Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Vincent n'a pas d'écailles
Note moyenne
3,9
27 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Transfuge
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Libération
  • Metro
  • Ouest France
  • Sud Ouest
  • Télé 2 semaines
  • TF1 News
  • Time Out Paris
  • Chronic'art.com
  • L'Humanité
  • Mad Movies
  • Positif
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

27 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Les courts métrages de Thomas Salvador constituaient depuis longtemps l’une des plus belles promesses du cinéma français. Promesse largement avec ce premier long, où brille un pur projet de mise en scène.

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

Merveilleux, prodigieux, sont à lire au sens propre: il y a de la magie chez Salvador, de la magie mais nulle esbroufe, juste un émerveillement face aux puissances du cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Transfuge

par François Bégaudeau

[Un] film unique dans la morne plaine du cinéma mimétique.

20 Minutes

par Caroline Vié

Malgré quelques baisses de régime, ce petit film délicat plonge le spectateur dans un lac paisible de sentiments tendrement décalés. On se laisse séduire par ce héros lunaire démontrant, mine de rien, que le fantastique à la française peut trouver sa place en marge des grands studios hollywoodiens.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Le super-héros occupe poétiquement l’espace provincial dans une comédie dramatique lacustre dont on aime les références et la singularité lunaire.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

"Vincent n'a pas d'écailles" revendique sa singularité, son côté artisanal. Pourtant, il est souvent aussi épatant que généreux.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Raphaëlle Pireyre

Un sourire de contentement, un plaisir de spectateur à passer une heure et dix-huit minutes dans ce film, dans ce village du sud de la France et dans ses lacs et ses torrents, dans sa lumière de fin d’été magnifiquement filmée par Alexis Kavyrchine.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

Un premier film surprenant, qui invente un superhéros tout à fait naturel, avec une économie de moyens et une efficacité à faire pâlir Hollywood.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Dans les paysages somptueux des gorges du Verdon, Thomas Salvador enflamme l’imagination avec ce film singulier et son héros mystérieux.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Noémie Luciani

"Vincent n'a pas d'écailles", le premier long-métrage de Thomas Salvador, est de ces perles dont le critique enthousiaste pourrait avoir envie de ne rien écrire. Sourire serait plus simple, et bien plus éloquent.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Guillaume Loison

Voilà un film tout en pleins et déliés, porté par un mélange de fantaisie et de rigueur qui le nimbe d'une sensualité champêtre et d'une intégrité admirables.

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Thomas Salvador, qui est aussi alpiniste, danseur, acrobate..., a mouillé sa chemise pour rendre ce personnage extrêmement vrai. Il semble qu'il a trouvé la potion magique. On souhaite à ce petit poisson de devenir grand.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Thomas Fouet

Mineur mais ludique - et idéalement concis -, le premier film de Thomas Salvador suit la piste de son (pas tout à fait) super-héros pour prendre la clé des champs.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Libération

par Didier Péron

Ce qui est beau au fil des turpitudes du récit, c’est la manière dont se dessine autour de Vincent un champ de force qui interdit l’approche.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Metro

par Mehdi Omaïs

Avec "Vincent n’a pas d’écailles", le réalisateur français Thomas Salvador se met en scène dans la peau d’un être que l’eau rend plus fort. Il signe une œuvre jubilatoire et originale, qui agit comme une bouffée d’air frais.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Ouest France

par Loic Tissot

ll faut 78 minutes, un million et demi d'euros et beaucoup de ténacité pour ce premier long-métrage, salue par le grand prix du jury du festival de Bordeaux Quand c'est bon, autant que cela se sache

Sud Ouest

par Sophie Avon

Si le film estimpressionnant, c'est dans sa façon de se déployer loin avec peu de dialogues et sans esbroufe. On n'a sans doute jamais eu autant besoin de cette invitation à l'émerveillement

Télé 2 semaines

par La Rédaction

Vincent, dont la force décuple au contact de l'eau, s'éprend de Lucie. Original et attachant.

TF1 News

par Romain Le Vern

Présenté comme un bluff (premier film de super-héros made in France), ce coup d'essai possède un charme réel, dû en partie à son humeur spirituelle, à sa poésie accidentelle, à sa capacité à rebondir d'une scène à l'autre de manière acrobatique pour mieux désarmer le spectateur. 

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Time Out Paris

par Céleste Lafarge

A la fois pleinement cohérent dans sa progression narrative, dans son ton et son atmosphère, et parsemé de séquences mémorables et autonomes, tour à tour émouvantes, poétiques ou ludiques, "Vincent n’a pas d’écailles", faux film de super-héros asocial, ressemble fort au coup d’envoi d’une carrière largement prometteuse.

La critique complète est disponible sur le site Time Out Paris

Chronic'art.com

par Murielle Joudet

La piste du super-héros nous égare : dans son mélange de maladresse et de grâce, dans sa puissance incontrôlée et finalement assez inutile, Vincent tient davantage du corps burlesque .

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

L'Humanité

par Vincent Ostria

Une œuvre drolatique, qui célèbre la nature à la manière des anciens Grecs, mettant en scène un héros aussi magique que terre à terre, s’inscrivant dans le vierge et le vivace aujourd’hui. Réalisation sobre, sans effets spéciaux, dit-on, et peu de dialogues. Une économie de moyens presque bressonnienne…

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Mad Movies

par Laurent Duroche

Pas détestable. Mais sans point de vue affirmé, difficile de marquer les esprits.

Positif

par Ariane Allard

[L'humour] désamorce systématiquement la gravité du sujet, et en affaiblit la tension. (...) Nul naufrage pour autant: cette plongée singulière reste revigorante.

Première

par Gaël Golhen

Un film de super- héros low-fi, sans excès ni CGI, qui lorgne plus vers Buster que Michael (Keaton). C'est très stimulant au début, mais ça s'essouffle un peu rapidement.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télérama

par Pierre Murat

Le film est charmant, poétique, joliment désinvolte. Léger, aussi, mais léger au point d'en devenir impalpable, par moments. Une bulle...

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top