Mon Allociné
12 Years a Slave
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
12 Years a Slave
Date de sortie 22 janvier 2014 (2h 13min)
Avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch plus
Genres Drame, Historique
Nationalité Américain
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 4,2 30 critiques
Spectateurs 4,414412 notes dont 1516 critiques

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession. 
Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. 
Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. 
Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

Distributeur Mars Films
Récompenses 12 prix et 28 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 28/05/2014
Date de sortie Blu-ray 28/05/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 22 anecdotes
Box Office France 1 696 935 entrées
Budget 20 000 000 $
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 138661

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner 12 Years a Slave en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
12 Years a Slave
Définition standard
VF - VOSTFR
Ce film en VOD
  • Acheter (10.99 €)
12 Years a Slave
Définition standard
VF - VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
12 Years a Slave
Définition standard
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
12 Years a Slave DVD (DVD)
Date de sortie : mercredi 28 mai 2014
neuf à partir de 5.35 €
12 Years a Slave Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 28 mai 2014
neuf à partir de 8.18 €

Interviews, making-of et extraits

12 Years a slave : "Raconter l'esclavage de l'intérieur" 5:53
12 Years a slave : "Raconter l'esclavage de l'intérieur"
5 509 vues
<strong>La Minute</strong> N°981 - Wednesday 02 November 2011 4:53
La Minute N°981 - Wednesday 02 November 2011
336 316 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°200 - Les Films du 22 janvier 2014 5:05
Plein 2 Ciné N°200 - Les Films du 22 janvier 2014
3 369 vues
9 vidéos

Acteurs et actrices

Chiwetel Ejiofor
Chiwetel Ejiofor
Rôle : Solomon Northup
Michael Fassbender
Michael Fassbender
Rôle : Edwin Epps
Benedict Cumberbatch
Benedict Cumberbatch
Rôle : Ford
Paul Dano
Paul Dano
Rôle : Tibeats
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Les Fiches du Cinéma
  • Télé 7 Jours
  • Première
  • Ouest France
  • Transfuge
  • Le Figaroscope
  • Marianne
  • aVoir-aLire.com
  • La Croix
  • L'Humanité
  • Elle
  • Le Point
  • Positif
  • Culturebox - France Télévisions
  • CinemaTeaser
  • Studio Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur
  • Télérama
  • Paris Match
  • 20 Minutes
  • Le Monde
  • Ecran Large
  • Critikat.com
  • Metro
  • TF1 News
  • Le Nouvel Observateur
  • TéléCinéObs
  • Libération
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Express
30 articles de presse

Critiques Spectateurs

benoitG80
Critique positive la plus utile

par benoitG80, le 07/02/2014

4,5Excellent

"12 years a slave" de Steve Mc Queen, met en lumière cette histoire vraie mais méconnue d'un homme noir américain, libre... Lire la suite

Loskof
Critique négative la plus utile

par Loskof, le 02/02/2014

3,0Pas mal

Quand un film est unanimement salué par la critique, qu'il est donné archi-favori aux oscars, on peut légitimement rentrer... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
25% 378 critiques 43% 656 critiques 18% 268 critiques 8% 120 critiques 4% 57 critiques 2% 37 critiques
1516 Critiques Spectateurs

Photos

22 Photos

Secrets de tournage

Adaptation et histoire vraie

12 Years a Slave est inspiré d'une histoire vraie. Il est en effet adapté des mémoires de Solomon Northup, kidnappé alors qu'il était un homme libre et soumis à l'esclavage pendant douze longues années.

Retrouvailles

Après Inglourious Basterds, Brad Pitt et Michael Fassbender partagent l'affiche de deux films, de façon consécutive. Ils jouent dans 12 Years a Slave et The Counselor, de Ridley Scott, qui en France est le premier des deux à sortir en salles.
22 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

Commentaires

  • I'm not dead

    5/5 rien d'autre à dire.

  • Charles-Antoine Bertaux

    Le personnage interprété par Brad Pitt a pourtant bel et bien existé. :)
    Il a envoyé plusieurs lettres jusqu'à aller jusqu'à New York pour obtenir des réponses. Sans lui, l'esclave affranchi Solomon Northup n'aurait probablement pas été libéré au bout de "seulement" 12 ans (il était condamné à vie). :(

  • wao y.

