Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Douleur et gloire
Note moyenne
4,6
23 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Cahiers du Cinéma
  • Culturopoing.com
  • Elle
  • La Septième Obsession
  • La Voix du Nord
  • LCI
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Positif
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Critikat.com
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Point
  • Les Inrockuptibles
  • Paris Match
  • Première

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

23 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Ce film passionnant, l’un des meilleurs Almodóvar (comme l’appelle Antonio Banderas) depuis longtemps suit la lente réconciliation du héros avec un passé tumultueux après ses retrouvailles avec un comédien avec lequel il s’était brouillé depuis plus de vingt ans.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Cahiers du Cinéma

par Jean-Sébastien Chauvin

L’éclatante réussite de Douleur et Gloire confirme, après Julieta, le regain de puissance émotionnelle du cinéma de Pedro Almodóvar.

Culturopoing.com

par Maryline Alligier

La première force du film d'Almodovar est d'être dans le double mouvement, intérieur et antérieur. Parce que "Douleur et Gloire" ramène peut-être le cinéma à sa forme originelle : une reconstruction du souvenir. Peu importe que le souvenir soit intime ou non. Almodovar pose cette question essentielle : et si le cinéma seul peut « sauver quelque-chose du temps où l'on ne sera plus ».

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Elle

par Françoise Delbecq

Dans un décor de couleurs vives, chères à son univers, on rend hommage au désir, lui seul fait la loi. Et Pedro Almodovar si mélancolique soit-il en est le roi.

La critique complète est disponible sur le site Elle

La Septième Obsession

par Adrien Valgalier

Douleur et gloire est une étape essentielle dans la filmographie de Pedro Almodóvar. À la fois prolongement et synthèse des obsessions du cinéaste, ce film touche par son authenticité, sa générosité et son infinie tendresse.

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Pedro Almodóvar livre un bouleversant autoportrait semi-fictif et offre au comédien Antonio Banderas son meilleur rôle.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

LCI

par La Rédaction

Un chef d'ouvre.

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Monde

par Thomas Sotinel

Avec son dernier long-métrage, en compétition à Cannes, le cinéaste espagnol livre son film le plus achevé depuis « Volver », et le plus étourdissant depuis « Parle avec elle ».

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Au sens littéral : un chef-d’œuvre.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Catherine Balle

Porté par un Banderas magistral, le film est à l’image de ses décors aux couleurs explosives et aux géométries psychédéliques : exubérant, luxuriant et flamboyant.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Eric Libiot

Le cinéaste espagnol revient en compétition avec l'un de ses plus beaux films, Douleur et gloire. Il y parle de lui et de lui. Mais avec grâce et intelligence.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Positif

par Ariane Allard

[...] généreux, précis, inspiré.

Télérama

par Louis Guichard

Un cinéaste vieillissant se plonge dans les méandres de son passé… Autobiographie ou fiction ? L’Espagnol brouille les pistes autant qu’il se dévoile. Avec brio.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Benjamin Oppert

Un film authentique et sincère dans lequel Almodovar se met à nu de façon pudique. Un aveu d’humilité, un tour de force émotionnelle où se croisent grandeur et décadence.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Danièle Heymann

Un bouleversant voyage intime, un voyage conjuratoire et résilient, illuminé par une indéfectible confiance dans le pouvoir du cinéma.

Critikat.com

par Thomas Lequeu

Chacun des éléments constitutifs de Douleur et gloire participe d'une synthèse de la filmographie d'Almodóvar, faisant du film une œuvre qui contiendrait toutes les autres.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Ecran Large

par Simon Riaux

Après des années de questionnements et d'hésitations, Pedro Almodovar livre une réflexion sublime sur la beauté et le désir vieillissant, aidé par un Antonio Banderas fabuleux, il signe un de ses films les plus personnels et accomplis.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Céline Rouden

Almodóvar trouve en Antonio Banderas un interprète à la mesure de la délicatesse de son scénario. Le cinéaste s’y met à nu comme jamais, solde avec douceur les comptes d’un parcours dans lequel la vie et le cinéma n’ont toujours fait qu’un, s’irriguant mutuellement.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

On rit, on pleure : on est bien chez Almodóvar.

Le Point

par Victoria Gairin et Christophe Ono-Dit-Biot

Un superbe film qui parle de l'essentiel.

Les Inrockuptibles

par Gérard Lefort

Dans un geste cinématographique d'une allègre mélancolie, le cinéaste espagnol met en scène ce qui a formé son imaginaire en évitant l'écueil de la complaisance.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Paris Match

par Karelle Fitoussi

Pedro Almodovar pourrait enfin obtenir la Palme d'or tant méritée avec ce vrai-faux autoportrait magnifiquement écrit.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Guillaume Bonnet

Douleur et Gloire remonte ainsi à l’origine des choses, l’enfance de l’artiste, l’enfance de l’art. Il le fait avec grâce et retenue, une émotion douce en rupture avec le « almodovarisme » habituel.

La critique complète est disponible sur le site Première
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top