Mon AlloCiné
    Délivre-nous du mal
    note moyenne
    3,4
    2608 notes dont 320 critiques
    6% (20 critiques)
    27% (87 critiques)
    39% (125 critiques)
    17% (53 critiques)
    8% (24 critiques)
    3% (11 critiques)
    Votre avis sur Délivre-nous du mal ?

    320 critiques spectateurs

    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,0
    Il y a des fois où on est content d’être en couple et que notre copine nous oblige à voir des films qu’on n’avait pas du tout envie de mater. Pour ma part, je n’avais pas du tout imaginé une seule seconde que je me retrouverais dans une salle de ciné pour visionner "Délivre-Nous du Mal" après avoir vu sa bande-annonce : tout nous était présenté comme si le film était un énième film d’horreur pour teenagers portant sur une possession. Maintenant que j’ai vu le film, je crache sur ceux qui ont fait la bande-annonce pour nous vendre une escroquerie ; et je remercie ma moitié de m’avoir traîné au ciné. Oui, car "Délivre-Nous du Mal" est certainement la meilleure surprise de cette rentrée scolaire : livrant un film sombre et glauque à l’ambiance poisseuse assez proche d’un "Seven", Scott Derrickson ("Hellraiser 5", "L' Exorcisme d'Emily Rose", "Le Jour où la Terre s'arrêta", "Sinister") nous propose une histoire bien ficelée avec une atmosphère qui vous prend à la gorge dont la tension palpable à l’écran vous fera ressentir quelques picotements le long de votre échine. Le tout étant renforcé par une bande son incroyablement adéquate : le score de Christopher Young est absolument excellent et son mélange de thèmes mélancoliques avec des sons à la tonalité métallique entretient parfaitement l’ambiance malsaine des scènes (à ce titre, son travail m’a rappelé celui de Kenji Kawaï sur "Ring"). Bien entendu, jouant sur les codes du film d’horreur (et surtout grâce à son expérience sur le bon "Sinister"), Derrickson n’hésite pas à avoir recours à des jumps scares plutôt bien amenés (enfin, sauf deux….non, mais sans déconner, en 2014 utiliser un chien et un chat pour un jump scare, c’est un peu honteux !! Je m’attendais même à voir par la suite des corbeaux….dieu merci, ce n’est jamais arrivé !) et fait dériver petit à petit dans le fantastique mais s’en jamais tomber dans le grand guignol (ça peut faire penser à "L’ Exorciste", mais ce n’est pas comme "L’ Exorciste"), nous proposant même une impressionnante scène d’exorcisme bien meilleure que n’importe laquelle qu’on a pu voir récemment dans de vrais films d’horreur (un comble !!). A ce sujet, je voudrais dire à tous les rageux qui rigolent après avoir vu le film sur le côté « inspiré de faits réels » qu’avant de critiquer, ça serait intelligent de se renseigner sur un film avant d’aller le voir : le policier Ralph Sarchie a exercé plusieurs années à New-York et fut amené à être confronté à des affaires totalement inexplicables. Il en a donc écrit un livre pour témoigner que dans notre société, le Mal avec un grand « M » existe réellement parmi toute cette folie humaine. C’est d’ailleurs de ce livre (« Beware the Night ») qu’est inspiré "Délivre-Nous du Mal". Et puis, quand on dit qu’un film est inspiré de faits réels, cela ne signifie pas qu’il retranscrit à 100% la réalité : il s’en INSPIRE. Avant de partir dans des dénigrements gratuits, renseignez-vous et surtout démerdez-vous pour comprendre les mots que vous utilisez !! Quand je pense que vous encensez des bouses comme "Le Dernier Exorcisme" et que vous pester sur celui-là !! Niveau casting, s’il n’y a rien à redire sur les bonnes prestations d’Eric Bana et Edgar Ramirez, il faut aussi rendre hommage à celles exceptionnelles des « possédés » : Olivia Horton et Sean Harris sont super convaincants et terriblement flippant à chacune de leurs apparitions, d’autant plus que le boulot de maquillage sur leur personne est absolument bluffant ! Bref, "Délivre-Nous du Mal" est une bonne surprise car il y avait longtemps que je n’avais pas vu un thriller si noir, si prenant et si flippant (un thriller qui vous terrifie plus qu’un film d’horreur ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça !). En tout cas ça me rassure car, après avoir failli vomir en voyant la bande-annonce, cela m’aurait grandement étonné que Jerry Bruckheimer produise un banal film d’horreur sans consistance alors qu’il a toujours été derrière de bons choix (bon, d’accord : si l’on excepte les deux "Benjamin Gates" !). Les amateurs de films poisseux à l’atmosphère irrespirable y trouveront leur compte sans aucun problème.
    xlr8
    xlr8