    Ejiofor...

  • wao y.

    Prestation époustouflante de Chiwetel Ojiofor.

  • Just V.

    C'est la première fois que je visionne un film abordant principalement la traite des noirs aux États-Unis durant le XXème siècle. Après Le Majordome, j'ai vraiment eu envie d'en connaître davantage sur la sombre idiotie qu'est l'esclavagisme. J'ai donc acheté le DVD sans savoir à quelles émotions je devrais faire face. Je ne suis pas resté stoïque devant un remarquable jeu d'acteur et une mise en scène idéalement calculée.Je ne mentirai pas en avançant que Twelve Years a Slave est un réel coup de cœur. Dire que j'ai failli louper ce film !

  • seboulle76

    bonjour, je vais le regarder grâce à ton commentaire. Je l'aurais presque écris ;)

  • guillaume75

    Tu te portes juge et condamne l'absence de ce que justement Steve McQueen a mis en scène et mis en lumière: l'aliénation. Tu as vu le film avec cette pensée condescendante sur l'esclavage, cette pensée ô combien rassurante de ne pas avoir été le contemporain de ce temps malade aux corps suppliciés. 12 years a slave est la volonté d'un devoir de mémoire, oui, mais il est surtout la capture de l'intolérable, que ce qui fait loi dans un Sud moisi et putréfié n'est plus le papier mais la couleur, et que l'homme blanc, seigneur de la terre de Louisiane et états avoisinants avait le pouvoir sur ce qu'ils considéraient comme des biens périssables, une propriété, des choses. Un état, un monde entier même bâtis sur cette pensée n'entraîne qu'aliénation, hérédité de la connerie, absence totale de réconfort et passivité, des générations durant, et que seule l'âge de la raison, dont cette fois nous sommes les contemporains, nous a permis de condamner et d'abolir cette pratique infâme. Ces éléments ont parfaitement été intégrés dans le scénario et la mise en scène, ce qui en fait, justement, un film "complet".

  • Elthib7

    Dur comme film... mais un bon film... les acteurs jouent vraiment bien et le personnage de Michael Fassbender est vraiment immonde, la scène du fouet vers la fin du film est à la limite du supportable... horrible. Je m'attendais à plus de temps d'écran pour Brad Pitt par contre, dommage ^^
    Niveau musique j'ai bien reconnu la patte de Hans Zimmer qui fait la musique de Interstellar aussi, j'ai impression que ça a l'air d'être la même d'ailleurs mais je la trouve pas trop adapté pour un film comme ça, je pense que ça doit mieux passer dans Interstellar ^^
    Bref un bon film, 3,5/5

  • Crystalle.

    Magnifique film très émouvant tiré d'une histoire vraie ,une très bonne réalisation et de bons interprètes ,il y a des scènes qui sont assez insoutenables et bouleversantes ,j'ai vraiment aimé !

  • stallonefan62

    on peut ne pas imer ce genre de film mais de là a y mettre 0/5 c affligeant

  • stallonefan62

    4.5/5 4.5/5 extrêmement bouleversant et touchant !! ce film retranscrit avec émotion l'effroyable traitement fait aux "noirs" avec des images très durs à regarder ,!! qui dit excellent film , dit également excellentes interprétations !! que ce soit Chiwetel Ejiofor et Lupita Nyong'o en martyrs sans droits , ou Benedict cumberbatch , michael Fassbender en pourri ivrogne sans scrupules , et dans un petit rôle mais toujours aussi bons Brad Pitt !!

  • Thomas S.

    Touchant ? Non. Long ? Oui. Ennuyeux ? Pas vraiment, tout juste passable. 3/5

  • Hugo A.

    Démagogique

  • Go with The Blog

    12 YEARS A SLAVE : la fureur de survivre.

    Avec 12 YEARS A SLAVE, Steve McQueen
    ne donne pas de leçon mais raconte l’indicible, et donne à voir
    l’insupportable. Il faut pourtant ouvrir les yeux sur une réalité qui a
    bel et bien existé, et qui est resté la norme pendant des décennies et
    des décennies. Au-delà de l’horreur et de la violence du film, 12 YEARS A SLAVE
    saisit surtout l’Histoire par le cou pour l’exposer à nos générations.
    Puissant, âpre et ultra réaliste, il est de ces films que l’on n’oublie
    pas. Définitivement.

    http://gowith-theblog.com/12-y...

