Mon AlloCiné
Saint-Cyr
note moyenne
3,2
125 notes dont 42 critiques
19% (8 critiques)
19% (8 critiques)
2% (1 critique)
14% (6 critiques)
36% (15 critiques)
10% (4 critiques)
Votre avis sur Saint-Cyr ?

42 critiques spectateurs

20centP

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 190 critiques

2,5Moyen
Publiée le 02/04/2012

Attiré par le récent "Sport de filles" de la même réalisatrice, je suis resté plus mitigé par ce "Saint Cyr". J'ai personnellement trouvé que l'évolution des personnages, en particulier celle de Mme de Maintenon, n'était pas suffisamment étudiée. La réalisation est moins brillante que dans le dernier film et on a l'impression que le film est plus daté qu'il ne l'est réellement. Cela reste un film intéressant qui mêle l'évolution de l'amitié de 2 jeunes filles dans des circonstances historique particulière. Dommage que cela manque un peu de souffle pour être véritablement emporté.

sukifanee

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 157 critiques

4,5Excellent
Publiée le 28/04/2011

Houla, quel curieux film! En plus juste avant j'ai eu des films "orange mécanique et l'odyssée de l'espace! J'ai le sentiment d'être dans un monde bizarre. L'ambiance a quelque chose de déluré, de perdu d'avances. D'emblée, c'est curieux, je n'ai pas eu l'espoir d'un film heureux, avec ce petit air de trompette triste qui nous suit tout le long du film. L'actrice Morgane Moré joue admirablement bien, même si je n'aime pas son caractère. A dire vrai, tout les personnages m'ont été antipathique, et c'est peut-être ce que j'aime bien. Finalement à vouloir faire de ses élèves des femmes libres, c'est le spectateur qui part de ce film libre de ne pas s'être attacher aux personnages. Je ne suis même pas triste. On passe dans ce film de droiture à fourbi. J'aime comme c'est filmé, il est à voir. Seule chose que je n'ai pas aimé, les actrices articulent mal. Et c'est bien la chose que je déteste chez les acteurs d'aujourd'hui, de ne pas articuler!

Autrui

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 206 critiques

2,5Moyen
Publiée le 30/06/2009

SAINT-CYR est un film de qualité, c'est indéniable. Les plans sont élaborés, bien que la lumière choisie pour la photographie soit un peu trop brutale, et atteint parfois la situation temporelle de l'intrigue. L'aspect très documenté du film de Patricia Mazuy intéresse autant qu'il repousse. On a parfois trop l'impression d'être dans un film à costumes, on ne sent plus que la poudre, et la magie fictive s'efface... La première heure est vraiment réussie, la vie dans cet institut assez particulier est intéressante à suivre, malgré les longueurs, et quelques maladresses liées à un scénario pas toujours vraisemblable, ou à un montage un peu trop haché. Morgane Moré est souvent époustouflante, tout comme Nina Meurisse. Néanmoins, Isabelle Huppert nous offre ici une prestation des plus décevantes : elle conserve la même expression facile, celle d'une petite bourgeoise offensée, pendant tout le film, et semble se libérer de ses répliques avec une certaine expéditivité. Quant au jeu exigé des acteurs en général, et bien, Bresson et son anti-théâtralité ont de quoi mourir une deuxième fois ! Après avoir vu SAINT-CYR, on se sent prisonnier de ce film-école ; intéressant, certes, assez réussi, certes, mais il y manque quelque chose, une vie peut-être, un point de vue, du dynamisme...

aigre-douce

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 70 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/09/2007

Je viens de redecouvrir ce film pour la deuxième fois et je dois dire qu'il m'a tout autant plu. Isabelle Huppert, comme toujours aussi brillante, des dialogues à savourer, un jeu d'actrices époustoufflant, une cour de Versailles sous un autre jour, et des décors magnifiques. Un film à voir, vraiment!

kinophil

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 252 critiques

0,5Nul
Publiée le 07/09/2012

Quel ennui !! Dans une absence totale de scénario, le film alterne les scènes de bondieuseries, de confessions, d’auto flagellation, de vagues émois amoureux de jeunes filles innocentes… Quel est l’intérêt de ce film ??? médiocrité du jeu des acteurs (même Isabelle Huppert est nulle),

estebois

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 73 critiques

0,5Nul
Publiée le 25/02/2012

Sans intérêt et soporifique. Il ne se passe RIEN. D'un ennui mortel... Tout les travers du cinéma français...

powerangel007

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 185 critiques

0,5Nul
Publiée le 09/05/2008

J'aime bien les pancakes ! Par contre, j'ai pas trop aimé ce film !

