Mon AlloCiné
Her
note moyenne
4,1
12083 notes dont 1184 critiques
24% (280 critiques)
40% (469 critiques)
19% (220 critiques)
10% (122 critiques)
4% (53 critiques)
3% (40 critiques)
Votre avis sur Her ?

1184 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 1290 abonnés Lire ses 1 171 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/03/2014

"Her" de Spike Jonze, nous fait entrer, pénétrer doucement et à pas feutrés dans l'univers de Théodore, seul depuis peu, mais ancré dans un futur proche à l'apparence douce et esthétique mais aussi très aseptisée ! Passé cette introduction, le thème du film est très vite mis en place : Théodore fait connaissance d'un programme informatique, l'OS qui va l'amener à communiquer avec une intelligence artificielle féminine très évoluée et surtout évolutive à la voix plus qu'envoûtante ! Mais la gestion de base des tâches courantes censée être le but premier, va aboutir à des liens autrement plus intenses et amoureux avec celle qui se nommera d'instinct, Samantha, parce que "Ça sonne bien..." ! Certes, on pense à d'autres réalisations dans le même esprit (Simone), mais ici c'est le rapport de l'humain et du virtuel qui devient très troublant, très intrigant voire inquiétant ! Tout est en effet, affaire de dialogues, d'écriture soignée, alors qu'un seul personnage occupe quasiment l'écran ! Joaquin Phoenix est d'ailleurs dans ce rôle, absolument étonnant et communique très naturellement avec cette voix, représentée par celle de Scarlet Johansson si bien qu'elle en devient de plus en plus présente, même palpable et indispensable aux yeux de Théodore, tout comme à nos propres yeux... Les étapes de cette relation sont diablement intéressantes et deviennent un sujet de réflexion complètement dans l'ère du temps. On pense bien sûr à la communication dans un monde d'incommutabilité, à l'accès à nos pensées, à la solitude, aux limites de notre technologie, etc... Reste la forme, très importante ici avec l'aspect très ouaté de cette réalisation dans un Los Angeles à peine transformé vu du haut, mais très différent dans d'infinis détails, notre œil saisissant un tas de petits changements dans les objets de ces intérieurs futuristes et en même temps désuets, presque vintage ! Le côté étiré, un peu mélancolique de l'histoire, à l'image du héros, ajoute une touche hors du temps un peu comme dans un rêve, qui contraste durement avec cette technologie qui envahit l'homme au point de le couper complètement d'autrui comme nous le sommes déjà ! La chute finale, très bienvenue bien que devinée et logique sur le fond, laisse l'homme face à lui-même et à ses propres angoisses dont la machine, pas si fidèle que cela, n'a pas pour autant de solutions ! De la science-fiction discrète et intelligente, poétique comme on l'aime tout simplement ! Franchement très réussi malgré juste quelques longueurs peut-être justifiées dans le contexte du film mais pas indispensables pour autant...

elbandito

Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 802 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/04/2014

Oscar du meilleur scénario 2014, Her est une pertinente réflexion métaphysique sur la dépendance de l’être humain aux nouvelles technologies, doublée d’une fine analyse des rapports amoureux. Si le sujet peut dérouter, la performance ébahie de Joaquin Phoenix et la voix sensuelle de Scarlett Johansson ne sont pas étrangères aux émotions qui se dégagent de cette œuvre troublante et sensible.

MattBD

Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 467 critiques

3,5Bien
Publiée le 20/04/2014

Joli croche-pied futuriste administré au monde des télécommunications et des nouvelles technologies. "Her" est habile, drôle et très prenant. La trame prend forme dans un univers coloré, autour d’un attachant Joaquin Phoenix moustachu et de l'agréable voix de Scarlett Johansson. Le réalisateur explore les limites des relations virtuelles où les gens sortent et font l'amour avec des softwares élaborés. On s'attend à un rebondissement, du genre one-shot, mais on nous emmène bel et bien vers la morale du "rien ne remplace l'humain". Petite déception quant à l’absence de B.O. et quelques désagréables sensations dans certaines scènes où l'on croit voir la pub du dernier portable à la mode. En dehors de ces bémols, cette comédie fait bonne figure grâce notamment à son scénario.

