Mon AlloCiné
    Révélations
    note moyenne
    3,8
    3252 notes dont 218 critiques
    24% (53 critiques)
    53% (115 critiques)
    10% (21 critiques)
    7% (15 critiques)
    5% (10 critiques)
    2% (4 critiques)
    Votre avis sur Révélations ?

    218 critiques spectateurs

    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    4,5
    Publiée le 4 juillet 2013
    Après son excellent Heat, on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre de la part de Michael Mann. Le réalisateur avait montré une qualité incroyable en termes de mise en scène de fusillade, on attendait donc un film du genre. Il n’y a aucune action musclée dans Révélations. L’ensemble de film se passe dans les dialogues, toujours tendus, grâce à une mise en scène de Michael Mann aux petits oignons, comme il sait bien le faire. Le film est passionnant, surtout dans sa deuxième heure, quand la machination se met en place et que les portes se ferment quant au dénouement heureux de l’intrigue. Les acteurs sont excellents, comme d’habitude chez Michael Mann, tant dans la qualité que dans la quantité, où on retrouve encore au moins quinze acteurs de grand talent (Bruce McGill y fait un petit passage très remarqué), dont Cliff Curtis, par exemple, dans un tout petit rôle en début de métrage. Al Pacino y trouve un écrin parfait pour son style de jeu, à l’image de Russell Crowe, ce qui apporte un plus indéniable au film. Seule pêche la musique, encore un peu trop datée, ce qu’on retrouve tout le temps chez Michael Mann. Révélations est un des films les plus représentatifs de l’œuvre du producteur de Miami Vice. Le film est donc encore une fois absolument indispensable pour tout amateur de thriller.
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 406 critiques

    5,0
    Publiée le 5 mai 2013
    Nominé en 1999 pour 7 Oscars dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur, avec pour tête d'affiche les supers stars Al Pacino et Russell Crowe, traitant d'un fait réel ayant fait grand bruit à l'époque de sa révélation (sans mauvais jeux de mots); pourtant ce "Révélation" de Michael Mann a complètement été ignoré du public lors de sa sortie et pire encore, demeure assez peu connu aujourd'hui, hormis par les "initiés". Et quel gâchis que constater qu'autant de personnes ont pût passer à côté d'un tels chef d'oeuvre. Car oui, Révélation ou plutôt "The Insider" dans son titre VO (qui est d'ailleurs bien plus pertinent que le titre français), est un CHEF D'OEUVRE. Une des oeuvres maitresses dans la filmographie pourtant prestigieuse de Michael Mann qui compte tout de même le superbe Heat. Bon je me dois tout de même d'évoquer le principal point noir de ce film : il est loin d'être simple à appréhender, surtout dans ses 20 premières minutes. Quant au scénario, il est question de magouilles de grosses entreprises et le langage peut être par moment assez technique. Rien d'incompréhensible, mais faut quand même s'accrocher. Mais en dehors de ce petit aspect, le rythme demeure haletant, le film étant un pur thriller prenant et accrocheur. Mais maintenant il est temps de dire pourquoi ce film est une telle réussite. Déjà faut le dire la réalisation est absolument dantesque. On retrouve l'esthétique de Mann qui a tant caractérisé son précédent film Heat. Les plans sont stylisés, les angles de vue toujours adéquats, rien à dire, techniquement c'est de l'ultra solide et Mann n'a pas démérité sa nomination à l'Oscar du meilleur réalisateur. Il faut aussi dire qu'encore une fois, le soin apporté à la photographie achève de sublimer les images (oui je répète mes arguments d'une critique à l'autre je l'avoue). Tout ceci sert un scénario excellent. D'une part on appréciera de ne pas tomber sur l’écueil des clichés habituels de ces films qui "dénoncent". Ici pas question d'un message du genre "le tabac c'est le MAL". Non le film sait parfaitement rester sur la voie qu'il a emprunté en traitant avant tout des obstacles rencontrés par un homme confronté à une situation le dépassant et un journaliste qui va voir son "indépendance" sérieusement menacée. L'autre bon point du scénario est que Mann parvient à instaurer une tension palpable, tout en n'oubliant pas d'être dans l'émotion. Emotion qui se traduit surtout chez le personnage de Russell Crowe. Cela m'offre une transition pour évoquer l'interprétation des acteurs. Comme toujours le monumental Al Pacino est impeccable. Mais l'acteur qui bluffe le plus est Russell Crowe. Ici pas question de jouer un brave gladiateur, non il est dans les chaussettes de monsieur tout le monde. Un monsieur tout le monde qui risque de laisser beaucoup de plumes dans un combat qui le dépasse et complètement déséquilibré. Les acteurs secondaires sont là aussi parfaitement employés. Sans transition je me dois d'évoquer la BO, qui là est absolument superbe. Alors pour conclure, en ce qui me concerne je trouve que sur un strict point de vue formel il s'agit de l'oeuvre la plus aboutie de Michael Mann. Un film difficile d'accès mais dont on ne doit absolument pas se laisser rebuter pas cela. Au contraire, vous risqueriez de passer à côté d'un chef d'oeuvre, tout simplement.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 471 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    5,0
