Mon AlloCiné
L'Eté de Kikujiro
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,8
1715 notes dont 159 critiques
55% (87 critiques)
23% (36 critiques)
8% (13 critiques)
7% (11 critiques)
4% (7 critiques)
3% (5 critiques)
Votre avis sur L'Eté de Kikujiro ?

159 critiques spectateurs

titiro

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 025 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/06/2008

Ce film est tout simplement un chef-d'oeuvre. Une oeuvre qui nous porte vers un bonheur incroyable. On en ressort sur un nuage, bercé par une musique absolument magnifique, offerte par ce génie qu'est Joe Hisaichi. Takeshi Kitano est un maître. En tant qu'acteur, il a un charisme écrasant et une prestance impressionnante. En tant que réalisateur, c'est un génie, qui place sa caméra toujours comme il faut, qui prend son temps pour montrer les choses, choses qui sont belles, drôles, émouvantes, cocasses, touchantes. Il nous raconte cette très belle histoire comme un livre d'images et on se laisse emporter avec délectation par cette oeuvre magistrale et marquante. Certes, ce genre d'histoire de l'enfant et la personne plus âgée a déjà été traitée ("Central do Brasil par exemple), mais jamais avec autant de virtuosité. C'est là, pour moi, son meilleur film. Merci Monsieur Kitano.

pelu

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 741 critiques

2,5Moyen
Publiée le 05/04/2008

2 etoiles et demi a ce film de kitano qui souffle comme un vent d'air frais dans le cinema innovant et gai melodieux et plein de poesie comme ces meilleurs films. on aime et pourtant c tellement different de ses habitudes ce film on trouve deja un kitano tres bavard et au combien excellent dans ce perssonage de vieux yakuza bourru et vraiment marrant par ses grots mots sa facon d'aborder les gens ses reactions et un film plein de sentiments d'emotions de tendresse de plaisir d'attachement loin de tous ses themes habituelles et pourtant sa fonctionne merveilleusement un road movie adorable onirique le tout sur un bande son magnifique superbe lhumour burlesque est bien present et au fil du film les personnages se decouvrent se lient d'amitie et rendent heureux se petit garcon qui voit en ces gens ses seules amies et le coup de theatre a la fin ou on apprend qui est kikujiro superbe histoire de cette homme enfant qui se reconnait en ce gamin plus jeune qui aurai surement aime avoir qqn comme lui a son epoque plein de nostalgie et d'amour ce film et un superbe kitano ependant une certaine lenteur et des actions un peu bizarre font que je n'arrive pas a noter plus ce film voila ! mais a essayer

Zilog

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 193 critiques

2,5Moyen
Publiée le 13/03/2006

C'est mon "premier Kitano" (même si j'ai vu son remake de Zatoichi, mais on va dire que ce n'était pas son plus pur style personnel intimiste non? ;) )... Belles images, belle musique, personnages attachants . Mais que c'est lent... Je ne suis "rentré" dans le film que sur les dernières 30 minutes, où toute la bande de joyeux loufoques d'en donne à coeur-joie pour dérider "le petit"... Mais cela ne gomme pas le réel ennui éprouvé durant la 1ere partie (et qu'on ne me parle pas de l'exceptionnelle drolerie du Yakuza raté qui ne sait pas conduire, ne sait pas nager, ne sait pas parie, ne sait pas faire du stop, ne sait pas ...)

chrischambers86

Suivre son activité 1035 abonnés Lire ses 9 998 critiques

2,5Moyen
Publiée le 02/04/2009

Takeshi Kitano, comique tèlè ultrapopulaire, est devenu un rèalisateur pointu et acclamè! Acteur minimal, Kitano oscille entre le clown et le psychopathe! Fascinè par les yakusas, il est capable de films violents ou mèlancoliques, mais aussi de pantalonnades et de poèsie comme cette "Etè de Kikujiro"! Le film se divise en chapitres plus petits, prèsentès comme les entrèes du journal de vacances du jeune garçon triste face à ce dur à cuir qui ne peut s'empêcher de l'appeler "p'tit con"! Une sorte de conte de fèe naïf, une comèdie en forme de road-movie à travers le pays avec ces rencontres et ces personnages insolites, une pause dans l'oeuvre de Kitano! Très belle musique de Joe Hisaishi...

