Mon AlloCiné
    Seule la Terre
    Note moyenne
    3,7
    17 titres de presse
    • Bande à part
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • L'Humanité
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    17 critiques presse

    Bande à part

    par Olivier Bombarda

    Âpre, délicate, profondément émouvante, multirécompensée, "Seule la terre" de Francis Lee est une œuvre saillante dans le paysage aride des films d’amour entre hommes.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    aVoir-aLire.com

    par Gérard Crespo

    Austère et lyrique, sec mais romanesque, ce beau film décrit un milieu rural qui semble intemporel et constitue un modèle de portrait psychologique.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Un premier film épatant, social et romantique, sur un amour en milieu rural. On suivra Francis Lee de près.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Culturopoing.com

    par Pierre Guiho

    La rigueur formelle et narrative de "Seule la terre" met à nu un fil romanesque à la puissance savamment contenue dont les éruptions vives bouleversent sans feinte.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Chris Huby

    Un beau premier film aux nombreuses qualités, porté par deux comédiens au diapason et une superbe mise en scène.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un mélange réussi d'observation sociale et d'histoire d'amour homosexuelle.

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Avec deux jeunes acteurs inspirés et une mise en scène fluide, ce premier long métrage en forme de pastorale observe la naissance d’un amour intense à la façon d’un apprentissage, sinon d’un dressage.

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Un drame magnifique et brûlant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Le cinéaste, issu de cette région, fait du paysage un des atouts essentiels de cette œuvre dépouillée aux accents documentaires que la dimension amoureuse vient transcender.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Francis Lee, dont « Seule la terre » est le premier long-métrage, filme à travers cette relation une chose aussi subtile que l’accès à la conscience de soi et à la beauté des autres, la montée du sentiment et la révélation du monde environnant, la plénitude de l’amour qu’on offre et la grandeur de sa condition d’homme. Très beau.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    "Seule la terre" est à la fois une rugueuse éducation sentimentale et une lumineuse chronique paysanne.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Premier long-métrage bardé de prix d’un réalisateur attaché aux rudes paysages de son Yorkshire natal. Son filmage dru et cru choque et bouleverse à la fois.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Sans clichés ni tabous.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Murielle Joudet

    Ce premier long-métrage narre un coup de foudre entre deux hommes avec justesse et modestie.

    Positif

    par Eithne O'Neill

    Malgré une certaine longueur à la fin, ce premier long métrage dresse un tableau touchant de la paysannerie actuelle.

    Première

    par François Rieux

    Une oeuvre sincère et forte, loin des clichés sur le monde rural.

    Studio Ciné Live

    par Laurent Djian

    Il se dégage une poésie brute, façon Andrea Arnold, de ce « Brokeback Campaign » visuellement splendide. Mais le scénario manque tout de même… de corps.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top