  • Abdeda?m Y.

    Du grand cinéma, tout y est : scénario, photographie, acteurs... à voir!

  • benizato

    Magnifique film que ce "12 years a slave". Biensûr, l'on est tous (plus ou moins...) au fait de l'horreur qu'a été l'esclavagisme, inextricable machine à broyer les hommes et les âmes, mais ce scénario inspiré de faits réels est ici servi par un acteur principal magnifique de justesse et de sincérité, ainsi que par une pléiade de très bons second rôles en tête desquels le toujours excellentissime Michael Fassbender.
    En outre, la dichotomie entre la photographie, magnifiquement esthétique, et la dureté générale du film est tout à fait intéressante. Ames sensibles s'abstenir, tant certaines scènes sont insoutenables. 4,5/5

  • sox_083

    Pour ceux qui considèrent "transformers" et les autres daubes de ce genre comme un super film, je leur suggère de regarder "12 years a slave" pour avoir une idée de ce qu'est un vrai grand film. Certes, il n'y a aucun effet spécial, aucune explosion... Mais tout cinéphile qui se respecte sera d'accord pour dire que ce film symbolise parfaitement le 7è art, c'est-à-dire une œuvre poignante, bouleversante, qui nous met une grosse claque et dont on ne ressort pas indemne. Chiwetel Ejiofor est immense, les décors superbes, l'image magnifique digne d'un Terrence Malick, et l'histoire bouleversante qui plus est tirée d'une histoire vraie au sujet d'un fléau qui n'aurait jamais dû exister. Voilà, nous avons un bel échantillon représentatif du Grand Cinéma. Magistral.

  • C3line

    "Steve McQueen ne souhaite pas mettre en scène l'injustice, l’innommable soumission, il veut seulement montrer la vérité dans toute sa laideur. La douceur émanant des paysages, où la pureté des plans rappelle le plus beau de Terrence Malick, est un leurre qui finit par s'entrechoquer avec la violence des séquences."

    Ma critique complète du film : http://www.lesnouvelleslunes.c...

  • St?ve A.

    Il y a une forme d'absurdité tout le long du film.... : la passivité des esclaves.

    Ils sont en sur-nombres, ils possèdent des outils qui sont potentiellement des armes, ils
    sont en semi-liberté (pas de chaîne...), il est physiquement plus fort que tous. Ils sont dans un environnement non-clos : la nature est à portée de main.

    Il y a milles scénarios à imaginer. Mais non, aucune organisation, aucun plan, chacun en rien à foutre de chacun, autant les maîtres envers les esclaves, que les esclaves entres eux (cf la scène où il est pendu, et des enfants jouent en arrière-plan).

    Les causes de cette passivité ne sont pas expliqué dans ce film - ce qui en fait un film incomplet, pour facilement émouvoir le spectateur.

  • Boyd Crowder

    Bouleversant.

  • OdyseeCinema

    sans aucun doute, 12 years a slave figure dans mon top 10 de cette année :

  • Dina C.

    c'est touchant .. à regarder absolument !!!

  • rio salado

    Ce film est une grosse claque en pleine face.

  • Beerforbear

    Ben, j'ai trouvé qu'il traitait mieux son sujet que beaucoup d'autres films parlant de l'esclavage. Même si le point de vue n'est pas exactement le même, le discours reste proche d'un Lincoln que j'ai trouvé vraiment moins bien (voire pompeux). Là, on est réellement plongé dans l'histoire de cet homme et des atrocités qu'il a vécut. Bref, un film juste, porté par un casting costaud et filmé de magnifique manière. 4/5

  • BlackMamba

    Vous parlez bien du film où tout le monde joue faux? du film qui déforme ce qui s'est réellement passé? ce film qui montre les nazis arrêter et enfermer les juifs alors que c'était l'état français le responsable ? Vous parlez de ce film honteux comme un des meilleurs film en France ? Vraiment ?
    Rien que lorsque la médiatisation qu'il y a eu autour de ce film était à vomir "venez voir le film, venez nous donner de l'argent, on vous montre plein de juifs mourir, vous allez pleurer" (un peu aussi ce que je reproche à 12 years slave).
    Nan vraiment un bon film français sur la shoah: Le pianiste.