    Suivre son activité 39 abonnés

    3,5
    À la fois thriller et film fantastique, j'ai passé un bon moment. Pour apprécier, il faut adhérer aux codes de ces genres, sinon le film paraîtra vide. Les acteurs sont convaincants, l'ambiance, sombre. Pour être un chef d'oeuvre, il aurait fallu aller plus loin dans l'horreur ou dans la mise en danger des héros. Mais comme c'est tiré d'une histoire vraie semble-t-il, on se serait écarté de la réalité. Juste une question pour rigoler : comment le héros peut-il délaisser à ce point sa magnifique épouse ? ^^
    louline34
    louline34

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    5,0
    très bon film les amateurs d'épouvante vont adorer les 2 acteurs principaux jouent avec justesse ce qui fait vraiment peur c'est que ce film est tiré du témoignage d'un flic de New York une question se pose :est-ce vraiment possible ce genre de choses ?
    Lejoyce
    Lejoyce

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 29 critiques

    3,0
    Long métrage très très efficace quant au renouvellement du genre "épouvante" qu'il opère à travers une sombre enquête policière tirée des témoignages du lieutenant Ralph Sarchie. Commencer le film en sachant que cette histoire est tirée de faits réels instaure des les premiers instants une ambiance dérangeante assez plaisante lorsqu'on est friand d'histoires paranormales. L'intrigue commence avec trois soldats américains faisant front en Irak étant contraints de visiter une sorte de repère souterrain abritant une hôte funeste. Ces derniers reviennent a la mère patrie changés en tout et pour tout s'en suit alors toute une enquête policière teintée de faits paranormaux très bien amenés les uns après les autres ce qui amène un certain rythme soutenu non déplaisant a cette sombre intrigue. Le jeu des acteurs principaux est beau et sans superficialité ce qui provoque un certain attachement. Le final est tout a fait cohérent et la scène est marquante, l'équipe de maquilleurs peut être fière d'elle ! J'ai passé un épouvantable moment dans le bon sens du terme ! Courez le voir !
    martine g.
    martine g.

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    5,0
    A priori, pas mon genre de film et pourtant j'ai adoré. Le cadre, l'histoire, les acteurs, tout y était.... et pourtant, les histoires d'exorcisme ne m'avait jamais fascinée jusqu'à présent. Eric Bana joue juste et ceux qui l'entourent également.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 675 abonnés Lire ses 611 critiques

    2,5
    En Irak, trois militaires américains sont les témoins d’un événement dévastateur. Quelques années plus tard, deux flics, Ralph et Butler, mènent l’enquête. L’un d’entre eux est réputé pour avoir un sixième sens. Cette enquête pour le moins inhabituelle va lui permettre de mettre à l’épreuve cette capacité plutôt déroutante. Délivre-nous du mal est la nouvelle oeuvre de Scott Derrickson (Sinister), que j'ai trouvé plutôt passable. Alors, bien sur le film est à prendre au premier degrés. De plus, l'intrigue était bien trouvée avec son atmosphère très glauque. La mise en scène qui se veut horrifique est surtout bancale, et n'innove en rien dans le genre. Il laisse le spectateur sur la faim. Malgré tout, on a un casting honorable. Eric Bana est vraiment convaincant dans ce genre de tache. Cela faisait longtemps qu'on l'avait pas vu aussi en forme devant un tel long-métrage comme celui-ci. Edgar Ramirez est, lui aussi bon en interprétant un prêtre. Quelques passages frissonnants mais non effrayants. Des petites tensions sont présentes mais cela est prévisible ! Et puis, l'humour est inutile. Pourtant il manquait une certaine angoisse et un certain suspense pour qu'on soit réellement captiver jusqu'au bout. Deliver Us from Evil est à mi chemin entre le thriller et le film d'horreur. Il se regarde sans déplaisir.
    Gaye75
    Gaye75

