Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Cauchemar de Dracula
note moyenne
3,8
436 notes dont 69 critiques
30% (21 critiques)
36% (25 critiques)
20% (14 critiques)
12% (8 critiques)
1% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Le Cauchemar de Dracula ?

69 critiques spectateurs

MaCultureGeek
MaCultureGeek

Suivre son activité 753 abonnés Lire ses 1 098 critiques

5,0
Au cinéma, il n'existe pas quarante figures du vampire type. Y'en a quoi? Trois, voir quatre? Encore que je ne saurai même pas vous les citer toutes, tellement j'ai du mal à m'en souvenir. La vampire Sélène d' "Underworld"? Peu la connaissent vraiment. Brad Pitt et Tom Cruise dans "Entretien avec un Vampire"? Oui, pourquoi pas! Bela Lugosi? Certainement. Gary Oldman? Sans aucun doute! Mais voyez-vous, il existe un roi, quelqu'un qui règne sur le genre depuis maintenant presque soixante ans ( ou plus précisément 55 ans ), et a envoyé ce pauvre Lugosi dans les oubliettes : Christopher Lee. Ce mec... Non mais ce mec! Je ne sais pas comment vous expliquer cela... Il faut que vous le voyez pour comprendre ce que je ressens! 1m98, un physique unique, une sacré gueule, une certaine classe, charismatique et froid, qui donne des sueurs dans le dos. Lui, quand il te regarde, t'essaies d'éviter ses yeux. Passez lui un long manteau noir, de fosses et rendez le blanc comme neige, et vous verrez à quel point il peut être impressionnant. C'est la figure même du vampire comme beaucoup le voit : grand, ténébreu, charismatique et puissant. Alors oui, Christopher n'est clairement pas le meilleur acteur du film ( et de la saga ), qui se révèle être, pour moi, l'inoubliable Peter Cushing, mais il est clairement le plus impressionnant. A chacune de ses apparitions, voila qu'il s'empare de l'histoire et du film, et fait de l'ombre à tout le monde ( et pas que par sa taille ). Seul Cushing ( oui, encore et toujours lui! ) semble parvenir à l'égaler niveau présence, bien que sa petite taille ne l'avantage guère dans ce rapport de force, ce qui le rend d'autant plus impressionnant ( un homme normal, type un mètre 75 ) qui fait face à un géant, y'a du quoi vous surprendre, surtout que ledit Cushing n'en démord pas; mieux, même, il en joue et cherche d'autant plus à ressortir du film. A la différence de Lee, lui amène la classe anglaise, et base presque entierrement son jeu sur elle. C'est ce qui le caractérise, et c'est tant mieux comme ça! Vous l'aurez compris, voila un affrontement d'anthologie, mythique et inimitable. Cushing était le meilleur choix possible pour s'opposer à Lee : il a presque autant de charisme, mais d'une autre manière. Au grand contraire de celui de Luke Evans ( ou encore de Gary Oldman, à ne surtout pas oublier! ), ce Dracula ci n'a rien d'attachant; le vampire est un monstre, seulement un monstre, il n'a rien d'humain, et tout ce qu'il fait est monstrueux : c'est le mal incarné, une abomination, quelque chose d'abominable, et l'on comprend pourquoi Van Helsing veut le tuer. On ne s'y attache jamais; en même temps, le but n'est pas là. Les gars de la Hammer veulent nous faire peur, nous terrifier, et y parvienne un tant soit peu. On est vraiment loin de la première humanisation du personnage, celle de Coppola. Bon, il est vrai que le film a pris un sacré coup de vieux ( mais dans le bon côté, il a énormément de charme ), mais j'imagine sans peine ce qu'il pouvait faire ressentir aux spectateurs à son époque. Les acteurs sont vraiment bons, et les effets-spéciaux, quand à eux, ont souffert du temps, mais bon, on lui pardonne aisément en voyant tout le reste. La mise en scène est vraiment bonne, Terence Fisher ( LE réalisateur de la Hammer ) signe un métrage à l'ambiance soignée et aux décors vraiment beaux. La musique, quand à elle, est tout simplement magique. Elle offre une sacré énergie au film, et nous file quelques frissons. Pour l'poque, il est quand même vraiment violent, et même si sa durée est franchement trop courte ( au moins, il n'y a pas de longueurs, se met vite en place et est très intense ), les morts s'y accumulent et l'on observe des assassinats au pieu assez gores. La fin vient malheureusement trop vite, et certain la regretteront surement. "Le Cauchemar de Dracula" est un film fondateur du genre, un petit chef-d'oeuvre malheureusement méconnu et l'un des meilleurs métrages sur le thème du vampire. Il n'est pas très fidèle au livre, mais son histoire est tellement belle que j'en suis venu à lui pardonner ces quelques petites erreurs de fidélité. En même temps, on ne va pas au cinéma pour voir un film/bouquin. La partie sensuelle du vampire est très bien exploitée, et ce pour la première fois de l'histoire du cinéma. Non, vraiment, visionnez le, il en vaut le coup!
TTNOUGAT
TTNOUGAT