  • Woody Q. Kubrick

    La Rafle navet ? mauvais film ? Mais de quoi parlez -vous ? ce film est l'un des meilleurs en France.

  • BlackMamba

    Il vaut mieux éviter que les générations futurs voient ce navet qu'est la rafle... Car en plus d'être un très mauvais film, il déforme complètement la réalité.

  • Maximemaxf

    C'est compréhensif, mais ce qui est sur c'est que mon top va être bien perturbé avec ce film et ceux qui sortent en ce moment : seul "Interstellar", "Dragons 2" et "Jersey Boys" restent dans mon top 10 voire top 5 pour "Dragons 2" et "Interstellar" ^^

  • FanAvatar09

    Ah moi top 5 sans hésiter :)

  • Maximemaxf

    Ah ça oui pour son petit discours et son passage dans le film, on ne va pas l'oublier ^^
    Je ne sais pas si je placerais ce film dans mon top 5 mais il fait partie sans mal de mon top 10 de cette année ;)

  • FanAvatar09

    Même avis, juste superbe.
    Par contre, je vais longtemps m'en souvenir du Brad Pitt :D

  • Maximemaxf

    Je ne comprend pas les gens qui disent que ce film est une histoire sur l'esclavage qui n'a rien d'original et n'est qu'un déluge de violence extrême et un tire-larme ultra forcé : vous pensiez que c'était comment à l'époque sérieux ?

    Chiwetel Ejiofor est incroyable d'émotion et de tragédie et son personnage est loin d'être un simple esclave à calvaire abominable, Michael Fassbender est aussi étonnamment doué pour jouer un gros connard antipathique, le reste du casting fait un super travail également, la musique de Zimmer bien que pas très originale reste quand même efficace, la mise en scène est forte et terriblement frappante et comme dis plus haut le scénario n'est pas une histoire classique rabâché sur l'esclavage et a bien plus d'originalité qu'on ne le lui accorde, le seul reproche que j'ais à faire au film étant de faire jouer Brad Pitt dans un personnage ayant un discours quand même forcé.

    Autrement, ça reste un sacré monument de cette année et un drame biographique poignant à ne pas manquer.

    5/5

  • Sombresonge

    Sujet traité trois tonnes de fois, ça en devient lourd.

    Je préfère citer les bons points, les quelques bons points :
    - Performance magistrale de Fassbender, détestable à souhait, et presque aussi bonne de Chiwetel Ejiofor.
    - Copain Sherlock qui commence sa percée à Hollywood, ça promet.
    - Brad Pitt, le sauveur, et sa barbe de vainqueur, excellent.

    Sinon, un film trop long, lourd, qui ne mérite pas le moindre oscar ; puis tout ce foin pour Lupita Nyong'o, euh ?

  • Julien N.

    Superbement Réalisé, rien a dire ! Jeux d'acteurs et maitrise de la caméra tout a fait exceptionnelle !

  • Ozelian

    Film sur un beau sujet mais réalisé avec lourdeur. Les scènes sont appuyées pour nous conduire à l'empathie, ce qui rend le film sirupeux. De plus on ne voit pas passer les douze ans et les autres esclaves qu'il croise, parfois pendant plusieurs années, n'ont aucune consistance, ne lui racontent rien, n'ont même pas de nom, comme s'ils n'existaient pas. Bref ... un produit hollywoodien qui a fonctionné sur le marketing, mais ne rend pas justice à l'horreur de la vie de ces hommes. 3.5 pour l'effort.

  • Just A Word

    C’est libre que finira Solomon, c’est libre que cet homme noir luttera pour ses frères et sœurs. Honte aujourd’hui à ceux qui se désignent eux-mêmes comme des nègres, tous ces rappeurs et autres artistes hip-hop devraient avoir honte. McQueen le démontre avec une force inouïe.
    12 Years a Slave se pose entre La Liste de Schindler, Le Pianiste, Shooting Dogs, Danse avec les loups et Hotel Rwanda, témoignage de l’horreur humaine absolue, du crime contre l’humain. Réalisé avec une maestria immense, peuplé d’acteurs au sommet et parcouru par des scènes inoubliables, voici le gagnant des Oscars. Ou du moins, on l’espère de tout cœur. On espère voir Steve McQueen et tout son casting ovationné par tous, tant le long-métrage laisse tout le monde sur le carreau, tant il est essentiel pour l’Amérique de se regarder en face.
    Un authentique chef d’œuvre.

    http://justaword.eklablog.com/...

