Mon AlloCiné
Vice Versa
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,4
14924 notes dont 1109 critiques
29% (327 critiques)
41% (452 critiques)
17% (194 critiques)
8% (92 critiques)
3% (29 critiques)
1% (15 critiques)

1109 critiques spectateurs

Empereur Palpoutine

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 194 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/09/2016

Dernier né des studios pixar / Disney, Vice versa possède un scénario philosophique et métaphysique des plus orignaux. Celui ci est plein de rebondissements, et de gag loufoques, plus ou moins réussis. Il explore le domaine de l'humeur, et plus particulièrement, le passage de l'enfance à l'adolescence. Certains aspects ne sont pas sans rappeler un certain Inception, notamment le domaine du rêve et des états d'humeur. Les personnages sont attachants, à commencer par la petite gamine Riley. J'ai un faible pour le personnage "Colère",qui reste malgré lui le plus comique. Coté casting, la version Américaine est composée de sombres inconnus. Là ou la VF est dotée d'un casting trois étoiles qui n'a rien a envier a nos amis les yankees, incluant la jolie Charlotte LeBon, et la sublime Mélanie Laurent. Vice versa est animé par un moteur 3D des plus déconcertant, pourtant d'une fluidité digne des plus grands Disney. Le monde unique de Vice versa et peint de couleurs chaudes, et plein de bonnes idées graphiques très créatives. Enfin, Vice versa fait parti de ce genre de "feel good movie", qui nous fait éclater de rire et verser quelques larmes. C'est un très bon moment de cinéma "positif" qui nous fait oublier la morosité ambiante des médias, digne d'American Horror Story. Vice versa est une grande réussite de Pixar, digne des meilleurs chefs d’œuvre de Disney, dont on attend un deuxième volet avec impatience.

Derek Pappalardo

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 463 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/07/2015

Voici un bon moment de déconnexion et de rigolade. Pas évident pour les gosses d'intercepter tous les messages (conscient, subconscient etc...) mais si j'en crois mon beau-fils, l'idée globale est bien passée. En tout cas le public adulte a de quoi se poiler, avec tous ces dialogues croustillants. Un léger bémol pour moi, le choix de "Dégout" parmi les sentiments, car une fois la scène du broccoli passée, le personnage n'aura plus l'occasion de tenir son rôle et passera nettement au second plan. Était-ce pour amuser la galerie au début ? Bref ça ne remet évidemment rien en cause parce que "Vice-Versa" envoie du lourd, de part son rythme élevé, sa finesse et ses textes. Et comment oublier "l'ami des dents" !

lhomme-grenouille

Suivre son activité 713 abonnés Lire ses 2 861 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/06/2015

