Mon AlloCiné
    L'Echappée belle
    note moyenne
    3,7
    277 notes dont 49 critiques
    12% (6 critiques)
    37% (18 critiques)
    35% (17 critiques)
    10% (5 critiques)
    6% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur L'Echappée belle ?

    49 critiques spectateurs

    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 486 abonnés Lire ses 434 critiques

    4,5
    Publiée le 5 janvier 2018
    Il s'agit d'un road movie concernant un couple de personnes âgées. Le mari a un début d'Alzeihmer et la femme souffre d'un cancer. Ils décident de partir en camping car pour voyager. Leurs deux enfants sont très inquiets. Ils vont profiter de ce voyage, ils vont se remémorer des souvenirs, subir malheureusement quelques soucis, et vivre quelques péripéties. C'est profondément juste, touchant, sensible et émouvant. Les situations sont bien vues et le film est vraiment réussi.
    Poupa Gef
    Poupa Gef

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2018
    Beaucoup d'affection pour ce film qui apporte, sur un mode tendre et intime, une réflexion sur ce que signifie vieillir, et sur le chemin qu'on peut choisir jusqu'à la mort sans renoncer à l'amour. Les autres personnages rencontrés furtivement au cours de ce road movie - contrairement à ce que j'ai pu lire dans d'autres critiques - sont bien campés et apportent autant de regards différents sur nos deux vieillards : fils, fille, soignants, autres séniors, quidams etc. On peut reprocher un rythme parfois erratique mais n'est-ce pas à l'image d'Ella et John que leur l'état de santé fait sans arrêt basculer d'un soleil radieux au brouillard ou aux ténèbres.
    Peter Franckson
    Peter Franckson

    Suivre son activité 15 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 19 novembre 2017
    Le titre fait référence au nom du camping-car, littéralement, le chercheur de loisirs, donné par un vieux couple, Ella et John, qui décide de retrouver les lieux qu’ils avaient fréquentés plus jeunes, en compagnie de leurs enfants. Ils partent fin août 2016 du Massachusetts où ils vivent, pour rejoindre les iles Keys en Floride (1 700 miles = 2 740 km), avec comme point d’orgue, la maison qu’Ernest Hemingway habita à Key West entre 1927 et 1939. Ce « road movie » constitue pour le couple une façon de revivre les bons moments et de se retrouver ensemble, loin de leurs enfants, maintenant chargés de famille spoiler: et face à la maladie, John, ancien professeur et admirateur d’Hemingway, souffre de la maladie d’Alzheimer tandis qu’Ella est traitée par chimiothérapie pour un cancer du côlon, l’obligeant à porter une perruque. A chaque étape, ils visionnent, en soirée, les diapositives de leurs anciennes vacances. C’est drôle et émouvant à la fois. Les vieux souvenirs enfouis refont surface. C’est aussi un regard sur les Etats-Unis qui ont bien changé. .
    geneve999
    geneve999

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2018
    Poétique, touchant, deux magnifiques acteurs pour aborder un sujet difficile. Entre rires et pleurs. Un très bon moment.
    Jean-Claude L
    Jean-Claude L

    Suivre son activité 40 abonnés

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2018
    Un très beau film servi par deux acteurs magnifiques et vrais . C'est l'histoire d'un vieux couple encore très amoureux et qui décident de partir en vacances dans leur vieux camping car malgré leurs graves maladies respectives. Comment vont ils s'en sortir allez voir c'est bouleversant
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 89 critiques

    4,0
    Publiée le 19 octobre 2017
    Comment dire au revoir à la vie ? C’est ce que va montrer le réalisateur de Folles de Joie. The Leisure Seeker, ou L’échappée belle, est très certainement le film le moins excentrique de la filmographie de Paolo Virzì et c’est aussi son premier film tourné aux Etats-Unis. Nous rencontrons ici un couple marié depuis des décennies. Alors que leurs enfants et leurs médecins décident désormais de leurs vies, ils décident de partir explorer leurs propres souvenirs au travers d’un périple en camping-car. Il faut dire que John est atteint d’Alzheimer et qu’Ella est en phase terminale d’un cancer. Mais le couple s’aime plus que tout, même si leur quotidien devient de plus en plus compliqué. Mais au bout du compte, qu’ont-ils à perdre aujourd’hui ? Ils ont eu une vie heureuse et ce n’est pas une raison de conclure dans le négatif. Sous ses apparences de simple road movie, le film s’avère être une véritable déclaration d’amour à la vie et au couple. Fort bouleversant dans les rapports entre John et Ella, les échanges réservent également de bons moments d’humour. Sous le poids de la douleur, les comédiens donnent à leurs personnages un vent de liberté et une joie de vivre inestimable. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 17 critiques

