Notez des films
Mon AlloCiné
    Supercondriaque
    note moyenne
    2,8
    10528 notes dont 1569 critiques
    répartition des 1569 critiques par note
    176 critiques
    368 critiques
    385 critiques
    287 critiques
    188 critiques
    165 critiques
    Votre avis sur Supercondriaque ?

    1569 critiques spectateurs

    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 450 critiques

    0,5
    Publiée le 3 juin 2015
    Plus que mitigé sur le succès inexpliqué de « bienvenue chez les ch'tis » et après avoir survécu aux 3 mois de dépression nerveuse provoqué par le visionnage de l'abominable « rien a déclarer », je me demande encore pourquoi j'en suis venu à me dire « tiens, et si je regardais « supercondriaque », la dernière comédie en date de Mr Boon ». Je ne vais pas faire dans le suspense je regrette profondément d'avoir perdu 1h40 de ma vie devant cette incarnation navrante de la comédie française calibré pour la ménagère et le public de TF1. Pourtant j'ai su dès le départ que le film allait être mauvais. Je l'ai su à l'instant même du premier dialogue entre Boon et Kad Merad. Un dialogue qui fait à peu près ceci : « Tiens, DIMITRI, mon AMI que je connais depuis 18 ANS et qui est aussi mon MÉDECIN TRAITANT ! » C'est le genre de dialogue ultra-démonstratif qui me donne vraiment l'impression d'être pris pour un débile. Même si c'est sans doute le public ciblé, ça reste méchamment désagréable. J'aurais du m'arrêter à ce dialogue. Mais on m'a toujours dit de ne pas rester sur une première impression. Alors j'ai continué. J'ai continué a regarder cette succession de sketch dans lequel Dany Boon passe son temps à gémir et à grimacer comme une pale copie d'un Mr Bean cocaïné. L'humour est simplement basé sur du visuel. Des grimaces et des gamelles grossièrement appuyé par cette musique omniprésente digne d'un épisode de Tex Avry. C'est le genre de blague qui ferait rire un môme de 5 ans. Mais moi, j'en ai 23 et j'ai des exigence en matière d'humour qui dépasse le simple fait de voir Dany Boon tomber de son canapé en dormant. Puis au bout de trois-quart d'heure, il se passe quelques chose d'assez étrange. Dany Boon ayant fait à peu près le tour de toutes les blagues possible sur le thème de l'hypocondrie, se retrouve avec ¾ d'heure de film à remplir, un scénario qui n'a pas évolué d'un pouce et un réservoir de blague rendu à zéro. C'est pourquoi, dans une incohérence des plus totale, Dany Boon commence à réaliser un tout autre film. Fini l'hypocondrie, voilà que le personnage principal se met a remplacer par erreur le leader d'une révolution d'un pays de l'Est fictif tout en développant une histoire d'amour mièvre au possible. Ça ira quand même jusqu'à voir Kad Merad (le médecin traitant) en tenu militaire, pratiquer une mission commando pour sauver Dany Boon emprisonné dans un erzatz de goulag soviétique !!! WTF ??? Je n'aime pas trop critiquer le manque de cohérence dans un film, car après tout, ce n'est que du cinéma. Mais il y a des limites ! Pour Dany Boon, cet improbable changement de situation est le prétexte pour utiliser un nouveau réservoir de blague. Celle du déjà vu 100 fois « je fait semblant d'être quelqu'un d'autre ». Je vais me réserver un petit paragraphe sur la fin. Rarement je n'ai vu autant de bon sentiments réunit dans une minute de flim. Une telle indigestion de sucre m'a donné la nausée. On a le droit à tout. Les violons, la voix-off qui fait "et voilà, c'était mon histoire", les bisous, les sourires, le mariage, le bébé, le labrador. Mon dieu... Même les américains n'aurait pas osé faire un happy end pareil. On dirait tellement une succession de pub Kinder Bueno, que je n'aurais pas été surpris de voir Joe Wilfired Tsonga pointer le bout de sa petite tête hilare avec une tranche de brownie « vous voulez un peu de gateau ? »
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1169 abonnés Lire ses 3 092 critiques

