Mon AlloCiné
    Jason Bourne
    note moyenne
    3,4
    5984 notes dont 567 critiques
    4% (25 critiques)
    21% (117 critiques)
    38% (218 critiques)
    23% (129 critiques)
    9% (52 critiques)
    5% (26 critiques)
    Votre avis sur Jason Bourne ?

    567 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2408 abonnés Lire ses 644 critiques

    1,5
    Publiée le 22 août 2016
    "Jason Bourne" de Paul Greengrass, n'apporte rien de nouveau à déguster, en étant bâti sur des procédés classiques et déjà vus maintes et maintes fois, avec en prime un scénario incohérent et pas trop folichon en terme d'enjeu pour nous emballer de suite... Ce genre de film s'il comporte déjà ce handicap finit par lasser, l'action ne servant qu'à créer de l'action pour tourner en rond même si on se balade entre Berlin, Rome, Londres, Athènes ou Vegas ! Les situations se répètent alors en boucle, et au moins à ce niveau, on voyage et on retrouve quelques points de repère qui rappellent bien des souvenirs. En fait, on semble assister à de véritables marathons car tous ces individus marchent et marchent, courent et courent pour sans arrêt s'enfuir et échapper à leur ennemi, ou alors deviennent par enchantement les auteurs de courses poursuites, plus chamboule-tout qu'autre chose, tellement ça se télescope à un rythme effréné !!! Et on recommence ainsi de plus belle, et encore, et encore... Si on ajoute une caméra qui s'agite frénétiquement elle aussi, au point de ne plus avoir de repères, le tout finit par donner le tournis ! Mais pour donner une impression minimum de réalisme, le cinéaste insère également quelques scènes de manifestations et même d'émeutes comme ces événements à Athènes en espérant ainsi coller à des faits de société et d'actualité... Une toile de fond discutable quand on considère l'aspect léger et gratuit de ces pseudo-espions face à l'enjeu de ce soulèvement en Grèce, lui bien réel et gravissime. Et donc avec des acteurs plutôt robotisés et formatés dans leur prestation archi convenue, que ce soit Matt Damon, Vincent Cassel, Alicia Vikander (beaucoup trop lisse et impassible), ce film nous ennuie plutôt qu'il ne nous passionne, un comble tout de même pour un thriller-action de cette envergure ! Et au fond à force de voir ces super-espions toujours droits dans leurs bottes, alors qu'ils ne font que tomber, sauter, recevoir des coups, faire des cascades sans quasiment une petite blessure, d'ailleurs déjà guérie au plan suivant finit par ne plus faire aucun effet ! Sans compter le manque de dialogues, le peu d'écriture des personnages qui restent ainsi superficiels et quelconques. Que ces durs à cuire en fassent un peu moins, qu'ils se prennent aussi moins au sérieux en essayant de dégager un minimum d'émotion et alors, on sera peut-être un minimum touchés et intéressés par leurs aventures et leurs règlements de compte sur fond de mission et de vengeance personnelle...
    Quentin V.
    Quentin V.