    3,5
    Publiée le 13 janvier 2018
    le film est un peu pathos avec ses clichés et situations déjà vu sur la vieillesse.le duo d'acteurs est géniale pour passer du sourire parfois rires à l'émotion.ion.le road movie est réussi et on ressent la tendresse entre les deux tout du long
    Le film d'Ariane
    Le film d'Ariane

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2018
    J’avais beaucoup aimé le film précédent de Paolo Virzi (« Folles de joie », sorti en 2016). Le réalisateur a transporté sa caméra et une bonne partie de son équipe aux États-Unis pour raconter la fugue amoureuse à bord d’un vieux camping-car d’un couple quasi octogénaire. Ce road movie qui s’annonce plutôt pépère compte tenu de l’âge des tourtereaux se révèle finalement extrêmement aventureux. Ella et John Spencer (Helen Mirren et Donald Sutherland, ultra complices, sont fantastiques) s’aiment toujours comme des fous. À l’insu de leurs deux enfants, ils prennent le large et s’octroient des vacances dont ils ne connaissent pas encore la date de retour. Elle a un cancer, lui un Alzheimer bien avancé. Pas question pour ces deux-là de croupir dans un sinistre service gériatrique. Le temps qu’il leur reste à vivre sera joyeux malgré les embûches. Et le film est en effet une succession de moments délicieux entrecoupés de scènes forcément bouleversantes où la maladie de l’un retentit violemment sur la vie de l’autre et réciproquement. La décrépitude, la souffrance, la peur de la solitude et du vide laissé par celui qui partira en premier, le temps qui passe, les souvenirs qui s’effacent sont autant de thèmes abordés dans cette histoire d’amour au long cours. Mais le ton est résolument joyeux entre ces deux personnages au tempérament si différent. Elle est bavarde, hyper sociale, autoritaire et tendre. Il est lunaire, rêveur, poète et fantaisiste. L’alchimie entre eux, leur complicité sont les grandes forces de ce scénario désarmant. Je ne vais pas m’attarder sur les seconds rôles (le fils, bien trop caricatural) ni sur la mise en scène (inexistante). Mais l’émotion ressentie, bien réelle, prend le pas sur toutes autres considérations.
    Domnique T
    Domnique T

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 70 critiques

    2,0
    Publiée le 9 janvier 2018
    Quand on ne veut pas décrire la vacuité du quotidien d’un couple de personnes âgées, on fait un road-movie pour bien tout condenser ! Après il suffit d’imaginer une vieille femme avoir assez d’audace pour emmener son vieil époux sénile au volant d’un camping-car pourri sur des milliers de kilomètres de nostalgie. Mais quel beau spectacle que de voir une femme en phase terminale de cancer aussi sémillante accompagnée d’un homme sénile aussi élégant, vif et attendrissant ! Pour parfaire la véracité du récit, le couple cacochyme regarde les diapos de leur vie commune sur un drap suspendu aux arbres du terrain de camping ! Pendant ce temps-là, les deux enfants pataugent dans leur paradigme caricatural, genre l’un totalement stressé, l’autre dans le laissez faire. Pendant le voyage on nous suggère aux détours de quelques scènes amusantes que la culture se perd au travers d’une jeunesse décérébrée et abrutie qui vote Trump. Au moins c’est simple ! Simpliste ? Certes, nul n’est obligé d’exiger que la vieillesse soit toujours traitée de façon sérieuse et sinistre mais de là à la décrire à travers les yeux de Forest Gump … Sinon, une très belle performance d’acteur qui compense le scénario famélique. Alors, on rit et on pleure parce que si la mise en scène est pachydermique, elle est efficace.
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 56 critiques

