Mon AlloCiné
Samba
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Samba" et de son tournage !

Adaptation du roman "Samba pour la France"

Samba est adapté du roman "Samba pour la France" de Delphine Coulin, paru aux éditions du Seuil en 2011. Interrogée sur TF1 sur l'adaptation de ce livre, l'auteur explique : "Nous sommes partis du livre et de toute la trame du livre. Ce sont les mêmes personnages. En revanche, quand c’était drôle dans le livre, on le gardait, et quand c’était trop sombre, on essayait de l’alléger un peu, en particulier par les dialogues." Par ailleurs, le personnage d'Alice, tenu par Charlotte Gainsbourg, n'existait pas dans le roman. Sa création a donné l'opportunité aux réalisateurs de mettre en scène un "vrai couple de cinéma, ce que nous n’avions jamais fait jusque-là", précise Olivier Nakache.

Intouchables, the first ?

Bien que l'histoire de Samba soit largement inspirée du roman, le duo de réalisateur avait depuis longtemps l'idée de réaliser un film autour de "ces travailleurs qu’on voit fumer dehors en tablier de cuisine à la sortie des restaurants - des Africains, des Asiatiques, des Sri Lankais en pause pour quelques instants", comme l'explique Toledano. Bien avant le tournage d'Intouchables, un script d'une dizaine de pages sur cette thématique avait en effet déjà vu le jour.

Une rencontre improbable

Comme Intouchables, Samba s'intéresse à la rencontre de deux êtres que tout sépare ou presque. Il s'agit de "l’histoire d’un sans papier, dans un centre de rétention au début du film, qui va faire la rencontre d’une jeune fille qui est venue dans une association. On ne sait pas vraiment pourquoi elle est là, on ne sait pas vraiment ce qui l’a amenée là. C’est l’histoire de leur rencontre...", ont résumé les réalisateurs dans une interview pour TF1 en juin 2014.

5ème collaboration avec Omar Sy

Samba constitue la 5ème collaboration entre Eric Toledano - Olivier Nakache, et Omar Sy. Comédien fétiche du duo de réalisateurs, il a tourné pour eux dans le court métrage Ces Jours heureux, et les longs métrages Nos Jours heureux, Tellement proches et Intouchables. Il devient, pour la première fois depuis leur rencontre, coproducteur avec Samba.

Au cœur de la société : un sujet politique ?

Eric Toledano explique que sa volonté n'était pas d'aborder le côté politique du sujet mais seulement de mettre "des visages sur des statistiques" ce qui, comme il le précise, "permet au spectateur de découvrir par des personnages et leur quotidien, un monde que souvent il ne connaît pas autrement que par le débat public et les medias. Et à partir de là, cela peut lui donner matière à réfléchir différemment"Olivier Nakache conclut : "Nous avons voulu filmer ces travailleurs invisibles d’aujourd’hui dans leurs décors."

Un projet documenté

Pour écrire et réaliser SambaEric Toledano et Olivier Nakache se sont extrêmement documenté sur le sujet. Ils ont ainsi effectué des stages dans des associations et regardé des documentaires. Ainsi, chaque personnage du film a été inspiré par une personne réelle rencontrée lors de l'élaboration du projet.

Inspirations

Pour Samba, les réalisateurs ont puisé leur inspiration dans certaines comédies italiennes des années 1960 et 1970, notamment celles des metteurs en scène Ettore Scola, Dino Risi ou encore Mario Monicelli.

Un interprète tout trouvé !

Youngar Fall, qui joue le rôle de l'oncle de Samba, fait ses premiers pas au cinéma avec ce film. Son parcours professionnel est similaire à celui de son personnage, puisque avant de prendre sa retraite, il travaillait depuis une trentaine d'années dans les cuisines du pub Renault se trouvant sur les Champs Elysées. "Nous y avons vu un signe du destin. Il a apporté une incroyable intensité au personnage. Avec sa présence, on s’est sourcé de la réalité directement sur le plateau", commente Eric Toledano.

Composition du rôle

Omar Sy a préparé son rôle en visionnant La Pirogue de Moussa Touré et en se documentant sur l'immigration : "Je voulais comprendre les motivations de ces gens qui partent sans être sûrs d’arriver à bon port", raconte le comédien. Mais là où la vedette d'Intouchables a eu le plus de travail, c'était avec son accent : "La difficulté était de réussir à le tenir sur la distance et à le descendre d’une ou deux notes pour le rendre crédible. C’est la première chose que j’ai travaillée en préparant Samba. Cet accent était la clé pour réussir ce personnage, pour lui donner sa crédibilité, sa vérité. Il pouvait aussi lui être fatal".

Charlotte et le burn-out

Alice, le personnage qui aide Samba, est en phase délicate de burn-out. Son interprète Charlotte Gainsbourg s'est donc renseignée sur ce syndrome en lisant des livres, en rencontrant un médecin, mais aussi en se rendant dans un hôpital où séjournent des personnes atteintes de ce mal.

Histoire vécue

Comme son personnage Wilson, Tahar Rahim a lui aussi enchaîné les petits boulots (employé en cuisine, laveur de vitres...) : "Je ne suis pas certain d’avoir mesuré à l’époque l’ampleur de leurs problèmes", raconte le comédien au sujet des travailleurs immigrés. Il poursuit : "A la lecture du scénario, j’étais d’ailleurs très heureux de voir que mon personnage était à l’opposé de ce que j’avais fait auparavant. Pour le coup, plus proche de moi aussi."

Encore un accent ?!

Après s'être laissé pousser les cheveux pour le rôle de Wilson, Tahar Rahim a pris des cours de brésilien avec une Française ayant vécu au pays de la samba (danse que le comédien apprit pour le tournage). Il a ensuite complété ses acquis en rencontrant un Brésilien parlant français. Faisant un mélange des deux accents, il trouva le ton juste.

Second rôle

Lors de la phase d'écriture de Samba, Eric Toledano et Olivier Nakache pensaient déjà à Tahar Rahim pour incarner Wilson, l'un des seconds rôles du film. Ils étaient toutefois hésitants à lui proposer ce personnage parce qu'ils redoutaient un refus de sa part. Ce à quoi répond le comédien : "Ce n’est pas la taille du rôle qui importe, c’est l’intensité du personnage."

Et de deux !

Izïa Higelin, qui incarne Manu, en est à son second rôle au cinéma. Son premier étant sur Mauvaise Fille grâce auquel elle remporta le César du meilleur espoir féminin en 2013. La jeune actrice explique en quoi elle est proche de son personnage dans Samba : "J’ai longtemps été militante : même si j’étais loin de mesurer l’ampleur des difficultés dans lesquelles ces bénévoles associatifs se débattent, le sujet me concernait de près."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Pièce montée (2010)
  • Knock (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Les Nouvelles Aventures de Cendrillon (2017)
  • Kingsman : Le Cercle d'or (2017)
  • The Square (2017)
  • Blade Runner 2049 (2017)
  • Detroit (2017)
  • Coexister (2017)
  • L'Ecole buissonnière (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Le Monde secret des Emojis (2017)
  • Ça (2017)
  • Daddy Cool (2017)
  • Zombillénium (2017)
  • La Tour sombre (2017)
  • Logan Lucky (2017)
  • Numéro Une (2016)
Back to Top