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 2 470 critiques

5,0
Ce premier Dracula de Fisher est somptueux, c’est son meilleur, donc celui à voir si on ne connait pas ce réalisateur. La mise en scène est extrêmement soignée mais ce sont surtout l’utilisation des couleurs qui saute aux yeux. Curieusement, alors que nous sommes dans un thème d’imagination folle, c’est le classicisme du film qui surprend, il est même parfois académique tant Dracula est sobre . Il est vrai que la grande taille, le costume et l’allure générale de Christopher Lee compte beaucoup. Pour tout apprécier, il me semble nécessaire de connaitre un peu les us et coutumes des vampires car le début du film n’explique rien. Il faut faire travailler son imagination pour suivre les déplacement du comte. Le château est superbe de même que la campagne anglaise avec la chute des feuilles signe de la présence des vampires. Il est juste dommage que les femmes ne soient pas plus belles et qu’une transfusion de sang interhumaine ait été pratiquée au mépris d’un anachronisme bien inutile.
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 502 critiques

2,0
Un des multiples petits films de la Hammer, quand elle utilisait Christopher Lee en Dracula à tout va, et Peter Cushing en Van Helsing pour l’affronter. Si cela reste typique donc, on voit que la corde s’use : ça manque de spontanéité, d’originalité, on change 2-3 détails à chaque fois mais c’est tout. Bref on en a vu un on les a tous vu. Certes Christopher Lee demeure excellent : sa prestance et sa taille, les bons costumes avec la longue cape noire du vampire et les déshabillés des femmes ça rend bien. Si Cushing avait déjà sa tête de vieux indémodable il joue toujours juste et son opposition avec Dracula est bien marquée, ça devrait devenir un classique du genre d’ailleurs. Cependant il manque le côté gothique/baroque des décors, d’autant que ceux-ci ne sont pas géniaux. Pas vraiment de FX sauf à la fin, et s’ils datent ils rendent encore un bel effet. L’obscurité n’est pas super bien gérée mais ça va encore par rapport à d’autres Dracula, et même si je sais que les caméras de l’époque avaient du mal à donner une image nette s’il faisait trop sombre, là on est dans le jour perpétuel. La trame est classique mais on attend ça dans ce genre de film, l’histoire est médiocre puisqu’on mélange un peu tout du roman de Coppola, la mise en scène classique mais simple, la musique et les textes sont très habituels des Dracula de la Hammer, un casting sympa donc entre Dracula-Holmes et Alfred des Batman de Burton (ça change de les voir jeune, sauf Cushing donc)… En bref du très habituel, banal presque, pas de fautes mais rien de transcendant, sans aller jusqu’au cachetonnage on est loin de l’œuvre culte.
nusim
nusim

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0
bien sûr le film est kish année 50 mais quel régal trés proche du roman B stoker il y a aussi peter cushing C. lee est Dracula inimitable et puis on commence a me connaîte la pésence d'une petite fille à deus doigts d'être vampirisé pas mal pour l'époque T.fisher à était le premier à dépoussieré ce type de film dans presque la même année mais en 56 une charmante fillette monstrueuse faiseée sont apparition dans la mauvaise graine de Mervin leroy son nom d'artiste est PATTY McCORMAK elle est également la premiere bien avant LINDA BLAIR l'exorciste pierrot la lune fan des young actress
BMWC
BMWC