    Publiée le 23 juin 2014
    L'histoire retentissante de Jeffrey Wigand, directeur Recherche et Développement de Brown and Williamson, 3ème plus grand fabriquant de cigarettes aux Etats-Unis qui découvre et dénonce les transformations chimiques des fabriquants pour accroitre la dépendance des fumeurs.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2015
    Un film très intéressant de Michal Mann, un thriller comme on en voit rarement. Aucun coup de feu mais une angoisse sous-jacente omniprésente. Cela traite de l'industrie du tabac mais ça pourrait très bien porté sur une autre industrie (le scandale Volkswagen qui intervient au moment où j'écris cette critique en septembre 2015 illustre bien cela). Le film montre donc très bien comment d'une part des grosses firmes internationales peuvent cacher les plus grands secrets et d'autre part comment un seul homme peut faire dérailler la machine. Le film est peut être un peu long, c'est dur d'être concentré pendant 2h30 mais ça reste tout de même un très bon film.
    Kilian Dayer
    Kilian Dayer

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 516 critiques

    4,5
    Publiée le 28 janvier 2016
    L’homme esseulé face à l’Establishment puis, dans un second temps, le journalisme dit intègre face à ce même Establishment. Micheal Mann, au sortir de son prodigieux Heat, livre un film puissamment engagé, contre l’industrie du tabac, certes, mais surtout contre le système capitaliste dans sa généralité. Révélations, The Insider pour les intimes, est un film en deux temps, une machine implacable qui confronte l’homme honnête à la perfidie d’un système qui corrompt justice, opinion public et qui écrase sur son passage toute moralité. L’informateur, l’homme ayant été salement mis à la porte par une firme du tabac, est tiraillé entre volonté de témoigner au sujet du plus grand des scandales de santé public et volonté du respect de la clause de confidentialité qu’il a signé auparavant. Vous vous en doutez, sous la pression d’un vaillant journaliste d’investigation, l’homme ira au bout de sa croisade, affrontant menaces de mort, humiliation et dissolution de la cellule familiale. Puis, le témoignage mis en boîte, ce sera le tour des reporters de se battre, d’éviter le dictat de l’industrie, d’honorer les principes moraux de la profession. Plus important encore pour le producteur ayant poussé le chimiste à témoigner, faire en sorte que le sacrifice social d’un homme n’ait pas été vain. Solide, militant, Michael Mann tisse une toile de maître, un pamphlet bavard, toujours passionnant, filmé avec toute la maestria dont il est capable. Du parjure légendaire des sept PDG des firmes de la cigarette au combat moral de quelques hommes esseulés face à un système ordurier, le cinéaste n’arrondissant jamais les angles, sans pitié pour ses personnages, livre le nouveau prodige du film d’investigation, au seuil du nouveau millénaire. Révélations, formidable engrenage dont le but est de dénoncer, de montrer l’honneur dont font preuve certain face à un mensonge devenu si gros, qu’il s’avère en définitive intouchable. Bien sûr, les méfaits du tabagisme étaient bien connus avant Micheal Mann et son film, mais ici, le cinéaste transcende le sujet, ne transformant pas son travail en militantisme scientifique trop peu populaire auprès du public, mais s’efforçant de confronter l’humanité à la machination. Le réalisateur retrouve Al Pacino, tête d’affiche indéboulonnable, briscard au parler légendaire, même en VF, qui rythme à lui seul les évènements décrits tout au long de 2 heures et 30 minutes de bobine. Puissant lorsqu’il pousse un cri de colère, touchant lorsqu’il dévoile ses faiblesses, l’acteur signe ici l’une de ses cinq meilleures apparitions, ce qui n’est pas rien. Autre vedette au casting, Russell Crowe. Le comédien Néo-zélandais livre là sa plus prestigieuses des partitions, solide bonhomme dans le costume de l’individu qui témoigne, qui perd tout. Les cheveux grisonnants, lunettes d’antan sur le nez, déguisés en père de famille disgracieux, l’évolution de son personnage, sa descente aux enfers, cela se lit sur le visage du comédien, est à ce point impressionnante que le combat d’Al Pacino pour lui rendre honneur, en deuxième partie de film, est tout simplement indispensable. Sublime, documenté, passionnant, les adjectifs ne manquent pas pour définir le film de Michael Mann, un film n’ayant pas, alors, conquis académies et festivals, mais qui reste un hit du genre, une légende à classer aux cotés des plus grands drames d’investigation. Comment s’ennuyer face à la portée d’un tel film, d’un tel combat mis sur bandes. Comment rester insensible face aux talents de mise en scène de Mann, face aux talents des comédiens? Impossible. Un indispensable. 18/20
