Mon Allociné
Vénus noire
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Vénus noire
Date de sortie 27 octobre 2010 (2h 44min)
Avec Yahima Torres, André Jacobs, Olivier Gourmet plus
Genres Drame, Historique
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,9 25 critiques
Spectateurs 3,0918 notes dont 275 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine. « Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes ». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l'Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l'icône des bas-fonds, la « Vénus Hottentote » promise au mirage d'une ascension dorée...
Distributeur MK2 Diffusion
Récompenses 1 prix et 7 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD 09/03/2011
Date de sortie Blu-ray 09/03/2011
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Box Office France 211 559 entrées
Budget -
Langues Français, Anglais, Afrikaans, Néerlandais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Vénus noire en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Vénus noire
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Vénus noire
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Vénus noire (DVD)
Date de sortie : mercredi 9 mars 2011
neuf à partir de 8.67 €
Vénus noire (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 9 mars 2011
neuf à partir de 12.55 €
<strong>Vénus noire</strong> Bande-annonce VF 1:21
<strong>Vénus noire</strong> Teaser VO 0:29

Interviews, making-of et extraits

<strong>Olivier Gourmet, André Jacobs, Yahima Torres</strong> Interview : Vénus noire 6:37
Olivier Gourmet, André Jacobs, Yahima Torres Interview : Vénus noire
44 632 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°91 - Les films du 27 octobre 2010 4:58
Plein 2 Ciné N°91 - Les films du 27 octobre 2010
28 104 vues
<strong>La Minute</strong> N°753 - Thursday 09 September 2010 7:04
La Minute N°753 - Thursday 09 September 2010
160 044 vues
5 vidéos

Acteurs et actrices

Yahima Torres
Yahima Torres
Rôle : Saartjie Baartman
André Jacobs
André Jacobs
Rôle : Hendrick Caezar
Olivier Gourmet
Olivier Gourmet
Rôle : Réaux
Elina Löwensohn
Elina Löwensohn
Rôle : Jeanne
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Metro
  • Libération
  • Elle
  • Le Parisien
  • Excessif
  • Les Inrockuptibles
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Première
  • Marianne
  • Charlie Hebdo
  • TéléCinéObs
  • L'Humanité
  • Ouest France
  • Positif
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • 20 Minutes
  • Télérama
  • Studio Ciné Live
  • Cahiers du Cinéma
  • Paris Match
  • Télérama
  • Critikat.com
  • Le Figaroscope
25 articles de presse

Critiques Spectateurs

gimliamideselfes
Critique positive la plus utile

par gimliamideselfes, le 29/10/2010

5,0Chef-d'oeuvre

Pour les césars on va avoir trois sérieux candidats cette année, (c'est bien que l'hégémonie attendue d'un seul comme l'année... Lire la suite

Caine78
Critique négative la plus utile

par Caine78, le 30/11/2011

3,0Pas mal

Impressionnante durant plus d'une heure, il faut reconnaître que cette « Vénus noire » ne tient pas vraiment la distance.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
16% 44 critiques 18% 50 critiques 22% 61 critiques 14% 38 critiques 13% 35 critiques 17% 47 critiques
275 Critiques Spectateurs

Photos

11 Photos

Secrets de tournage

Venise

Le film a été présenté en compétition à la Mostra de Venise. La Graine et le mulet y avait remporté le Prix spécial du jury et le Prix de la révélation pour la comédienne Hafsia Herzi, en 2007.

Le choix de l'actrice

Après d'infructueux castings à la recherche de l'interprète idéale de Saartjie, Abdellatif Kechiche s'est rappelé la rencontre d'une femme dans la rue, trois ans plus tôt. Il se souvient : "Yahima, je l’ai vue pour la première fois en 2005 (...). J’avais été saisi par sa présence et des traits qui m’ont fait immédiatement penser à Saartjie." Il prend alors la décision de la recontacter pour lui faire passer des essais et se montre convaincu par la légèreté avec laquelle Yahima prend la vie : "J'ai compris que je pourrai la pousser loin dans l’émotion sans qu’elle en soit meurtrie."
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2009.

Commentaires

  • Hamster d?pressif

    Assez spécial comme film, on a l'impression de regarder un documentaire ! C'est un très bon film , un peut long quand même

  • dianalys76

    C'est une histoire vraie, et le cinéma , pour moi, se doit de tout montrer pour dénoncer , oui c'est choquant mais réaliste ! Si j'étais prof d'histoire, je le passerais aux lycéens ....D'ailleurs je sais qu'il est conseillé et cité souvent en Fac d'Histoire ....

  • dianalys76

    Non mais j’hallucine en lisant la critique la + négative la + utile "C'est un film obscène ! empreint de perversité .

    il aurait du être interdit au moins de 16 ans .

    C'est une grande pièce de théâtre macabre pour voyeuriste ...." Non mais sérieux ! Il a pas compris que c'était une histoire vraie !! ??? Ce film est régulièrement cité en Fac d'histoire ...et les admin d'allocinée, vous appelez ça une critique utile, vous ?

  • AleXX46

    surprenant , dur , long débat sur ce film authentique....dramatique

  • dianalys76

    merci pour cette info, je comprend mieux maintenant....Fallait le savoir....!!! Peux t_on encore envoyer des mp et ajouter des gens en "amis" sur le site car je n'y arrive plus....