Dex et le cinéma

Suivre son activité 489 abonnés Lire ses 189 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 23/03/2014

La joie d'une rencontre. Le bonheur d'un sourire. La beauté d'un regard. L'excitation d'une caresse. Mais qu'est ce qu'aimer ? Qu'est ce que l'amour ? Quelles en sont les frontières ? Comment les dépasser ? Peut on les dépasser ? Her pose toutes ces questions. Her touche cette part de vous qui croit en l'universalité du plus beau sentiment qui soit, et l'emmène avec lui dans ce lyrisme de chaque secondes proposé par Spike Joze. Il parvient, grâce a la beauté et l'intelligence de son écriture, à nous immerger derrière cette sensation indescriptible, qui nous fais dire qu'on a visionner un film, sans pour autant y voir ce qu'il désire vraiment nous montrer. Grâce à la virtuosité de sa caméra, et à l'aide de ses acteurs fantastiques, il vous fait rire, pleurer, vous émerveiller... Tant de sentiments ressenti au visionnage, qui dénote que Her est plus qu'un film. C'est une œuvre. Un peinture magnifique mais imparfaite, qui reste à l'image de la vie. Belle et pleine de surprise. Il s'agit sans doute ma première critique aussi abstraite, mais décrire Her est impossible. C'est un film imparfait, mais qui est parvenu à m'atteindre là où mes émotions sont les plus vives, et à m’amener à une réflexion philosophique sur l'amour, qui continue de me ronger, à l'heure où j'écris ses lignes. Tant de beauté. Tant de justesse. Tant d'intelligence. Her est un film qui se ressent plus qu'il ne se comprend, tel les paroles des grands poètes de jadis. Il ne me reste qu'a vous dire que ce film m'a profondément touché, et que j'espère qu'il vous touchera aussi. 9,5/10

Zoé B.

Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 118 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/04/2014

Tout le monde peut tomber amoureux d’une voix ! Mon père le sait bien, lui qui préféra rater son train pour Toulouse que de passer à côté de cette voix qui sortait des hauts-parleurs. C’était il y a longtemps, avant l’échantillonnage numérique et les annonces automatisées. Ma mère était alors en charge des messages parlés de la gare d’Austerlitz… Si je me laisse aller à cette petite confidence familiale, c’est que bien sûr un des enjeux importants de "Her" était de trouver la bonne comédienne pour jouer Samantha, le système d’exploitation nouvelle génération de l’ordinateur de Théodore, son personnage principal. Spike Jonze a finalement choisi de lui donner le plus beau grain de voix du monde (pardon maman ! ), celui de Scarlett Johansonn : sensible, chaud, sexy... (il faut évidemment voir le film en VO). L’actrice est pour beaucoup dans cette merveilleuse et improbable alchimie, l'éclosion du sentiment amoureux entre un homme et une intelligence artificielle, d’autant qu’elle n‘était pas la 1ère idée du réalisateur. Mais le film ne se réduit pas à ce casting miraculeux – le reste de la distribution est tout aussi enthousiasmant : Joaquin Phoenix en Théodore, comme d’hab époustouflant (et je n’imagine même pas ce que le cinéma d’auteur américain deviendrait s’il avait mis sa menace à exécution, ne plus faire l’acteur !), entouré des 2 comédiennes les plus captivantes du moment, Amy Adams et Rooney Mara. Tout procède ici de la même attention méticuleuse : le scénario (d’une finesse d’écriture à tomber), la lumière (une image incroyablement douce, presque suave), la déco (aussi remarquable dans sa vision de la ville - Los Angeles est désormais une cité verticale et radieuse – que dans son travail sur les objets et les matières), ou bien les costumes (avec ces coupes des années 30, tailles hautes et pincées, s'invitant à nouveau dans un futur tout proche)… "Her" est un objet de cinéma merveilleusement sophistiqué. A la fois film d’anticipation, comédie romantique, fable philosophique… Un authentique et bouleversant chef-d’œuvre.