C’est peu dire si, ces derniers temps, ma foi en Pixar s’était considérablement amenuisée. Depuis des « Cars 2 », « Monstres & Cie 2 », et autre « Rebelle », je dois bien avouer que la sortie d’une de leur production me laissait désormais plus que dans l’indifférence la plus totale. Et, pour être honnête, quand j’ai vu le début de ce « Vice-Versa », j’étais persuadé qu’à nouveau, j’allais encore revivre la même chose. Oui, dès le premier quart d’heure, je pestais déjà contre cette « Waltdisneyrisation » qui m’insupporte chez eux. Parce que oui – encore oui – avouons-le quand même pour commencer : c’est d’un nian-nian. Mais c’est vraiment très très nian-nian. C’est rose, c’est dégoulinant musicalement, et ça te vend du bonheur standard trop chouette… Bref, c’était plus que mal parti… Seulement voilà, malgré ça, je dois bien le reconnaitre, j’ai vite pardonné (autant que j’ai pu) ce choix formel qui m’horripile pour ce « Vice-versa » tant celui-ci est parvenu à renouer avec l’esprit des vieux Pixar… C’est quoi l’esprit des vieux Pixar ? Eh bah pour moi c’est justement cette capacité à s’émanciper des mondes féériques habituels. C’est aussi être capable de créer un monde imaginaire fort riche à partir de notre quotidien. Et c’est aussi et surtout laisser libre cours à SON imagination plutôt qu’aux standards préétablis. Ce film, c’est Pete Docter qui le dirige, et ça se sent clairement. C’est d’une malice, d’une inventivité… On retrouve cette capacité, déjà présente dans « Monstres et Cie », à créer à partir d’un élément du quotidien un univers de rêverie et d’enfants sans limite. Ce mec est un créatif avant d’être un technicien et – LUI – il ne l’a pas totalement oublié (kof Lasseter kof Staunton kof). Et non seulement c’est inventif, mais en plus c’est remarquablement bien écrit, et surtout, ça a vraiment un souffle spontané face auquel – je trouve – il est difficile d’être insensible. Même quand c’est parfois cliché et bon-enfant, j’ai ri. Même quand c’est dégoulinant et trémolo, j’ai versé ma larme (j’étais dégouté de chouiner pour un film que je trouve aussi nian-nian, mais bon que voulez-vous, quand le gars d'en-face sait si prendre…) Au fond, même si les choix esthétiques de ce film me révulsent, je dois bien lui reconnaitre qu’il a une narration sans pareille. Et c’est finalement cela que j’ai envie de retenir de ce film. Il ne ressemble à aucun autre, il a une identité qui lui est propre. Il est malin, novateur, il est unique. Eh bah quand c’est unique et qu'en plus de ça c’est bien fait, eh bah moi – ce n’est pas compliqué – je ne sais pas résister : j’aime…

http://lhommegrenouille.over-blog.com

benoitG80

Suivre son activité 940 abonnés Lire ses 1 104 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/07/2015

"Vice Versa" est une plongée inimaginable et sans fond dans le cerveau d'une "petite fille" de 11 ans, période de recherche identitaire compliquée en perspective ! Arriver à tenir ce pari incroyable avec autant de facilité et de réussite tient du génie ! Tout est brillant, drôle, triste et en même temps tellement superbement imagé que l'on entre dans cet univers cérébral avec un grand plaisir, une réelle curiosité tant on va de surprise en surprise, de rebondissement en rebondissement... Les adultes ou adolescents seront les premiers à tout saisir et encore, mais curieusement ce qui est à souligner, c'est que même les jeunes enfants en auront aussi une représentation à leur niveau car rien qu'à les écouter pendant et après le film, leurs petites remarques font complètement écho à cette démonstration ambitieuse et néanmoins mise à leur portée. Mais ce qui reste appréciable, c'est tout ce qu'on pourra dire ensuite quand la mauvaise humeur ou la colère pointeront leur nez chez nos petits bouts de chou ! Car oui, même si tout est schématisé et imagé avec beaucoup de poésie, on nage dans les neurosciences en plein, l'étude du cerveau étant menée avec les termes adéquats comme la différence entre la mémoire à court terme celle a long terme, et le processus en place entre les deux. Pour décrire tout cela, Pete Docter regorge de procédés bluffants de justesse aux allures de joyeux bonbons aux couleurs acidulées un peu vintage sur les bords, telles ces îles de l'honnêteté ou de la bêtise, jusqu'à celle de la famille pleines de symboles uniques en soi ! Et on voyage parmi ces souvenirs qui eux mêmes sous la forme de boules lumineuses, nous emmènent dans les entrelacs de l'imaginaire ou tout autre domaine de nos méninges grâce à ces petits personnages tellement sympathiques, réels et si personnalisés avec des répliques aux petits oignons, qu'ils en deviennent émouvants et attachants dans leurs efforts à redresser la situation tant Riley broie du noir suite à ce déménagement à San Francisco, ville déshumanisée, où elle croit avoir tout perdu... Et là chapeau ! Tous les mécanismes s'enclenchent les uns après les autres, et en toute logique. On comprend alors le comportement de Riley, quand la catastrophe que vivent Colère, Peur, Dégoût et la pauvre Tristesse, prend de l'ampleur, et ce malgré l'entrain de Joie et son courage sans limite à reprendre le contrôle des commandes dans les situations qui virent carrément au tragique ! Le parallèle est alors très bien mis en place et on reste subjugué de tout percevoir avec autant de fraîcheur et de spontanéité, jusqu'à toute cette subtilité insoupçonnée et abordée entre Joie et Tristesse où chacune a une part à jouer, quitte à inverser les rôles alors que tout le contraire était attendu en apparence ! Franchement épatant, merveilleux et surtout passionnant de la part des studios Pixar ! Un voyage au centre du cerveau, pays du ressenti, de l'émotion, des rêves et des souvenirs comme jamais on n'aurait espéré à ce niveau... Un petit régal très enrichissant à découvrir pour tous !

