante actrice rappelant Carole Laure dans Sweet Movie ou Carole Bouquet dans Trop Belle Pour Toi jusqu'à ce qu'elle vire de bord elle aussi... Ne leur manquerait plus que les grognements pour que le stade animal soit retrouvé, que ce soit ces hommes qui tirent comme des lapins ou cette ado au klaxon ininterrompu chargeant son père. Un film qui cerne bien l'ambivalence féminine slave, docilité de façade et ruse au moment où on s'y attend le moins.
    • Christoblog
      Brillant, mais dur. Comme un diamant.
    • Christoblog
      Brillant, mais dur. Comme un diamant.
    Voir les commentaires
    Back to Top