    Suivre son activité 56 abonnés

    3,5
    Publiée le 10 août 2016
    Pour être clair, ce film ne sera pas le meilleur de la saga, mais il n’est pas un opus à oublier pour autant. Paul Greengrass et Matt Damon l'ont toujours dit, ils ne feraient un autre Jason Bourne que s'ils estimaient tenir une histoire solide qui en vaille la peine. Promesse difficile à tenir car la saga avait été formidablement conclue par la Vengeance dans la peau, épilogue d'une histoire menée tambour battant qui renouvela le genre du film d'action au début des années 2000. Difficile car il était tellement simple de tomber dans le piège de "la suite de trop" dont les exemples sont légions (Terminator Genesis, Matrix 2 & 3, Die Hard 5, j'en passe et des biens meilleurs). Et bien force est de constater que ce Jason Bourne 5ème du nom (le "4" avec Jeremy Renner étant passablement oubliable...) passe non loin de cet écueil mais réussit le tour de force à la fois de ne pas l'être et de nous permettre d'oublier définitivement la sortie de route Renner cité plus haut. Le principal défaut de ce film et à la fois un peu son atout, c’est son scénario. Son atout car il reprend tout ce qui a fait le sel des précédents films, son principal défaut car il n’invente rien de nouveau. On retrouve Bourne, plus brisé que jamais une dizaine d’années après les derniers événements. Le personnage va de mal en pis, la dégradation de son état mental au fur et à mesure des films ne faisant qu’empirer, Matt Damon n’esquisse pas un sourire de tout le film. spoiler: Et comme le laissaient entendre les articles récents, il est vraiment homme de peu de mots (une trentaine de répliques maximum). L’ambiance du film est lourde, car empreinte d’un certain réalisme avec le monde post Snowden, les émeutes en Grèce, la surveillance à tous les étages etc. Mais c’est presque un peu artificiel car le scénario exploite peu le filon en profondeur, préférant se concentrer sur le nouveau programme Iron Hand, spoiler: qui se sert du réseau social Deep Dream (le Facebook de l’univers Bourne) pour surveiller qui bon lui semble . Préférant aussi se concentrer sur le nouvel élément censé justifier que la CIA s’attaque à nouveau à l’ex agent amnésique : on savait, grâce aux trois premiers opus, qui était Jason Bourne, mais on ne savait pas comment il en était arrivé là. C’est là le propos du film, nous dévoiler ce qui avait été jusque-là omis, pourquoi David Webb s’est-il porté volontaire avec le projet Treadstone ? Hé bien les choses se gâtent un petit peu car le fait de parler du père de Bourne est sans doute une bonne idée, mais elle est un peu trop effleurée à mon goût. On ne rentre pas véritablement dans le vif du sujet. Tout juste est-ce l’occasion de faire quelques flash-back (parfois bien trop répétitifs d’ailleurs) pour amener la carotte au spectateur. Autre petit problème à ce niveau là, le personnage de Vincent Cassel qui est érigé en antagoniste ultra important alors que personne n’en a jamais entendu parlé. Je pense qu’en rester au fait que l’atout déteste Bourne à cause de ses révélations était un levier scénaristique suffisant. spoiler: En faire le meurtrier de son papa pour le compte de Tommy Lee Jones/Dewey tient plus de la série B que d’un Jason Bourne. Mais bon. Autre élément qui m’a interpellé, Tommy Lee Jones, nouveau directeur de la CIA depuis les événements du 3 semble connaître Bourne comme s’ils s’étaient déjà croisés spoiler: (lui demandant même s’il se souvient de lui) . Or, il n’est jamais fait mention de Robert Dewey dans les précédents films. Un point un peu obscure donc. Autre petite chose qui m’a chagrinée, si Bourne arrive à entrer aux Etats-Unis, je ne m’explique pas comment il fait pour passer totalement incognito… C’est vrai quoi, sa tête est placardée à la fin du 3 dans tous les médias, expliquant que ça a été un assassin à la solde du gouvernement etc. Peut-être que je rationalise beaucoup trop cette partie du récit, mais tout de même, je pense qu’il devrait être un peu plus reconnu que ça. En fait, cet épisode se permet des facilités scénaristiques qui n’avaient pas lieu dans les précédents films… spoiler: quand Bourne fait son shopping à la conférence sur la sécurité/surveillance, les objets qu’il y glane, dignes de gadgets de James Bond qui lui servent drôlement par la suite, Bourne se prend une balle mais n'est pas aussi affecté qu'il pouvait l'être dans les précédents films, après le combat à mort avec l’atout, Bourne mal en point disparaît mais on ne sait pas comment il s’en sort (la fin du 2 et le début du 3 répondaient magistralement à cette question par exemple). Bref, tout cela est contrebalancé par la scène d’intro à Athènes qui est juste impressionnante et puissante, dans la lignée des premiers films. La réalisation de Greengrass s’est un peu assagie mais reste nerveuse, je trouve pour ma part que c’est le bon équilibre. Matt Damon est affûté, pour qqun de 45 ans, il tient la corde et assoit son personnage encore un peu plus. Alicia Vikander est convaincante en jeune cyber-analyste aux dents décidément bien longues et prête à pas mal de pirouettes pour arriver à ses fins. Cassel enfin a la gueule de l’emploi comme on dit. Froid, nerveux, chirurgicale, il colle bien au profil. Tommy Lee Jones représente quant à lui la vision dépassée de la CIA, tentant la fusion avec la modernité incarnée par Riz Ahmed. Plaisir aussi de revoir Julia Stiles, seule rescapée de la trilogie initiale. En conclusion, Jason Bourne est un bon film d’action, c’est bien dirigé, c’est bien filmé, c’est bien rythmé, on ne s’ennuie pas. Mais c’est seulement un film d’action maintenant. L’intérêt des trois premiers était la quête identitaire, le drame teinté d’émotion de cet homme simple pour qui l’on avait de l’empathie, essayant de recoller les morceaux de son passé. Les morceaux ont été recollés mais on voudrait nous en proposer des nouveaux, dont je ne suis pas sûr qu’ils aient une place légitime. Etant un fan inconditionnel de cette saga, je ne peux me résoudre à trouver ce film médiocre car je ne pense pas qu’il le soit. Il manque simplement d’un petit supplément d’âme, d’une histoire à raconter sur Bourne qui en vaille en effet la peine. “Plaisir coupable”.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1140 abonnés Lire ses 2 463 critiques