EricDebarnot

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 178 critiques

4,5Excellent
Publiée le 15/06/2015

Voilà, on est sauvés : Pixar est de retour ! Après plusieurs années d'errements qui m'avaient laissé craindre que le génie de ce Studio à nul autre pareil s'était dilué dans la fadeur consensuelle de la multinationale Disney. "Vive Versa" est un puissant démenti, qui atteint (et dépasse même peut être) les sommets de "Wall-E" et de "Toy Story 3". Avec cette fois la puissance émotionnelle de la fameuse intro de "Là Haut" démultipliée pendant les derniers 3/4 d'heures dévastateurs du film. Pixar est de retour, avec l'un de ces concepts simples, évidents même, mais formidablement riches dont ils ont toujours eu le secret, et qu'ils exploitent brillamment pour à la fois créer une fiction novatrice (combien d'images jamais vues ici, de nouveau ?), et surtout nous permettre de nous "analyser" nous-même et peut être ensuite d'affronter mieux la vie : "Vice Versa" est un film qui plonge son spectateur dans l'introspection, ce qui n'est pas si courant. Non en abusant des clichés et de cette fameuse morale américaine chère à Disney (travail, famille, patrie... ou peu s'en faut...), mais à travers un regard lucide sur ce qui nous a "fait" et ce que nous avons perdu en chemin. Dans "Vice Versa", l'optimisme s'avère moins fécond que la tristesse, et la mélancolie est érigée en véritable Art. D'où les larmes abondantes que provoque le film, plusieurs heures même après son visionnage, sans même avoir recourt aux ressorts habituels du mélodrame. On pourra ajouter qu'on rit beaucoup aussi, que l'animation a cette perfection qui caractérise la "maison", que nombre de scènes sont d'une beauté terrible (l'effondrement des "îles", ou l'abysse aux souvenirs perdus), ou même qu'il y a, certes, une dizaine de minutes inutiles au centre du film. Mais tout cela n'importe guère par rapport à ce que Pete Docter et la petite bande à Lasseter ont fait une fois de plus naître en nous : quelque chose comme "une foi d'enfant en la fin de l'enfance", pour citer ce bon vieux Hammill... Oui, Pixar est de retour, et attention, c'est un séisme !

puce6386

Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 1 074 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/08/2015

Un film d’animation qui nous propose un très joli voyage au cœur des émotions, rêves et souvenirs. Une réalisation travaillée et terriblement imaginative qui parvient avec brio à personnifier ces différentes notions abstraites, au gré d’une histoire drôle et touchante et d’un superbe visuel. Une énième réussite des studios Pixar qui fera le bonheur de petits et grands !

issanissa1

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 131 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 24/06/2015

oui, l' idée est excellente, ces petits personnages vivant dans nos cerveaux, joie, peur, tristesse, colère etc...ainsi que les repères de base comme la famille, l' honnêteté...,le subconscient, les éliminateurs de mémoire, Ouf! mais les dessins n' évoluent pas franchement et surtout, pourquoi tant de tristesse pendant presque tout le film qui aurait pu, vu la BA, être plus joyeux? Spoiler: pourquoi cette fugue de la gamine? oui, le film est triste et presque déprimant, voilà, c'est dit, c' est fait, si nous passions au prochain Pixar?