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 741 critiques

5,0
Quand Terence Fisher s'attaque au personnage de Dracula, il en fait un homme séduisant et animal. Portée par Christopher Lee, cette interprétation du célèbre vampire est la plus stupéfiante qu'on ait vu.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

2,0
Pour le public de l'après-guerre qui n'a pas connu les classiques de l'horreur de l'âge d'or hollywoodien,la Hammer a tourné des remakes.D'abord,celui de Frankenstein,puis un an après,celui de Dracula."Le cauchemar de Dracula"(1958)reprend donc le climat gothique et les décors baroques qui sied au Comte des Carpates.Christopher Lee,Dracula idéal,avec son mètre 98,et sa prestance racé,réserve ses apparitions au maximum,mais à chaque fois qu'il le fait,c'est très sanglant!Face à lui,Peter Cushing,qui incarne un Van Helsing raffiné et finaud.Le film dure seulement 77 minutes.Un peu faible pour développer toute la mythologie du vampire,même si sont présents les gousses d'ail,les crucifix et la lumière néfaste pour eux.Les effets prêtent forcément à sourire,mais étaient ingénieux à l'époque.Le montage est chaotique,et l'interprétation souvent risible.Et que de bavardages inutiles au lieu de privilégier la pesante atmosphère victorienne.En revanche,la relation horrifico-sexuelle qui lie Dracula à ses victimes est bien retranscrite.Tout cinéphile se doit de l'avoir vu,bien qu'il n'y ait pas de quoi sauter au plafond.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 174 critiques

4,5
Le scénario de Jimmy Sangster s'écarte légèrement du roman de Bram Stoker pour en codifier le genre. C'est une série B mais elle est brillante, avec une belle utilisation des couleurs, le rôle à la fois discret et très efficace de Christopher Lee, un Peter Cushing impeccable des personnages féminins fort accortes, et une musique bien dans le ton. On ne s'ennuie pas une seconde, mieux : on se régale !
TCovert
TCovert

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 383 critiques

4,5
Première incursion dans le mythe de Dracula pour la Hammer en 1958, un an après avoir remis au goût du jour le mythe de Frankenstein, Le Cauchemar de Dracula est du même acabit. En effet, on retrouve le trio Cushing/Lee/Fisher avec un grand plaisir dans ce film de vampire au charme indéniable. Christopher Lee est superbe de charisme dans le rôle qui le révèlera au grand public, son visage et sa longue cape noire ne peuvent que rester dans la mémoire du spectateur. Peter Cushing est à nouveau brillant, cette fois il prête ses traits maigres et élancées au gentil mais méthodique et grave Dr Van Helsing. La distribution féminine est moins précise, les critères étant probablement plus le faciès et la poitrine que le véritable jeu d’acteurs finalement peu utile sauf pour celle qui incarne Lucy et qui joue heureusement joue juste. On ne regrettera finalement que Michael Gough qui semble peu inspiré par son personnage, dommage. Terence Fisher se fait plaisir à la mise en scène et se pose comme un très bon utilisateur de gros plans qui arrivent toujours au moment ou il faut pour créer l’intensité nécessaire au film. La bande originale sort quasiment toujours la grosse artillerie pour une musique très premier degré mais réussie. Les effets spéciaux de la scène finale peuvent être considérés comme vieillis mais personnellement je trouve que ça n’ajoute qu’au charme du film.
Grouchy
Grouchy

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 035 critiques

5,0
La Hammer, production de films fantastiques d'origine britanniques, est à symboliser par une gigantesque stèle dans l'histoire du cinéma fantastique. Ses films, la plupart dirigés par Terence Fisher et interprété par les talentueux Lee et Cushing, ont marqué et influencé certains artistes, en autre Tim Burton. Ici, on revisite le mythe connu de Dracula, rendu populaire par l'oeuvre de Browning avec Bela Lugosi. Fisher a admirablement recrée une ambiance parfaite, même si les décors sont faits en carton-pâte, avec des effets viseuls assez pauvres, le film possède un charme incroyable qui qualifie le mieux le style de la Hammer.
DorianGray
DorianGray