    2,0
    Publiée le 14 septembre 2016
    « Jason Bourne » : le film que je suis allé voir en dernière séance, le dernier jour, après plus d’un mois d’exploitation… Dire cela, c’est déjà en dire beaucoup sur mon rapport avec ce quatrième (déjà ?) opus de la saga « Bourne ». Certes, j’ai beaucoup aimé les deux premiers. J’ai aussi trouvé le troisième volet quand-même potable malgré son manque d’originalité. Mais bon, au final, malgré cela, je n’avais vraiment pas envie d’aller voir cette suite. Que pouvait-on me raconter de plus ? Franchement ? Bref, c’était peu dire que si je suis allé voir ce « Jason Bourne » c’est presque par obligation. C’était juste histoire de me donner bonne conscience à l’égard de Paul Greengrass. Après tout, le mec a quand même montré par le passé qu’il savait tirer les meilleures ficelles de ses histoires, qu’il savait les mettre en forme… Et puis, d’ailleurs, un mec comme lui prendrait-il vraiment le temps d’attendre sept longues années pour au final ne ressortir qu’une énième resucée des épisodes précédents ? Eh bah franchement – désolé de spoiler – mais la réponse est malheureusement spoiler: oui . Alors certes, ce n’est pas dégueu. Il y a de belles scènes qui savent relater la réalité d’un empire américain en train de sombrer ( spoiler: l’image de Grèce en plein cataclysme, bien qu’exagérée, possède un fort pouvoir suggestif ) mais manque de pot, ce « Jason Bourne » a une facheuse tendance à balayer d’un revers de la mains tous ces beaux sujets qu’il caresse. Au lieu de mettre les pieds dans le plat (ce que Greengrass sait pourtant très bien faire, et sa filmographie nous le prouve) le film préfère nous resservir ses recettes formelles pourtant éculées : noms de villes mondiales qui s’enchainent en mode random ; bidouilles informatiques auxquelles on ne comprend rien ; nouveaux projets secrets sortis des chapeaux ; nouvelle partie de la vie de Jason Bourne sortie du chapeau ; et c’est reparti comme en 14 ! C’est mécanique, sans âme, vu et revu. Et en plus de cela, il faut que Greengrass plonge encore un peu plus dans ce bougisme presque désuet que j’ai vraiment du mal à supporter ( spoiler: encore une fois, la scène en Grèce est aussi un bel exemple, malheureusement ). Au final, j’ai vu certes un produit bien calibré, mais j’ai surtout vu un produit bien fade. Du coup, en sortant de là, je n’ai rien trouvé de mieux à me dire que : « Mouaif… Pas mal mais à quoi bon ? » Et pour le coup, pour quiconque était venu lire cette critique afin de savoir si cela valait le coup de se risquer à un détour vers ce « Jason Bourne », j’aurais tendance à synthétiser ma réponse par cette phrase qui finalement dit tout : « Pas mal… Mais à quoi bon ?... »
    Adam D.
    Adam D.