    0,5
    Publiée le 2 mars 2015
    Il y a des fois où la curiosité est quand même quelque-chose de malsain. C’est du moins ce que je me dis après avoir vu ce « Supercondriaque ». Parce que oui, quand il était sorti au cinéma, il ne faisait aucun doute au vu de l’affiche, du casting, du pitch et surtout de la bande-annonce que ce film avait été pensé comme un merveilleux piège à blaireaux. Les retours de la presse et de la critique des spectateurs le confirmèrent très rapidement – et pourtant ! – je n’ai pas pu résister à la tentation d’aller voir par moi-même… Alors, je l’avoue, si le générique d’intro et les premières minutes peuvent encore faire naître l’espoir, laissant suggérer qu’on aura peut-être affaire là à une comédie potache mais sympa, tout le reste n’est par contre qu’une longue descente dans l’enfer de la fainéantise comique. Ce n’est pas compliqué à décrire : c’est tout le temps la même chose ! Dany Boon qui fait des grimaces, qui rit, qui crie, qui pleure, qui se plaint, qui gigote dans tous les sens dès que quelqu’un approche ou éternue… Et attention : aucune subtilité là-dedans : on nous sort bien les gros sabots XXL ! Visiblement, dans ce film, on espère que le bruit et le mouvement saura combler l’impression de vide. Alors après certains se diront peut-être que je fais là mon bobo qui ne sait pas apprécier une bonne comédie populaire… Peut-être après tout, pourquoi pas… Il n’empêche que, quand au bout de vingt longues minutes, l’intrigue prend conscience qu’elle n’a plus rien à raconter et qu’elle se décide à bifurquer vers une romance à deux balles où chacun essaye d’en faire le plus possible avec les dialogues les moins travaillés du monde, ça sent quand même l’entourloupe ! Je l’avoue, je ne suis pas très fan de Dany Boon, mais bon : quand il veut écrire, il sait écrire, et il l’a déjà démontré par le passé. Là, ce n’est rien d’autre qu’une énième resucée de blagues et de situations potaches vues et revues, dans aucun effort d’imagination. Non, ce film n’est pas une comédie. C’est un vague business-plan pour attirer son traditionnel lot de victimes qui, pensant que Dany Boon et Kad Merad sont après tout des gens fort sympathiques, se diront que voir un film avec eux ne pourra pas être si désagréable que ça… Et au fond c’est peut-être cela qui m’écœure le plus. Bien plus que le piètre niveau de travail et d’originalité mis dans ce « Supercondriaque », c’est la malhonnêteté que je trouve ici totalement insupportable… Et on ose faire le coup tellement souvent, que moi ça finit par me faire saigner par le nez…
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2428 abonnés Lire ses 1 403 critiques