  • mrtoo

    les pourcentages ici son simplement ceux des gens qui posent une critique, et non pas toutes les personnes qui mettent une note ,)

  • dianalys76

    Y'a vraiment un problème sur ce site avec les notes!!! Et ç'est pas la première fois que je le remarque! Ce film a 2,9 en notes spectacteurs alors que 56% lui donnent entre 3 et 5 étoiles! Débile!

  • Riad T.

    le personnage de la vénus n'évolu presque pas! dégage dans tout le film la même nature de regard, on a que très peu d'information sur comment elle voit les choses, pas assez d'informatons sur ses objectifs.. En terme de mise en scène, un rôle pas si facile à incarner, demande énormément de préparation psychologie.. je trouve que c'est pas mal comme résultat! l'image que montre le film de la femme africaine est pytoyable!! j'ai trop regretté d'avoir vu le film, et le fait de découvrir que c'est une histoire vrais m'a encore plus déçu..

  • Animan

    Un bon film.
    Kechiche nous montre avec réalisme, toutes les atrocités qu'étaient capables d'endurer ces individus différents, ces "monstres" ou autres bêtes de foires du XIX ème siècle.
    Il est vrai que les spectateurs les plus sensibles auront du mal supporter certaines scènes. C'est toute la force de ce film puisque c'est une histoire vraie.
    Le générique de fin a été une petite surprise pour moi. Il appuie le fait que Sarah Baartman a bel et bien existé.

  • Maidaa

    Ce film est horrible, traumatisant pour ma part, j'en ai fait des mauvais rêves!!! Si le but était de choquer , et bien c'est réussi! A la fin du film , j'en pouvais plus, tous ce que je désirais c'étais sortir de la salle: Surenchères de maltraitance, de viol, de situation horrible, pénible....J'aurais vraiment pu m'en passer pour le restant de mes jours, j'ai jamais autant regretter de voir un film! Voilà j'ai dit ce que j'avais à dire maintenant à vous de faire votre choix LOL

  • jean b.

    un bon film qui nous décrit société du 18 eme siécle . De plus il est très bien filmé. J'ai aime cette scéne dans une brasserie louche de londre ou un h et un f font un concours a celui qui boirat le plus très realiste

  • pacman bibi

    quelques longueurs mai le film represente bien a mon avis la pauvre vie de cette femme amateur d action se film est pas pourvous^^

  • ZoeProd

    C'est un bon film, qui traite un sujet connu et deja vue, sous un point de vue intéressant. Certes crue, cruel, choquant, exhibitionniste mais ce que j'ai peu vue dans les critiques c'est le terme "Realiste". Peut être un peu long mais je crois que c'est nécessaire, aucun ennuie a aucun moment (pour ma part) on partage en profondeur la vie de cette femme, je souligne aussi car je l'est pas vue: Une merveilleuse actrice ! Car ce dont vous ne vous êtes pas rendu compte c'est que le film vous a réellement toucher que vous ayez aimé ou non, et c'était le but je pense

  • Hugo R.

    C'est dingue Albert G est vraiment gangréné par la haine les deux appréciations que j'ai lu de vous sont rongés par la colère.Vous utilisé des mots qui rappelle les Nazis ("sali la mémoire""mépris""souille" ) franchement vous faites peur.Si vous étiez blancs des gens auraient pu vous prendre pour un néo-nazi ou une sorte de SS.Vous êtes dangereux.

  • Nicole Fenoy

    Quand on disait aux blancs "bien-pensants" que les noirs (qu'ils ne voyaient que très rarement) étaient pratiquement des animaux, avait sans doute lieu cette confusion en toute impunité que soutenaient les plus érudits. Mais quand une noire pleure, ils se posent des questions, n'a-t-elle pas aussi une part d'humanité ?.
    Film d'une descente aux enfers, cru, comme cruel, comme croyance, comme aveuglé par la pleine lumière sur une époque inculte.
    Film envoutant qui, puisqu'il se passe dans le passé, ne nous donne pas mauvaise concience et pourtant...

  • Poudagouti

    Mais je vous rappelle que c'était le but: faire vivre par le biais de l'écran (et croyez moi, c'est bien peu par rapport à ce qu'elle a réellement vécu, elle!!!) ce qu'elle a enduré. Quo?! Vous auriez aimé qu'il vous montra qu'elle était accueillie comme l'un des leurs, et qu'on discutait d'égale à égal avec elle!! Dès que l'on vous montre la réalité de relations blancs et Noirs à cette période, et même avant: celle de la Révolution française (qui a vu naître cette fameuse phrase: "les hommes naissent et meurent libres et égaux en droit", dans le futur pays des droits de l'homme), ou encore celle de la période des lumières, vous jouez les choqués!!! Comme si vous vouliez dire que nos ancêtres n'avaient pas pu être aussi cruels, c'est impossible, çà ne peut qu'être exagéré. Ou alors, c’était peut-être comme ça avant, mais maintenant, c'est le passée, on ne doit plus en parler avec autant de véracité! N'importe quoi!!!

  • Armarcord

    D'accord avec toi. Sauf que je ne baille jamais, je vomis tellement il parvient à nous faire haïr TOUS les personnagers et en premier lieu, celle qu'il voudrait accréditer.

  • onEyE

    Kechiche nous fait le remake du film de régis Wargnier "Man To Man" et ce n'est pas une réussite! Les longueurs et les répétitions donnent la nausée et l'acharnement qusi maladif de rester sur une scène qui ne se termine jamais n'apporte strictement rien à la psychologie que le réalisatuer tenterais de nous faire comprendre ou croire. On baille sans cesse, on a hâte que ça se termine et 2h aurait largement été plus que suffisantes pour partager le message que l'on a compris au départ rien que par le sujet du film. Complètement raté!

