Mon AlloCiné
Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue" et de son tournage !

Destinée d'un personnage

Avant Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue, Enrique Gato avait déjà réalisé deux courts métrages d'animation mettant en scène le personnage de Tad : Tadeo Jones, en 2006, et Tadeo Jones and the basement of doom (Tadeo Jones et le sous-sol maudit), en 2007, le second étant plus ambitieux.

Ebauche d'un héros

Depuis la création du personnage de Tadeo Jones en 2004, ce dernier a évolué. A l'origine, il incarnait une parodie d'Indiana Jones. Depuis 2004, Tad a acquis une personnalité plus définie, ainsi qu'un environnement plus précis qui lui est spécifique.

Ingrédients du film d'aventure

Dans Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue, tous les ingrédients du film d'aventure sont réunis : de la jolie scientifique pulpeuse au méchant "à la James Bond", en passant par les fidèles compagnons que sont le perroquet et le chien, et le gentil guide qui apporte sa touche comique bien à lui. Et, le plus important : un univers exotique, celui de la Cité perdue de Païtiti, qui réserve des surprises insoupçonnées au héros malgré lui.

Inspirations

Plusieurs longs métrages ont été source d'inspiration pour la création de Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue, parmi lesquels on peut citer La Momie avec Brendan Fraser, Lara Croft : Tomb raider avec Angelina Jolie, les sagas Tintin et Indiana Jones, ainsi qu'Allan Quatermain avec Richard Chamberlain. Enfin, le film qui a certainement le plus influencé Tad l'explorateur est sans nul doute Le Secret Des Incas porté par Charlton Heston.

Le personnage de Tad vu par sa voix

Eric Judor explique que le côté un peu "loser" du personnage de Tado l'a beaucoup séduit : "Il n’est vraiment pas très doué, il n’a aucune connaissance ou compétence, et pourtant il se rêve explorateur comme son père. Il a très envie que celui-ci soit fier de lui. Mais j’apprécie aussi son caractère combatif car il met toute son énergie pour être à la hauteur de sa mission. [C'est] un imposteur sympathique ! Il ne fait rien de manière malveillante ou calculée. (...) C’est un naïf attachant et j’ai souvent joué ce genre de personnage."

Compétitivité de l'Espagne

Fort du succès de son premier film en 35 mm, Tadeo Jones, qui a remporté un Goya du meilleur court métrage d'animation, Enrique Gato a créé avec son équipe le studio d'animation Lightbox Entertainment. Ainsi, le succès du long métrage Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue est déterminant pour l'avenir de la société et pour le cinéma d'animation espagnol en général. C'est ce qu'explique le cinéaste : "Nous avons investi plus de huit ans de nos vies dans cette aventure. Nous y avons consacré beaucoup de temps et d’efforts, en étant convaincus qu’en produisant des films d’animation en 3D, le cinéma espagnol peut se révéler compétitif à l’international et que, du coup, les professionnels que nous avons en Espagne ne seront pas contraints de quitter le pays."

Tournage

Le tournage de Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue a commencé en 2008, il a donc fallu quatre années à l'équipe de 300 personnes pour achever ce projet de taille.

L'exercice du doublage

Le doublage est un exercice bien spécifique, d'après Eric Judor, voix française du héros Tad : "Cela ressemble au patinage artistique où on est libre dans son exercice tout en étant contraint d’effectuer des figures imposées. C’est assez technique et on en apprend beaucoup sur sa façon de jouer : on doit être très précis dans les changements d’humeur et dans les variations de timbre. En animation, on est obligé de partir des expressions du visage des personnages."

Réception du film

Tad l'explorateur : A la recherche de la Cité perdue a été sélectionné en compétition officielle dans le plus grand festival d'animation au monde, le Festival d'Annecy, où il a été bien accueilli. En Espagne, le film a rencontré son public, et a remporté trois Goyas à la cérémonie de 2013, celui de la Meilleure adaptation, du Meilleur film d’animation et du Meilleur nouveau réalisateur pour Enrique Gato.

Eric Judor doubleur expérimenté

Le comédien Eric Judor n'en est pas à son premier coup d'essai en matière de doublage. En effet, on avait déjà pu l'entendre dans Vaillant, pigeon de combat ! en 2003 où il était la voix française du pigeon Bugsy, alors que son comparse, Ramzy Bedia, prêtait la sienne à Vaillant.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top