Mon AlloCiné
Grâce à Dieu
Note moyenne
4,1
34 titres de presse
  • Bande à part
  • Culturebox - France Télévisions
  • Elle
  • La Voix du Nord
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Express
  • Ouest France
  • Positif
  • Sud Ouest
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • BIBA
  • CNews
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Ecran Large
  • Femme Actuelle
  • La Croix
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Marianne
  • Paris Match
  • Première
  • Rolling Stone
  • Télé 7 Jours
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Transfuge
  • Voici
  • Libération
  • Critikat.com
  • Cahiers du Cinéma

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

34 critiques presse

Bande à part

par Pierre Charpilloz

A travers un fait d’actualité, François Ozon signe à la fois un grand film politique, incitant à de grands questionnements de société, et un portrait très juste d’hommes fragiles mais jamais faibles.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

François Ozon démontre de film en film qu’il est un des meilleurs cinéastes français par son art de s’emparer d’un sujet dont il est souvent l’auteur. Il est dans la lignée d’un Chabrol, d’un Truffaut, d’un Sautet, quand ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, comme c’est le cas ici. Grâce à Dieu.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Elle

par Françoise Delbecq

Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud interprètent avec superbe ces héros ordinaires qui brisent le silence. Un film engagé et brillant.

La critique complète est disponible sur le site Elle

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Grâce à Dieu n’est pas un film ivre de colère. Il est fort, éclairant, responsable, pas antireligieux, terriblement émouvant. Et important.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

On est sidéré devant la puissance de son propos, la fluidité de sa narration, la précision de son écriture en constante mutation, passant du journal intime avec voix off au polar captivant puis au mélodrame poignant. Où s’illustrent les acteurs, exceptionnels.

L'Express

par Eric Libiot

Il est difficile d'écrire "magnifique", "formidable", "génial", vu le sujet, mais c'est tout de même ça.

Ouest France

par Magali Grandet

François Ozon relate scrupuleusement le combat de La Parole libérée, association d'hommes qui auraient été abusés, enfants, par un prêtre.

Positif

par Stéphane Goudet

Le sujet est tellement fort que la mise en scène semble invisible ; elle n'en est pas moins magistrale. D'une histoire de secrets où la parole est primordiale, Ozon fait un film sur la parole, sa construction, sa répression, sa libération et... sa perversion : Mankiewicz et Rohmer ne l'auraient pas désavoué.

Sud Ouest

par Sophie Avon

"Grâce à Dieu" pourrait être un documentaire tant il va au rythme d’une chronique factuelle. C’est néanmoins une fiction à laquelle les acteurs par leur incarnation même, apportent une charge supplémentaire, celle de la transcendance. De fait le film est bouleversant.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

20 Minutes

par Caroline Vié

Ce film, qui a reçu un Ours d’argent au Festival de Berlin, est un appel vibrant pour que la parole soit libérée.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Nicolas Lochon

Évitant les écueils de son sujet "casse-gueule", François Ozon livre un film humaniste particulièrement pertinent sur les affres destructrices de la pédophilie.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

BIBA

par Lili Yubari

S'inspirant de l'affaire Preynat, Ozon filme le silence de l'Église et la libération de la parole dans un puissant élan de résilience.

CNews

par La rédaction

Avec intelligence, et sans sensationnalisme, le film, qui ne se veut pas à charge contre l’Eglise catholique, dénonce l’omerta qui règne dans cette institution.

Dernières Nouvelles d'Alsace

par Nathalie Chifflet

Leur récit est bouleversant, déchirant, rejoué avec une force exemplaire par Melvil Poupaud, Swann Arlaud et Denis Menochet.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Ecran Large

par Geoffrey Crété

François Ozon signe l'un de ses meilleurs films depuis longtemps avec ce drame en trois mouvements mené comme un palpitant film d'enquête, d'une réelle intelligence dans l'écriture et le point de vue.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Les acteurs se prêtent avec humilité à une histoire qui n'a pas fini de s'écrire.

La Croix

par Céline Rouden

Magnifiquement construit et interprété, ce film récompensé d’un Ours d’argent à Berlin, est sans doute le plus abouti de son réalisateur.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par Eric Neuhoff

Dans Grâce à Dieu, porté par des acteurs remarquables, François Ozon traite avec rigueur du sujet de la pédophilie dans l'Église.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Monde

par Thomas Sotinel

François Ozon réussit, en plus de la chronique sensible d’un drame collectif, un film politique.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

C'est la grande idée du film : adapter le registre de chaque partie à la personnalité de son protagoniste.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Abordant le thème de la pédophilie des prêtres en racontant la création de l'association lyonnaise La Parole libérée, Ozon s'essaie au film-dossier. Le résultat est inégal mais globalement juste et doté d'une approche plus complexe qu'elle en a l'air.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Marilou Duponchel

"Grâce à Dieu" n’a ni l’allure d’un édifiant film-dossier ni la littéralité des images télé et des articles de presse. Il est même étonnamment doux, serein.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Marianne

par Nedjma Vanegmond

Avec Grâce à Dieu, le réalisateur François Ozon a choisi de se concentrer sur la libération de la parole de ces anciens scouts abusés. Son regard, c'est une parole. Son film puissant suit pas à pas le combat acharné et le cheminement intime des victimes, notamment incarnées par Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud.

La critique complète est disponible sur le site Marianne

Paris Match

par Karelle Fitoussi

Ozon fait preuve d’une acuité et d’un sens de la narration admirables pour évoquer sans manichéisme les motivations diverses des victimes et les non-dits qui gangrènent encore les familles.

Première

par Gaël Golhen

Loin du film-scandale annoncé sur la pédophilie, Ozon signe un théorème sur la fragilité masculine et le désir de reconstruction porté par trois acteurs à la puissance stupéfiante.

La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone

par Xavier Bonnet

Avec "Grâce à Dieu", François Ozon prend soin de relater plutôt que de stigmatiser en développant son propos. Ce dernier n’en est que plus saisissant.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Servie par une mise en scène virtuose et des comédiens parfaits, cette œuvre est parfois didactique, mais toujours captivante.

Télé Loisirs

par Claire Picard

François Ozon restitue avec la précision d'un documentaire le combat des victimes du père Preynat, accusé d'abus sexuels sur des enfants dans les années 1980 et 1990.

Télérama

par Louis Guichard

Efficace et très documenté.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Frédéric Mercier

[...] malgré ces quelques affectations, "Grâce à Dieu" est un très grand film choral sur la parole.

Voici

par Lola Sciamma

Un grand film collectif et puissant.

Libération

par Didier Péron

Bien entendu, Ozon, brillant casting director, reste un cinéaste trop illustratif, ou plutôt trop littéral. Le mélo et les effets faciles s’invitent souvent dans ce déballage d’affects en souffrance et de familles asphyxiées par les indicibles secrets.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Critikat.com

par Thomas Lequeu

Si sur le plan des faits le film est irréprochable, il semble, dans sa forme, encombré par son exigence de véracité.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Cahiers du Cinéma

par Ariel Schweitzer

De facture académique, Grâce à Dieu n’échappe pas au piège de l’illustration sociologique (…). Sur un sujet voisin, préférer mille fois M de Yolande Zauberman, autrement plus audacieux, plus inspiré, et qui fait de sa quête de vérité une aventure de cinéma.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top