    Suivre son activité 3 abonnés

    1,5
    Publiée le 1 août 2016
    Jason Bourne revient! Enfin! Après avoir attendu son retour dans la peau de l'espion pendant pas mal de temps, le revoilà dans une nouvelle aventure. Mais voilà: j'ai failli m'en aller de la salle. Un film innovant dans rien, un scénario très pompé sur le 3, beaucoup trop de scènes administratives avec la CIA, qui cherche toujours à tuer l'espion qui n'a fait de mal à personne. Mais le pire, je crois, c'est le cadrage des scènes d'action. Caméra à l'épaule, on ne comprend pas la moitié des cascades ou n'aperçoit rien de l'action. Pourtant, les acteurs ont l'air d'avoir tout donné, mais rien ne ressort à l'écran. Une fin assez expédiée, mais un Vincent Cassel démoniaque! A voir pour les fans hardcore, mais attention à la déception.
    Matthieu D.
    Matthieu D.

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 11 août 2016
    Je dois avouer une déception en sortant de ce dernier opus de la série. Là où les 3 précédents opus avec Matt Damon dévoilaient pas à pas une personnalité de plus en plus complexe du héros tout au long d'un vrai scénario, le dernier film se contente d'une suite sans âmes de poursuites dont le maintien de l'action semble la seule raison d'être. Jason Bourne est fatigué et les personnages ont l'air de s'ennuyer (aucun acteur n'offre une véritable présence). La jeunette de service est totalement transparente (on est loin de la prestation Joan Allen) et même Tommy Lee Jones est atone (un comble). La traditionnelle course poursuite oublie malheureusement le réalisme pour le grand spectacle (même à vive allure, un camion blindé ne fait pas voler des voitures quand il les percute). L'opus le moins convaincant de la série avec Matt Damon
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 88 critiques

    4,5
    Publiée le 29 août 2016
    Dans la lignée des précédant films mais avec un rythme plus mouvementé, et des scènes de combats plus spectaculaire et violente. Agrémenté d'un parfait jeu d'acteur par un casting explosif avec en tête Matt Damon, Alicia Vikander, Tommy Lee Jones et Vicent Cassel. L'histoire est original et parvient a fournir une suite crédible au anciens films, tout en révélant des moments du passé. Un véritable feu d'adrénaline !
    MacMki
    MacMki

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    0,5
    Publiée le 15 août 2016
    Alors là c'est le film de trop dans la série (je ne compte pas le 4ème sans Matt Damon) et je n'ai pas été loin de m'endormir : la musique prend la tête et le scénario est inexistant, c'est une compilation des films précédents sans aucune surprise. L'introduction (si on peut dire) est une longue, très longue, très très longue poursuite dans les rues d'Athènes, étant donné qu'on sait déjà comment ça va se terminer je pense qu'il aurait été bon d'abréger. Ensuite on se balade de pays en pays sans problème mais toujours repéré : complètement incohérent, soit le surveillance est au top et il faut ruser (ne pas prendre l'avion ou le TGV), soit la surveillance est défaillante et alors comment se fait-il que le gars soit repéré cinq minutes après son arrivée à bon port mais toujours trop tard (zéro pour le scénario). Et pourtant la technologie est partout... Et puis on a droit à la poursuite finale à Las Vegas, un vrai jeu de quilles complètement absurde. Enfin le rythme de l'histoire, on saute d'un endroit à l'autre et d'une scène d'action à l'autre sans lien, une vraie suite de sketchs. Et le côté naïf de la petite dame de la CIA (Alicia Vikander), on se demande ce qu'elle fait là, naïve du début à la fin ! Et elle a paraît-il une raison d'aider Bourne, je n'ai pas compris laquelle, à moins que ce soit seulement de prendre la place du boss ?? En ce qui concerne les acteurs, ça ne sauve pas le film, ils ne sont franchement pas bon. Pas leur faute ? Probablement vu le scénario et l'épaisseur des personnages mais quand même. Bref pour moi ce film est mauvais. Certains diront que c'est un film d'action et qu'il ne faut pas trop en demander au scénario : faux débat, on peut faire des films d'action avec un (vrai) scénario, là il n'y en a pas et rien ne sauve le film.
    LeFilCine
    LeFilCine