Edgar L.

Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 271 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/05/2014

L'histoire se déroule dans un futur proche dont on ne connaît pas la date exacte. On y découvre Theodore Twombly, un quarantenaire dépressif et quelque peu solitaire qui ne supporte pas le divorce que lui fait subir sa femme. Il va tomber sur un nouvel O.S, un logiciel qui prend une voix humaine et l'accompagne dans sa vie quotidienne. Cette voix sensuelle (celle de Scarlett Johansson) va peu à peu prendre une importance considérable dans sa vie et se révéler bien plus humaine que robotique. Du matin au soir, il trouve une compagnie aussi inespérée qu'inattendue auprès de cet O.S. Celle qui se fait nommer "Samantha" semble elle aussi s'étonner chaque jour un peu plus : elle se sent de plus en plus humaine et réelle, et commence même à tomber amoureuse de Theodore. Si cette relation peu paraître improbable, et désoriente dans un premier temps le spectateur, elle a au moins l'intérêt de soulever la question épineuse de savoir si un programme informatique pourrait un jour développer des sentiments semblables à ceux que, nous humains, nous éprouvons. Samantha représente l'idéal féminin de Theodore, celle dont il a toujours rêvé et qui le comprend parfaitement. Cette âme-sœur permet au cadre dépressif de se relever après un divorce compliqué qu'il n'a pas accepté, et dont il n'a d'ailleurs toujours pas signé les papiers. Elle sait tout sur lui, ne le juge pas et semble développer envers lui de vrais sentiments. [...] Émouvant, intelligent, et subtil, ce film nous fait vivre un vrai Grand Huit émotionnel : on passe du rire aux larmes en un instant, et l'attachement aux personnages est presque instantané. Un film à la portée universelle qui nous insuffle une bonne dose de sincérité ainsi qu'une certaine réflexion philosophique sur les relations amoureuses. En bref, le film est une vraie réussite tant sur la forme que sur le fond, et je ne peux donc que vous le conseiller !

chrischambers86

Suivre son activité 1214 abonnés Lire ses 9 996 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/04/2016

Faut-il être vu pour exister ? La technologie est-elle dangereuse ? Est-ce qu'elle isole les gens ? A quoi ressemble l'amour dans le monde moderne d'aujourd'hui où le smartphone occupe malheureusement une place bien plus importante que les petits plaisirs simples de la vie ? Disons que ça relève de l'individu, de ce que sont les besoins de chacun, que l'amour connecte les gens et les fait exister! Chacun a sa propre dèfinition de l'amour! Est-ce que la technologie l'a aidè ou l'a restreint, ça dèpend de la dèfinition que vous en faites en premier lieu! Ce qu'on sait, c'est que la technologie d'aujourd'hui peut modifier notre façon de rèpondre à nos besoins fondamentaux, mais ça ne modifie pas ces besoins en question! La flamme existe-elle vraiment dans le couple ? Oui! Les gens savent ce qu'est une âme soeur! La flamme, c'est juste un cran au-dessus, parce qu'on peut avoir plusieurs âmes-soeurs, mais la flamme, ça n'arrive qu'une fois dans une vie! C'est tout un univers que ce "Her". Oscar (mèritè) du meilleur scènario original pour Spike Jonze qui signe ègalement la rèalisation de ce film touchant et visuellement brillant! Joaquin Phoenix en eût mèritè un aussi tant il force l'attention en portant à lui seul ce tourbillon d'èmotions! Amy Adams est toujours aussi craquante et la voix douce de Scarlett Johansson fait le reste! A quoi ressemble l'amour n'importe où, n'importe quand ? Tant que la vie continue, c'est probablement de manière active, l'antithèse de la peur! Une bouffèe d'air pur en somme qui pose plusieurs questions essentielles et finalement très vastes...

Mr. Renton

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 71 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/11/2016

Un film absolument GÉNIAL! C'est boulversant, sublime, touchant, très bien écrit et réalisé et merveilleusement bien interprété. Le concept est fou, ça part dans des délires monstrueux mais toujours cohérents et assumés. Et c'est très drôle, parfois très léger. Regardez ce film! Il faut voir Her, même moi qui n'aime pas les comédies romantiques je reste en admiration devant cette pépite!

