Mon AlloCiné
12 Years a Slave
Note moyenne
4,2
30 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Elle
  • La Croix
  • Le Figaroscope
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Marianne
  • Ouest France
  • Positif
  • Première
  • Télé 7 Jours
  • Transfuge
  • 20 Minutes
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • Ecran Large
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Metro
  • Paris Match
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Le Nouvel Observateur
  • Libération
  • TéléCinéObs
  • TF1 News
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Express

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

30 critiques presse

aVoir-aLire.com

par François Leduc

"12 Years A Slave" est l’un des premiers grands films sur l’esclavage.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Elle

par Florence Ben Sadoun

"12 years a slave", de Steve McQueen, est un film cinq étoiles magistralement mis en scène par le cinéaste britannique, dont c'est seulement la troisième réalisation après "Hunger" et "Shame".

La critique complète est disponible sur le site Elle

La Croix

par Arnaud Schwartz

Une fois de plus, Steve McQueen montre qu’il a des choses à dire, et il les formule sans détour. Comme les précédents, son dernier film empoigne sans faire semblant les questions profondes que le sujet appelle.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaroscope

par Etienne Sorin

Le Britannique Steve McQueen raconte l’histoire incroyable mais vraie du noir Salomon Northup, homme libre, père de famille et violoniste dans l’État de New York, enlevé en 1841 à l’âge de 33 ans et vendu comme esclave en Louisiane. Douze ans de calvaire filmés sans concession. 12 years a slave est l'un des grands favoris dans la course aux Oscars.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Le Point

par Florence Colombani

Tout au long de ce film admirable, nous, le public, sommes vraiment, intensément, Solomon Northup, et l'on sort de l'expérience hébété par un double choc, historique et émotionnel (...). ce qui se produit, grâce à ce film-là, n'est pas banal : c'est autant une grande émotion artistique qu'un indispensable travail sur la mémoire.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

par Cyrille Latour

S'emparant de l'autobiographie de Solomon Northup, Steve McQueen prolonge la veine de “Hunger” et “Shame”, tout en signant le brûlot qui permet à l'Amérique de regarder son histoire en face.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Humanité

par Jean Roy

L’histoire est magnifique, haute de dignité, donnant foi en l’homme tout en n’en cachant pas les penchants les plus sordides. Dans ce récit qui prend le temps de respirer, on appréciera aussi la qualité de l’interprétation des protagonistes comme une composition qui laisse au format large sa pleine justification.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Marianne

par Danièle Heymann

Pas de mélodrame, pas de tire-larmes, l'émotion à l'état brut, dans la mousseuse torture des champs de coton de la Louisiane.

Ouest France

par La Rédaction

Rude moment de cinéma qui laisse des traces.

Positif

par Alain Masson

"12 Years a Slave" n'a rien d'une jérémiade ni d'un constat kafkaïen de déréliction, c'est une étude de la résistance à l'injustice la plus intolérable, l'épopée modeste d'une liberté reconquise.

Première

par Christophe Narbonne

Cousin américain de "Venus Noire" par son objectivité relative, "12 Years a Slave" regarde le passé droit dans les yeux et les lui fait baisser.

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Ici, la violence n'a rien de spectaculaire, le show n'est pas de mise. Seule l'autopsie au scalpel de ce système totalitaire importe. Elle fait froid dans le dos et laisse la gorge serrée. 

Transfuge

par Damien Aubel

Une jouissance d'esthète.

La critique complète est disponible sur le site Transfuge

20 Minutes

par Caroline Vié

"12 Years a Slave" de Steve McQueen bouleverse en montrant l'eslavage de façon réaliste.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

"12 Years a Slave" est un mélange stupéfiant de sophistication et de pragmatisme, un film qui met chacun face à l’horreur de la nature humaine…

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Louis Blanchot

Davantage qu’un film sur l’affranchissement d’un seul, "12 Years a Slave" radiographie un délitement collectif et quasi consanguin, sondant les derniers souffles d’une cathédrale expirante.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Steve McQueen parvient à transmettre toute l’horreur de la condition noire dans les Etats du Sud au XIXe siècle, à travers un cas d’école, inspiré de faits réels.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Ecran Large

par Simon Riaux

Un anti-rêve américain, traversé d’éclairs de grâce et d’horreur, un chemin de croix sans salut, une prière maudite.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Le film est la chronique pointilleuse d'une survie en milieu hostile. Steve McQueen [...] aura voulu montrer au plus près les stigmates de ce crime et de son absence de réparation.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Plus ouvert, moins concentré sur lui-même que les deux premiers films de McQueen, "12 years a Slave" (...) prend par moments l'apparence d'une production hollywoodienne d'autrefois, mais c'est pour très vite, par la stylisation et la durée de certains plans, s'en détourner (...).

Metro

par Mehdi Omaïs

Au final, il est difficile de parler d'un beau film tant le résultat vendange les entrailles par son réalisme criant et son refus constant de la sensiblerie.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Paris Match

par Alain Spira

En adaptant le roman autobiographique de Solomon Northup (éd. Michel Lafon), le cinéaste anglais nous livre une œuvre forte et pleinement maîtrisée où il utilise avec efficacité son talent pour retranscrire la souffrance humaine.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Voir le site Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télérama

par Pierre Murat

Avec ce grand spectacle typiquement hollywoodien (les oscars vont pleuvoir !), le cinéaste réussit l'osmose délicate entre le film commercial et le cinéma d'auteur. 

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Il arrive encore de nos jours qu'une star hollywoodienne s'intéresse à un projet ambitieux. L'événement est suffisamment rare pour mériter la mention. Plus encore lorsque le film est réussi, à l'image de "12 Years a Slave", la troisième réalisation de Steve McQueen (après "Hunger" et "Shame").

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Libération

par Bruno Icher

(...) McQueen a pris le parti de faire de cette addition d’horreurs l’exclusif argument de son réquisitoire. Cette virulence rageuse finit par occulter involontairement une dimension essentielle. L’ignominie de l’esclavage est tout entière contenue dans son caractère institutionnel, dans le fait qu’il répondait à des besoins économiques précis.

La critique complète est disponible sur le site Libération

TéléCinéObs

par Nicolas Schaller

Etrange objet naviguant entre l'expérience physique et doloriste (chère au réalisateur de "Hunger") et le manichéisme facile des pires machines à oscars, son film est aussi déroutant que complaisant.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

TF1 News

par Romain Le Vern

La mise en scène de Steve McQueen se révèle aussi virtuose que discutable [...]. McQueen obtient sur la durée un vrai malaise. Tout circule, tout y est montré, dénoncé. Le passé regarde le présent, en lambeaux.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Cahiers du Cinéma

par Nicholas Elliott

Le filmage est si conventionnel qu’on s’attend à trouver le nom d’un artisan hollywoodien au générique.

L'Express

par Eric Libiot

Voir le site de l'Express.

La critique complète est disponible sur le site L'Express
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top