Mon Allociné
Un jour avec, un jour sans
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 4,0 20 titres de presse
  • Paris Match
  • TF1 News
  • L'Humanité
  • Les Inrockuptibles
  • Cahiers du Cinéma
  • Libération
  • 20 Minutes
  • Le Monde
  • Première
  • Télérama
  • Positif
  • Culturopoing.com
  • Transfuge
  • La Septième Obsession
  • Critikat.com
  • Les Fiches du Cinéma
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • Studio Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

20 critiques presse

Paris Match

par Alain Spira

Consolidé par un duo d'acteurs éblouissant, ce pas de deux, mené sur la pointe des cœurs, est malicieusement dédoublé par le réalisateur coréen. Le film se divise en deux parties, la seconde étant la répétition de la première avec des variations. Drôle et mélancolique, passant de la délicatesse à l'ivresse, de la retenue à l'excès, "Un jour avec, un jour sans", c'est aussi un jour sans fin… mais avec soif.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

TF1 News

par Romain Le Vern

Une cruelle douceur émane de ce marivaudage certes théorique mais aussi terriblement incarné où, en dépit de l'impression de déjà-vu, Hong Sang-Soo parvient encore à nous surprendre, composant quelques-uns des plus beaux plans de sa filmographie.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

L'Humanité

par Vincent Ostria

On est désarmé et touché par l’éternelle fraîcheur de ce cinéma élémentaire, par la sobriété et le réalisme des situations, par les personnages aux défauts émouvants. Hong Sang-soo est un génie. Il a inventé le mouvement perpétuel au cinéma.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Brève rencontre entre un cinéaste et une jeune peintre racontée deux fois, avec de subtiles variations. L’art sophistiqué de conteur de HSS à son sommet.

Cahiers du Cinéma

par Gaspard Nectoux

Combien de films vont aussi loin dans la mise à nu sans tomber dans l’histrionisme ?

Libération

par Elisabeth Franck-Dumas

Que ce genre de magnifique gratuité soit érigée en panache, et que ce panache vienne entièrement recouvrir les modulations d’Un jour avec, un jour sans, hisse les existences minuscules qui s’y agitent, ainsi que les nôtres, à la dignité d’être vécues.

La critique complète est disponible sur le site Libération

20 Minutes

par Caroline Vié

Hong Sang-soo signe "Un jour avec, un jour sans", où il continue à explorer la Carte du Tendre avec délicatesse...

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

C'est, évidemment, la ruse et la finesse suprêmes. Et une joie profonde, pour le spectateur, de s'embarquer, sur cette proposition qui le ramène à l'enfance, au jeu des sept différences.

Première

par Hendy Bicaise

Plus optimiste que jamais, Hong Sang-soo livre une démonstration réjouissante des vertus de l’honnêteté dans la parade amoureuse.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télérama

par Frédéric Strauss

Tout est dirigé, puis redirigé imperceptiblement, jusqu'à un renversement complet du tableau. Pour Hong Sang-soo, le cinéma est un tour de magie sans trucage.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Positif

par Jean-Dominique Nuttens

Les derniers plans sont parmi les plus beaux qu'ait jamais filmés le cinéaste.

Culturopoing.com

par William Lurson

Le dernier film du réalisateur coréen reprend le dispositif narratif en diptyque de ses premières réalisations, mais avec le trait lumineux qu'on lui connaît depuis quelques années. (…) Le film demeure une somme indistincte, sans causalité autre qu'empirique, (…) une sorte de repentir continu ; une correction qui ajoute imperfection sur imperfection ; un conte impossible de cinéma (et de vie) en forme de boucle défaite.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Transfuge

par Sidy Sakho

"Un jour avec, un jour sans" a ceci d'intéressant d'oser le pari risqué du dédoublement littéral de son récit.

La Septième Obsession

par Vahid Mortazavi

Le dédoublement de "Un jour avec, un jour sans" suggère plus fortement que jamais que Hong Sang-soo tient autant de Rohmer que de Cassavetes.

Critikat.com

par Adrien Dénouette

Hong Sang-soo est passé maître dans l’art d’édifier tout un programme à partir de trois fois rien.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Fiches du Cinéma

par Michel Berjon

On est encore séduit par le cinéma de Hong Sang-soo, cocasse et élégant, même si sa mécanique narrative donne quelque peu le sentiment de virer au système.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Dans une vertigineuse mise en abyme, Hong Sangsoo montre deux artistes perdus, dévoile leur fragilité et leur complexité, entre rires, maladresses et gênes. Avec une grande économie de moyens, il déploie une belle puissance émotionnelle dans des tonalités douces-amères.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Lent et bavard, cet exercice de style n’en demeure pas moins touchant et traversé d’instants de grâce.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Un cinéaste en quête d'amour, l'ivresse comme seul moyen d'échapper à la réalité et un récit-miroir qui joue avec le spectateur : on retrouve ce qui fait le cinéma d'Hong Sang-soo.

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

Vaut mieux rester à la maison regarder le robinet goutter. Au moins, il se passe quelque chose.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps