Notez des films
Mon AlloCiné
    La Bonne épouse
    note moyenne
    3,0
    564 notes dont 88 critiques
    répartition des 88 critiques par note
    16 critiques
    19 critiques
    22 critiques
    16 critiques
    9 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur La Bonne épouse ?

    88 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2622 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mars 2020
    « La Bonne épouse » est l’exemple même de la comédie intelligente, percutante et finalement instructive, tout en étant drôle à souhait, malicieuse et pour conclure très innovante dans son concept ! Un tour de force que Martin Provost nous sert sur un plateau, tenu par une épouse modèle, (mais plus pour très longtemps évidemment !) de celle que l’on forme dans ce type d’institution privée ou d’école ménagère. Comme celle tenue de main de fer au fin fond de l’Alsace par Paulette, interprétée par Juliette Binoche étonnante et rayonnante ! Mais ce qui fait des étincelles tient aussi à ses deux acolytes que sont Yolande Moreau et Noémie Lvosky, respectivement belle-sœur un peu rêveuse et religieuse au caractère trempé ! Toutes deux, sont aussi de sacrés personnages, d’une poésie pour l’une et d’un punch pour l’autre qui font plaisir à voir et à entendre... François Berléand n’est pas longtemps à l’écran et pour cause (!), mais son remplaçant (!), Edouard Baer assure vraiment lui aussi. Et si on ajoute quelques jeunes actrices qui ressortent de ces « élèves futures parfaites épouses », toutes plus délurées les unes que les autres, on est comblé... Tout l’intérêt de cette comédie épatante repose donc sur son contexte, où en 1968, l’idée de la bonne épouse soumise et parfaite, perpétuée depuis des lustres, vient se trouver en pleine remise en question lors de cette période de révolution où fourmillent enfin d’autres idées de progrès. Comme celles de l’émancipation et de la libération de la femme, et ce sur tous les plans ! Traiter ce fait marquant de société par le prisme d’une comédie aussi enlevée, dans un esprit sixties aussi réussi, finit par nous convaincre et nous séduire comme pas deux... Toutes ces actrices s’en donnent à cœur joie pour illustrer ce mouvement, en temps que début de lutte pour l’égalité homme/femme dont malheureusement, il reste encore du chemin à parcourir ! Un film pertinent qui vient en écho servir la cause des femmes, tout en étant bourré d’humour et pétri de situations sacrément farfelues, pour ne pas se prendre trop au sérieux malgré tout... Une très bonne idée !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2020
    La bonne épouse nous entretient d'une époque qui parait si lointaine mais ne l'est pas tant que cela, quelques mois avant la Révolution de 68. En ce temps-là, fleurissaient les écoles ménagères dont le but était de former des épouses parfaites, soumises et fières de leur condition d'esclaves domestiques. Pilier n°1 de l'éducation : "la bonne épouse est avant tout la compagne de son mari, ce qui suppose oubli de soi, compréhension et bonne humeur." En résumé : sois une bonne ménagère et tais-toi ! De ces préceptes d'un autre âge, le film de Martin Provost, dont les films parlent toujours d'émancipation féminine (Séraphine, Violette), fait évidemment son miel, forçant presque jusqu'à la caricature dans les premières minutes, histoire de bien poser la situation. Le côté documentaire et réaliste de La bonne épouse avec la formation dispensée dans cette école ménagère nourrit tout le début du film et permet à la fiction de prendre ses droits, un peu avec ses élèves adolescentes mais surtout avec son trio d'enseignantes, volontairement montrées comme des archétypes (la BCBG, la vieille fille et la religieuse) dont la confrontation avec de jeunes femmes potentiellement rebelles ne peut que faire des étincelles. Avec son rythme soutenu et ses dialogues crépitants, le film tient ses promesses de comédie euphorisante et colorée, à l'écriture impeccable, même avec quelques menues facilités narratives au passage, et une évocation précise de quelques icônes de l'époque (de Ménie Grégoire à Guy Lux, en passant par Adamo et Yvonne de Gaulle). La troïka à la tête de l'école ménagère est incarnée par des actrices en état de grâce dont l'enthousiasme à composer leurs personnages est palpable. Yolande Moreau est comme toujours inénarrable et Juliette Binoche est formidable en bourgeoise coincée mais c'est Noémie Lvovsky, en nonne pète-sec, qui mérite tous les superlatifs. Dommage que ces trois-là ne puissent concourir qu'aux César 2021, on leur aurait donné immédiatement un prix collectif d'interprétation féminine.
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 217 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2020
    Ce film est un véritable ravissement. Mené tambour battant par un magnifique trio féminin, Juliette Binoche, Noémie Lvovsky et Yolande Moreau, toutes 3 plus excellentes que jamais, ce récit riche en situations désopilantes et dotée de dialogues savoureux, vous ravira le cœur et tous les sens. Je n’ai pas seulement aimé, j’ai adoré !
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 795 critiques