Mick1048

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 63 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/06/2015

Ce film est LE MEILLEUR Pixar de tous les temps ! Tout m'a plus dans ce film : parlons d'abord des images... Mon Dieu ! Elles sont magnifiques ! L'animation est plus que splendide, ce qui fait tout dans le film. La meilleure animation est les cheveux de Tristesse. On dirait qu'elle a des milliards et des milliards de cheveux tellement ils sont magnifiquement bien fais. L'humour est bien présent et il est frais ! Aussi, j'ai vu que beaucoup critiquaient le doublage français, et bien il est parfait pourtant ! En somme, ce film est un régal, tant pour les enfants que pour les adultes, tant pour ses images, son humour déjanté, sa recherche, son scénario, ses personnages... Je vous le recommande mille fois : c'est l'un de mes plus gros coups de coeur de cette année 2015 !

DanielOceanAndCo

Suivre son activité 250 abonnés Lire ses 3 179 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/07/2015

Depuis "Toy Story 3", Pixar déçoit la critique et les spectateurs et si je reconnais sans peine que "Cars 2" de John Lasseter est le plus mauvais film du studio, j'avais vraiment beaucoup apprécié "Rebelle" et "Monstres Academy", il manquait juste un des cadres du studio pour faire de ces films des chefs d'œuvre pixarien. Aujourd'hui, "Vice Versa" voit le retour de Pete Docter ("Monstres et compagnie", "Là-haut") et ça se sent tout de suite : imaginaire bouillonnant, scénario complexe et beaucoup d'émotions sont au rendez-vous pour au final faire de ce film un des classiques instantanés du studio aux côtés de "WALL-E" ou "Ratatouille", le réalisateur traitant son thème à la perfection avec beaucoup d'humour et de sincérité. Visuellement éblouissant, passionnant de la première à la dernière minute, des personnages absolument hilarants et géniaux (je parle surtout des émotions personnifiées), et un final magnifique où le réalisateur nous livre une morale atypique dans le cinéma américain : le bonheur, ça passe par tout un tas d'émotions, y compris la tristesse. Bref, un film merveilleux!!

tony-76

Suivre son activité 445 abonnés Lire ses 1 118 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/06/2016

Ayant reçu l'Oscar du meilleur film d'animation cette année, Vice Versa est le 133e long-métrage d'animation des studios Disney et le 15e long-métrage de Pixar. Et on peut dire que Pixar frappe encore en amenant le public là où il n'aurait jamais imaginé se retrouver. Ce Vice Versa est un projet créatif, débordant de trouvailles fantastiques et la trame narrative est assez complexe pour les enfants. On traite des aventures que vivent les cinq émotions de Riley et ces derniers doivent évoluer tout en harmonie avec les rebondissements qui surviennent dans la réalité de l'enfant... C'est absolument stupéfiant de découvrir à quel point que tout est maîtrisé et réfléchi et analysé. Spoiler: Illustrer les différentes parties du cerveau et de brosser ces nombreux ouvriers qui y travaillent ; l'ami imaginaire perdu dans le labyrinthe des souvenirs ; le train de la pensée qui file à l'imagination vers la tour de contrôle ; les îles de la personnalité qui déterminent les éléments essentiels dans la vie de Riley. De même, pour l'adulte qui est aussi une idée intéressante ! Les voix vocales sont mignonnes - Charlotte Le Bon - est le meilleur exemple. L'univers du film est bien construit ! Malgré tout sa, beaucoup d'émotion règne au sein de Vice Versa, tout comme dans la tête de la petite fille. Il manquait cependant, un peu d'humour afin qu'il soit unique... Vice Versa met en avant plus l'émotion que le rire. Et, quelques passages longuets vers la fin du long-métrage. Enfin bref, Vice Versa est une oeuvre Disney qu'il faut découvrir au plus vite ! Encore une réussite incroyable au plan créatif ! Il faut voir les choses du bon côté...

Alain D.