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 288 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2014
    Au coeur du plus gros scandale de santé publique du 20ème siècle, la société de consommation du Pays de l'Oncle Sam épinglée par l'un de ses propres compatriotes dans une reconstitution amère, qui menée par un duo d'acteur d'exception (Al Pacino et Russel Crowe), nous fait réfléchir et nous amène à nous poser des questions sur l'industrie du Tabac où la notion de profit est prépondérante. La mise en scène, la façon dont est filmée le film, les musiques sont géniales et l'enquête est extrêmement intéressante à suivre. Il faut bien suivre et rentrer dans le scénario. Car quand on y parvient on ne veut plus en lâcher une miette. La puissance qui émane de ce film m'a subjuguée et m'amène à qualifier ce film rare comme un véritable chef-d'oeuvre dans son genre. La psychologie des deux protagonistes principaux est (mention spéciale à celle du personnage de Crowe) très bien traitée. Bref, Révélation est un film "consternamment" puissant et un film coup de poing (au sens figuré) comme on en voit seulement une petite poignée par décennie ( et encore...). Aucune hésitation sur le 5/5.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 856 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2014
    Encore un excellent film de Michael Mann! Dans ce thriller à la tension incroyable, le réalisateur de Heat, prend le spectateur dès l'entame du film pour ne plus le lâcher! En dénonçant les dévires liées aux lobbies du tabac et leur forte influence sur la presse, remettant au passage en cause la liberté et l'intégrité de cette dernière, Mann frappe fort très fort. De plus il offre sans aucun doute à Russell Crowe le meilleur rôle de sa carrière. Al Pacino quant à lui est une fois encore parfait.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 84 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mai 2017
    Révélations est un bon thriller, mené par un excellent duo d'acteurs. Le film se paye tout de même Russell Crowe et Al Pacino. Tous deux sont impeccables et très juste (notamment Russell Crowe, dans un rôle plutôt inhabituel du type constamment angoissé). L'intrigue avance bien. Les rebondissements sont en nombre suffisant. L'histoire dont le film est inspiré réussit à apporter suffisamment de matière pour que le film tienne deux heures et demie. Le film est même d'ailleurs un peu trop long (j'ai du le regarder en deux fois). Un thriller de très bonne qualité.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2010
    Un excellent film du maître Mann! La tâche était ardue mais le défi est relevé avec brio et l'on se retrouve avec un fantastique thriller de 2h30. Points Forts: Une performance d'acteur exceptionnelle: je n'ai que rarement vu des acteurs aussi impliqués, on sent qu'ils se sentent concernés par chaque scène et les différents coups de gueule tout au long du film le montrent bien. Saluons ainsi la performance de Russell Crowe dans un rôle un peu atypique par rapport à sa carrure de héros. Il est réellement émouvant et l'on se prend de pitié pour son personnage, une prestation bouleversante. Une histoire très bien ficelée: le scénario fait plus que tenir la route, et s'avère être d'une complexité rare sans pour autant perdre le spectateur au milieu de toute cette lutte de pouvoir et des enjeux de cette "révélation". Un suspens haletant dans la dernière 1/2 heure du film: Le rythme du film est lent, sorte de "thriller intelligent", pas de scène d'action ici mais une intrigue très politique très bien rendue et captivante qui atteint son paroxysme dans la dernière 1/2h, où le rythme semble s'accélérer pendant que les évènements se précipitent. Le suspens est ainsi total et scotche le spectateur sur son siège! Points faibles: Le milieu du film est un peu en retrait, peut-être pour mieux retrouver son souffle sur la fin, mais cette partie du film est moins rythmée que le reste. Une mise en scène bonne, mais un peu "quelconque" pour en faire un grand film, alors que "révélations" aurait pu y prétendre: certaines scènes n'ont que peu d'intérêt et ont l'inconvénient de casser la tension qui a pu s'installer. Heureusement Mann arrive à recréeer cette tension par la suite. Au final, ce film est réellement bon mais l'on se dit qu'il aurait pu mériter 4,5 étoiles avec un peu plus d'efforts de mise en scène. Mais ne gâchons pas notre plaisir!