  • MarvellousInfinity

    Un bon film mais sans plus 3.5/5

  • sel2

    hé mais c'est ma critique ^^

  • a-sky-full-of-stars

    J'avais oublié le nom de cette série et tomber sur ton commentaire fait ressurgir pas mal de souvenirs. Je regardais quand j'étais petite! J'avais beaucoup aimé cette mini-série également, aux scènes parfois dures, mais d'un réalisme à couper le souffle.

  • Hareng rouge

    non mais nimporte quoi Django Unchained c est pas un film sur l esclavage, comme si Tarantino faisait des films historiques, c est juste un pretexte à une histoire de vengeance et du gros délire tarantinesque

  • sel2

    Non non ce n'est absolument pas le cas, 60 pour-cent des films que je regarde sont historiques et avec pas mal de sujet sensible. J'ai dit "ce sujet" et ce n'est pas que ça m'intéresse pas j'ai vu elle s'appelait Sarah, le pianiste, inglorious bastard et plein d'autres. C'est juste que le massacre des juifs est l'un des événements qui me touchent particulièrement pour des raisons personnelles et que je ne trouve aucun plaisir a regarder des films sur ce sujet. Je trouve aussi que c'est un énième film sur les juifs et qu'il n'a rien d'extraordinaire d'après ce qu'on ma dit. Je suis d'accord le souvenir est important mais voir 36fois la même chose ça devient du bourrage de crâne et ça ne rentre plus. Alors que si on te fait voir la même chose servi différemment en exploitant tous les côtés du sujet enmontrant plusieurs points de vue de la chose. La ça entretient le souvenir et c'est plus démonstratif et fidèle à la réalité.
    Non je ne pense pas que dans 20ans on fera un 12years a slave j'espère que ça sera plus qu'une simple copie des choses précédemment vu. On peut le servir plus intelligemment et subtilement comme dans la vague. Sinon a quoi bon être scénariste ?

  • sel2

    Oui enfin merci on a le droit au blanc dépasse, au super héros ou au mec ultra violent

  • T. Stark01

    Je n'ai jamais dit que "Django Unchained" était un film uniquement sur l'esclavage, mais de là à dire que "Django n'aborde à aucun moment ce thème", je ne suis pas d'accord. Il l'aborde justement sur plusieurs points : le traitement des esclaves par les planteurs, leur utilisation pour le travail des cultures (champs de coton, etc), la position ambigüe de certains esclaves vis-à-vis de leur maître (cf. l'esclave joué par Samuel L. Jackson, un peu caricatural mais loin d'être fantaisiste)...
    Cependant, contrairement à "Amistad", l'esclavage ne constitue pas l'unique thème du film dans "Django".

  • Woody Q. Kubrick

    Mais au fait tu te contredit toi même parce que là ont se rejoins, relis toi.

    C'est comme si je te dit que Forrest Gump est un film sur les maladies mentales au même titre que "Sam Je suis Sam" ou "Rain Man", alors que c'est un film sur un tout autre thème mais dont le personnage principal est un "retardé mental" tout comme ceux de "Rain Man" et "Sam..." qui eux au contraire abordent ce sujet.

    Comme tu le dis: "il est évident que ce n'est pas le meilleur exemple de l'appropriation du thème de l'esclavage au cinéma" donc on se rejoins en fin de compte.

  • T. Stark01

    Je crois que nous n'avons pas dû voir le même film.
    "Django Unchained" est certes avant tout un western et une histoire de vengeance, mais justement, la vengeance d'opprimés, à savoir les Noirs ayant dû subir l'esclavagisme.
    Après, il est évident que ce n'est pas le meilleur exemple de l'appropriation du thème de l'esclavage au cinéma. A ce titre, "Amistad" est beaucoup plus parlant.