Marceau G.

Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 360 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/07/2014

Une œuvre d'anticipation sentimentale virtuose et passionnante ! "Her" de Spike Jonze donne une nouvelle dimension à la solitude. Futur proche ; Théodore, trentenaire en plein divorce, écrit des lettres pour les autres, de la part d'un envoyeur précis qui souhaite écrire à un destinataire précis, mais qui la fait passer par cet intermédiaire qui la rédige entièrement (et oui, c'est son métier !). Il est seul, assez triste, pas asocial mais presque, il "geek" entre un jeux vidéo intelligent, ses e-mails, les réseaux sociaux et autres actualités... Joaquin Phoenix l'incarne avec justesse et réalisme, sa prestation est magnifique... À ses côtés, Amy Adams, Rooney Mara, Olivia Wilde ou encore Chris Pratt assurent impeccablement les seconds rôles. Et bien sûr, la sublime, l'éblouissante voix de Scarlett Johanson qui fait partie intégrante de l'histoire et de l'espace ! Cette histoire d'amour improbable entre un homme et une intelligence artificielle fascine et fait réfléchir quant au futur de nos relations, de nos vies et sur l'évolution de la technologie. Mais Jonze ne dénonce pas complètement ce programme, il raconte simplement une histoire d'amour, aussi incongrue soit-elle, aussi stupide, ou aussi belle... Cet avenir fait peur, l'importance que prend la "High-Tech", les relations virtuelles, et en particulier quand on apprend la révélation (que je ne raconterais pas pour ceux qui ne l'ont pas vu) faite par Samantha qui annonce le dénouement. Révélation assez crue qui plonge le spectateur et le perso principal dans une sorte de dégoût et d'ambiguïté morale qui gâche un peu la beauté de cet amour et de cette histoire. Ici, il n'est pas question de complot, de société gangrenée par la corruption ou le fascisme, mais d'un monde pervers dominé par l'individualisme et englouti sous un surplus de technologie. Le dénouement est peut-être trop hâté, le final déconcertant voire défaitiste et il manque quelques rebondissements dans l'intrigue mais on voit rarement film aussi ingénieux, beau et juste. Intelligent et magnifiquement filmé.

annastarnomberon

Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 241 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/03/2014

Déstabilisant. Le spectateur effectue des allers-retours permanents entre identification et mise à distance par rapport aux personnages. C'est ça l'originalité de ce film : il est complexe dans ce qu'il nous renvoie à propos de nous-même. Certains passages, parce qu'ils regorgent d'humanité, permettent au spectateur de se reconnaître et c'est souvent une expérience agréable que d'avoir l'impression qu'un film réussit à illustrer un sentiment qui nous a traversé. Mais d'autres, surtout ceux qui abordent l'intelligence artificielle, l'incapacité dans laquelle nous sommes de la comprendre, nos lacunes conceptuelles pour l'appréhender, sont absolument vertigineux et presque angoissants. Finalement je crois que là où Her se montre le plus émouvant c'est lorsqu'il transcende cette thématique de l'artificiel face à l'humain, c'est quand il réussit à toucher l'universel et à nous faire oublier qu'on regarde se filer une histoire d'amour entre un homme fait de chair et d'os et une voix faite de programmes et de clics. On oublie que ce qu'on regarde n'est pas (tout à fait) à l'ordre du jour, on oublie que c'est improbable voir absurde, et on se retrouve juste bouleversé par la sincérité des émotions évoquées et par l'intensité qui émane des dispositifs cinématographiques employés. Dans cette idée de dépassement des thématiques futuristes, la scène la plus marquante du film est à mes yeux celle où l'écran devient noir, où toute la dimension physique cesse d'exister et où le spectateur n'a plus que ses oreilles pour suivre le film. J'ai trouvé cette expérience unique et très forte en émotion, c'est probablement une des plus belles scènes d'amour que j'aie vue au cinéma. Alors qu'il n'y avait guère pour seul support que du son et plus la moindre image, la salle toute entière s'est tue, comme suspendue à ce qui se jouait dans ce dialogue amoureux. C'était une scène hors du temps. Toujours dans cette optique d'illustrer des thématiques transversales en les grossissant grâce aux recours futuriste, j'ai l'impression que Spike Jonze mène aussi, avec Her, une réflexion sur la solitude. Cette solitude que tous cherchent à combler en nouant des liens avec leurs systèmes d'exploitations, c'est un sentiment qui est partout, atemporel. Cette société où les hommes peuvent tomber amoureux d'un système d'exploitation nous paraît bien ironique, mais finalement elle illustre juste de manière plus explicite des choses qui existent déjà et existeront encore.