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 018 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/12/2015

Une très bonne comédie réalisée par Pete Docter. La mise en scène nous délivre des animations d’une grande qualité sur fond de jolis décors épurés. Les dialogues sont pertinents et le scénario fantastique est riche en émotions, emplit de douceur et d’ingéniosité. Le pitch : Riley, une petite fille de 11 ans a de supers parents, de supers amis et une super maison. La famille déménage pour la Californie, destination San Francisco …

Anthony R.

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 12 critiques

2,5Moyen
Publiée le 19/06/2015

Ce film m'a laissé sur ma faim comme aucun autre Pixar avant lui. Le pitch de départ est pourtant génial, la modélisation des émotions très bien trouvée et certaines séquences (comme la fabrication des rêves) drôles et réussies. Pourtant, ça ne prend pas. Les bonnes idées sont légions, mais pas assez creusées, et la narration est bancale. Par ailleurs, le film tout entier est noyé sous les bons sentiments, sans véritables enjeux. L'ennui n'est même pas très loin par moments. On n'y retrouve pas la maîtrise habituelle des studios Pixar, et ma déception a été d'autant plus grande que les médias vendaient ce film comme un des meilleurs Pixar voire LE meilleur alors que franchement... Non. Pas un mauvais film, mais un Pixar en dessous de la moyenne, qui m'a laissé un goût d'inachevé.

Photox

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 5 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 16/08/2015

Bof et trois fois bof !... Tout ce battage médiatique pour ce résultat ? Je n'en reviens toujours pas... Une fois l'idée originale posée (excellente au demeurant), on s'ennuie très vite au cours de ce film d'animation bourré de (trop) bons sentiments. Où est passée la subversivité maîtrisée des studios Pixar des débuts ? Bref, une grosse déception et le sentiment de m'être bien fait rouler dans la farine par une critique institutionnelle manquant singulièrement de recul sur ce coup-là !

L'Otaku Sensei

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 175 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/06/2015