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 643 critiques

    4,0
    Une bonne surprise que ce film, avec des scènes très oppressante et un scénario bien mené. La réalisation est assez simple et efficace pour pour que le spectateur soit totalement envouté par cette histoire et la musique très expressive rajoute à cette ambiance morbide. Un très bon film de genre.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 232 critiques

    5,0
    Film très angoissant et très original pour cette thématique. Eric Bana est parfaitement convaincant dans un rôle totalement différent du reste de sa carrière. Le suspense est omniprésent, on ressort de la salle complétement terrifié, l'objectif est amplement atteint.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 98 critiques

    2,5
    Scott Derrickson est un réalisateur à la carrière courte mais quasiment exclusive de films d'horreur qui sont soit médiocre ( Hellraiser 5 ) soit tous juste passable ( L'Exorcisme d'Emily Rose ) avec un seul film franchement sympathique, l'efficace Sinister qu'il à tourner après son incursion désastreuse dans la SF avec le mauvais remake du Jour ou la Terre s'arrêta. Donc malgré une carrière qui brille plus par ses échecs que ses réussites je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce nouveau film, mais le souvenir plus que sympathique que j'ai garder de Sinister m'a encourager à me laisser tenter pour Délivre-nous du Mal. Malgré le peu d'attente que j'avais pour ce film, m'a déception ne fut pas grande mais elle fut là car le film s’évertue à réunir tout ce que je ne supporte pas dans les films d'horreurs actuels. Tous d'abord le film commence en nous expliquant que tout ceci est inspiré d'une histoire " vraie", ce qui engendre souvent des films perfectibles et peu terrifiant ( n'est ce pas Paranormal Activity ) même si il y a quelques fois des exceptions ( le très bon The Conjuring ) mais qui généralement sorte du lot grâce au talent de leur metteur en scène. Ici Derrickson n'est clairement pas James Wan et il appuie donc son film avec des ressorts éculés depuis bien longtemps avec des successions de jumpscares peu inventif et qui ne crée jamais la surprise. Pour dire je n'ai pas sursauter une seule fois de tous la projection et surtout le gros défaut c'est que toute la "terreur" du film repose sur cela, le réalisateur ne prendra même pas la peine de poser une ambiance perturbante et anxiogène ce qui est la sève de ce genre de film car sinon on ne ramènerai rien à la maison parce que les vrais films d'horreur sont ceux qui poussent à la réflexion et qui crée une angoisse permanente. Ici rien de tous ça juste quelques jumpscares faciles et beaucoup de pluie pour donner un coté sombre à l'ensemble. De plus Derrickson fait parfois des choix douteux dans sa mise en scène qui se montre globalement maîtrisé mais qui est aussi trop appuyé notamment pour souligner l'instabilité du personnage principal, qu'il fait de façon trop grossière spoiler: ( la caméra tremblotante après la découverte d'un bébé mort au début du film ) . Certes si il appuie trop sa mise en scène c'est aussi en partie car il ne peut pas s'appuyer sur son interprète principal car Eric Bana nous offre une prestation monolithique dénué de toutes émotions, il se contente de faire son habituelle air renfrogné durant tout le film. Sinon pour la réalisation, la photographie est correcte tout comme la bande sonore qui est primordiale dans ce genre de film et qui ici est très bien géré, avec en bonus quelques musiques des Doors qui font leurs petits effets. Pour le reste du casting les acteurs sont globalement tous très bon notamment Edgar Ramirez qui aurait mérité un peu plus de place, une Olivia Munn très juste tous comme un Joel McHale que je n'attendais pas dans ce registre. Sinon ceux qui incarne les possédés livre des performances impressionnantes qui ne sont pas faciles à jouer mais qui ici sont tenu avec justesse sans trop aller dans l'excès notamment Sean Harris qui tient incroyablement bien sa prestation. Donc rien à dire sur le casting qui est globalement satisfaisant, les problèmes se situant plus sur les grosses ficelles de la mise en scène mais aussi sur celles du scénario. En gros tous ce qui est exposé dans le film est du déjà vu mais en moins bien surtout que le film ce paye une morale chrétienne franchement agaçante voir même horripilante avec ce final totalement à coté de la plaque et qui fait presque de la propagande, je ne supporte pas les films qui traite de la religion pour faire des films d'horreur, exception faite de l'Exorciste de Friedkin et du Prince des Ténèbres de Carpenter qui traite tous deux le sujets avec plus d'intelligence et de pertinence, n'hésitant pas à remettre violemment la religion en cause. Ici aucun remise en cause juste un film moralisateur au possible qui réutilise tout les poncifs du genre avec des personnages stupides qui ne sont pas fichus de réagir normalement spoiler: ( mettre son bras entre les barreaux du cellule alors qu'il y a un détenu dedans, les lumières qui s'éteigne systématiquement ou qu'ils aillent ce qui ne semble inquiéter personne, ... ) . Le tout culminant vers un exorcisme final proche du ridicule qui n'est même pas impressionnant visuellement parlant, on a déjà vu mieux dans le genre, et les seules bonnes idées du film ne sont finalement pas traité à leurs justes valeurs. Car le film commençait bien est aurait pu aisément ce transformer en très bon thriller si le film n'aurait pas basculer dans le fantastique parce qu'à défaut d'être un bon film d'horreur il avait tous les éléments réunis pour être un sympathique thriller. Mais grâce à cela le film restera alors tout de même divertissant et maintient l'intérêt du spectateur par son très bon sens du rythme et son excellente gestion du suspense qui nous donne envie de connaitre le fin mot de l'histoire, aussi décevant soit-il. En conclusion Délivre-nous du Mal est un mauvais film d'horreur mais un thriller efficace, en résulte donc un film moyen qui rate tous ses effets horrifiques et qui à la lourde charge de se traîné tout les clichés du genre ce qui vient alourdir la partie thriller qui est bien plus intéressante et mieux géré avec une histoire rythmé et pleine de suspense. Donc Scott Derrickson loupe le coche et aurait pu vraiment faire un bon film avec des choix plus judicieux, écarter l'aspect fantastique en le suggérant plutôt qu'en l'attaquant de front, ce qui aurait donné un aura plus pertinent et plus angoissant au film. Car à force de nous montrer le fantastique celui-ci ne nous surprend plus et en plus cette morale chrétienne est vraiment rebutante et sors inexorablement du film en livrant une fin prévisible et dénué d'enjeux. Pour moi vous avez meilleurs temps de regarder vos vieux classiques du cinéma d'horreur qui vous ferons bien plus d'effets que ce film qui n'est certes pas mauvais mais qui ne rempli jamais sa mission pour être qualifié de bon.
    lexcalvin
    lexcalvin