tony-76

Suivre son activité 519 abonnés Lire ses 1 200 critiques

4,0Très bien
Publiée le 28/04/2014

Spike Jonze est un créateur imprévisible qui trouve le filon, dans ce qui s'avérera peut-être dans quelques années son film le plus pertinent. Radiographie d'un phénomène social et film d'une humanité bouleversante, Her est certainement le premier grand film de l'année, son intelligence et la finesse de son observation menant au récit tragique d'un homme seul. La solitude est l'avenir des grandes villes, et le drame d'anticipation que propose Jonze se sert de ce brillant ressort dramatique pour proposer un film émouvant, drôle et surtout intelligent. Interprété magnifiquement par Joaquin Phoenix, le personnage de Theodore Twombly est un héros auquel il est facile de s'identifier. Il est charmant, intelligent, esthétique et pourtant, il est seul. Les prestations senties des Amy Adams, Olivia Wilde et Scarlett Johansson, qui ne prête que sa voix au programme informatique duquel Theodore tombe amoureux, contribuent aussi à la force du long métrage, qui passe régulièrement de l'humour au drame. Les courtes apparitions des deux premières sont marquantes, tandis que Johansson prête sa voix unique à Samantha, dont le regard naïf. Une voix sexy, vibrante. Her est un film romantique, mais il évite les pièges les plus récurrents du genre, ce qui le rend imprévisible, étrange mais révélateur de travers actuels d'une société. Le final laisse perplexe, puisque sa portée philosophique dépasse sa portée dramatique. Sauf qu'en y pensant bien, on ne croit pas qu'on aurait pu trouver mieux sans se laisser piéger par les clichés du film romantique. Her est l'un des films événements les plus marquants de 2014. Sa finesse, le talent de ses interprètes et la force de ses émotions le rendent incontournable, et sans ces quelques redondances qui affectent le dernier tiers du film. Magnifique !

Truman.

Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 1 348 critiques

3,5Bien
Publiée le 28/04/2014

Her n'est pas un énième film mettant en avant l'homosexualité comme cette vaillante moustache essaye de nous le faire croire mais un film qui met en avant une histoire d'amour nouvelle génération . L'originalité de Her est d'offrir un film d'anticipation sur l'homme et les technologiques, d'ailleurs je dis anticipation mais ce n'est plus trop juste car notre société est deja ancrée dans ce que le film nous montre . Le film nous montre un homme face à la solitude et à son propre mal être, face à son ancienne relation et son divorce, puis il va tomber amoureux de son système d'exploitation, une intelligence artificielle qui arrive a éprouver des sentiments, et ensemble ils vont nouer une relation . Her baigne non seulement dans le questionnement de la société face aux technologies qui évoluent sans cesse au point d’être de nouveaux humains artificiels, au point de combler la solitude et le manque d'amour mais c'est aussi un film qui baigne dans une belle photographie lumineuse et très agréable . Her baigne aussi dans une belle et douce bande son mélancolique, mais le tout est rythmé dans un trop plein de lenteur pouvant rapidement ennuyer sur la fin, fin tout de même très touchante . Her est donc un beau film original et intelligent qui sort de la masse du banal divertissement sans émotion, un film avec un fond intéressant .

