Mon AlloCiné
Loue-moi !
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Loue-moi !" et de son tournage !

Produit par Kev Adams

Loue-moi est produit par le comédien-humoriste Kev Adams : "C’est un vrai projet de femmes et j’ai aimé ça ! On manque de films de filles en France. Un film où elles font tout. Il y a deux réalisatrices, deux actrices principales et aussi une productrice. Il y a une énergie de meufs, c’est différent et je trouve cela
important pour la diversité du cinéma. Ce qui m’a vraiment donné envie de faire ce projet, c’est ce côté féministe", explique Adams.

Un duo de réalisatrices

Coline Assous et Virginie Schwartz sont des scénaristes-réalisatrices françaises. Elles ont l’une et l’autre réalisé plusieurs courts métrages de leur côté mais ont déjà co-écrit plusieurs scénarios ensemble pour la télévision et pour le cinéma (notamment “Tu te souviens” en 2013 ou “8 coups” en 2015). En 2017, pour la première fois, elles co-écrivent et co-réalisent le long-métrage Loue-moi.

Kev Adams nu... et barbu !

En plus de produire le film, Kev Adams joue un petit rôle, celui de Sébastien. Pour l'occasion, le comédien arbore une barbe fournie... et a une scène nu :

"J’ai une barbe, ça fait bizarre. Sinon, je n’aime pas trop jouer nu parce que je ne suis pas du genre exhibitionniste. J’aime bien que chacun reste habillé pour le respect de tous. Je voulais venir tel que je suis et les réalisatrices ont préféré que je change de visage. Elles m’ont parlé d’une barbe, j’ai dit pourquoi pas ! Et puis finalement, j’ai les cheveux longs, des tatouages… Elles avaient la volonté de changer mon image", explique l'humoriste.

D'après un article de presse

L'idée de départ du film est venue à Virginie Schwartz en lisant un article sur les personnes qui se louent au Japon :

"Je suis tombée sur un article du “Monde” qui parlait de ce service de location de personnes
qui existe au Japon. Ce sont des gens qui se louent et qui endossent des identités pour rendre service à d’autres personnes. J’ai trouvé qu’il y avait une très belle idée de comédie. On peut louer quelqu’un par exemple pour être le témoin d’un mariage, la personne qui lit un texte lors de funérailles, un petit ami, un copain, une présence pour aller au cinéma ou au musée… Ce service est en train d’arriver aux Etats-Unis et en Europe. Je trouve que cela raconte beaucoup de choses sur la société actuelle", analyse la réalisatrice.

On ne loue pas son corps !

Dans les services de location de personnes, il n'est jamais question de louer quelqu'un pour du sexe. La question devait être abordée dans le film afin de l'expliquer aux spectateurs, comme le relate Coline Assous :

"Dans le film, il y a des personnes qui appellent Bertille (Alison Wheeler) pour cela et elle leur répond des choses un peu saugrenues pour leur dire qu’elles ne louent pas leurs corps. Il fallait le traiter car la première chose qui vient à l’esprit quand on dit “loue-moi”, c’est la prostitution."

Déborah François et Alison Wheeler

Les réalisatrices Coline Assous et Virginie Schwartz expliquent pourquoi elles sont choisi Déborah François et Alison Wheeler pour incarner les rôles principaux de Léa et Bertille :

"Nous ne voulions pas un visage marqué par la comédie. Evidemment, nous voulions un visage connu de tous et Déborah a déjà une filmographie impressionnante. Nous ne voulions pas que ce soit une écervelée et Déborah donne de la gravité au personnage, ce qui le rend crédible", souligne Schwartz.

"Nous cherchions vraiment deux comédiennes qui allaient être dans des énergies différentes et qui allaient mettre en valeur l’énergie de l’autre pour se construire ensemble. Elles se sont immédiatement
très bien entendues et c’était marrant de les voir évoluer toutes les deux. Elles ne se connaissaient pas du tout avant. Pendant la préparation du film, elles se sont beaucoup vues pour créer un lien puisque, dans le film, elles doivent être meilleures amies. Elles sont très drôles toutes les deux mais par leurs différences", ajoute Coline Assous.

Gad Elmaleh en guest

Outre Kev Adams, un autre humoriste célèbre tient un petit rôle dans le film, Gad Elmaleh :

"Nous voulions que la scène soit drôle et c’était une vraie chance d’avoir Gad ! Il a été très à l’écoute de nos indications. C’était vraiment agréable de travailler avec lui. Quand on a des artistes aussi connus qui se mettent au service d’un personnage et d’une scène, c’est fabuleux", précisent les réalisatrices.

Suicide au Nutella

Etre actrice demande beaucoup de sacrifices, comme devoir jouer une scène où ton personnage tente de se suicider avec du... Nutella. Alison Wheeler raconte :

"Rien que d’y penser, j’en suis malade. J’ai une scène qui consiste à me suicider à l’huile de palme. Dans le film, Bertille est bio et fait attention à ce qu’elle mange pour ne pas tomber malade. Mais dans cette scène, je dois avaler des kilos de Nutella. C’est possible quand tu le fais chez toi mais quand tu fais sept fois la prise… c’était horrible ! Manger du Nutella, c’est moche mais, en plus, je devais pleurer en même temps. J’avais juste envie de rire et de me rouler par terre car je n’en pouvais plus de ce Nutella… C’est très salissant le cinéma ! Je suis rentrée chez moi avec un terrible mal au ventre donc j’espère au moins que les gens vont trouver la scène marrante."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Bienvenue à Marwen (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Il était une fois en Amérique (1984)
  • Pupille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bumblebee (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Edmond (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Hunter Killer (2018)
Back to Top