    1,0
    Publiée le 13 mars 2014
    "Supercondriaque" choisi au hasard entre "Fiston" ou "Les 3 frères", (seules séances autour de 20 heures au Gaumont !) n'est pas du tout une bonne idée pour passer une soirée agréable au cinéma... C'est vraiment le moins que l'on puisse dire ! On peut bien sûr ne pas vouloir se prendre la tête et vouloir rire de rien et de tout... C'est tout à fait recommandable et bien normal au fond... Mais le seul problème c'est que rire ne se fait pas en appuyant sur un bouton ! Et ici, ça ne fonctionne pas du tout à cause de situations outrancières et forcées à un point qui rendent en particulier et surtout, Dany Boon, bien pathétique et triste à force de le voir grimacer, ricaner ou geindre sans arrêt et le plus souvent sans raison ! Et donc bien loin d'être drôle en plus de ce scénario vraiment inconsistant qui partait d'une assez bonne idée que de mettre en scène un hypocondriaque avec toutes les manies et préoccupations qui vont avec ce type de personnage... On imagine bien que ce thème aurait pu prêter à des gags bien plus fins et inspirés si une histoire bien construite et des acteurs bien mieux dirigés avaient été la base du film ! Le récent et excellent "9 mois fermes" en est tout simplement l'illustration par les répliques uniques et l'histoire cocasse et hilarante qui en résulte. Là, le rire était simplement inévitable... Kad Merad semble bien en peine et même fade dans le rôle du médecin pas très clair pour rendre cet homme intéressant et crédible ! Son rôle est d'un creux comme rarement ! Les seconds rôles sont dans le même esprit, c'est à dire bâclés et caricaturaux à l'extrême et ne sauvent en rien ce film où on sourit une ou deux fois parmi une salle très silencieuse ! Un comble ! Franchement, il est temps de revoir sérieusement sa copie avant de sortir un prochain film pour éviter un naufrage de plus qui risque de voir s'enfoncer ces deux acteurs encore et encore !
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 687 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2014
    Supercondriaque est la nouvelle comédie de Dany Boon, et là surprise on est heureux !! En effet, Mr Boon réussit à nous faire rire avec son acolyte Kad Mérad. On retrouve bel et bien la complicité comme celle des Ch'tis. C'est très drôle, enlevée, souvent irrésistible mais parfois surréaliste. Le casting est impeccable notamment Alice Pol qui nous livre une performance agréable et pleine de charme. Les décors sont situés plus vers l'extérieur, la photographie est très belle. Le scénario est inventif et très original, et puis la bande son est dynamique. Les situations humoristiques sont forts plaisantes et on rigole du début jusqu'à la fin. Le résultat est à la hauteur de notre attente. Pour conclure, cette comédie est une réussite. Il mérite le succès digne des Ch'tis. Un pur moment de bonheur.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    0,5
    Publiée le 27 octobre 2016
    Dany Boon reforme le duo comique qui l'a fait décoller vers d'autres sphères avec les ch'tis. Il retrouve donc le mauvais acteur Kad Merhad,car oui ce mec est toujours aussi mauvais d'un film à l'autre et ça ne s'arrange pas. D’ailleurs pourquoi ça s’arrangerait vu qu'on le paie grassement pour ça. Il incarne ici le rôle d'un médecin dont la vie est polluée par un patient hypocondriaque joué par Dany Boon. Dans la vie Dany Boon est lui même hypocondriaque,il se sert de sa propre expérience pour faire le sujet de son film. C'est d’ailleurs comme ça qu'est né le sketch du K-way lors d'une émission radio d’Arthur dans laquelle il racontait cette anecdote,même chose pour la maison du bonheur ou il avait encore raconté une anecdote chez Arthur dans laquelle il parlait des artisans et notamment de l'achat d'une boiserie ancienne qui s'est fendue une fois le chauffage mis en route. Boon fait encore une fois la même chose en parlant de sa vie,seulement ici il liste les petits soucis que lui pose ses angoisses en les alignant les unes derrières les autres sans lien. Ce qui donne une enfilade de scènettes pas très heureuses, très maladroite et plus catastrophique que drôle. J'ai ri mais pas d'un rire amusé,mais d'un rire nerveux dérangé par la piètre qualité des gags proposés. Et comme ce personnage d'hypocondriaque ne peut pas constamment être enfermé dans un cabinet médical Dany Boon lui fait quitter ce lieu pour rentrer en contact de réfugier et pour créer un quiproquo entre son personnage et le chef des rebelles qui lui ressemble physiquement,là les gags deviennent encore plus lourdingues qu'auparavant. On est dans un franglais pas drôle,et dans un quiproquo consternant de facilités narratives ce qui donne des scènes totalement ringardes à l'humour nullissime.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 8 mars 2014
    Avec un peu de chance, ce film signera l'arrêt définitif de la carrière cinématographique de Boon et l'enverra rejoindre les Elmaleh, Semoun, Dubosc, Foresti et autres gloires du stand-up qui se prennent pour des acteurs dans les poubelles de la comédie à la française. Mais je crois que je prends mes désirs pour des réalités : il y aura toujours des spectateurs pour payer le visionnage de daubes infâmes outrageusement promotionnées et bâties sur la "bankabilité" de comédiens médiocres. Supercondriaque est de ces daubes : Boon est insupportable dans son déballage quasi-continu de mimiques et de cris "boonesques" (ça relève, à ce niveau, plus du TOC que du jeu d'acteur), Merad en devient presque bon du seul fait que son rôle est sous-exposé par rapport à celui de Boon et la dénommée Alice Pol se contente de promener son minois de Bimbo brune. Le plus grave dans tout cela, c'est que ça n'est même pas drôle (les gags, dont certains sont répétitifs, tombent à plat toutes les deux minutes avec une régularité de métronome) et la romance Boon-Pol crispe plus qu'elle n'émeut tellement les personnages sont bâclés dans le registre "bons sentiments-guimauve-mamours". Dany Boon essaye depuis les Ch'tis de renouveler le miracle, mais le propre des miracles c'est qu'ils ne surviennent qu'une fois...
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 432 critiques

    2,5
    Publiée le 2 juillet 2014
    En un mot : bof. Un autre : inégal. Dany Boon surjoue en tête d'affiche (une habitude me direz-vous, cf. Eyjafjallajökull), et nous fait un one-man-show parfois embarrassant (la trop longue scène chez la soeur de Kad). Heureusement que le scénario arrive à se diversifier un peu et à nous offrir quelques scènes comiques, sinon on trouverait le temps long, trop long. Kad est quant à lui excellent, même si on sent parfois qu'il a fait ce film pour faire plaisir à son pote Dany, en tant que soutien. Mr Dany Boon, continuez de réaliser des films mais laissez vos amis prendre les premiers roles.
    danzy
    danzy