Grouchy

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 035 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/04/2014

Le parcours de l'espace par les personnages : c'est le thème du film de Kitano, cinéaste japonais de la poésie impassible de la tâche de la violence. Ici Kitano raconte le voyage d'un adulte misanthrope et d'un petit garçon presque habitué par les bizarreries qu'il rencontre. Ils veulent aboutir à une quête, retrouver leur mère. Cette quête sera plus ou moins accomplie pour les deux personnages, et en plus d'être l'élément qui les unit de force, elle permet de se concentrer sur leur relation, qui évolue du mépris à l'amitié, en passant par l'ajout de photographies-chapitres qui marquent chaque étape, avec les rencontres des différents genres humains. Si le spectateur doute parfois de la confiance mutuelle entre les deux héros, ses soupçons sont directement effacés ( Kitano qui vole un gri-gri pour l'offrir à Masao, ou encore ce dernier qui abandonne Kitano blessé pour acheter des produits pour le soigner ). C'est ce parcours gigantesque et difficile que Kitano métaphorise par l'espace : dans beaucoup de longs plans d'ensemble, le cinéaste fait circuler ses acteurs dans des décors qui en deviennent infinis : un terrain de foot paraît anormalement grand et une plage qui ne s'arrête pas. Le montage image et sonore est clairement dans ce film une remarquable prestation de l'univers de Kitano : on retient la superposition d'une cloche sur les visages de jeunes filles, ou les séquences de cauchemars colorés ; et, le plus intéressant, dans la plupart des plans, Kitano laisse encore quelques secondes sur le décor quitté par les personnages. C'est la mise en valeur du décor qui renforce l'importance des personnages, autrement dit la question de l'homme dans le monde urbain ou rural. Kitano réalise en effet une vision de l'évolution de deux êtres opposés dans l'âge et dans le caractère, dans la narration, mais aussi à l'image, où le décor se lie avec l'histoire.

Cliff554

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 692 critiques

3,5Bien
Publiée le 10/03/2012

En bon artiste complet, Takeshi Kitano est une personnalité hors normes, un véritable ovni à lui tout seul que ce soit dans ses émissions ou dans ses films. "L'été de Kikujiro" apparaît comme un songe, un rêve cinématographique dans lequel Kitano délaisse l'univers noir et ultra violente de sa filmographie pour une oeuvre légère et poétique. Le speech rappelle que Kitano, même en changeant d'ambiance, reste fidèle à son goût pour les yakuzas. Kikujiro, un ancien yakuza, se retrouve à accompagner un jeune garçon du nom de Masao dans le but de retrouver sa mère. Le fil directeur (à savoir la recherche de la mère perdue) d'abord imposé dans l'histoire se révèle n'être qu'un prétexte pour alimenter le véritable sujet du film, celui d'un malfrat odieux qui trouvera sa rédemption et son humanité grâce aux rapports qu'il entrediendra avec le petit Masao. Les deux personnages principaux ont pour point commun d'être quelque peu perdus sentimentalement, les deux étant privés d'amour maternel. Ainsi, Kikujiro verra en Masao son reflet, tel qu'il était durant ses jeunes années. De là va naître une complicité émouvante qui donnera lieu à des scènes aussi bien hilarantes que dramatiques pour finalement regoûter aux joies de l'enfance, à une immaturité cherchant à mettre en quarantaine les souffrances des personnages. "L'Eté de Kikujiro" reste atypique dans la référence des roads movies, tant Kitano soigne le portrait de l'enfant et de son nouvel ami dans un ton léger sans pour autant être asceptisé dans les sujets traités.

RENGER

Suivre son activité 304 abonnés Lire ses 5 432 critiques

2,5Moyen
Publiée le 05/10/2009

L'Eté de Kikujiro (1999) est un étonnant road-movie à travers le Japon, dans lequel un voyou vieillissant, crétin et malpoli prend sous son aile un jeune garçon afin de l’aider à rechercher sa mère, qu’il n’a plus revue depuis des années. Une histoire séduisante, drôle et surprenante, voilà ce que nous offre Takeshi Kitano avec sa comédie dramatique absurde et assumée. Un voyage pittoresque dans lequel deux portraits bien distincts forment à eux deux un duo mémorable, touchant et hilarant à la fois.

leon2

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 14 critiques

2,5Moyen
Publiée le 01/04/2009

Masao , jeune enfant élevé par sa grand mère , souhaite renconter sa mère qu'il ne connait point , et qui habite au pied de la mer .Une amie propose à Masao de répondre à sa demande en le confiant à un rustre personnage , un ancien yakuza Kijujiro (Takeshi ) pour parcourir ce périple . On apprecie facilement , ce petit conte , par la transformation de cet adulte , et l'amour qu'il porte envers son petit compagnon .En lui faisant oublier sa tristesse , Kijujiro lui fera passé un superbe été en faisant multe rencontre humaine . Comédie et road movie remplie d'humour , de fraicher et de bonté , ce film est à voir par les petits et les grands . Takeshi Kitano , est surprenant dans ce role de dur au coeur tendre .