Jrk N

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 114 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/08/2018

Avec Saint-Cyr (2000) Paricia Mazuy avait l’ambition de retracer l’histoire de Saint-Cyr (Maison Royale de Saint-Louis), aux lisières du château de Versailles, pensionnat pour jeune filles de la noblesse pauvre. Le pensionnait a été créé en 1686 par Louis XIV à la demande de son épouse Françoise Aubigné (marquise de Maintenon) dans le but d’instruire ces jeunes filles et de leur donner la liberté de critique et de pensée. Le virage de cette institution vers la rigueur religieuse et le mysticisme quiétiste en 1691 fut donc spectaculaire. Comme le film est tourné en décors naturels et que les petites filles puis les jeunes filles en sont les héroïnes, cette ambition demandait de gros moyens et surtout une grande maîtrise. L’objectif n’est pas totalement atteint, tout n’est pas réussi, mais, étonnamment, je pense que ce qui était facile à réussir ne l’est pas et qu’inversement Patricia Mazuy et ses collaborateurs surmontent les aspects les plus ardus du film, certains aspects avec un grand brio. Le film n’avance pas. Il dure deux heures, les producteurs auraient dû en couper un quart pour éliminer les scènes qui ne font pas progresser l’action. Du coup les scènes qui traînent, les cadrages parfois incertains (ou même ratés : têtes coupées, micro dans le champ, flous etc), le manque de rythme dans le montage, les mouvements de caméras inutiles et contraires au style général etc, tout cela agace en permanence ... mais pas autant que la musique de fond de John Cale complètement inadaptée malgré ses solos de tambours répétés qui veulent faire grand siècle. Cela aurait été si facile et si bien venu de développer délicatement, en sourdine, un peu de Lully ou de Charpentier : Cale est une erreur d’autant plus grave et qu’elle est volontaire de la part de P.Mazuy. JP Kalfon (Louis XIV) et JF Balmer (Racine) font leur travail, présentent correctement des hommes du dix-septième et, bons acteurs de théâtre, parlent clairement. En revanche, Isabelle Huppert (Mme de Maintenon)est beaucoup trop présente dans le film – c’est d’ialleurs non conforme à la réalité historique. Toujours énervée, ennuyée ou en colère (ses seuls trois registres) - en tout cas toujours désagréable - elle cabotine comme elle fait maintenant depuis 25 ans, depuis que Chabrol n’est plus là pour la contrôler et/ou la conseiller. Quand elle s’énerve, c’est le pire : on ne comprend pas un mot, elle bat des bras (on croit qu’elle va s’envoler), elle sombre dans le ridicule. Ses colères ne sont pas mieux mais au moins elle se tait un peu. J’aime beaucoup cette actrice et sa filmographie est une des plus remarquable du cinéma mondial, mais là, son rôle, beaucoup trop lourd pour ce film, tourne au désastre, surtout à la fin lorsqu’elle se transforme en lamentable bigote : personne n’y croit, même pas elle. Pour gérer Huppert, il aurait fallu une grande autorité. Mazuy qui a fait passer le financement de son film grâce à la star, ne l’avait pas. Contrebalançant ces graves défauts ils y a des bons points qui ont été plusieurs fois soulignés : les costumes sont superbes et surtout portés avec naturel par tous, acteurs professionnels ou non ; les décors sont bien choisis et très bien filmés. En particulier l’Abbaye aux Dames de Caen avec ses superbes escaliers, façades, parquets et tapisseries convient parfaitement (certes ce n’est pas un bâtiment de Hardouin-Mansart comme le pensionnat d’origine devenu Lycée Militaire, mais on se retrouve immédiatement dans l’époque). Les chevaux sont excellents -et ce n’est pas rien -, même si Louis XIV manque d’entourage, d’escorte militaire notamment. Ce n’est pas grave car on ne cherche pas le réalisme mais une sorte d’évocation stylisée et crédible, un peu comme dans Bresson : comparaison écrasante évidemment mais, on va le voir, supportable. En effet, la grande surprise du film, c’est l’excellente direction et l’immense talent que déploient les petites filles et les jeunes filles amateures qui jouent les pensionnaires. Parmi celles-ci, il faut citer Jeanne Le Bigot et Nina Meurice qui jouent Lucie Fontenelle (enfant puis jeune) et Mathilde Lechasles et Morgane Moré qui jouent Anne Grandcamp, les deux véritables héroïnes du film. Elles ne sont pas seulement justes toutes les quatre, elles transcendent tout : leur texte et leur actions. C’est évidemment le cas quand elles jouent Esther puis Athalie, mais pas uniquement. Elles ne prononcent certes pas les patois avec le bon accent, mais elle le disent clairement et leur soudaine transformation en enfants aristocrates, adoptant le maintien rigide du siècle et parlant le beau français de Marivaux et Molière n’en n’est que plus belle. Dans toutes les scènes difficiles : amusement à l’arrivée, désarroi devant les cours, apprentissage du français, confrontation aux chevaux ou aux autruches amenées par Louis XIV et plus tard émotions brûlantes d’adolescente, énervements et excès mystiques, elles sont toutes les quatre excellentes et les autres aussi, ce qui suppose évidemment un travail de groupe extraordinaire dont le supplément dvd ne donne que quelques aperçus. Ainsi, Saint-Cyr, devient un des films dans les quels les enfants puis les jeunes filles agissant en groupe ou individuellement, sont les plus justes et le plus émouvantes. Cette extraordinaire qualité du film – la direction de jeunes acteurs - emporte tout, fait passer les défauts, la lenteur etc et finalement convainc. On a appris beaucoup sur le dix-septième siècle car tout est historiquement fondé dans cette entreprise, notamment la place des filles de hobereaux délaissées par la société et leur nullité culturelle (Maintenon venait de cette noblesse là) ainsi que la folie mystique de la fin du XVIIème avec les extrémiste quiétistes (Maintenon) ou janséniste (Pascal), deux courants opposés qu’on nommerait aujourd’hui intégristes. Les films où l’on apprend beaucoup sont de bons films.

