Mon AlloCiné
    Lumière ! L’aventure commence
    note moyenne
    4,3
    531 notes dont 54 critiques
    37% (20 critiques)
    46% (25 critiques)
    13% (7 critiques)
    4% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Lumière ! L’aventure commence ?

    54 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 534 abonnés Lire ses 1 390 critiques

    4,5
    Publiée le 19 janvier 2017
    Quoi de neuf au cinéma ? Les frères Lumière ! A travers la projection de 108 "vues" tournées entre 1895-1905, Thierry Frémaux montre ce que ses prises avaient de beauté, d'ingéniosité et de réflexion. Son commentaire, amusé, ironique mais aussi sérieux et exégète nous fait découvrir de petites merveilles de films de 50 secondes chrono chacun, certains célèbres comme L'arroseur arrosé, L'arrivée du train en gare de La Ciotat et, bien entendu, le tout premier film de l'histoire du cinéma et ses différentes versions : La sortie des usines de Lumière. Mais il nous restitue également des pépites oubliées et amoureusement restaurées, tournées en Egypte, à Lyon, au Mexique, à Istanbul, à Paris ou en Indochine. C'est incroyablement émouvant pour tout cinéphile, cette enfance du 7ème art. Parce qu'il ne faut pas croire, ces vues étaient déjà mises en scène : composition de l'image, travellings en bateau ou voitures à chevaux, profondeur de champ. Et scénarisées aussi pour la plupart. L'intérêt n'est pas simplement dans l'information sur le monde au tournant du 20ème siècle, il est autant dans la maîtrise évolutive du cinéma comme capteur du mouvement. Splendide !
    LeMagduCiné
    LeMagduCiné

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 24 critiques

    4,0
    Publiée le 23 janvier 2017
    En redonnant à voir 108 des premiers films, Thierry Frémaux remonte le temps jusqu’au premiers pas du cinéma. Lumière !, l’aventure commence, c’est un film fait par un cinéphile pour les cinéphiles qu'il faut aller voir pour le patrimoine qu’il expose, mais aussi pour constater la tendresse et la curiosité des frères Lumière, qui étaient aussi celui d’une époque révolue, celle qui croyait que le futur était plein d’inventions et qui n’avait pas encore vécu les deux guerres.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 345 abonnés Lire ses 1 161 critiques

    4,0
    Publiée le 26 janvier 2017
    Toutes celles et tous ceux qui aiment le cinéma se doivent d'aller voir ces 108 films de 50 secondes tournés par Louis Lumière et ses opérateurs entre 1895 et 1905, 108 parmi les 1422 tournés à l'époque. Une grande partie de la grandeur du 7ème art est déjà là, devant nos yeux, et on ne voit pas passer les 90 minutes que dure cette rétrospective. Ce que nous raconte Thierry Frémaux pour commenter ces images est toujours pertinent. On ne fera qu'un seul reproche : l'omniprésence d'une musique d'accompagnement due à Saint-Saëns, musique qui n'apporte rien, bien au contraire. En plus, alors que deux des films montrent des aquariums, on n'entend même pas "L'aquarium", l'extrait du Carnaval des animaux qui sert de générique au Festival de Cannes et qui est probablement ce que Saint-Saëns a composé de plus beau !
    Jérome D.
    Jérome D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    Quel plaisir de voir ce film !!! On voyage, on s'émeut de ces moments de cinéma et d'histoire rares et précieux. Ce film est un voyage dans le début du Cinéma. Thierry Frémaux dans con commentaire est juste et bourré d'émotions ! A voir !!! et revoir !!
    lulu B.
    lulu B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    L'aventure du cinéma a commencé avec les Frères Lumière !! Superbe documentaire !! On apprends pleins de choses, on s'amuse, on s’émerveille et on en redemande ! Bravo Thierry Frémaux !
    Barbara C.
    Barbara C.