Loskof

Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 688 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/04/2014

Parfait, juste absolument parfait ! ça fait un moment que je n'avais pas vu de films marquants et là j'ai été comblé. Tout, tant l'histoire, que l'interprétation magistrale de Phoenix, que la voix de Johansson, que l'écriture magnifique de tous les secondes rôles, en passant par la photographie, tout transpire le respect, la recherche, la fibre artistique. On ne sait pas vraiment en quelle année l'histoire se déroule, 2015? 2020? mais d'entrée on est dedans, on croit à cette société un peu futuriste, simple projection de notre société contemporaine dans le futur. Pas d'incohérence, pas d'hologramme dans tous les sens pour faire science-fiction, non, rien que des pantalons taille haute pour les hommes et une société hyper connectée. On croit à cette histoire d'amour improbable dès le début, Phoenix nous fait pleurer, nous fait rire, la voix de Johansson est craquante. Et le mieux c'est la portée du film, car s'il 'est de haute volée sur la forme, le fond est juste incroyable, avec une critique acerbe de notre mode de vie connectée mais néanmoins très fine. Vraiment, après la séance je n'ai pas arrêté de repenser à ce film, à ce qu'il implique. Car pour une fois, le réalisateur aborde un thème mais ne s'arrête pas là, il le développe, répond aux problème posés tout en laissant une part d'interprétation au spectateur, bref du grand art. Le film de l'année pour l'instant, et celui qui, pour moi, aurait mérité de tout rafler aux oscars.

Hans Grüber

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 175 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/03/2014

Celui-là je suis allé le voir avec Siri. Je te raconte pas les patins qu'on s'est roulé en sortant du ciné. Spoiler: Quand c'est pas Umberto Tozzi, qui dit "Ti amo", les italiens disent "ti voglio bene" - Je te veux du bien - pour dire je t'aime. Les italiens (sauf deux trois grincheux) ont tout compris au film Windows va prendre cher ce soir.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 798 abonnés Lire ses 2 920 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/03/2014

Et si seulement tous les films étaient abordés avec la même démarche que celle de Spike Jones pour ce « Her » ? Raaaah : le paradis que ce serait ! Voilà un film utile ! Attention ; je ne dis pas utile dans le sens « c’est utile qu’on nous parle de ça » ; mais bien utile dans le sens « ce film mérite d’exister car lui au moins fait avancer le schmilblick ». Les histoires d’amour, moi à la base je n’ai rien contre, mais j’avoue que j’en ai souvent ras la pastèque qu’on me serve toujours la même recette, avec les mêmes personnages qui aboutissent toujours aux mêmes situations et aux mêmes conclusions... Là, dès le départ, le film pose un concept totalement novateur, très inventif et très audacieux, qui nous oblige forcément à aborder la nature de la relation amoureuse selon un angle totalement nouveau. Que j’aime m’aventurer ainsi dans un film malicieux qui semble avoir réfléchi à pleins de choses qui ne m’avait jusqu’alors jamais effleuré l’esprit ! Que j’aime ne pas savoir où on m’emmène, tout en sachant que je suis entre de bonnes mains ! Que j’aime enfin constater que jamais l’histoire ne s’embourbe ou referme son champ de réflexions ! Parce que l’air de rien, Spike Jones ne nous fournit pas qu’une simple romance, il nous fournit aussi une merveilleuse œuvre d’anticipation qui réfléchit remarquablement bien au rapport de l’humain à la technologie et aux satisfactions artificielles. Et non seulement, rien que cela me remplit de joie, mais en plus il faut que Mister Jonze nous fasse ça de la manière la plus léchée qui soit : réalisation somptueuse, rythme parfait, acteurs merveilleux, photographie magnifique mais aussi une bande originale aux petits oignons composée par – excusez du peu – Arcade Fire... Moi, après avoir vu autant d’originalité sur un écran ; après m’être bouffé deux heures qui m’ont alimenté d’autant de questionnements et de regards nouveaux sur le monde ou sur la vie, je suis juste comblé. Que c’est bon quand le cinéma apporte ça... Que c’est bon de voir des films comme « Her »...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top