  • Hareng rouge

    nan pas Benedict cumberatch par exemple, ni Brad Pitt et sa barbe.. c est surement une question de fric mais yen a aussi surement qui trouvaient ladedans un moyen d assouvir leur pulsion, Michael Fassbender dans le film ca m etonnerait qu c etait un bon gars avant d avoir des esclaves

  • Woody Q. Kubrick

    Ah donc tout les sujets qui sont "sensible" au fait toi ça ne t'intéresse pas.
    Parfois il faut voir ce genre de film pour voir à quel point les êtres humains sont des barbares.
    Il y a et il y aura toujours intérêts de faire des films comme ça? c'est pour ça que je t'ai demandé si tu avais aimé "la rafle" parce que c'est un énième film sur les juifs pendant la 2e guerre mondiale, plus de films même que sur l'esclavage.
    Mais il y a toujours intérêt car il faut le rappeler à chaque génération.
    Car la nouvelle génération ne verra jamais "la liste de Schlinder" ou "Amistad" d'où l'utilité de faire "Le pianiste" , "12 Years a Slave", "La rafle".....
    Dans 20 ans il faudra en faire encore car à part les plus curieux/ cinéphiles, la génération future ne connaîtra pas "12 Years a Slave" ou "Le pianiste" .

  • sel2

    Les maîtres sont assez diabolisé et on n'a l'impression que c'est des méchants qui trouvent en l'esclavage un moyen de soulager leur quota de violence hebdomadaire. Ce n'est pas qu'une vision de "tu es mon objet je fais ce que je veux " l'esclavage c'est surtout une question de fric

  • sel2

    Je ne l'ai pas vu et comme le sujet m'est sensible je ne pense pas le regarder mais vas y continue ton raisonnement ;)

  • Woody Q. Kubrick

    Arrêtez un peu avec Black et dite Noir.
    Sinon faites toute la phrase en anglais comme ça c'est logique.

  • Woody Q. Kubrick

    Tu entend quoi par rien?
    ex: Le long silence lorsque Solomon balance sur la corde?
    Parfois faut arrêter de regarder des Avengers, Expendables... et essayer de comprendre le silence dans certains films plutôt que plébisciter action, action, action et action (le plus souvent inutileet sans fond)

  • Woody Q. Kubrick

    Pourquoi le comparer à Django?
    Beaucoup font l'amalgame, Django n'est pas un film sur l'esclavage, c'est un film d'action avec pour personnage principal, un esclave.

  • Woody Q. Kubrick

    Le racisme il faut en rire.
    Mais je suis sûr que ce sont les gens comme toi qui le disent quand il s'agit des noirs mais qui crache sur Dieudonné.

  • Woody Q. Kubrick

    T'es pas un peu idiot toi?

  • Woody Q. Kubrick

    Juste pour savoir, tu as aimé "la rafle" ?

  • Woody Q. Kubrick

    Tu l'as vraiment regardé le film?

  • Woody Q. Kubrick

    Pour info, Django n'aborde à aucun moment ce thème.
    C'est juste que le personnage principal est un esclave mais à aucun moment on peut qualifier ce film de film sur l'esclavage.

  • Hareng rouge

    ah je sais pas.. entre ceux qui trouvent ça pas du tout manicheen et ceux qui trouvent ça trop manicheen, j ai l impression que c est un peu plus complexe quand même

  • sabgrt

    Ok

  • T. Stark01

    Ma critique :
    Un film très ambitieux, mais qui ne convainc qu'à moitié. Si les
    acteurs sont bons et l'histoire globalement intéressante, c'est souvent
    long, voire lent, et pas toujours très bien filmé (cf. les nombreux
    plan-séquences interminables, au point qu'on a parfois l'impression que
    son lecteur DVD vient de beuguer). La progression de l'histoire est trop
    souvent hachée par des scènes sans grande importance, et le tout manque
    d'ambition, notamment dans la mise en scène.
    Loin d'être le chef-d'œuvre tant acclamé, 12 Years a Slave est bon un film d'auteur, mais qui traite malheureusement d'un thème déjà maintes fois abordé par le cinéma (Glory, Amistad, Lincoln, Django Unchained...)
    et qui, du coup, n'apporte absolument rien de nouveau. De plus, la fin
    est bâclée. En résumé, un film ni mauvais, ni exceptionnel, qui aurait
    pu être bien meilleur s'il avait apporté une vision nouvelle sur
    l'épineux thème de l'esclavagisme dans les Etats-Unis du XIXème siècle.

    Plus de critiques sur : http://various-streaming.e-mon...