    Suivre son activité 11 abonnés

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    Ce film est vraiment un Trésor !!!! Pour ceux qui aiment le cinéma, le vrai, foncez voir Lumière ! L'aventure commence de Thierry Frémaux. Celui ci a fouillé les archives des Frères Lumière pour dénicher les meilleurs et les premiers films de l'Histoire.... c'est un régal !! Un MUST SEE !!
    Henry B.
    Henry B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2017
    Vive le cinéma avec Frémaux et les petits films des Frères Lumières qu'on dévore des yeux. La qualité des images est incroyable, le commentaire de Frémaux parfait et la musique de Saint-Saëns enivrante. Ce film est à voir seul ou en famille, pour les petits et les grands ! Un film de patrimoine !
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 204 critiques

    4,0
    Publiée le 31 janvier 2017
    "Joyeux, tendre et universel" Sur ces mots se termine le portrait passionnant des frères Lumière. Un vrai trésor qu'il faut regarder avec les yeux du passé tant il représente un autre monde. C'est formidable de retourner dans le passé et comprendre avec une invention aussi folle comment le cinéma a pu éclore aussi extraordinairement. Les témoignages et les idées sont sur le même plan. Un superbe héritage.
    LIEXIE10
    LIEXIE10

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 21 février 2017
    Vous vous souvenez certainement avec beaucoup d’émotion la première fois où vous avez chaussé vos lunettes 3D au cinéma. Personnellement, ce fût pour le film Avatar : une véritable expérience ! D’autres films vous ont certainement marqué pour leurs effets spéciaux, la manière particulière dont ils ont été tournés ou encore l’émotion qu’ils ont su susciter en vous. Et si le cinéma ne vous passionne pas spécialement, il y a certains films que vous n’oublierez jamais tant ils comptent pour vous ; ceux que vous avez tournés dans le cadre privé, témoins du bonheur familial. Lumière ! L’Aventure commence nous embarque dans les années 1895, au moment où les frères Louis et Auguste Lumière inventèrent les première « images animées » au monde ; le cinématographe. Leur père Antoine, peintre et photographe, les avait tous deux incités à s’intéresser à ces nouvelles techniques qui pourraient, selon lui, révolutionner le monde de l’image. A raison ! C’est donc un privilège immense de pouvoir visionner 108 archives soigneusement sélectionnées, entre les années 1895 à 1905, sur environ 1500 témoignages laissés par la famille Lumière. Si certaines séquences permettent de penser que le cinématographe fut tout d’abord le plus beau « jouet » (!) des deux frères Lumière, d’autres ont une valeur inestimable tant elles représentent tout à la fois les prémices du cinéma comique ou d’essai, du film publicitaire et du documentaire. C’est ainsi que, par séquences de cinquante secondes, on voyage dans le passé, tour à tour à Moscou, Fort-de-France, Jérusalem, où se présentent à nous des enfants, des femmes et des hommes de tous les milieux sociaux, déambulant dans les rues ou mimant des éclats de rire, visiblement intimidés par cet appareil qui (en avaient-ils conscience ?) allait à jamais les rendre immortels. Thierry Frémaux nous offre ici un précieux bijou à transmettre aux générations futures. A voir, impérativement !
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 95 critiques

    3,0
    Publiée le 27 janvier 2017
    Thierry Frémaux met en scène son hommage au cinéma avec les premiers films des frères Lumière et de leurs opérateurs. Pour ceux qui ne connaissent pas les films, ça vaut le coup de découvrir la sélection de 108 films de 50 secondes faite par le directeur de l'Institut Lumière. Pour ceux qui les connaissent, il faut être patient pour attendre les chapitre 10 et 11, les plus intéressants d'un point vue d'un réalisateur car les plans séquences sont de toute beauté (surtout celui au Japon et celui en Afrique). Un documentaire sur les premières années d'un art qui continue de fasciner !
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 76 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 17 mars 2017
    comment peut on critiquer ce film. pour moi c'est tout simple . Thiery Fremaux a illuminé par un commentaire magistral les sublimes images restaurées des bijoux du début du cinéma. c'est une leçon de mise en scène par ces courts métrages qui devraient être les films de chevet de nos réalisateurs.
    sucre de pomme
    sucre de pomme

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 13 février 2017
    Génial, émouvant, un trésor universel. Je craignais voir des films naïfs et dépassés, j'ai découvert tout le contraire au travers de plans et de travellings superbes. On passe par de multiples émotions en découvrant ces pépites en noir et blanc souvent belles comme des tableaux animés comme le souligne Thierry Fremaux. Les studios Lumiere avaient parcouru le Monde pour le mettre en scène sur pellicule. Le résultat est à la hauteur des reportages actuels. Coup de cœur pour la fillette et le chat, la pêche à la crevette sur une plage anglaise, les acrobates (à peine croyable), les touristes sur les cimes enneigées (très drôle), les footballeurs comme ils ne sont jamais filmés, la danseuse à la robe colorisée, la file de chevaux tractant un bloc de pierre, le travelling sur la basilique d'Istanbul et celui sur les bords de Seine avec la Tour Eiffel magnifiée, les petits vietnamiens qui courent après le Cinématographe, et encore d'autres... Quel sentiment étrange de rendre visite à ces élégants fantômes du passé, nos aïeux, si proche de nous. À cela s'ajoute un commentaire des plus instructif . Petit bémol pour la musique trop invasive.
    Kevin D
    Kevin D