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 155 critiques

    3,5
    Publiée le 6 septembre 2016
    Après la parenthèse Capitaine Phillips (excellent film avec Tom Hanks) Paul Greengrass reprend donc en main la série des Bourne. On retrouve avec plaisir ce personnage si énigmatique qu’est Jason Bourne, interprété et incarné à la perfection par Matt Damon. Trois excellents acteurs et actrices lui donnent la réplique : la révélation Alicia Vikander, la référence Tommy Lee Jones et Vincent Cassel. Ce dernier est toujours un méchant très prisé des réalisateurs américains, et il prouve, une nouvelle fois, qu'ils ont raison de lui proposer ce genre de rôles. Même si on ne retrouve pas les mystères entourant le personnage de Bourne des premiers films, l'intrigue tissée autour de sa famille tient la route. Et il y a toujours ce projet secret de la CIA (Treadstone) qui focalise le mystère autour de notre héros. Dans ce nouvel opus s'y ajoute une thématique que l'on retrouve dans (trop) plein de films en ce moment : la protection des données privées sur Internet. Le récit a également trop souvent recours à des facilités sur les moyens technologiques à la disposition de la CIA : cela crée du rythme mais laisse la crédibilité de côté. Mais là où le film excelle vraiment, c'est dans sa mise en scène : le rythme est intense, très nerveux et les cascades impressionnantes de réalisme. C’est du grand spectacle divertissant que nous propose Paul Greengrass, lui qui maîtrise si bien les codes du thriller d’espionnage. On prendrait bien une suite.
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 111 critiques

    4,0
    Publiée le 24 août 2016
    Jason Bourne est la suite directe du troisième volet de la saga ("La Vengeance dans la peau ") et reste bien évidemment fidèle à absolument tout ce qui s'y est passé depuis le début. Nous retrouvons donc notre Jason Bourne en soif de réponses sur son passé et la mort de son père qu'il ne s'est jamais expliquée; ainsi que tous les personnages issus des films précédents (Nicky Parsons,...). Ceux qui connaissent la saga seront ravis car l'on retrouve l'action plus que dynamique, les complots et les secrets qui révèlent des facettes jusqu'ici ignorées de Jason Bourne... Une énorme révélation est à prévoir, remettant en question tout ce que l'on pensait savoir des trois premiers opus... Pour ceux qui n'auraient pas vu les films avant celui-ci, pas de panique : bien que quelques éléments vous échapperont très certainement, l'histoire reste compréhensible et vous offrira un très bon film d'action. Surtout qu'au début du film, on nous fait une bonne piqûre de rappel avec plusieurs scènes clé des opus précédents, quelle bonne idée ! Seuls petits bémols : spoiler: une ou deux scènes de dialogues au milieu du film un poil trop longues, et la course-poursuite finale qui aurait pu durer une ou deux minutes de moins pour avoir moins de plans similaires (mais c'est vraiment si l'on veut chipoter...). Pour conclure, aux vues de l'intrigue un peu plus simple, de l'action toujours au top (avec des plans de course-poursuite à couper le souffle), des séquences émotion présentes et de la musique toujours en harmonie parfaite avec la scène, peut-être avons-nous trouvé là le meilleur opus de la série... Ou au moins une excellente suite ! À vous d'en juger !
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 255 abonnés Lire ses 553 critiques

    3,5
    Publiée le 21 septembre 2017
    " Jason Bourne " 5e volet de la saga " Jason Bourne " . Depuis qu'il a fait croire à sa mort Jason Bourne ( Matt Damon ) se cache . Mais il va être contraint de sortir de sa cachette quand Nicky Parsons ( Julia stiles ) s'introduit dans les serveurs de la CIA et copie des fichiers sur de nouvelles opérations noires de l'agence pour remplacer le projet treatstone et qu'elle lui apporte ses fichiers compromettant . La CiA découvre cette intrusion . Robert Dewey ( Tommy Lee Jones ) l'un des dirigeants de la CIA décide d'envoyer Asset un agent déterminer ( Vincent Cassel ) pour récupérer ses fichiers et éliminer Jason Bourne par la même occasion . La traque recommence ... 10 ans après le 3e opus de la saga ( " la vengeance dans la peau " ) le réalisateur Paul Greengrass et l'acteur Matt Damon sont de retour aux commande d'un nouvelle opus de la saga " Jason Bourne " . Le 4e opus ( "Jason Bourne , l'héritage " ) avait été réalisé par un autre réalisateur car Paul Greengrass n'avait bizarrement pas été reconduit pour le mettre en scène malgré le succès des précédents opus . Ce 4e opus a été marqué également par l'absence de Matt Damon dans le rôle principal qui n'avait pas souhaiter reprendre son rôle par solidarité par son réalisateur . On c'était donc retrouver avec un 4e volet qui était donc à la fois une suite aux 3 premiers films car faisant suite aux événements des 3 premiers volets et un spin off centrer du coup sur un autre personnage que Jason bourne vu que Matt Damon n'avait pas souhaiter reprendre son rôle . Autant dire que ce 4e opus , aussi efficace et divertissant soit il , en avait alors déçu plus d'un . Alors quand un 5e opus a été annoncer avec le retour de Paul Greengrass à la réalisation et le retour de Matt Damon dans le rôle principal autant dire que les fans de la franchise étaient aux anges et attendaient ce 5e volet de pied ferme . Le duo Paul Greengrass / Matt Damon font donc leur grand retour dans la franchise au grand plaisir des fans avec ce 5e épisode . Bon alors que vaut ce 5e volet de la saga " Jason Bourne " ? Et ben ce 5e opus est divertissant même si le scénario ne fait pas vraiment dans l'originalité et ne se renouvelle pas vraiment . Jason Bourne va se retrouver de nouveau traquer par la CIA , bref on est en terrain très connu sans vraiment de surprises bien qu'on en découvre un peu plus sur le passé de Jason bourne ( sa façon dont il a été recruter pour le projet treatstone , qui a créer ce projet ... ) . Mais bon malgré tout cette nouvelle traque est efficace et offre un divertissement de haute volé avec son lot de suspense , de tension et de superbes scènes d'actions spectaculaires comme en témoigne la superbe course poursuite en Grèce et la course poursuite dans les rue de Las Vegas . D'ailleurs ce changement de décors en Grèce et à Las Vegas est agréable et depaysant et apporte un peu de changement à la franchise . La réalisation de Paul Greengrass est toujour aussi efficace nottament dans sa façon de filmer l'action qui donne un ton très réaliste et quasi documentaire . Son style nous avait manquer sur le 4e opus . Matt Damon est toujour bon dans son rôle de Jason Bourne qui va être confronter cette fois ci à Tommy Lee Jones et Vincent Cassel deux agents de la CIA bien décider à l'éliminer . Tommy Lee Jones et Vincent Cassel sont efficace dans leurs rôles d'agents déterminer à arrêter Jason Bourne . Un 5e opus pas très innovant assez classique dans son déroulement mais très divertissant qui laisse la porte ouverte à une ou plusieurs suites . En espérant que si un nouvel opus voit le jour qu'il innove un peu plus .
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 132 critiques

    2,0
    Publiée le 17 janvier 2017
    L'épisode de trop ? A en juger par la maigreur du scénario et les répétitions de déjà-vus on se dit que oui, Jason Bourne est bel et bien fini. Et d'ailleurs même les acteurs eux-mêmes n'ont plus l'air de trop croire à cet enchaînement de scènes d'action sans véritable fond derrière, on les sent tous fatigués et en particulier Tommy Lee Jones. Matt Damon lui fait juste son boulot mais sans plus, sans âme, sans plaisir, il court frappe et tue, puis recourt refrappe et retue, et ainsi de suite pendant 2H. Alicia Vikander, la jolie fille de service, n'est pas du tout crédible dans son rôle d'agent de la CIA. Le plus convaincant reste Vincent Cassel, très à l'aise dans son rôle de tueur revanchard. Bref, on est bien loin de la trilogie d'origine, Jason Bourne est mort en 2007, RIP.
    bdml
    bdml