  • regimbald

    société hypocrite

  • Pascal37

    Enfin un film Français qui "ose" montrer les cruautés, les errements et les préjugés Français sur une époque. Beaucoup d'autre pays l'on fait, nous, nous commençons à l'oser et çà dérange, et c'est tant mieux !
    Pas encore parvenu à "montrer" Vichy, l'Algérie, l'Indochine etc. avec véracité et comme il se doit mais ... çà viendra ! (ne me parlez surtout pas de "La rafle" svp !).
    Du même thème que "Man to Man", "Racines" ou "Amistad" mais d'une teneur autre, bien plus "affichée" et moins subjective. Le film dérange car c'est un miroir d'une époque (et encore aujourd'hui) bien peu glorieuse pour notre orgueil en dénonçant (s'il était utile : hé oui !) la cupidité, les croyances, les différences, la servitude. Film sublime et éprouvant magistralement interprété par cette merveilleuse Saartjie. Celui-ci rend abjecte les convictions des créationnistes (sous-jacent : la religion) et ces pseudo hommes de science (de l'époque) qui ne peuvent accepter l'évolution même avec une couleur de peau différente. Quelques longueurs évitables mais excusables : 4.5/5 !!!

  • marcfieldfr

    Excellent film qui engage à la réflexion. C'est tellement rare qu'il faut le noter. La tendance des films Français actuels qui versent tous dans le mélo, les histoires de couples, de divorces, on n'en peut plus. Pour une fois une histoire qui remet le téléspectateur face à ses tabous

  • mjkrimo

    yourslug excuse toi juste d'être un pauvre con inculte !!

  • Mister-EJ

    On est en plein 19e siècle, le début des divertissements bien avant la 3D, l'homme du siècle des lumières et de l'après, est animé par sa curiosité béate saine et malsaine.
    De monsieur tout le monde, aux aristocrates, en passant par les scientifiques, on s'acharne sur la vénus noire ; celle ci est contrainte de s'exhiber tout en y voyant peut être une issue de sortie pour elle même...une histoire qui reste un drame, ou la curiosité est un bien vilain défaut !!

  • sylvie58490

    beaucoup de messages sont passés par Kechiche dans ce film car outre l'humiliation de cette africaine au 19e siècle, il y traite les violences et la manupulation faites aux femmes et qui sont encore malheureusement bien d'actualité aujourd'hui. Je ne ressens aucun sentiment de culpabilité face à ce film mais plus du dégoût, de l'horreur... Jusqu'où peut aller la méchanceté humaine, l'irrespect de l'autre ? Jusqu'où peut aller le besoin de faire du profit, de l'argent ? Jusqu'où les scientifiques sont ils capables d'aller pour obtenir la notoriété et obtenir le nom de celui qui a fait une grande découverte afin de faire progresser la science ???? Tous ces objectifs font oublier à l'être humain les valeurs du respect, du droit à la différence, du droit à la dignité, du droit à la vie tout simplement ! Dans la salle où j'ai vu le film, 5 personnes sont sorties avant la fin, tellement l'horreur a été filmée de façon insoutenable et à la fin dans une ambiance pornographique...

  • LordAsriel

    Tu es très clair, mais je ne partage pas du tout ta perception de l'entreprise de Kechiche. Le film "sauve" son personnage en y imprimant une souffrance, un mystère, une dignité d'individu (dans ce que l'on voit de sa vie hors de la scène, mais aussi dans le spectacle, où le cinéaste capte toujours le regard de femme de Saartjie avant qu'elle se mette dans la peau de son personnage de mascarade...), et ne place pas le spectateur dans la position du public des exhibitions de la Vénus puisqu'il partage ce mystère. Je ne me suis jamais senti otage des images, et j'ai trouvé le film passionnant de bout en bout.

  • Armarcord

    Oui mais l'erreur est de vouloir projeter le spectateur dans la représentation que se faisaient les européens à l'époque du cas noir et de redoubler le discours d'un sentiment sous-jacent de culpabilité propre à notre époque. Le film cherche à nous présenter la perception que le "blanc" se faisait de l'être "noir" (de manière peut-être caricaturale en plus) tout en ne sauvant jamais son personnage principal dans la manière de le traiter. Il n'y a que le discours surdéterminant, métafilmique qui dénonce cette vision, en pointant le spectateur, et de l'histoire lors des mises en spectacle de la Vénus, ET du film - c'est-à-dire nous-, dans un geste agressif et moralisateur qui nous condamne à assister, impuissant, à l'horreur des images. En gros, regardez l'horreur que souligne mon film, qui lui-même est horrible tant il ne sauve pas son personnage, et sentez-vous coupable d'y assister parce que vous ne faites rien. C'est ce que j'appelle la pornographie moraliste et qui me semble pire que tout. Mais j'ai conscience de ne peut-être pas être très clair. Désolé.

  • Poudagouti

    @Armarcord: je pense que la vraie question que l'on doit se poser est de savoir si le film de Kéchiche (qui est bien évidemment une fiction basée sur des faits historiques) se rapproche de la réalité vécue par Saartjie Baartman? La vie de cette femme a été celle d'une femme objet, un sex-toy pourrait-on dire, pour ne pas dire celle d'une esclave... Par conséquent, elle n'avait pas son mot à dire. C'est cet aspect femme objet que le réalisateur a voulu mettre en "valeur". En revanche, j'avoue que montrer les sentiments de Saartjie, sa détresse, ses interrogations, ainsi que celles des européens (autres que scientifiques) sur le sort réservé à cette femme n'auraient pas été inutile! Cela aurait apporté une couche à la compréhension de ces évènements tragiques.... Cependant, je me répète en le disant, le Cinéma français dès lors qu'il traite de la "question noire" met constamment le spectateur mal à l'aise. Pourquoi faut-il chercher à adoucir une réalité qui n'en était pas, entres autre l'esclavage?