  • sel2

    non les films sur l'esclavage, la ségrégation raciale et le racisme ont toujours été des machines à oscars depuis les années 60 :

    Glory : 5 nominations aux oscars
    Amistad : 4nominations aux oscars
    Dans la chaleur de la nuit : 3 nominations aux oscars
    Lincoln : 12 nominations aux oscars
    la couleur des sentiments : 4 nominations aux oscars
    Django : 5nominations aux oscars
    12 years as slave : 9nominations aux oscars

  • sel2

    "quelqu'un qui n'a rien à faire ici" hum c'est moi je suppose ?
    Je pense au contraire que j'ai autant ma place ici que toi. Ca serait affligeant si sur chaque page d'allociné on devait SEULEMENT dire du bien des films, ne faire que des éloges. Ca ferait un peu propagande à deux balles non ? Pas très nuancé tout ça. Si Allociné montre les critiques positives ET négatives les plus utiles, c'est bien pour que
    le spectateur face son idée. Donc JE donne mon
    avis comme tout le monde car la plateforme est fait pour ça et que les visiteurs d'allociné ont le droit de lire les avis pour et les contre du film.
    Je ne t'ai jamais demandé de liker mes commentaires, toi qui aime tant ce qui ont exactement le même avis que toi et qui ne veut pas discuter avec les gens dont l'avis diverge (pas très ouvert d'esprit tout ça pour quelqu'un qui proclamait "chacun son point de vue". OK chacun son point de vue mais ceux qui ne sont pas d'accord se taisent, c'est ça ?), tu devrais plutôt liker les commentaires du buzz l'éclair tout en bas qui dit "excellent" au lieu de liker tes commentaires pour flatter ton ego ou faire croire aux visiteurs que quelqu'un approuve ce que tu dis. Enfin, "chacun son point de vue" pour moi c'est ridicule, pour toi j'imagine que c'est une action qui reflète le monde prétentieux dans lequel nous vivons où l'agrément peut être obtenu par n'importe qui y compris sois-même ou bien une sorte de dénonciation du manque d'amour qu'on reçoit aujourd'hui et que les meetic et autres e.darlings n'arrivent pas à combler.....enfin je suis assez d'accord donc en signe de protestation je vais faire de même : VIVE L'EGOCENTRISME !

  • sel2

    Je l'ai trouvé extrêmement manichéen moi

  • Hareng rouge

    c est vrai que Brad Pitt il a l air ridicule avec sa fausse barbe de rabbin.. enfin merde c est Brad quoi!

    sinon j'ai bien aimé ce film parcqu il est sobre dans la mise en scene et les sentiments (j ai pas eu le sentiment comme dans certain film que le realisateur jouait a fond sur la corde sensible) et surtout il est pas manichéen, c'est pas les mechants blancs vs les gentils noirs, on est pas chez SOS racisme quoi.. c'est un peu plus subtil que ça
    quand à la violence elle est pas trop trop présente physiquement mais c'est surtout psychologiquement que la violence est présente j'ai trouvé.. j'étais revolté devant mon écran serieux.. les homme sont cruel mais comment on peut être aussi cruel? le type a une situation en plus, une vie de famille des enfants et tout et on lui ote tout du jour au lendemain..mais pourquoi tant d injustice? comment on peut etre aussi cruel? et pousser le sadisme jusqua les forcer à se detruire entre eux et detruire le peu quil leur reste..

    conclusion: l esclavage c est vraiment pas cool :-/

  • sabgrt

    Je préfère liker mon commentaire que liker les commentaires de quelqu'un qui n'a rien à faire ici

  • sel2

    Ba je trouve ça plus intéressant de parler à des gens qui n'ont pas le même avis, c'est un peu comme se parler à sois-même sinon (ou liker son propre commentaire ^^), ça n'a pas grand intérêt à part hocher la tête

  • sabgrt

    Ok je préfère parler à des gens qui trouvent ce film intéressant

  • sel2

    ...Ok : oui je suis d'accord, c'est affligeant qu'on nous resserve les mêmes choses
    ou Ok : je n'ai rien dire ?

  • sabgrt

    Ok

  • cocolapinfr

    Film d'une banalité hollywoodienne affligeante, aucune prise de risque, aucun interet, une scène mémorable grace au ridicule de brad pitt habillé d'une fausse barbe...

Voir les commentaires