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 22 critiques

    1,0
    Publiée le 9 août 2016
    Vous aimez Jason Bourne ? Alors n'allez pas voir ce film. Le scénario ne fait que recycler les mêmes éléments que les épisodes précédents, mais en plus superficiel. Et la caméra épileptique de Paul Greengrass n'arrange rien. On s'ennuie ferme à essayer de regarder des images illisibles et suivre des traques sans intérêt. Je n'ai jamais autant quitté l'écran des yeux que pendant ce film et j'ai même hésité à partir avant la fin tellement ma déception était grande. Matt Damon n'est que l'ombre du Bourne du 3e volet. Il doit avoir moins de 10 lignes de texte. Quant à Alicia Vikander, elle n'est pas crédible une seule seconde. Même Tommy Lee Jones semble bien fatigué par rapport à ce qu'il peut faire. Non vraiment il n'y a rien pour remonter le niveau.
    Sandrine K
    Sandrine K

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 24 critiques

    1,0
    Publiée le 10 août 2016
    Vu en avant première hier. Très déçue! Scénario confus, embrouillé. Les scènes d'action, filmées caméra à l'épaule semble t'il, sont difficiles à suivre. Quant aux scènes de cascades, elles traînent tellement en longueur, qu'au final elles n'en sont plus crédibles du tout! ( à la limite du risible même...) En clair, cherchez à voir un autre film, là on perd 2h de son temps.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 691 abonnés Lire ses 611 critiques

    3,5
    Publiée le 13 août 2016
    « Il est temps de revenir ! » Le cinéaste Paul Greengrass (réalisé précédemment Capitaine Phillips) revient dans le passé de Jason Bourne, avec le retour de Matt Damon dans la peau de cet agent troublé mais déterminé à retrouver sa mémoire. C'est le cinquième film de la saga et le quatrième avec M. Damon. Cet opus s'apparente aux trois premiers de la série. La nouvelle intrigue parvient à capter l'intérêt du spectateur (pourtant guère révolutionnaire). Une caméra hystérique, en mouvance, signature du réalisateur Paul Greengrass encaisse assez bien cette production. Nerveuse, voire épileptique, on est directement plongé au cœur de l'action ! On ne s'ennuie pas un seul instant, le film dure 2h mais il est court et très efficace dans son ensemble. Les amateurs d'action ne seront surement pas déçus de ce nouveau chapitre qui carbure à l'adrénaline du début à la fin. Dès les premières minutes, nous avons droit à des séquences d'action haletantes et l'intensité est toujours omniprésente. Des courses de voitures, de motos, des combats à mains nues carabinés et des chasses à l'homme composent ce nouveau Bourne. spoiler: Celle de Las Vegas est à couper le souffle ! Le film a peu de dialogues : il agit ! La réalisation de Greengrass apporte une énergie supplémentaire à la production avec un montage bouillonnant. Un casting au top de sa forme. Matt Damon est, absolument excellent et prouve qu'il est encore de la partie et ne déçoit pas ses fans. Le nouveau personnage de Heather Lee habilement campée par la délicieuse Alicia Vikander, possède de nombreuses qualités. spoiler: Le fait que le spectateur ignore de quel côté elle se trouve est l'un de ses aspects positifs de ce personnage complexe. Tommy Lee Jones a l'habitude de jouer dans des longs-métrages comme celui-ci. Il fait le job ! Mais, saluons la prestation de Vincent Cassel, ultra-charismatique et bourrin qui ne donne aucune pitié envers son adversaire. Et, Julia Stiles offre des éléments nécessaires à l'intrigue spoiler: malgré ses apparitions trop brèves... La bande son plaît beaucoup, spoiler: et il y a toujours cette musique fidèle de la saga à la fin du générique. Quelque part entre la suite et le redémarrage, Jason Bourne n'est pas original en soi mais il est le divertissement parfait pour les amateurs de sensations fortes. Hâte de découvrir la collaboration ou l'affrontement entre l'agent Bourne (Damon) et Cross (Renner) !
    Ben P.
    Ben P.

    Suivre son activité 1 abonné

    1,0
    Publiée le 7 août 2016
    Une totale déception. Un complet navet. Je me suis endormi. La première heure, il n'y a qu'une espèce de course-poursuite multiple beaucoup trop longue sans quasiment pas un mot de Jason Bourne/Matt Damon. Franchement, à ne pas voir. Ce n'est même pas divertissant. Avec Jones et Cassel on decroche encore plus vite. Même si l'actrice est mignonne, je déconseille fortement.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top