    Ps: j'apprécie tout de même que vous cherchez à justifier votre point de vue contrairement à d'autres qui "crachent leur haine" sur ce film sans arguments aucun.

  • Armarcord

    Oui Poudagouti, mais j'attends volontiers quelques arguments pour me prouver que j'ai tort. L'opinion que je lance n'est pas des plus faciles, d'autant que j'étais plutôt intéressé par le cinéma de Kéchiche. Je pourrais certes m'interroger sur la réaction que suscite chez moi ce film, d'autant que je n'ai pas l'habitude d'exécuter un film à ce point. Mais quand dès le début, je sens l'imposture naître et qu'elle se vérifie à mesure que le film déroule sa suffisance, son paternalisme grossier, je n'ai pas envie de rentrer dans sa facilité. L'esquive comme La graine respectait au moins ses personnages, en faisaient des êtres habités. La Vénus est présentée par son "dompteur" ET par son réalisateur comme un animal (voir le jeu de l'actrice, vidé, déshumanisé, bovin); serait-ce que Kéchiche, à ce point habile, nous la présente, telle que les gens l'envisageait à l'époque? Dans ce cas, le réalisateur, a-t-il le droit de s'absenter de son oeuvre, de jouer le "mine de rien"? Je ne le pense pas.

  • Michael Lab

    yourslug, tu pourrais te contenter de t'excuser pour être aussi bête, ca sera déjà pas mal...

  • AZ90

    Je mise une pièce sur ce film pour les Césars: Meilleur film, meilleur actrice, et bien sûr, meilleur réalisateur.....

  • yourslug

    ils attendent quoi ? que l'ont s'excusent d’être blanc ? vivement la guerre...

  • Poudagouti

    @Armarcord: tout ce que vous dites reste votre point de vue, autrement dit il n'engage que vous...

  • Armarcord

    Le voyeurisme et sa perversion ont été si intelligemment traités au cinéma (Hitchcock, Antonioni, Cronenberg...) qu'on reste pantois face à l'inculture et le manque de discernement de Kéchiche. L'éthique au cinéma impose qu'on ne prenne pas le spectateur pour un enfant. Kéchiche accuse le spectateur d'une perversion qui structure son film. Ici, contrairement à L'esquive aucun talent de mise en scène: plans rapprochés, resserrés, étouffants (il faut bien en mettre des couches) qui condamne le spectateur a une totale absence de distanciation ( tu es coupable, un point c'est tout). Ca fait mal de le dire, d'être à son image, caricatural donc, mais film sarkosiste. Tout sauf du cinéma.

  • Armarcord

    Film navrant. On est prévenus dès le début par le "dompteur": si vous n'êtes pas prêt à voir le spectacle, quittez la salle. Film putassier, qui accuse le spectateur d'assister à un spectacle qu'il n'a pas interpelé: "Tu es un pervers puisque tu acceptes de voir ce que la perversion de mon film dégrade". Tu es un voyeur malsain puisque tu restes alors que je t'ai pointé du doigt l'indélicatesse de mon traitement. De la pornographie qui se hisse au rang du bel art. Honteux.

  • Kao-boy

    Je corrige: "L'histoire de cette Vénus Noire est une partie certes minime à l'échelle de l'Histoire de France mais un parfait exemple de la cruauté en Europe vis-à-vis des Noirs au temps des colonies."

  • Kao-boy

    Oui Poudagouti. Ce film est une partie certes minime à l'échelle de l'Histoire de France mais un parfait exemple de la cruauté en Europe vis-à-vis des Noirs au temps des colonies. En revanche les mentalités ont tout de même un peu évolués depuis. Même s'il y a encore beaucoup de cas de discrimination et de propos racistes. Mais il y a encore des progrès à faire. Et pas seulement de la part les français blancs de peau. Faisons face à tous les racismes. Et le film la Vénus Noire? Pas encore vu. Mais son côté "coup de poing" (tant pis pour ceux qui supportent pas) qui monte le cruel destin de cette malheureuse femme me plaît bien. Reste les éventuelles longueurs du film.

  • Poudagouti

    Enfin, je ne crois pas que vous me connaissez suffisamment pour pouvoir affirmer que je ne fais rien! Car je suis toujours bien disposé à faire un cours d'histoire sur cette période "fascinante de l'histoire de France", car que vous le vouliez ou non elle fait partie de son histoire. Vous dites que les mentalités ont évolué, j'en suis fort aise!!! Quelle belle rigolade! Sachez une chose que ce n'est point parce que vous dites une chose avec la plus grande des convictions que l'on doit nécessairement vous croire! Ça reste votre point de vue. La réalité est tout autre. Y'a qu'à voir pour s'en convaincre les réactions des français concernant la crise sociale aux Antilles( "donnez leur leur indépendance, "etc..), lors du fiasco de la Coupe Du monde ("ces nègres n'ont qu'à retourner en Afrique"), et les récents propos de M.Guerlain ("J'ai travaillé comme un nègre..."). Vous voyez que des gentillesses, pas de quoi en faire tout un fromage!

