Mon AlloCiné
Les Beaux Jours
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Beaux Jours" et de son tournage !

10 ans après

Après dix ans d’absence, Les Beaux Jours marque le grand retour de Marion Vernoux au cinéma. Depuis son dernier fillm A boire, elle a cependant réalisé en 2008 Rien dans les poches, une création originale de Canal + avec Emma de Caunes.

Genèse du projet

Les Beaux Jours est tiré d’"Une jeune fille aux cheveux blancs" de Fanny Chesnel. Alors que Marion Vernoux réfléchissait à son prochain film, les producteurs François Kraus, Denis Pineau-Valencienne et Juliette Favreul Renaud lui ont suggéré d’adapter le roman au cinéma. Le hasard a fait que la réalisatrice comptait déjà faire un long métrage au sujet d'une femme d'une soixantaine d’années. Elle n'a donc pas hésité longtemps avant d'accepter cette proposition.

Un travail à quatre mains

En plus d'être réalisatrice des Beaux Jours, Marion Vernoux en est également la scénariste. Néanmoins, elle s'est associée à Fanny Chesnel qui a participé activement à l’écriture du script du film. Cette collaboration s’est imposée d’elle-même puisque l’auteure d’"Une jeune fille aux cheveux blancs" s’est inspirée de sa propre mère pour créer le personnage de Caroline.

Thème récurrent

Si, dans Les Beaux Jours, il est question d’un adultère, ce n’est pas la première fois que Marion Vernoux aborde le sujet dans l'un de ses films. En effet, Love etc. et Rien à faire racontaient déjà des histoires d’amour clandestines.

Relooking

En référence au titre du roman de Fanny Chesnel, Marion Vernoux voulait que Fanny Ardant se teigne les cheveux en blanc. Cependant, le résultat trop sophistiqué n’a pas satisfait la réalisatrice, et elle a finalement opté pour le blond. Mais le vrai challenge a été de faire porter à l’actrice un jean, ce qu’elle ne fait jamais dans sa vie de tous les jours : "J’avais peur que ce ne soit pas confortable, et d’avoir l’air d’un carabinier ! J’étais persuadée que ce n’était pas pour moi mais j’y suis allée. J’en ai même gardé un, comme un trophée ! C’est très important le moment où l’on définit le personnage extérieurement, comment il est habillé, et coiffé... Le corps s’exprime différemment selon qu’il porte un corset ou un jeans, il envoie des signaux différents", explique Fanny Ardant.

Tournage nordique

Les Beaux Jours a été tourné à Dunkerque ainsi qu’à Calais et au Cap Blanc-Nez. Des lieux que Marion Vernoux apprécie particulièrement et qui correspondent parfaitement à l’ambiance qu’elle voulait donner à son film : "Je reviens toujours à cette région, tant elle est belle à filmer. Et puis je ne voulais pas enfermer les personnages dans une ville bourgeoise ou trop identifiable, je voulais qu’on se sente un peu « quelque part en Europe ». À part le vin français qui a beaucoup de place dans le film, il y a un petit côté no man’s land. Dès la préparation d’un film, ce sont vraiment les décors qui m’inspirent. Ces longues jetées sur la mer du Nord, je ne peux m’empêcher de les filmer…"

Tabou

Selon Marion Vernoux, l’âge pour une femme reste un véritable tabou au sein de la société et encore plus pour les actrices. Ainsi, pour interpréter Caroline, il lui fallait trouver quelqu'un qui accepterait d'évoquer la vieillesse, en passant d’un club pour retraités au lit d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle. Alors que la réalisatrice n’avait à la base pas pensé à Fanny Ardant pour le rôle, cette dernière a su "s’en amuser plutôt que de s’en formaliser. Et surtout se saisir du personnage, au-delà de son état civil."

Références

Marion Vernoux, qui reconnaît d’habitude s’inspirer peu des autres cinéastes, a beaucoup pensé pour Les Beaux Jours aux films de Claude Sautet et de Claude Lelouch. Ce dernier a d’ailleurs dirigé Patrick Chesnais dans Il y a des jours... et des lunes et Fanny Ardant dans Roman de gare.

Clin d’œil en chanson

Dans une scène des Beaux Jours, les personnages interprétés par Fanny Ardant et Laurent Lafitte écoutent "Les mots bleus" de Christophe dans une voiture. Dans Rien à faire, film de Marion Vernoux sorti en 1999, la chanson avait déjà été utilisée pour la bande originale : "C’est presque devenu une blague entre Christophe et moi ! Il sait qu’à chaque fois que je fais un film, je vais utiliser l’une de ses chansons. Nous nous appelons respectivement « mon fan »."

Anti cougar

Pour le personnage de Caroline, Marion Vernoux a voulu à tout prix éviter les clichés qui entourent aujourd'hui la femme en couple avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle. Ce qui a parfaitement convenu à Fanny Ardant : "Je n’ai jamais compris l’appellation "cougar". C’est un terme venant d’Amérique désignant une panthère, c’est ça ? Je n’aime pas du tout le côté "petite femme sexy de pouvoir" qu’il évoque. Quelle barbe ! Caroline est à mille lieues de ce genre de femme."

Retrouvailles

Grâce au film Les Beaux Jours, Fanny Ardant retrouve Fanny Cottençon avec qui elle avait déjà tourné dans Change-moi ma vie de Liria Begeja en 2000.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un Amour impossible (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Kursk (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Frères de sang (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top