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 1 février 2017
    Très beau documentaire d'un qualité rare où on perçoit pleinement la qualité du travail de restauration effectué. Une centaine de films d'époque (50 secondes) permettant de prendre pleinement conscience de la diversité et de la qualité des oeuvres du cinématographe. Un véritable outil pédagogique que ce documentaire.
    Kinopoivre
    Kinopoivre

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 97 critiques

    3,0
    Publiée le 27 janvier 2017
    Une sélection de 108 des 1422 films qu’ont fait réaliser les frères Lumière, et dont quatre ont été vus partout, notamment au Musée d’Orsay : “La sortie des usines Lumière”, “Entrée d’un train en gare de La Ciotat”, “Le goûter de Bébé” et la première version de “L’arroseur arrosé” (il y a eu d’autres versions, car les films ne se conservaient pas, il fallait donc en retourner d’autres versions pour les rentabiliser). Il faut voir cette rétrospective, pour y découvrir des films complètement inédits, certes, mais y aller avec des boules Quiès, afin de ne pas subir la musique de Camille Saint-Saëns, envahissante et toute de nostalgie sirupeuse, ni entendre les erreurs reprises par l’auteur Thierry Frémaux : qualifier les Champs-Élysées de “plus belle avenue du monde”, dire “l’Amérique” pour désigner les États-Unis, écorcher le nom du grand réalisateur japonais Ozu (on prononce “ ozeu”, pas “ozou”), et prêter aux réalisateurs de ces petits films de cinquante secondes des intentions artistiques de mise en scène qui n’étaient pas d’actualité à cette époque lointaine. Et puis, non, les frères Lumière n’ont pas “inventé le cinéma”. Leur apport, après des siècles de recherches par des dizaines d’inventeurs, a été de mettre au point la croix de Malte, qui permettait de transformer le déroulement continu de la pellicule en mouvement saccadé – ce qui évitait qu’elle se déchire en l’immobilisant devant la fenêtre de projection.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 364 critiques

    2,0
    Publiée le 31 janvier 2017
    Les frères Lumière, on le sait, ont inventé le cinéma. Entre 1895 et 1905, ils ont tourné mille quatre cent vingt-deux films de cinquante secondes chacun. Thierry Frémaux, le directeur de l’Institut Lumière de Lyon, en a choisi cent-huit qu’il présente en onze chapitres et commente un après l’autre. Écrire une critique mitigée de ce documentaire, c’est à la fois remettre en cause le génie des inventeurs du cinéma et s’attaquer à l’un de leurs avocats les plus respectés. Le génie des premiers n’est guère contestable. A partir de rien, ils ont inventé un art. On aurait aimé connaître comment ils en ont fait une industrie ; mais tel n’est pas l’objet de ce documentaire qui s’attache uniquement à leur démarche artistique. À regarder les films des frères Lumière, on a l’impression qu’ils ont inventé tous les genres : le documentaire (« L’Arrivée du train en gare de La Ciotat »), la comédie (« L’Arroseur arrosé » initialement intitulé « Le Jardinier et le petit espiègle ») et même l’autobiographie (« Le Repas de bébé »). Tout en restant enfermé dans un format ultra court, le cinéma des frères Lumière s’enrichit très vite d’une grammaire : le travelling, le gros plan, la profondeur de champ que permet la diagonale (dans « L’Arrivée du train… » ou « Bataille de boules de neige »). C’est peut-être l’académisme plat avec lequel Thierry Frémaux présente leurs œuvres qui suscite quelques réserves. Bertrand Tavernier s’est tout récemment livré au même exercice avec plus de succès. Thierry Frémaux se laisse emprisonner dans une exercice qui devient vite répétitif : nous montrer, l’un après l’autre, cent-huit courts métrages. Sans doute organise-t-il sa présentation autour d’une dizaine de thèmes, insistant par exemples sur les témoignages que les frères Lumières nous livrent de la France et du monde de la toute fin du dix-neuvième siècle. Mais cette structuration n’épargne pas au documentaire un rythme qui devient vite lassant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top