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,5
    Publiée le 9 juin 2016
    Michael Mann réalise une mise en scène de haute vole pour cet excellent thriller. Le scénario nous distille dès le début une ambiance extrême dans un climat très tendu. L’histoire nous conte un superbe combat contre le lobbying de l’industrie du tabac. Un combat d’hommes vrais, superbement interprété par Russell Crowe qui porte le film en réalisant une brillantissime prestation d’acteur. Al Pacino, comme toujours très convaincant, réalise lui aussi une superbe interprétation dans son rôle d’homme fort. Le Pitch : Lowell Bergma, journaliste d’investigation chez CBS, commence une enquête sur le Tabac. IL veut engager Jeffrey Wigand comme consultant. Ce dernier était directeur de recherche pour un fabricant de cigarettes et vient d’être licencié.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1562 abonnés Lire ses 8 729 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juillet 2010
    Peut-être le meilleur film de Michael Mann, qui a su prèserver son indèpendance, en se lançant dans ce thriller brillant inspirè du procès qui a fait vaciller l'industrie du tabac dans les annèes 90! Au dèpart de l'affaire, les rèvèlations par le directeur de recherche d'une marque de cigarettes, à un cèlèbre journaliste, sur l'utilisation de produits chimiques pour favoriser la dèpendance! Le scènario rend parfaitement compte de la pression endurèe par le tèmoin, Jeffrey Wigand (incarnè avec force par Russell Crowe), et de l'acharnement du journaliste (Al Pacino, impeccable une fois de plus), qui doit se battre avec sa chaîne de tèlè pour rèvèler le scandale! La mise en scène s'inscrit dans la continuitè de "Heat", s'approcher au plus près de la psychologie de ses personnages! Un suspense haletant et engagè, avec une superbe interprètation et une explosion de virtuositè dans la mise en scène, dont le panoramique conclu par un remarquable ralenti sur Pacino dans le plan final! Un grand film...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2008
    C'est sur un sujet brulant et délicat que Michael Mann s'aventure avec courage. Et il faut avouer que le garçon est définitivement l'un des meilleurs en scène de sa génération. Si au début il hésite un peu trop entre film politique et thriller, rendant l'ensemble à moitié convaincant, il finit par trancher : ce sera un thriller. Mais pas un thriller avec poursuites et tueurs en série. Mann a réussi à créer une véritable atmosphmère autour ce film, un climat d'angoisse qui lui permet de nous rendre le film toujours intéressant malgré son intrigue complexe. De plus, Mann se sert habilement à plusieurs reprises de la suggestion, permettant alors à l'oeuvre de faire partie des belles réussites du "film politique". Bref, du cinéma intelligent, très intéressant (sur une durée de 150 minutes, qui plus est!), bien joué et critique, on en redemande!!!
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Le cinéma d'investigation à l'ancienne n'est pas mort.Il aurait même tendance à revenir en force hanter nos consciences citoyennes avec des pépites telles que "Révélations".Un chercheur de haut vol,Jeffrey Wigand,est licencié par une multinationale de tabac,qui ne tolère pas ses doutes sur un nouveau composant chimique qui rend addictif aux cigarettes.Le producteur de TV,Lowell Bergman,tient là le scoop du siècle et va s'attacher à convaincre Wigand de la nécessité de révéler ses informations sur la santé publique au grand jour.L'acharnement et la ténacité d'Al Pacino face à la colère rentrée et la détermination de Russell Crowe.Voilà un formidable duo qui y croit dur comme fer,et déverse toute sa rage contre des instances de pouvoir qui les dépassent.Plus ils s'investissent dans cette croisade,cette quête de la vérité,plus leurs vies s'effondrent et les rend seuls face à l'adversité rapace.Sachant qu'il s'agit d'une histoire vraie,on mesure à quel point le bien-être de la population passe largement derrière les intérêts politico-financiers.Michael Mann achève la démonstration de manière éclatante,avec une mise en scène instinctive,esthétisante et immergente de tous les instants.Ecorchés vifs,Wigand et Bergman croient renverser l'Establishment.Leurs convictions sont à la fois admirables et illusoires.Du cinéma-vérité réaliste,qui n'embellit pas une économie capitaliste de toute façon déloyale et trop puissante.Un sujet de fond brillament documenté.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 616 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2012
    Russell Crowe et Al Pacino sont au service d’une investigation journalistique palpitante qui a eu le mérite de d’informer les fumeurs sur les raisons de leur addiction. Michael Mann a su rendre palpitant ce pamphlet fumeux contre l’industrie du tabac.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 341 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2019
    Quatre ans, c'est le temps qu'il aura fallu à Michael Mann pour revenir après Heat. C'était tout juste le temps idéal pour se remettre de la claque que fut le duel ahurissant entre Robert De Niro et Al Pacino. Changement complet de registre avec The Insidee (Révélations). Plus de flics, plus de truands, plus de fusillades. Ici, place à un ancien cadre d'un grande enseigne du tabac et un journaliste de CBS. Place à un combat moral et théorique pour la vérité, pour la santé, pour la liberté de la presse. Vous vous en doutiez, c'est une histoire vraie. Alors, comme je le disais, on passe dans un autre univers. Pour autant, les grands marqueurs du style Mann sont bien présents. Comme le truand McCauley (Robert De Niro) à dans Heat, qui faisait le choix délibéré de tout risquer alors qu'il pouvait s'en sortir, Jeffrey Wigand se lance à corps perdu dans une bataille qui le dépasse, à ses risques et périls. Une figure d'intégrité absolue, tragique, glorieuse, d'une beauté incroyable. Russell Crowe délivre sa plus belle performance dans ce rôle hors-norme. Al Pacino retrouve lui un rôle qui se trouve sensiblement sur la même voie que celle empruntée par Vincent Hannah, dans le polar colossal où il partageait l'affiche avec De Niro. Derrière les lunettes du journaliste Lowell Bergman, c'est également une figure du l'obstiné héroïque qui s'exprime. Une autre figure qui a peut-être plus à perdre qu'à gagner dans ce combat. Et ce type de personnage, Pacino connait bien. Inutile de rappeler qu'il fait des merveilles si? L'immersion et l'authenticité dictent toujours la mise en scène de Mann. L'approche frontale, quasi documentaire, agrippe et ne relâche la pression que dans les toutes dernières minutes du film. Pendant 2h30, la tension, la rigueur et le chaos tracent une histoire humaniste mais profondément douloureuse, élevant émotion et paranoïa dans un même mouvement. Impossible d'en détourner les yeux tant la maîtrise de Mann est admirable. Une leçon de mise en scène. Une leçon d'incarnation Une leçon d'humanisme. Révélations a beaucoup de choses à dire du monde, de l'homme, de l'avidité, du journalisme. Le constat final, à la fois cathartique et doux-amer témoigne d'une victoire mais qui n'éloigne pas les dangers qui se disséminent des industries du tabac jusqu'aux salles de rédaction d'une chaîne d'informations. Dans ce sens, il interpelle, interroge, secoue, éveille, réveille, indigne et conquiert. Ça fait beaucoup, vraiment beaucoup pour un film. Et ça sans même parler de la direction artistique démente, les compositions magnifiques de Pieter Bourke, Lisa Gerrard ou Gustavo Santaolalla. C'est tout simplement énorme, ce qu'offre Révélations. On devrait presque lui en vouloir d'afficher autant de génie sans un soupçon d'arrogance.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top