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 25 critiques

4,0
Belle réalisation particulièrement soignée du mythe de Dracula par le trio Fischer-Lee-Cushing même si pour le coup la Hammer aurait pu mieux faire. En effet, le film a incontestablement vieilli ... celane l'empêche pas d'être une des premières grandes oeuvres du cinéma d'horreur avec des tons en technicolors magnifiques et des scènes très rapides et parfois violentes (pour l'époque, bien sûr). Reste un Christopher Lee excellent mais qui aurait pu donner bien plus de sa qualité indéniable d'acteurs sans la volonté de l'époque de dominer les passions et les tensions.
Malevolent Reviews
Malevolent Reviews

Suivre son activité 279 abonnés Lire ses 3 144 critiques

4,0
Véritable classique de la Hammer conservant encore tout son charme d'antan, ce premier film sur Dracula issu de la célèbre maison de production horrifique met donc en scène le grand Christopher Lee dans le rôle-titre, bien évidemment accompagné de l'immense Peter Cushing, parfait en Van Helsing traqueur de vampires. Réalisé avec précision par l'excellent Terence Fisher, Le cauchemar de Dracula possède une qualité d'image irréprochable, de sublimes décors absolument glaçants et une musique naturellement angoissante... Tout est donc là pour frissonner de plaisir, des acteurs parfaitement ancrés dans leurs rôles respectifs au scénario certes quelque peu éloigné du roman de Bram Stoker mais néanmoins trépidant, On pourra toujours reprocher au long-métrage d'avoir des effets spéciaux désuets mais ceux-ci, datant tout de mêmes de la fin des années 50, demeurent encore aujourd'hui impressionnants d'inventivité (notamment la mort-même du Comte, grand moment du film). Ainsi, ce premier d'une longue lignée reste un grand film fantastique pour tous les amoureux de la Hammer, de Dracula et de Christopher Lee.
babar3
babar3

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 532 critiques

5,0
De belles images, deux acteurs charismatique (Cushing, Lee), du sang, de l'érotisme et une mise en scène éfficace, comment dire, malgré qu'il y est quelques truc kitsch, c'est vraiment bien.
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 692 critiques

2,5
J'étais très confiant, j'adore Lee, et j'avais bien aimé le chien des Baskerville de la même "équipe" si j'ose dire. J'aimais bien le début avec le générique qui semble fait en lettres de sang, le château un peu gothique, ça laissait présager du bon. Mais j'ai très vite déchanté, en effet, je n'ai quasiment pas ressenti de tension dans ce film, pas d'épouvante ou d'horreur, quelques petites gerbes de sang, mais j'ai trouvé ça un peu vide question ressenti, pas un frisson rien. Alors bon, on peut dire que ça a vieilli, mais le Murnau qui est bien plus vieux arrivait à bien mieux instaurer l'angoisse, là j'ai l'impression qu'on est un peu dans le grand guignol par moment. Et puis j'ai pas lu le bouquin, mais si j'en crois ce que j'ai pu lire, l'adaptation de Coppola est fidèle, du coup je vois que celle de Fisher ne l'est pas du tout, c'est un peu n'importe quoi, bon après c'est pas grave, mais je pense que quitte à modifier l'histoire autant essayer de la rendre plus belle ou plus terrible, ou faire passer un message quelconque. Là je n'ai rien vu de tout ça. Finalement j'ai trouvé que ça n'avançait pas des masses non plus question histoire, que malgré que ça dure 1h20, c'était plutôt longuet. J'ai vraiment l'impression qu'il manque un truc fondamentale au film qu'il y a chez Coppola et chez Murnau. Après j'ai pas vraiment aimé celui avec Lugosi non plus (même si je ne m'en souviens guère). Mais Nosferatu/Dracula reste un personnage que j'aime beaucoup, mais pas là. Tant pis.
Islem Benz
Islem Benz

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

5,0
Un bon classique d'hammer avec Christopher Lee, il a eu un succés fou dans le role du comte dracula
willydemon
willydemon

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 524 critiques

2,0
Un Dracula ennuyant parce qu'on aimerait l'aimer.. mais malgré la grande prestation de Cristopher Lee tout le film ne tient pas, le montage est mauvais.. les acteurs ne sont pas crédibles et tout est prévisible. Après peut-être ne suis je pas fait pour les films de la Hammer..
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top