    Et quant à votre Postscriptum, c'est tant mieux pour vous! Quant à moi, je fais ce qu'il me plait ne vous en déplaise!

  • Poudagouti

    @smdbcbv: En premier lieu, précisez à qui vous vous adresser par simple politesse...(ce sont les usages d'une conversation) En second lieu, les programmes de Bac pro dont vous faites allusion restent à mon avis abordés de façon très superficielle!!!Vous n'avez qu'à poser des questions à M. Tout Le Monde sur la question de l'esclavage en demandant des précisions, vous serez fort étonné.

  • smdbcbv

    Avant de dire que "rien n'est fait sur le plan éducatif dans l'hexagone", renseignez vous, par exemple sur les récents programmes d'histoire de bac pro. Mais il est vrai que c'est tellement plus facile de dire que personne de fait jamais rien (sauf peut-être vous ?) et que les mentalités n'ont pas évolué depuis... 100 ans ? 200 ans ? 500 ans ? 1000 ans ? 10 000 ans ?

    PS : je trouve que "la vénus noire" est un excellent film. Je n'ai pas besoin d'en vouloir à la terre entière pour l'exprimer.

  • -Angelus-

    t'es juste pitoyable :sweat: ouvre toi au monde car ce film c'est ton miroir, mon miroir, le notre, celui de tout le monde

  • Padid

    CE FILM EST VRAIMENT POURRI!!! extemmement long, très dégueux, vicieux, sadique, inhumain. Comment montre des choses non montrables...
    Jamaisvu un fil aussi nul de toutema vie. Lefilm es pourri du ébut jusqu'à la fin...

  • foufourche

    Accepter la lucidité, regarder avec courage posent encore beaucoup de pbs apparemment. "Nous voulons bien savoir, mais épargnez-nous les détails svp" "nous voulons garder une conscience propre" ou comment s'acheter une conscience apaisée à moindre coût.
    Il est normal qu'Abdellatif Khechiche pousse une réflexion jusqu'au malaise, cette femme ayant été EXHIBEE toute sa vie. Vous nez voyez pas le lien de cause à effet ? moi si. le chemin est long, mais on y arrivera, à éveiller ses satanés consciences.

    Courage, citoyens, regardez votre histoire en face.

  • Poudagouti

    Bon film, cru certes, mais il est nécessaire de passer par ce chemin! Ce film a été réalisé pour choquer les consciences (un genre d'électrochoc!) pas pour les apaiser!!! Comment réagiriez vous lorsqu'un réalisateur prendra le risque de réalise un film traitant de la traite négrière (commerce triangulaire), montrant les conditions d'achat, de vie dans les cales des navires, de vente, etc?

    Mes respects! (Messages précédents postés à l’attention de smdbcbv)

    Ps: il reste des films beaucoup plus drôles et moins culpabilisateurs à regarder...

  • Poudagouti

    Et pour votre gouverne, vous n'avez absolument rien à m'apprendre concernant les différentes dénominations de ces régions ultramarines. En effet, ce ne sont pas les appellations qui manquent: les DOM (Départements d'Outre Mer), les DROM, (Départements et Régions d'Outre Mer), les DFA, (Départements Français d'Amérique), les DUM (Départements Ultra marins)!!! Si j'ai choisi cette appellation, ou si vous préférez cet acronyme c'est que pour l'immense majorité des français, c'est le nom le plus connu jusqu'à aujourd'hui, (Peu savent que ce sont des DROM et plus des DOM! En même temps pour beaucoup d'entre eux ces régions sont toutes des îles... où il fait bon vivre et là où les problèmes n'existent pas, ben voyons!). C'est uniquement dans ce but. Ceci étant dit, c'est un détail bien insignifiant que vous avez choisi de relever, vu l'importance du sujet actuel!

    Donner des leçons à quelqu'un d'autre, mais pas à moi, pas dans ce domaine en tous cas!

  • Poudagouti

    Merci de m’interpeller sur ce point, AlloCiné n’est pas le lieu de la rédaction d’un mémoire mais vous me donnez l’occasion d’affiner ma pensée. Quand je dis que l'État français ne reconnaît pas son passé esclavagiste, j'entends par là qu'à l'exception de la Loi Taubira qui reconnaît effectivement l'esclavage comme crime contre l'humanité, rien concrètement ne vient rappeler ce "triste passé"! Avez vous déjà lu dans les manuels scolaires ce qu'était réellement la traite négrière, les conditions de vie pendant l'esclavage, après l'esclavage (période également dure pour les Noirs affranchis...)? Saviez vous que les Békés, racistes pour la grande partie, descendent directement de ces "colons"! Combien de français savent que le 10 mai est la "journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition" depuis 2006? Quelle personnalité politique vient y assister? Sur le plan législatif la France a reconnu l'esclavage comme crime contre l'humanité sur proposition de Mme TAUBIRA (et non de la propre initiative du gouvernement ou d'un député "blanc"!), mais sur le plan éducatif et même culturel, rien n'est fait dans l'hexagone. Ce qui n'est pas le cas de la Shoah. Donc, je m'entends bien en disant cela.