Extremagic

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 483 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/11/2015

De Kitano je n'avais vu que son Zatoïchi il y a déjà un certain temps que j'avais surkiffé. Bon là c'est bein différent. Je suis pas un grand fan des roads movies, souvent les films ont le mérite d'être bon, avec des personnages atypiques mais c'est pas l'euphorie totale non plus. Là c'est un peu pareil, qu'est-ce qu'on se marre ! Les répliques et les situations sont souvent bien développées. Je veux dire que c'est quand même convenu, enfin genre le mec pas friqué qui va dans un 5 étoiles du coup on a un décalage entre les milieux sociaux ça s'est déjà vu mille fois mais le film le fait très bien. On a plein de personnages hauts en couleurs et ça fait plaisir. Après je pense que le scénar aurait pu aller plus loin parce que finalement on n'apprend rien sur le pourquoi du comment sa mère l'abandonne, vous me direz que c'est sans importance mais quand même je reste sur ma faim. La dernière partie où tout le monde redevient un peu gamin en se faisant des 1,2,3... soleil c'est quand même long, c'est poétique mais c'est long. Le film joue sur les registres, on a des scènes belles, tristes et drôles, il y a toujours une forme de poésie même dans les scènes les plus comiques, malgré la vulgarité du personnage (à mourir de rire), sa stupidité, mais Kitano n'exclut jamais la profondeur et c'est ce qui fait toute la force de ce film. Après la musique d'Hisaichi rappellera beaucoup de ses autres compositions, mais ajoute indéniablement beaucoup à l'émotion de certaine scènes, après Kitano est très intelligent alors il ne vire jamais dans le tire-larme. La plupart du temps c'est filmé en plan large et la musique souligne des choses qui ne sont pas montrées, du coup c'est jamais lourd mais toujours beau et poétique. Voilà c'est un sacré bon petit film, un peu longuet, parfois inégal mais le mélange des registres m'a beaucoup plus (comme toujours), les personnages sont superbes, tout pétille d'intelligence et de poésie.

Moorhuhn

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 569 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/05/2015

Le petit Masao s’ennuie durant l’été et souhaite vivement revoir sa maman dont il n’a qu’une photo pour souvenir. Il sera accompagné dans sa recherche par Kikujiro, un truand de bas étage qui se retrouve embarqué dans cette histoire, contraint par son entourage. Si le cinéma de Kitano m’a globalement plu jusque-là, on ne peut pas forcément dire que ça m’ait remué ni touché des masses. Mais avec l’été de Kikujiro c’est désormais le cas, ce film m’a vraiment émerveillé. Road-movie barré, drôle et touchant, le métrage de Kitano nous embarque dans un voyage atypique avec des personnages aussi pittoresques qu’attachants. L’évolution de la relation entre les deux protagonistes principaux est très bien traitée, évitant subtilement cette trajectoire clichée qui consiste à partir des antagonismes entre personnages au départ pour découler sur une guimauve sentimentale. Ce n’est heureusement pas le cas ici et ça n’empêche pas le film de révéler une grande part de tendresse. Chaque personnage apprendra quelque chose de l’autre et grandira d’une certaine manière. C’est la rencontre de deux solitudes, toutes deux différentes, qui s’oublieront le temps d’un périple estival. Et pourtant dans cette atmosphère qui pourrait paraître douce au premier abord, Kitano n’hésite pas à traiter de thèmes durs comme l’abandon ou la pédophilie qui contrastent avec le monde d’enfant de Masao. Et c’est ce monde que Kikujiro tentera de recréer via des jeux loufoques, juste pour lui redonner le sourire. Ce film arrive à conserver cette légèreté très appréciable malgré les quelques scènes difficiles, il navigue aisément entre rire et émotion sans que le mélange paraisse improbable. Les rencontres que les personnages font sur la route sont irrésistibles avec une mention pour les deux motards qui feront l’objet de mises en scènes barrées pour amuser l’enfant. Et c’est la force du film aussi, celle de voir cette part de magie qui réside dans la réalité malgré ses innombrables maux. Celle de voir des humains loin d’être parfaits qui se métamorphosent et s’unissent pour créer un univers innocent où l’on joue, où on l’on rit, où on échappe tout simplement à ce que la vie propose de pire. C’est un film très humain, dans le sens noble du terme. On notera également la partition extrêmement belle de Joe Hisaishi, utilisée avec parcimonie et contribuant parfaitement à la dimension feel-good du film. Je me suis passé « Summer » en boucle plusieurs fois après le film d’ailleurs. L’été de Kikujiro est l’exemple-même du voyage duquel on ressort le sourire aux lèvres malgré les tumultes et scènes bouleversantes. Spoiler: La rencontre avec la mère c’était quand même quelque chose… J’ai rarement ressenti autant de tristesse. Le cinéma populaire dans ce qu’il propose de meilleur, un très bon film.