    4,0
    Publiée le 20 février 2020
    Un bon film qu'est la bonne épouse ! Et pour être un bon film, il faut suivre quelques règles. Règle numéro 1 : le bon film se doit d'avoir de bons acteurs, et c'est le cas, Juliette Binoche joue son rôle magnifiquement bien et les deux autres actrices que sont Yolande Moreau et Noémie Lvovsky rajoutent du dynamisme à ce film. La jeune génération qui joue les élèves de l'établissement promets aussi quelques perles. Règle numéro 2 : le bon film a une belle trame. Ici, on une belle trame et un beau message. Le film suivait une bonne ligne scénaristique qui permettai une belle évolution du personnage principal. Règle numéro 3 : le bon film nous touche. Et ici, c'est le cas, on passe du rire à des moments très touchant et très prenant. C'est très fort. Règle numéro 4 : le bon film a un bon dynamisme. Dans notre cas, on a très peu de temps mort et le film ne stagne pas et évolue tout le long. Au final, on est face à une bonne comédie qui parle de féminisme et en 2020, malheureusement, on en a encore besoin !
    Mrik S.
    Mrik S.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 10 mars 2020
    vu hier soir en avant première. Voilà un film qui fait du bien. On sourit, on rit, on s'émeut aussi parfois. on passe un très bon moment.
    Krebs
    Krebs

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 35 critiques

    3,5
    Publiée le 11 mars 2020
    Ce film a un intérêt principal : faire connaître au spectateur l'existence des écoles ménagères, ainsi que leur ambiance. Joué par des actrices de talent, le film prend d'emblée le parti de l'humour et de la dérision, et nous fait passer un bon moment de détente. Dommage qu'il se mette un peu à patiner en son milieu, et qu'il semble finalement bien trop long. Je laisse aussi l'appréciation de la fin à la sensibilité de chacun, personnellement l'évolution des personnages me semble trop brutale et donc pas totalement crédible. Au final, un film qui se laisse voir avec plaisir.
    Chris M
    Chris M

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 54 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2020
    Une bonne surprise de ce début d'année. Juliette Binoche, Edouard Baer, François Berléans, Yolande Moreau sont très bons et il y a une flopée de jeunes actrices pleines de promesse. Par contre je ne vois pas l'intérêt d'une fin «comédie musicale». Mais cela demeure un très bon divertissement
    xando
    xando

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 50 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mars 2020
    Un comédie revigorante sur l'émancipation féminine qui fait tellement de bien. Je n'avais pas connaissance de ses écoles ménagères, c'est tout simplement édifiant. Une comédie dans l'air du temps sur les prémices du féminisme à la veille de mai 68. Il est important de prendre conscience d'où l'on vient, du chemin déjà parcouru pour continuer à éveiller les esprits sur la condition de la femme dans notre société. Le trio d'actrices est vraiment hilarant chacune dans une partition très différente. Juliette Binoche s'essaie peu à la comédie et elle a tort, elle s'en sort remarquablement bien. Mention spéciale également à Edouard Baer toujours exquis et aux jeunes actrices, toutes remarquables. Une comédie populaire mais dans le sens noble du terme, comme on en voit malheureusement trop peu dans le cinéma français. Fonçez voir cette bonne épouse!
    Clément B
    Clément B