    2,0
    Publiée le 15 mai 2018
    La vieillesse est un naufrage, qui commence par une fugue.... Ella (Helen Mirren), une septuagénaire en phase terminale d'un vilain cancer, embarque John (Donald Sutherland), son mari octogénaire, déjà bien atteint par une démence sénile type Alzheimer dans un ultime périple, de Boston à Key West - le but de la balade (en camping car vénérable) étant de visiter la maison d'Hemingway en Floride, un des auteurs préférés de cet ancien professeur de littérature en langue anglaise à l'université. Les deux interprètes (elle, Britannique et lui, Canadien, sachant convaincre en Américains, elle du Sud, lui yankee) réussissent à donner un intérêt minimum à ce road trip de la dernière chance, et il y a quelques moments émouvants. Mais dans l'ensemble, c'est bien convenu et peu rythmé.... cette "Echappée belle"...
    J-C D.
    J-C D.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 45 critiques

    3,0
    Publiée le 9 janvier 2018
    Image de l’impression que m’a laissé cette comédie dramatiques : un chapelet de perles baroques, de formes et de qualité variées, de qualité moyenne à médiocre, trop espacées sur un long cordon sans valeur propre. Les personnages sont trop mal définis et les situations prêtant à sourire ou à rire sont trop longuement séparées par des lenteurs et des longueurs sans intérêt . Reste le talent des deux acteurs vedettes qui, malgré la pauvreté du scénario, porte le film et évitent un flop. En rapprochant les perles le réalisateur aurait obtenu un bien meilleur colifichet.
    vincentasc
    vincentasc

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 5 critiques

    2,0
    Publiée le 5 janvier 2018
    Un film qui commence sur un vieux standard de Carol King ne peut pas être tout à fait mauvais. Un film interprété par Helen Mirren et Donald Sutherland, ne peut pas être tout à fait sans intérêt. Le problème du film c’est le scénario. 1h52 durant lesquels il ne se passe rien. Dans un road movie, genre typiquement américain, il y a des règles à respecter. La première ce sont les rencontres qui façonnent les personnages, qui les font évoluer. Mais là, point de rencontre, point de souvenir. Il ne se passe rien. Les personnages n’évoluent pas. Et l’absence d’enjeu manque cruellement car on devine dès le départ, comment l’histoire va se terminer. Mais reste le plaisir immense de voir réunis ces deux monstres sacrés que sont Helen Mirren et Donald Sutherland et on s’amuse à imaginer le film que L’échappée belle aurait dû être.
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 912 critiques

    3,0
    Publiée le 12 janvier 2018
    Un film très beau et très émouvant sur la vie et le vieillir ensemble. On sort de la salle très ému après avoir vu une belle leçon de vie, ou plutôt d’amour.
    fc b
    fc b

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 60 critiques

    1,5
    Publiée le 5 mai 2018
    un road movie ponctué de quelques péripéties, qui dévoile au la vie d'un couple et l'amour inconditionnel qui le lie. c'est aussi une réflexion sur le corps et l'esprit qui se désagrègent avec le temps. malheureusement et malgré la tendresse palpable, l'émotion n'atteint pas l'auditoire : l'ensemble est un peu pâle, lent, ennuyeux, que le couple star peine à relever.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 15 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2018
    vu le 20180115, avis le 20180116 Un film que je pourrais regarder en boucle plusieurs fois d affilé avec plaisir. Film intelligent, intéressant et intense. malgré quelques rares moment moins convainquant :sortie de la maison de retraite qu'ils visitent, la dernière fois qu on les voit se coucher dans le van, la nuit qui précède lorsque ella voit la diapo de sa fille et l appelle ensuite au téléphone (je n'ai pas apprécié le matin lorsque ella retourne chercher John, le coup de téléphone qu'elle donne à sa fille m a semblé forcé et la réaction de sa fille pas convaincante, ...) ou encore la scène de la crevaison avec les deux jeunes. malgré ces quelques moments moins convaincant, il y a des moments merveilleux lorsqu ella dit combien elle apprécie lorsqu'elle retrouve son John habituel, lorsqu ella regarde John essayer d'intéresser des serveurs à la littérature, la confiance absolue de l'un envers l'autre qui est diffuse à travers l'ensemble du film. L' échappée belle semble bien décrire la difficulté de vivre avec un Alzheimer comme John : l' obsession pour les slips jusqu'à ce qu'un incidemment, on découvre la raison de cette obsession, cette logique déviée est très bien montrée.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top