  • Zelda-okami

    Je comprends pas. Pourquoi vouloir faire tant de violence au public ?! Je veux dire 02:44 ! L'écœurement va crescendo. A interdire au moins de 16 ans d'après moi, non pas 12. Un silence de mort à la fin de la séance, plusieurs spectateurs perdus en route. J'ai beaucoup aimé la graine et le mulet, ainsi que l'initiative de faire ce film. Seulement, le vieux alcool en abondance, le viol, le racisme, attendez vous à sérieusement les ressentir. >.<. Alors oui, si Abdellatif Kechiche voulait nous faire culpabiliser, réfléchir, et vomir de la torture infligée à Saartjie Baartman, c'est réussi. Mais à quel prix. "Il aurait pu s'arrêter avant" dit quelqu'un de le public. Oui il aurait du. Parce que là, qui fait du voyeurisme en voulant le dénoncer ?
    2.5étoiles, car beaucoup d'espoir déçu. Je ne pense pas qu'on fasse vraiment honneur à la vénus noire avec ce film. mais merci pour la réfléxion et l'idée.

  • annereporter94

    Quitter la salle... mais c'est ce qu'aurait voulu faire la jeune femme montrée dans ce film, mais, elle, elle ne le pouvait pas... Oui, ce film est dur et alors? Si cela ne vous plait pas, il vous reste Isabelle Mergault et Franck Dubosc!

  • foufourche

    Vraiment bizarres les commentaires sur ce film. Ne se sentent coupables que ceux qui le veulent bien. je m'efforce de mettre chaque jours mes actions en accord avec moi-même, de ne juger les gens que sur des critères les plus objectifs possibles. Alors oui, le film est long, très long, presque complaisant dans la violence, mais c’est ce qui s’est passé, et je suppose que cette femme a ressenti puissamment et longuement l'humiliation, et que nous pouvons bien ressentir un peu de son destin tragique.
    L'actrice principale incarne le rôle avec une très grande force, le réalisateur filme au plus près de la souffrance. Rien à dire, ce film est nécessaire.

  • Dash_Rendar

    Non mais les ignares qui croient que les canons de beauté ont toujours été les anorexiques et les sacs d'os retouchés par Photoshop d'aujourd'hui, me font rire. Allez voir des peintures d'Ingres, l'Odalisque de Boucher, renseignez vous sur la Préhistoire, l'Antiquité, la Renaissance pour comprendre à quel point les formes généreuses étaient le critère de Beauté chez les femmes. (mais genre les femmes "blanches" fortes ça n'existe pas et ça n'a jamais existé :sarcastic: )

  • smdbcbv

    Il n'y a aucune logique dans vos propos dans la mesure où vous remerciez la loi Taubira (par laquelle l'Etat français reconnaît la traite et l'esclavage comme des crimes contre l'humanité) et qu'en même temps, vous dites cet Etat ne reconnaît pas son passé esclavagiste. :??: :??: :??:

    Par ailleurs, on n'emploie plus l'acronyme Dom mais plutôt Drom.

  • critikon

    Quelle déception. le sujet ne mérite pas un film de 2h44. Des longueurs pour ne rien dire, on s'ennuie, les 20 premières minutes suffisent largement. Ce film n'apporte rien de nouveau.

  • Poudagouti

    @Dash_Rendar: "Affligeant et consternant "blanc" que vous êtes"! A qui parlez vous?

  • -Angelus-

    en faisant pleurer, en mettant des scènes d'actions etc

    alala ce public, adepte de drame larmoyant façon la rafle

    :sleep:

  • Dash_Rendar

    Votre message prouve que plus d'un siècle après, la bêtise crasse demeure plus vivace que jamais...Affligeant et consternant "blanc" que vous êtes!

  • Poudagouti

    @Carodelyon:"dommage il aurait pu traiter le sujet autrement et de manière intéressante". Ah oui, et comment aurait-il pu traiter ce sujet autrement? Dites nous comment, je serai curieux de savoir comment, mais vraiment? De grâce, abreuvez nous de votre savoir cinématographique!

  • Poudagouti

    @Kellymanu: les "il parait que..." n'ont jamais constitué et ne constitueront jamais une source fiable! Par conséquent, à l'avenir basez vous sur des faits et sur des données vérifiables par tous, surtout quant il s'agit de sujets aussi graves que l'esclavage! Car en affirmant haut et fort de tels propos, vous manifestez une totale méconnaissance de l'histoire esclavagiste dont vous parlez! Sinon, ce dont il s'agit ici est la responsabilité de l'état français en matière de crimes contre l'humanité, c'est un fait, un point c'est tout. La non reconnaissance de cet État à ne pas reconnaître son difficile passé esclavagiste et colonial a un impact direct dans le malaise de "ses enfants issus de l'esclavage", c'est à dire des Domiens, descendants directs des esclaves et même des africains. En quoi le fait que des Arabes ou que des Noirs aient vendu d'autres noirs a pu avoir un impact sur les français? L'Australie a reconnu son crime contre les "Aborigènes", les Usa ont reconnu les discriminations envers les Noirs américains. La France ne veut pas entendre parler de reconnaissance, pas de livres scolaires parlant de cette "glorieuse période qu'est l'esclavage"!!! Et oui, il y a des ghettos en France, des zones de non droits plus exactement. Ce film a choqué les spectateurs, et c'est tant mieux! La vérité doit un jour être dévoilée...Merci au réalisateur et merci à la Loi TAUBIRA!

  • arianne.flandin

    OUI !!! UN CHEF d'OEUVRE.
    Ce film est difficile certes mais il allie des qualités esthétiques scénaristiques et de jeu d'acteurs incontestable. Rares sont les films aussi cohérents et aussi forts.
    Il ne peut forcément pas laisser indifférent..
    J'en suis ressortie totalement bouleversée.