ygor parizel

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 2 500 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 16/07/2012

Je n'accroche pas au cinéma de Takeshi Kitano, pourtant il délaisse le polar violent pour faire dans le road-movie tendre et en gardant son goût pour la bizarrerie et le décalage. Je me suis ennuyé pendant la vision, plusieurs scènes sont touchantes et bien filmées.

Fodscraft

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 44 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/04/2012

Présenté à Cannes en 1999, l’Eté de Kikujiro marque une rupture dans le cinéma de Kitano, où le thème de la violence et de l’univers des gangsters est très présent. Pour autant, il conserve un format lent et contemplatif, des personnages silencieux et n’a pu se résoudre à supprimer complètement les yakusas ! Le thriller est délaissé au profit d’une douce comédie, un road movie tendre où les bandits font rire les enfants, où les jeunes couples leur cousent des ailes dans le dos, où les voyageurs se déguisent en pastèque… N’oublions pas la musique envoutante et reposante de Joe Hisaishi, compositeur présent sur la majorité des films de Kitano. Surement une des plus belles...

r0c-bribri

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 807 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/03/2012

C'est entraînant, c'est beau tout en montrant parfois une certaine dureté.C'est un film très grand film car son duo de comédiens et son lot de bons sentiments auraient pu donner dans d'autres mains une niaiserie sans âme, alors qu'ici il n'en est point, le film transporte par une réalisation efficace et des acteurs bons.Le ton général est extrêmement cnvaincant et sans détours.

Nico2

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 144 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/12/2011

Masao s'ennuie. Il habite Tokyo avec sa grand-mère qui travaille toute la journée. Grâce à une amie de cette dérnière, Masao rencontre Kijujiro, un yakusa vieillissant avec lequel il part à la recherche de sa mère, qu'il ne connait pas et qui vit au bord de la mer. Takeshi Kitano oublie un temps l’ultra-violence et signe un joli road-movie inspiré du Kid de Chaplin. Dès le générique montrant le cahier de Masao, Kitano nous plonge dans l'ambiance enfantine de son film, car si Kikujiro est censé veiller sur Masao, il se révèle être encore plus immature que ce dernier, n'hésitant pas à perdre l'argent du voyage aux courses au bout d'une journée. La relation entre les deux personnages s'apprivoisant l'un l'autre est très belle, Kitano cherchant comme son personnage à désamorcer par la joie la mélancolie de l'ensemble (Masao a été abandonnée par sa mère, obligée de trouver du travail à l'autre bout du Japon). Les plans sont superbes, plusieurs scènes sont cocasses et la musique inoubliable de Joe Hisaichi sublime encore cette jolie histoire aux personnages attachants. On en ressort ému et le sourire aux lèvres car si pour Kitano, la fin de son film est pessimiste, je la trouve au contraire lumineuse et d'une rare émotion. Kitano signe là un de ses films les plus poétiques et les plus touchants qui devraient ravir y compris ses détracteurs.

Allocinephile

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 13/10/2011

Je l'ai vu au cinéma (je devais avoir dans les 14 ans) et je me souviens avoir été frappé, marqué par cette poésie et cette aventure pleine de vie... je crois bien avoir versé une larme vers la fin, mais ça je ne saurais vous le confirmer ;)

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top