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 187 critiques

    1,5
    Publiée le 26 février 2014
    Très moyen ! Autant la première partie du film est déjà limite-limite au niveau comédie tirée par les cheveux, autant la deuxième partie se vautre littéralement avec cette histoire de réfugié balkan qui s'éternise lamentablement... On ne rit pas, on sourit tout juste. Les actrices sont très moyennes à l'exception de Valérie Bonneton toujours top. Verdict au final, y'a pas photo: il est préférable de voir le film des Inconnus et oublier celui du Ch'ti: grotesque.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1583 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    3,5
    Publiée le 26 février 2014
    Hypocondrie: n.f (PSYCHOPATHOL). Prèoccupation obsessionnelle d'un sujet pour son ètat de santè [...] "Supercondriaque" : Quatrième long-mètrage de Dany Boon dont la date de sortie est prèvue pour le 26 fèvrier 2014! Après le succès fulgurant de "Bienvenue chez les "Ch'tis" en 2008 et du carton "Rien à dèclarer" en 2011, sa nouvelle rèalisation ètait forcèment très attendue par ses admirateurs et ses dètracteurs! Elle ne dèçoit pas en terme de dèrision, de personnages attachants et de gags souvent hilarants! Pour le plus grand bonheur des fans, le duo comique des « Ch'tis » est de retour: Dany Boon en malade imaginaire insupportable mais attachant, Kad Merad en mèdecin traitant! Intrigue amoureuse, le malade tombant amoureux de la soeur du mèdecin et des scènes d'action dans un pays est-europèen (le Tcherkistan) pour le moins imaginaire! Pour jouer les neuneu de service, Boon est champion du monde et "Supercondriaque" a une vraie dimension comique, avec un enchaînement dans les peripeties et des personnages qu'on a pas forcement l'habitude de voir! Avec aussi cette façon de dètourner la politique en comique! Vu en avant-première avec l’èquipe du film : Dany Boon, Kad Merad et Alice Pol qui se sont gentiment prêtès au jeu pour la sèance dèdicace! Une ambiance festive avec masque chirurgical et ballons blancs et rouges tout azimut! Diagnostic on ne peut plus positif, avec des rèpliques qui font mouche et qui brillent par leur habiletè à fouiller l’hypocondrie maladive du personnage central : « Les salles d'attentes, c'est une invention de mèdecin pour multiplier la clientèle. C'est pas nous qui attendons le docteur, c'est le docteur qui attend que toutes les maladies se propagent bien entre tous ses patients ! » . Bien ficelèe et bien rythmè, c’est une très bonne comèdie familiale avec des dialogues et une interprètation qui ne manquent ni d'efficacitè et d’ironie! De plus, il y a des seconds rôles fèminins qui ne passent pas inaperçus avec le charme prometteur de Alice Pol et le talent violemment drolatique de Valèrie Bonneton (une vraie gueule). Les deux actrices sont excellentes mais c’est quand même Bonneton dont on se souvient après la projection même si elle ne jouent que quelques minutes! Rires garantis dans les salles obscures...
    Pierre R.
    Pierre R.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 7 mars 2014
    ben vraiment déçu ... toujours le même genre de gags, avec les mêmes acteurs.. vu et revu mille fois quoi .. vivement un peu de nouveauté dans le cinéma français !
    Jilli
    Jilli

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

    0,5
    Publiée le 28 février 2014
    A éviter. Scénario honteux, tous les gags tombent à l'eau, seule la notoriété de Dany Boon va faire que ce film est un succès qu'il ne mérite incontestablement pas.
    YvesC
    YvesC

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 11 mars 2014
    Rien à voir avec bienvenue chez les ch'tis dommage on ne peut pas être toujours drôle.
    andré G.
    andré G.

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 28 février 2014
    Décevant, pas vraiment drôle, et même un peu "neuneu". A réserver aux inconditionnels de Dany Boon, qui ne se renouvelle pas beaucoup...
    Oompa-Loompa29
    Oompa-Loompa29

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 27 février 2014
    Ce film est un navet sans intérêts. Les films français sont a un niveau bien bas ... Je ne comprend vraiment pas que les gens apprécient ce genre de film alors qu'il y a d'autres films beaucoup plus intéressants.
    Amrael80
    Amrael80

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 117 critiques

    1,0
    Publiée le 28 février 2014
    Une comédie caricaturale qui donne dans le grand n'importe quoi, à éviter !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top