Pascal C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 592 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 11/08/2018

De beaux décors (château, marais, éclairage) qui vont donner une saveur à l’histoire de cette l’école créée par Madame de Maintenon même s’il ne se passe pas vraiment grand-chose… Isabelle Huppert campe bien son rôle de manipulatrice glaciale sous son air de mère éducatrice et les jeunes actrices sont plutôt bien dirigées avec une mention spéciale pour les deux jeunes filles, l’une qui accepte les règles, l’autre qui se rebelle. On pressent dès le premier quart d’heure les motivations de Madame de Maintenon et les destinées pour ces filles de nobles ruinées… Au passage, la religion est un peu égratignée…Intéressant, dans sa globalité, la fin est cependant un peu expédiée.

I'm A Rocket Man

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 391 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 16/05/2016

Ce film est une calamité ! Tous les travers du film d'époque français : un jeu d'acteurs épouvantables (les gamines récitent leurs textes et sont de véritables têtes à claque), le scénario est inexistant, les dialogues pompeux et vraiment c'est un calvaire de regarder jusqu'au bout ! On s'ennuie, on s'agace et on ne comprend pas vraiment où la réalisatrice veut en venir ! Plus le film avance et plus on désespère et la fin nous soulage terriblement !

Eselce

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 3 931 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 04/10/2015

Un petit état des lieux dans le final aurait été apprécié quant au devenir de "Saint Cyr" et de ses pensionnaires. Les costumes et les lieux sont beaux. Les jeunes filles jouent bien. L'histoire, son déroulé, est ennuyeux. La dérive du film est encore pire, concernant la chasteté des jeunes filles. Finalement, on ne sait plus très bien où le réalisateur veut nous emmener. Un mauvais film, avec un final bâclé à la française.

Loïck G.

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 870 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/04/2014

L’émancipation des jeunes femmes nobles au XVII passait par l’école de Mme de Maintenon qui pensait ainsi libérer ces filles déshéritées du joug masculin. Mais au fur et à mesure de l’évolution des pensionnaires, la leçon se révèle douloureuse. Ce que rapporte Patricia Mazuy avec une maestria qui donne à la caméra des airs conspirateurs. Isabelle Huppert est une fois encore à la hauteur de sa réputation, et pourtant le film date de l’an 2000. Avis bonus La rencontre avec la réalisatrice ne manque pas de piquant, mais le making of se contente de peu Pour en savoir plus

Claricewins

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 047 critiques

2,5Moyen
Publiée le 10/06/2010

Film intéressant sur l'école fondée par Madame de Maintenon, en quête de rédemption. Isabelle Huppert est comme d'habitude froide et manipulatrice, mais comme ça lui va bien, y a rien d'autre à dire. Deux jeunes filles aux destins différents : l'une se plie aux règle, l'autre se rebelle et voit l'hypocrisie dans laquelle elle a été éduquée. Mais cela reste un peu ennuyeux, le film est bien long par moments.

romcol

Suivre son activité 23 abonnés Lire sa critique

1,0Très mauvais
Publiée le 23/10/2008

Saint Cyr est un film assez ennuyant, les dialogues sont peu compréhensibles. Ils sont écrit en langage soutenu d'une autre époque ainsi le spectateur ne comprend pas grand chose au film, c'est dommage car l'histoire paraissait intéressante. Ne parlons pas du graphisme, ils auraient pu faire l'effort d'insérer un beau titre au début du film et faire de même avec le nom des acteurs. Une tragédie peu compréhensible dans l'ensemble. Certains actions des personnages ne prennent pas fin dans le film et sont même oubliés. Autre les costumes, le film est moyen et la morale n'est pas assez clairement exprimée. Ce film de 1999 paraît avoir été crée 15 ans de moins. Peu mieux faire.

Grillllon

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/07/2008

Comme à son habitude, Isabelle Huppert est délicieusement perverse et glaciale. Elle est entourée de deux jeunes comédiennes sensationnelles et que je découvrais avec grand plaisir pour la première fois dans un film. Rien que pour le jeu des actrices, je me suis régalé.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top