  • aurelesmart

    Tout à fait, l'apreté de ce film n'est pas gratuite mais totalement justifiée par son sujet, sa vérité historique. Kechiche interroge la place du spectateur, de celui qui regarde le spectacle - le film aussi bien que la vénus noire... Un grand film. Une leçon de cinéma et de mise en scène...

  • mediterraneo

    le film n'est pas insoutenable. il ne faut pas exagérer. j'ai trouvé qu'il y a tout le temps une respiration, même quand on descend aux enfers avec cette femme, de plus en plus bas. et surtout on s'interroge sur soi même. le film demande au spectateur d'être actif, justement il ne le prend pas en otage. c'est ça qui est bien, je trouve.

  • -Angelus-

    :lol: prise d'otage

    faut arrêter
    ça vire dans l'insoutenable seulement vers les 45 dernières minutes
    c'est assez malsain au début, puis on s'y fait, pendant 2h ça reste largement supportable

    on est pas chez Sade non plus :sleep:

  • carodelyon

    J'aime le cinéma et ne suis pas de nature à être choquée facilement.Mais nous avons du quitter la salle (nous n'étions pas les seuls d'ailleurs) cet acharnement à nous faire culpabiliser frise une certaine haine malsaine un réglement de compte ...on ne recoit rien le réalisateur frappe. .les scenes en deviennent "gerbantes" vraiment et c'est de pire en pire..Il nous soumet à un voyeurisme, c'est une prise d'otage...dommage il auarit pu traiter le sujet autrement et de manière interressante..très déçue !

  • ener1

    elle n a rien d' une venus elle est pas belle faut encore culpabiliser nous les mechants blancs !!??????????

  • Dash_Rendar

    Le sujet du film c'est la "Venus Hottentote" et le traitement indigne qu'elle a subi de la part de gens qui aiment à se dire "civilisés" mais font preuve de cruauté et d'une grande inhumanité. ça n'est pas une anthologie exhaustive de l'esclavage du Big Bang jusqu'à nos jours. Merci de votre compréhension.

  • kellymanu

    Poudagouti : oui y a d'autre point de vue , il parait que les noirs et arabe etaient aussi des exclavagistes ! mais ce que je veux dire c'esttoujours le meme point de vue culpabilisateur ! quand tes histoie de guetto et autres , tu delire complement là , ça n'a rien avoir !

  • -Angelus-

    Abdellatif Kechiche, non content d'avoir fait, avec "L'esquive" et "La graine et le mulet", deux des meilleurs films français de la dernière décennie, nous propose aujourd'hui quelque chose de transgressif, et disons-le tout de suite, quasiment révolutionnaire dans le paysage français.

    Comme à son habitude dans ses films, il brasse des sujets forts, qui se dévoilent petit à petit au bout d'un certain temps, implicitement ou explicitement, et rejoins même notre réalité contemporaine. D'un seul trait, Kechiche fixe un lien entre notre société et celle passée, toujours bel et bien proche, d'un pessimisme réaliste, qui se positionne tout bonnement là où il le faut dans sa filmographie.

    Passons à la controverse, je parlais de révolution. Dés le début, on est mal à l'aise. Ce que je disais pour un film intellectuel interdit aux -12 ans est vrai à 100%, le film est ABSOLUMENT à déconseiller aux -16 ans (si ce n'est plus, mais ça devrait aller, du moment qu'on va pas avec des parents prudes).

    Car pour le coup, une critique évoquait le cinéma de Pasolini, et arrive un moment où on s'en approche pas mal, hélas je ne spoilerai pas. "Elephant man" dans les "120 journées de sodome", quand même pas non, mais "Venus noire", est, et je le maintiens, une oeuvre forte, éprouvante, qui mettra au bout d'un long moment, TOUT LE PUBLIC mal à l'aise.

    Un film dont va résulter de nombreux débat sur le spectacle, l'art, et tellement d'autres choses. Le cinéma de Kechiche c'est ça aussi. Sans compter un visuel maintenant plein de moyens, certains plans font penser à des natures mortes ou autres tableaux très jolis.

    Kechiche ne s'impose plus comme le maître du cinéma français, non, il s'impose maintenant comme LE plus grand cinéaste français d'aujourd'hui, osant, transgressant, et révolutionnant le paysage cinématographique français.
    Je le dis, honnêtement, jamais j'ai vu pareil film fait par un Francais, et en plus francophone (le film joue sur plusieurs langages par contre).

    NEANMOINS, si c'est un film à valeur universelle, les 2h40 de film se font parfois sentir, non pas que ce soit long à démarrer, ni même à intéresser, mais ça reste assez basique pendant un long moment, y'a bien 20 à 30min qui auraient du être couper (ne serait-ce que de nombreuses scènes savantes d'un ennui sans nom, mais on va excuser ça en se disant que c'est la pause avant le virement à 180 degrés vers le disgracieux).

    VENUS NOIRE, un film à voir, un film essentiel (restez pendant le générique !), une claque, une révolution, et pourtant... pas un chef d'oeuvre du tout, je positionnerai le film largement en dessous de la graine et le mulet et l'esquive, mais ça reste un très grand film.

  • Marianou33

    Ce film joue sur la souffrance de l'être humain "différent" qui est montré comme une bête de foire...ouaih, comme éléphantman, quoi !?

  • Albi35

    Pour choisir dans quel ville aura lieu l'avant première d'Harry Potter 7, votez ici:
    http://www.harrypotter.fr/?sui...