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 28 critiques

    0,5
    Le problème des films d'exorcisme est de ne concerner que les religieux. Aucun athée n'a jamais été reconnu de cas de possession. Et tout est dit : on se fait peur sur un phénomène d'auto-persuasion qui touche les gens déjà bien cintrés ou baignant dans un environnement religieux, comme c'est le cas pour les enfants. Au moins avec Sinister, Scott Derrickson partait dans la légende urbaine, dans le fantastique sans couche dogmatique, et de fait, sans les oripeaux du charlatanisme des curés de province. Délivre nous du mal nous fait la totale : la pluie, les éclairs, les stigmates sanglants, les ralentis foireux sur le grand final tellement émouvant. Coté comédiens, Edgar Ramirez s'en sort bien, Eric Bana a toujours le regard vide d'un ours en peluche, bref ras mon lieutenant. Mais nouveauté, ce navet arrive en plus à nous revendre la grandeur de la police étanusienne, forcément courageuse, impliquée, professionnelle, pas raciste pour un sou, un peu vengeresse mais c'est pour ton bien .... en ce sens c'est vraiment de la fiction : Laissons les films de paranormal, dans le paranormal, ne mêlons pas les sales gens à cette noble cause qu'est le frisson en salles. N'allons pas voir cette poubelle de clichés qu'est "Délivre nous du mal". Merci.
    Darky031
    Darky031

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    J'ai beaucoup aimé ce film, car sans trop en montrer il est efficace. C'est un peu un Thriller horrorifique. Contrairement à pas mal de film qui traitent du même genre, le scénario est plutôt bien ficelé. L'atmosphère est lourde, pesante et les lieux souvent peu éclairé (même en journée) Pour une fois les héros ne sont pas stupides et quand il leurs arrive des tuiles, ce n'est pas parce qu'ils ont prit le temps de prendre un café, pendant qu'un gars leur court après avec une hache (ça paraît bête, mais la plupart des films d'horreur sont comme ça Les acteurs sont bons, en particulier le héros, que j'aime beaucoup, car beaucoup de charisme et je pense que dans ce film, c'est une bonne valeur ajoutée :) Quand à la scène final, pas mal. Il a une bonne durée de 2 heures, ça fait plaisir Et la bande sons est pas mal non plus. Je vous le conseil ;)
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 403 critiques