Vice Versa est sans aucun doute l'un des meilleurs Pixar et l'un voir même LE film d'animation le plus ambitieux de toute l'histoire de l'animation !!! Et pourtant (petit rappel) ce n'était pas gagné d'avance avec le contexte de la "gueguerre" entre les fans de Pixar qui durait depuis 2011, et ça peut se comprendre: après un Cars 2 qui a bien divisé les fans, la grosse déception qu'a été Rebelle et le premier spin off du studio, Monstres Académie qui n'a pas réussi à réconcilier tout le monde, arrive alors Vice Versa, la nouvelle production du studio emblématique de Toy Story (mon enfance et celle de beaucoup d'autres), qui avait la lourde tâche de regagner la confiance des fans. Si pour ma part je n'avais aucunement perdu espoir en Pixar, (Rebelle étant ma seule déception) j'espérais que le studio revienne en force dans une époque ou la compétition entre les studio bat son plein (La reine des neiges, Dragons 2^^). Au départ, les premiers concepts arts ne m'attiraient pas du tout malgré l'ambition du projet, puis au fur et à mesure de la sortie des bandes annonce, ça a finit par éveiller ma curiosité jusqu'à l'impatience...et après visionnage, je ne suis pas du tout surpris, le résultat dépasse même toutes mes espérances, au plus profond de moi je voulais voir émerger un nouveaux chef d'oeuvre...et bien c'est le cas !!! bon par ou commencer ? déjà, le plus important, l'originalité de ce film, c'est le point centrale qui fait de lui un chef d'oeuvre: un film qui met en scène les émotions sous formes personnifiée: Joie, Tristesse, Dégout, Colère et Peur, c'est super intéressant car chaque personnage est naturellement attachant et représente bien l'émotion qui lui est propre, du coup Riley en devient elle aussi très attachante, naturellement, elle est pas juste là pour planter le décor de l'histoire mais sait être touchante dans sa relation indirecte avec ses émotions. Du coup, ça provoque de nombreuses situations imprévisible et surtout beaucoup d'humour, gros point fort du film, mon dieu ce que j'ai rit, que ce soit au caractère dépressif de Tristesse ou aux emportements de colère (" j'ai le droit de le dire le gros mot là ?", le coup du "pilote d'hélico brésilien" ou le jingle de la pub pour chewing gum, juste mort de rire !) ces caractères bien trempés, on les doit aux doubleurs qui pour le coup on fait un super boulot, ils se sont vraiment mit dans la peau de leur personnage, on retrouve plein de t^tes déjà connues au casting dont notamment Mélanie Laurent (Dégoût) qui avait prêté sa voix à Mary Kate dans Epic de Blue Sky studio et Pierre Niney que l'on a pu remarquer dans le film récent "Un homme idéal". Sinon on retrouve des voix secondaires très connus comme celle de Donald Reignoux (Harold dans Dragons, Christophe dans la reine des neiges, Félix des mondes de Ralph et plus récemment Fred dans Big hero 6) et aussi Emanuel Jacomy (voix de Stoïck dans Dragons).Je ne connaît pas trop les autres voix mais elles sont également bien choisies. Maintenant, autres gros point fort, le visuelle, irréprochable, une explosion multicolore qui fait du bien aux yeux et qui rend le tout très beau; ça prouve que Pixar reprend des couleurs^^ et surtout ça ajoute à l'originalité du lieux de l'action qui est le cerveau d'une fille de 11 ans confrontée aux bouleversements d'un déménagement. Que ce soit les îles de la personnalité, l'utilisation su subconscient comme cachot ou les endroits fictifs comme "imagination land", le cerveau est très bien représenté et rend la complexité apparente quelque chose d'excitant, mille fois plus excitant que n'importe quel épisode d' "il était une fois l'homme" ou "il était une fois la vie", c'est même bien plus instructif même si c'est de la fiction, on a envie de suivre les aventures menée à tambours battant de Joie et des autres qui vont tous faire pour rétablir l'ordre dans l'esprit de Riley et l'aider à affronter les difficultés de sa vie, un propos très touchant. En plus l'esprit n'est pas brouillons, Pixar a prit soin de faire attention aux détails: les souvenirs matérialisés sous formes de petites boules de cristal, la lumière qui varie en fonction su sommeil ou de l'activité de Riley et même les personnages secondaires comme Bing Bongle l'ami imaginaire ou la licorne VIP, le fond est travaillé. La musique est sympa aussi, on retrouve à la composition Michael Giacchino qui avait déjà composer pour le studio, notamment pour Les Indestructibles, Ratatouille, La-haut et Cars 2. Bref, je pourrais passer des heures à parler de ce film tellement il m'a plut ! Un très bon moment que Pixar nous a offert, merci beaucoup, je suis retombé en enfance pendant 1H34. Plus aucun doute: PIXAR IS BACK !!! et se réimpose dans la rude compétition entre les studios d'animation avec cette merveille juste parfaite !!! mais on reverra très vite Pixar dans les salles obscures avec "The good dinosaure" à noël, saura t il montrer tous le génie du studio une nouvelle fois ? les paries sont ouvert, dans la joie et la bonne humeur bien sur !!!^^ PS: le court métrage LAVA était très mignon.

klectik

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 11 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 01/07/2015

Je ne partage pas du tout l enthousiasme de beaucoup. C est un film bavard. Tres décevant quand on compare à la poésie de wall e ou là haut. On se croirait dans un didacticiel commandé par le cnrs et l éducation nationale pour expliquer le cerveau. Aucun enjeux dramaturgies, on se fiche du devenir de chacun. Surtout que c est lourd... je n ai rien contre les films qui expliquent des concepts scientifiques, je garde en mémoire le formidable film de Resnais Mon oncle d'Amérique, mais là c est inintéressant. En plus c est moche, l animation est faible, en même temps faire la moitié du film avec 4 personnages stéréotipés au possible qui parlent dans une pièce nue... on pouvait pas s attendre à de la magie....

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top