    Suivre son activité 16 abonnés

    4,5
    Publiée le 11 mars 2020
    Un film pétillant et admirablement bien construit, émouvant et super drôle. Par moments il rappelle les Choristes parfois aussi il y a un peu de Potiche ou 8 Femmes de Ozon. Les décors sont magnifiques . Le trio d'actrices Lvovsky, Binoche, Moreau fait des étincelles, super casting pour les jeunes étudiantes, à coup sûr une ou deux futures grandes actrices dans le lot !
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 451 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    1,0
    Publiée le 11 mars 2020
    La famille Van der Beck dirige depuis plusieurs générations, dans une demeure cossue des Vosges, une école ménagère qui enseigne à quelques jeunes filles à devenir de bonnes épouses. Mais quand son directeur (François Berléand) décède brutalement, il revient à son épouse (Juliette Binoche) de reprendre seule les rênes de l'établissement. Pour la seconder, elle ne peut guère compter que sur sa belle-sœur (Yolande Moreau), chargée des cours de cuisine, et sur une religieuse (Noémie Lvovsky) pénétrée des préceptes d'un autre temps. Le défi s'annonce difficile à relever : l'établissement se révèle grevé de dettes et le vent de révolte qui balaie la France en mai 68 pousse les jeunes filles à la rebellion. Mais Paulette van der Beck peut compter sur le soutien de son banquier (Edouard Baer) qui fut jadis son premier amour. Les écoles ménagères ont existé. On y enseignait à des jeunes filles d'origine souvent modeste, auxquelles l'accès à l'enseignement général avait été refusé la cuisine, la couture, la puériculture, l'hygiène… Dans une veine qui n'est pas sans rappeler "Les Choristes" de Christophe Barratier, Martin Provost ("Sage femme", "Violette", "Séraphine"…) en ressuscite la mémoire pour gentiment s'en moquer. La cible est facile tant rétrograde était l'enseignement qui y était dispensé. Considérer "La Bonne Épouse" comme un brûlot féministe à l'heure où #MeToo et l'affaire Polanski rebattent les cartes des relations hommes-femmes est sans doute excessif. Sa seule ambition est de faire rire. Et c'est bien là que le bât blesse. Il y a certes dans le film quelques scènes drôles. Sa bande-annonce les a pour la majorité déflorées. Dans une salle remplie de spectateurs hilares du troisième âge, les outrances de Juliette Binoche (dont je ne comprends, après l'avoir vu dans le calamiteux "Ma Loute", comment on peut penser qu'elle ait le moindre potentiel comique), les roucoulades de Yolande Moreau, les beuglantes de Noémie Lvovsky et la partition sans surprise d'Edouard Baer ne m'ont pas arraché un sourire. Est-ce le signe que je suis désespérément cul-serré ? ou - hypothèse plus optimiste que je préfère largement - que je n'ai pas encore atteint l'âge où ces pitreries pas drôles me feront rire ?
    Les choix de pauline
    Les choix de pauline

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 98 critiques

    2,0
    Publiée le 11 mars 2020
    Plutôt raté et insipide. Une comédie qui dégage un charme certain. Les acteurs sont sincères et s'impliquent à retranscrire le kitch et le ridicule de ces années où le rôle de la femme se réduisait à celui de bonne ménagère. Mais le film n'arrive jamais à être vraiment drôle et cinglant. Il peine à faire décoller le propos et reste assez fade. Les dialogues sont pauvres et ne font pas mouche, les rôles sont peu travaillés et platement caricaturaux. Le final est ,lui , carrément gênant de ridicule. Dommage car l'intention était bonne et sincère.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 706 critiques

    2,5
    Publiée le 12 mars 2020
    Entre 1967 et 1968, nous allons nous immiscer dans la vie d'une école de l'est de la France formant de futures femmes au foyer "parfaites". Le souci, c'est que l'époque est en plein chamboulement, la révolution féminine (entre autre) est en marche... Tout n'est pas mauvais dans cette comédie gentillette dans laquelle la caricature de l'épouse modèle des années 1960 est largement appuyée, le souci c'est que ce n'est pas vraiment drôle, on frôle même souvent le lourd ou le grotesque, le dernier quart d'heure en est la parfaite illustration ! En conclusion : de bons comédiens, un thème principal engageant, mais un scénario totalement plat dans une ambiance générale frôlant dangereusement le loufoque. Sans grand intérêt. Site cinemadourg.free.fr
    Ducerceau
    Ducerceau

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,5
    Publiée le 20 janvier 2020
    Enfin un bon film comique sélectionné par Télérama pour son festival annuel ! C'est pas trop tôt mais mieux vaut tard que jamais...
    Joce2012
    Joce2012

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 131 critiques

    1,5
    Publiée le 11 mars 2020
    Désolée aussi mais ce film est un vrai navet, pour une comédie ce n'est pas drôle et vraiment on nous prend pour des idiots. ...
    Pierre Nicolas Sylvain
    Pierre Nicolas Sylvain

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 9 mars 2020
    Voilà qui fait du bien ! des Actrices géniales, des jeunes comédiennes tout aussi prometteuses, une histoire sentimentale avec des touches d'humour très bien senties, et un sujet vraimen intéréssant. Top !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top