    4,5
    Délivre nous du mal, du talentueux Scott Derrickson, est un thriller horrifique particulièrement démoniaque, articulé autour des sciences occultes. Si les films du genres sont assez peu populaires en France, ils ont toutefois pour habitude de glacer le sang en nous possédant littéralement d'angoisse. Conjuring, les dossiers Warren, Jusqu'en Enfer, L'Exorcisme d'Emily Rose, tous des références de premier choix dans un style horrifique immersif et glauque à souhait. Le frisson inévitable de ces voix d'outre tombe, des portes qui claquent, des ongles raclant les murs, les objets qui s’animent, peut paraitre cliché, mais lorsque tout cela est traité avec conviction et professionnalisme, on ne peut qu'y croire et serrer les dents en attendant que ça passe. Le prodige de Derrickson est de nous emmener précisément là où il souhaite qu'on aille: dans les limbes profonds des ténèbres et du mal suprême, jouant sur les silences pour mieux asséner le frisson, imprévisible et fulgurant. Le soin apporté à son œuvre est une qualité essentielle, l'attachement aux symboles religieux, le réalisme poignant des possessions en font quelque chose de prenant dès les premières secondes, ce qui est plutôt rare. J'ajouterais même le côté éprouvant de tension, mêlant avec justesse une enquête policière palpitante à une intense noirceur. Le duo Eric Bana et Edgar Ramírez et une vraie réussite, ponctuée de jeux dynamiques et charismatiques. C'est un fait, ce film prend aux tripes et frôle de très près la perfection. Un incontournable du genre. 4,5/5
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 427 critiques

    4,5
    Scott Derrickson avait déjà sérieusement attiré mon attention avec « L'exorcisme d'Emilie Rose » et « Sinister », deux films qui m'avaient fichu une sacrée frousse à l'époque. Pour mon plus grand bonheur, il récidive en nous offrant « Délivre-nous du mal ». C'est à une nouvelle histoire de possession que nous convie le réalisateur qui prend manifestement un grand plaisir à se jouer de nos peurs les plus profondes. Il nous fait suivre une enquête policière, apparemment tirée d'une histoire vraie et diligentée par un flic opiniâtre et expérimenté. Bien qu'il en ait vu « des vertes et des pas mûres » dans sa carrière, cette nouvelle affaire se révèle vite différente... Bien plus sombre, bien plus glauque et bien plus dangereuse que d'habitude ; Il devra s'allier à un jeune ecclésiastique pour parvenir à résoudre l'étrange énigme qui se présente à lui. L'ambiance sombre et poisseuse du Bronx est parfaitement restituée, sous des avalanches incessantes de pluies diluviennes. Le rythme, volontairement lent du récit, contraste avec des instants de frayeur intense distillés intelligemment par le réalisateur qui fait preuve d'un métier indiscutable en la matière. On a droit à toute la palette des effets de surprise, sans qu'on ne voit rien venir à l'avance, ce qui est suffisamment rare pour être signalé... Petites natures s'abstenir ! Rien que d'y penser, ma tension monte d'un cran.
    Le NanarPhile
    Le NanarPhile

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Après l'excellent Sinister, Scott Derrickson nous propose un film d'horreur abordant le thème de la possession. Délivre nous du mal est un excellent film, assez angoissant, avec une trame travaillée et intéressante, assez terrifiant par moment. La scène d'ouverture est superbe, bien réalisée et assez impressionnante. L'univers du personnage principal et l'introduction jusqu'à l'arrivée dans le zoo est excellente, très prenante, et parvient parfaitement a faire rentrer le spectateur dans le film. La suite est parfaite, on sursaute vraiment fort par moments, les scènes de possession sont très gênantes, tout y est.
    Frédéric L
    Frédéric L

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 29 critiques

    4,0
    Un thriller horrifique sur fond de religion et d'exorcisme. Très réussi avec cette ambiance sombre et poisseuse. Eric Bana au top. La musique des doors est un atout !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top