Notez des films
Mon AlloCiné
    La Bonne épouse
    Note moyenne
    3,4
    28 titres de presse
    • Marie Claire
    • Ouest France
    • Positif
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Closer
    • CNews
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Télérama
    • Bande à part
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Voici
    • La Croix
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Première
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    28 critiques presse

    Marie Claire

    par Fabrice Gaignault

    [Une] comédie très réussie.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Une réjouissante comédie.

    Positif

    par Ariane Allard

    Reste que l’élan contagieux de "La Bonne Epouse" ne saurait être réduit à ces performances drôlissimes. Non, si le nouveau film de Martin Provost emballe autant, en définitive, c’est parce qu’il nous parle d’un (vieux) monde qui se fissure... pour le meilleur.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Cette comédie remonte le moral tout en défendant la cause des femmes.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    De situations cocasses en dialogues pétillants, La bonne épouse suit son cheminement de comédie mutine et gentiment désuète, que l’évocation des célébrités du moment (d’Adamo à Anne-Marie Peysson, en passant par Joe Dassin, Ménie Grégoire ou Guy Lux) enrichit d’une tendre nostalgie.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Closer

    par La Rédaction

    Un film dans l'air du temps aux dialogues drôlement ciselés. Il donne l'occasion à Juliette Binoche, épatante en bourge coincée, Yolande Moreau, impayable et Noémie Lvovsky de nous parler de d'émancipation sans pontifier.

    CNews

    par La rédaction

    Après "Séraphine" et "Violette", Martin Provost se veut le porte-drapeau de la condition féminine avec cette comédie fantasque, colorée et chorégraphiée qui tord le cou aux préjugés.

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Casting de luxe et humour vintage pour ce film aux petits oignons sur une émancipation salutaire.

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    Cette excellente comédie, fine et drôle, nous rappelle que, pour les femmes, ce n’était guère mieux avant. On a fait du chemin... et on en fera encore.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Le film remue des choses de la vie qui sont de tous les temps, les rêves et les révoltes de la jeunesse, l’ennui, l’envie de se libérer des carcans quotidiens, la passion amoureuse qui troublera toujours l’ordre établi.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Le trio féminin central est une merveille de casting.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Margherita Gera

    Une comédie engagée hilarante, portée par un trio d'actrices excellentes.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Actrices étincelantes, réalisation intelligente : une réussite.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    Une comédie hybride énergisante, dont la fantaisie apparente cache la noirceur en profondeur.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    En force, un trio d’actrices déchaînées : Juliette Binoche en veuve joyeuse ; Yolande Moreau en vieille fille sentimentale ; Noémie Lvovsky en bonne sœur qui dévoile un esprit bien plus libre qu’on ne croie sous la coiffe.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Martin Provost réunit un casting étincelant pour cette fantaisie à la tonalité parfois (trop) changeante et aux couleurs délicieusement surannées.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    En force, un trio d’actrices déchaînées : Juliette Binoche en veuve joyeuse ; Yolande Moreau en vieille fille sentimentale ; Noémie Lvovsky en bonne sœur qui dévoile un esprit bien plus libre qu’on ne croie sous la coiffe.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Entre légèreté et gravité, le réalisateur aborde frontalement des sujets comme l'identité ou la sexualité, avec un petit vent de folie cathartique.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Dans « La Bonne épouse », de Martin Provost, sympathique comédie qui ressuscite une école ménagère des sixties, on plonge dans l’ambiance amidonnée des bonnes familles.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    La comédie, gentiment ironique, n’a d’autre ambition que de faire sourire en rappelant que les inégalités ne sont jamais loin, et si elle manque de rythme, c’est sans doute que les jeunes gens de 68 n’ont pas encore fait leur révolution. Du moins, Noémie Lvovski en religieuse à la mine patibulaire est-elle d’une drôlerie à toute épreuve…

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    [...] une comédie pleine de fantaisie sur l'émancipation [des femmes].

    Télé Loisirs

    par Claire Picard

    Un petit vent de folie souffle sur cet innocent manifeste pour l'émancipation féminine, grâce à l'interprétation touchante et décalée de ses actrices.

    Voici

    par A.V.

    Une comédie féministe sympathique.

    La Croix

    par Emmanuelle Giuliani

    À travers le destin subitement contrarié de la directrice d’une école ménagère, Martin Provost évoque, sur le ton de la comédie, la libération des femmes en 1968. Hélas, le conte sonne un peu faux.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Les Inrockuptibles

    par Marilou Duponchel

    Servie par un joli casting, cette comédie d’émancipation féminine au souffle kitsch se perd en cours de route. La cocasserie du début s’évapore et le film dégringole à mesure qu’il égrène des scènes qui ne sont envisagées que comme des bouées de sauvetage scénaristiques – et donc purement anecdotiques.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Julien Gester

    Hormis quelques rares gags visuels sentis [...], le récit se plie à un exposé pépère et cocasse du vacillement des valeurs qui charpentent pareille institution.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Première

    par Christophe Narbonne

    On pense beaucoup à Potiche, l’ironie et la méchanceté cinglantes en moins.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Pour rappeler l’histoire de l’émancipation des femmes, Martin Provost fait le choix de la comédie (poussée à la caricature) et de l’esthétique compassée du cinéma de papa. Le jeu des acteurs marche à l’unisson de ces partis pris, marqués par l’outrance, jusqu’à la dernière séquence (musicale). Un sommet de ridicule.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top