    NB: Il ne vous reste qu'une semaine!!!!! ;)

  • Yametekure

    j'y crois pas...
    Les seuls avis positifs sont postés par les figurants du film...
    Génial...
    "On me voit de dos dix secondes dans le film, alors il faut aller le voir, il est magnifique !"
    J'espère qu'il fera un four...
    Ca leur apprendra à baser leur promo sur l'exhib d'une femme...

  • Yametekure

    j'y crois pas...
    Les seuls avis positifs sont postés par les figurants du film...
    Génial...
    "On me voit de dos dix secondes dans le film, alors il faut aller le voir, il est magnifique !"
    J'espère qu'il fera un four...
    Ca leur apprendra à baser leur promo sur l'exhib d'une femme...

  • jessejacob1

    Kellymanu: Tu veux que les films disent quoi, que les blanc avaient raison de mettre en esclavages les noires, de les mépriser, de penser qu'ils étaient des singes, qu'ils n'étaient pas humains, de les avoir enfermés dans des ghettos où ils deviennent violents. Quand t'est aller voir la Rafle, t'a dis ca aussi, "encore un film culpabibilisateur qui montr encore combien les nazis ont était odieux et monstrueux avec les juifs" oui, les nazis ont torturés les juifs, si il n'y avait pas eu le nazisme, les juifs auraient étaient beaucoup plus maintenant.

  • mokette

    c'est le même sujet que "Man to Man" sorti en 2005 !
    qu'est-ce qu'il va apporter de plus, que de ce beau film, qui n'a pas super bien marché au box-office français ( 500 000 entrées ) ?

  • Poudagouti

    @Kellymanu:" tjrs le même point de vue!", Ah bon parce que tu en connais un autre? Ah, oui effectivement, dans un univers parallèle au notre, des Noirs ont réduit en esclavage des Blancs, les ont maltraités, les ont dépecés, les ont convertis au christianisme, les ont étudiés telles des bêtes sauvages...et continuent aujourd'hui à les mépriser, à les confiner dans des "ghettos" au point de leur refuser le droit à la plus simple expression!!! Ben, voyons!

  • The Dark Clown

    Si tu veux que ta ville accueille l'avant première de "Harry Potter et les Reliques de la Mort, Partie 1", inscris-toi sur ce site : http://www.harrypotter.fr/harr....

  • ylg

    Pourquoi allociné n'indique pas la durée du film (2h50)... pour ne pas faire peur aux spectateurs?

  • kellymanu

    encore un film culpabilisateur qui prend un malin plaisir a remuer le couteau dans la plaie et qui montre combien les méchants blancs ont été odieurx et monstreux avec les noirs....tjrs le meme point de vue !

  • -Angelus-

    dit toi que les homosexuels c'est la même chose dans le moyen orient :sweat:

  • Astronot

    C'est outrant de voir comment les noirs étaient traités à l'époque, c'est révoltant même, c'est dur et atroce.

  • -Angelus-

    :ouch: :sweat:

  • Poudagouti

    @Quagmire92: Quand The shield dit:"heureusement que le racisme n'a plus cours aujourd'hui"hui..."c'est évidemment ironique! Gageons que ce film retracera la réalité quitte à choquer la France bien pensante plutôt que d'édulcorer la réalité. Sinon mieux vaut ne pas faire de films du tout tant la question "noire" reste d'actualité!

  • Jojo7611

    Ca sent la grosse daube... un film inutile !

  • Quagmire92

    The Shield XD? T'es un comique toi...

  • pspgen45

    A voir, c'est le genre de film qui sera soit une grausse daube, soit un chef d'oeuvre dans son genre ...
    @ The Shield: "heureusement que le racisme n'a plus cours aujourd'hui"hui..." A voir ...

  • The Shield

    J'espère que ce film montrera toute l'étendue du racisme qui sévissait en Europe à cette époque, heureusement que le racisme n'a plus cours aujourd'hui"hui...

  • sinemaze

    Entendu à la radio, le réalisateur prétendait que ce film est contemporain dans le sens où il renvoit à l'actualité récente de l'immigration, par exemple le renvoi des Roms... Une déclaration à ce point farfelue qu'elle ne donne pas franchement envie de voir son film.

  • fradine

    fière d'avoir participé à ce film en aout 2009 j'attend sa sortie avec impatience. Abdellatif Kechiche fera un succès de plus au septiéme art j'en suis convaincu.

  • abc613792

    J'ai vraiment hate qu'il soit en salle... un avant gout très prometteur.

  • dgfip

    le cinéma de khechiche est toujours subtil, plein de moment de grâce et d'intelligence. Sur un thème fort que celui de la vénus hottentote, je suis sûr qu'il aura fait miracle à nouveau.

  • enliltheman

    ENFIN !

  • jocelya

    tellement heureuse d'avoir tourné dans ce film qui sera j'en suis certaine un chef d'oeuvre de plus d'Abdellatif Kechiche

  • christian prat

    enfin sa sortie est proche ! attention chef-d'œuvre... Abdellatif Kechiche revient parmi nous pour notre plus grand plaisir... séquence émotion pour ne pas oublier nos erreurs passées (1813) et pour ne pas les rééditer dans le futur...et à jamais...à ne rater sous aucun prétexte !!!mon plus beau souvenir d'acteur.bonne journée à tous.

  • ledoux2222

    fin octobre !

  • thomas m.

    j ai travaillé sur ce film et c'etait super..... il faut aller le voir

  • matilly

    Toujours pas de date de sortie ?

Voir les commentaires