Mon AlloCiné
Zootopie
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Zootopie" et de son tournage !

Naissance du projet

C'est en commençant par faire des recherches sur les mammifères que les créateurs du film ont été interpelés par un constat qui leur a donnés l'idée de l'histoire de Zootopie : les animaux forment deux groupes, les prédateurs et les proies et le deuxième groupe est 10 fois plus nombreux que le premier. De là est venue l'idée de cette ville utopiste sans humains dans laquelle les animaux ont arrêté de se manger les uns les autres mais ont tout de même conservé certains réflexes d'antan.

Un buddy movie

Zootopie est, pour le réalisateur Rich Moore, un buddy movie, autrement dit un film dont l'intrigue fonctionne sur la collaboration forcée entre deux personnages bien différents, comme c'est par exemple le cas dans des films cultes comme L'Arme Fatale ou Die Hard 3 : "Judy et Nick, une lapine et un renard, sont par définition des ennemis naturels. Chacun a des idées préconçues sur l’autre, mais vont découvrir que ces préjugés ne sont pas fondés."

Affiches parodiques !

A deux mois de sa sortie en salles, Zootopie a, via des affiches, parodié quelques-uns des plus gros succès de 2015, comme Cinquantes Nuances de Grey, Jurassic World (dont il a le même compositeur, Michael Giacchino) et Star Wars - Le Réveil de la Force.

Clins d'oeil

Les spectateurs les plus attentifs auront pu déceler un poster de Zootopie dans Les Nouveaux héros lorsque Baymax et Hiro volent sous les rails d'un train. Et ce n'est pas tout puisque le personnage Honey Lemon dans ce récent film Disney possède un étui de téléphone dont l'image est le personnage principal de Zootopie.

Les renards chez Disney

Nick Wilde, personnage à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque, n'est pas le premier renard Disney puisque nous comptons également Robin des Bois, Rox et Rouky ou encore Pinocchio qui avaient chacun un protagoniste animal de ce type.

Ville cosmopolite

Dans une interview AlloCiné, John Lasseter a confié que le but de l'histoire de Zootopie était de parler des préjugés via les différentes parties abritant certains types d'animaux dans la ville (les animaux du désert, des régions polaires, des forêts tropicales, etc.). Pour cette dernière, les créateurs se sont inspirés de métropoles modernes occidentales comme San Francisco, New York, Toronto ou Paris, avec des quartiers chinois, italiens, grecques, etc.

6 quartiers différents

Six quartiers abritant différents types d'animaux forment la ville de Zootopie :

- La Place du Sahara (inspirée par les villes de Monte-Carlo et Dubaï), composée de dunes de sable et d’immeubles en forme de dunes.

- Toundraville, essentiellement constitué de neige et de glace.

- Le Quartier de la Forêt Humide qui rassemble des centaines d’arbres géants.

- Lapinville (d'où vient le personnage de Judy Hopps) qui est principalement peuplé de maraîchers qui cultivent des carottes.

- La Gare Centrale de Savanna (inspirée du design en étoile de Disneyland) qui abrite la police de Zootopie, l’hôtel de ville et la gare centrale.

- Sourisville, qui est l’endroit où vivent les plus petits mammifères de Zootopie.

Pas des débutants

Byron Howard et Rich Moore, réalisateurs de Zootropie, ne sont pas à leur premier coup d'essai en matière de mise en scène d'un gros film d'animation au budget important puisque le premier était aux commandes de Volt, star malgré lui et Raiponce tandis que le second des Mondes de Ralph.

Authenticité

L’univers de Zootopie est peuplé de 64 espèces animales. L’équipe a passé 18 mois à faire des recherches sur les animaux, a rencontré des experts du monde entier, y compris ceux du Disney’s Animal Kingdom à Walt Disney World. Elle s'est également rendue au Kenya, pour étudier le comportement animal et ainsi faire en sorte que les espèces représentées à l'écran le soient de la manière la plus réaliste possible.

Principale difficulté niveau animation

La principale difficulté au niveau de l'animation a été la diversité des tailles des personnages et le fait que la majorité de ces derniers soit majoritairement composée de fourrure. Le superviseur des effets visuels Scott Kersavage se souvient : "L’une des directives de départ était de ne surtout pas donner à nos personnage l’allure d’animaux en peluche. Nous avons fait de longues recherches pour atteindre cette authenticité. Et l’une de nos découvertes a été qu’au contraire des cheveux, qui sont semblables d’un être humain à l’autre, les poils des animaux sont très différents d’une espèce à l’autre."

Un champion au casting !

A noter la présence, au casting vocal français, de Teddy Riner, huit fois champion du monde de judo, champion olympique en 2012 et quadruple champion d’Europe entre autres titres glorieux. Il prête sa voix à Finnick, un fennec qui cherche souvent la bagarre.

Un nouveau record pour Disney

Fort des 73 700 000 billets verts amassés en un week-end, Zootopie a signé le meilleur démarrage d'un film d'animation maison, devant les 67,4 de La Reine des Neiges.

Carton au box-office

En dépassant le milliard de recettes au box-office mondial, Zootopie est devenue le deuxième plus grand succès de l'histoire des classiques Disney.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top